Accueil > Culture >

Salon de l’habit traditionnel à Sétif en photos (25 sept au 1 oct)

jeudi 25 septembre 2014, écrit par : Djamel Krache

Le 4ème salon national de l’habit traditionnel, a été ouvert jeudi par le Wali de Sétif en présence des autorités locales, au palais des expositions de la cité Maâbouda.

Organisé par la chambre de l’artisanat et des métiers (CAM), ce salon se poursuivra jusqu’au 1er octobre prochain. Il vise à-promouvoir et à protéger" l’habit traditionnel algérien qui reste l’une des expressions du patrimoine populaire dans chaque région, ainsi qu’à-préserver et à encourager les métiers d’art" et se veut un espace pour mettre en valeur le talent des artisans algériens et une opportunité pour faire connaitre des produits cousus main représentant les différentes régions du pays.

Le salon permet également aux 70 artisans venus de 27 wilayas du pays, de se rencontrer pour échanger des expériences et examiner les moyens de mieux commercialiser leurs produits, a souligné le président de la CAM de Sétif, Abdelkader Hachani à l’APS.


Partager cet article :
4 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°226496 :
Je ne vois que les habits des Sétifiens de 1992...
Algérien :
Très bonne initiative.
farah-diba :
tu parles d un salon , hormis une couturière , pas une femme en vue , alors qu’ on, sait que ce sont les achats féminins qui font marcher le commerce - il a vraiment l’air enchanté d’ être là l’exposant national au milieu de ses mannequins en plastique il a surtout l air de s’ emmerder ferme !! a croire que les seuls mannequins d’Algérie sont un cheikh et son petit fils ! il n’ a rien d’autre à faire le WALI ???
l’artiste qui manque de reconnaissance dans son pays :
Ce qu’il nous faudrait, un salon ou un marché de la création permanant afin que les artistes et artisans puissent exposer et vendre leur savoir faire.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus