Accueil > Culture >

Une exposition dédiée à la « Mlaya »

dimanche 19 octobre 2014, écrit par : Boutebna N.

Symbole de pudeur et de décence, la « Mlaya », un voile traditionnel qui a longtemps caractérisé la femme sétifienne fera l’objet d’une exposition à la culture Houari Boumediene de Sétif du 20 au 24 octobre 2014.

Ce voile, désormais absent des rues de la ville de Sétif, ne fera ses rares apparitions que chez un nombre très limité de femmes âgées.

La tradition du port de la « Mlaya » remonte à l’époque ottomane, du temps du règne de Salah Bey. On raconte en fait que les femmes auraient porté le voile en signe de deuil à la mort de ce dernier. Après les massacres du 8 mai 1945, le voile se répandit dans les régions avoisinantes comme Souk Ahras, Jijel, Annaba, Skikda et Batna, en signe de tristesse suite à ces évènements.

La « Mlaya » consiste en un grand tissu noir qui doit complètement couvrir la femme. Le visage est couvert par-Laadjar", un petit voile blanc en dentelle qui laisse voir seulement les yeux.


Partager cet article :
9 commentaire(s) publié(s)
Liberté :
Histoire : pour info. La tradition du port de la « Mlaya » remonte à l’époque ottomane. C’est à la mort de Salah Bey que les femmes ont portées le voile en signe de deuil. Pourtant, Salah Bey a mené une lutte acharnée contre les marabouts et, a ramène à l’ordre les tribus insoumises ce qui va provoquer sa perte. Ce vêtement lmlaya marque la présence ottomane pas glorieuse, dominatrice … Salah Bey est mort étranglé sur ordre de dey d’Alger suite aux plaintes des marabouts. une commune au sud ouest de Sétif porte encore le nom de Salah Dey.
staifi h’rab min al hogra :
le charme de sétif a cette époque.de belle souvenir,avec nos grands méres,......avec cette m’laya
paris :
sa me rappelle ma mère Rabi yarhamha, et les setifiènnes
staifia zemen :
Avant c’était lemlaya qui faisait la différence entre la vraie setifienne et l’arriviste
staifia actuelle :
Il n’y a ni une vraie sétifienne ni une vraie arriviste, sauf des êtres humains une seul humanité
Commentaire n°227911 :
bientot c’est le tchador Jeans va bien avec le tchador
Noir c’est noir :
S’il n’y avait que le m’laya qui a disparue..le haïk m’rama, le chèche, la gandoura algérienne parfois brodée finement de fils de soie, le burnous de laine blanche ou marron qui faisait les hommes élégants de prestance ( qui ne se souvient pas de Boumedienne en burnous ?) ... bref tout au pan de NOTRE histoire personnelle qui s’efface pour laisse place à quoi ? à ces horreurs vestimentaires de la comédie moraliste et du m’as-tu vu, à ces mimétismes copiés de partout ..au profit financier de la chinoiserie tisserande et de la morale populiste de l’habit qui fait le moine... Quand on n’a plus de personnalité propre on n’est plus un peuple ni une nation, on est un ghachi à la remorque de ...et c’est bien là, hélas le but visé
Commentaire n°227971 :
Qui a vu l’exposition ? C’est du n’importe quoi...
Commentaire n°227972 :
Qui a vu l’exposition ? C’est du n’importe quoi...très déçue.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus