Accueil > Santé >

Débats sur les maladies infectieuses émergentes

vendredi 22 mai 2015, écrit par : Nabil Foudi

« L’Algérie est prête face aux maladies infectieuses émergentes » c’est ce qu’a déclaré à Sétif Dr Amrani représentante du Ministère de la Santé, de la Population et des reformes hospitalières lors de la 8e édition de la journée internationale d’infectiologie.

Cette importante manifestation scientifique tenue à l’auditorium de l’Université Sétif 1 a vu la présence du représentant de l’OMS en Algérie, Dr Bah Kaita et de nombreux Médecins et Professeurs du pays et de France.

Selon Pr Lachehab, vice-doyen à la faculté de Médecine de Sétif et président du comité d’organisation de cette journée, les maladies infectieuses émergentes représentent une réelle menace pour la santé mondiale et aucun pays n’est à l’abri quelque soit la performance de son système de santé. L’Algérie est naturellement exposée aux dangers de ces maladies émergentes. Certaines sont déjà la comme le paludisme, la leishmaniose et la West Nile alors que d’autres sont à nos frontières comme la maladie de la Vallée du Ritt, et encore celles du virus Ebola, de Chikungunya et de la Dengue. La résistance aux antibiotiques a été qualifiée par les communicants comme un phénomène émergent au même titre que le bioterrorisme.


Partager cet article :
14 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°242318 :
Mais que fait ce portrait geant d’un mégalomane dans une rencontre scientifique. on dirait la Corée du Nord. Au moins la Corée le dictateur est jeune. !!!
nosy bé :
Selon donc les médecins de l’hôpital de Sétif , les maladies infectieuses émergentes représentent une réelle menace pour la santé mondiale ,et donc pour les petits humains que nous sommes ...et aucun pays n’en est à l’abri ,quelle que soit la performance de son système de santé . Comme le système de santé dans notre pays est des moins performants ,il est aisé de tirer la première conclusion . Les malades algériens qui ne pourront pas se soigner au Val -de-Grâce , vont mourir en grand nombre s’ils ont le malheur de contracter une maladie de ce genre . Nos médecins de l’hôpital de Sétif nous en ont ,au moins, prévenus ,afin de ne perturber ni les urgences ni le service . Et mourir pour mourir ,le malade aussi préfère que cela arrive chez lui , plutôt que dans l’anonymat , sur un lit d’hôpital ... Nos spécialistes ont donc doublement raison de nous en avoir prévenus ,n’est-ce pas ? Merci Docteurs (...)
Kary Mullis :
Oui des maladies infectieuses émergeantes des Labo américains installés un peu partout en Afrique ,pays non signataires du traité de non prolifération d’armes bactériologiques. Pratiquement tous les virus de cette décennie ont été créé pour d’une part exterminer la population africaine et d’autre part créer des vaccins pour les vendre à ces mêmes pays à coups de millions de dollars des vaccins aux adjuvants cancérigènes tel que l’aluminium...theomarsal. ..responsables de la myofascite à macrophage que le premier cas un médecin l ’à attrapé ruinant sa vie familiale et professionnel
Zoheir :
L’Algérie est prête face aux maladies infectieuses émergentes, à la pénurie d’eau en été, à la pénurie du carburant, à la flambé des prix au mois de ramadan, au coupures d’électricité en périodes de chaleur, à la rareté des médicaments de certaines maladies, au chômage et à la précarité de l’emploi, au népotisme, à la crise de logements, au terrorisme, au radicalisme, .... et , et.... la langue de bois, on entend périodiquement ces phrases dans les discours démagogiques des responsables de l’état, dont le rôles est réduit à la commercialisation d’une belle image sur le système qui les a placés, par tous les moyens, y compris le mensonge et l’encensement. Mais la réalité a démontré que l’Algérie (l’état algérien) est incapable de maitriser une crise de pommes de terre !!!
aki :
La résistance aux antibiotiques sujet récurrent, déjà dans les années soixante dix était considérée comme le cancer de l’an 2000. Actuellement, et grâce à la biologie moléculaire, beaucoup de progrès ont été réalisés dans ce domaine. Des antibiotiques délaissés, depuis des décennies, sont utilisés efficacement, aujourd’hui, en médecines humaine ou vétérinaire.
Commentaire n°242334 :
un oubli ? sous le patronnage de son exelence !!!!
pl :
Bravo et merci à tous les medecins qui s engagent au quotidien, avec leurs coeurs...et les moyens du bord.! Malheureusement ces medecins sont obligés de composer avec les discours démagogiques de nos incompétents au pouvoir ! A l heure actuelle, le niveau médical de notre pays est au plus bas, digne d un pays pauvre sans ressource. Mesdames, Messieurs les responsables, avant de combattre les maladies emergentes (juste pour faire comme nos voisins), essayez de rendre la médecine Algerienne accessible à tous, mettez de vrais moyens dans nos hopitaux, eradiquez la médecine commerciale, payez à leurs justes valeurs nos soignants, faites une vraie politique de santé...etc etc...Un seul hopital à Setif, incapable de prendre en charge un infarctus du myocarde, un AVC, un trauma. Cranien....je parle d’une vraie prise en charge selon recommandation internationale, pas d une simple hospitalisation ou le malade n’attend rien sur son lit ! Tout le monde n’a pas les moyens de se soigner au Val de (...)
Baniche de grenoble :
C’est une bonne chose d’inviter des sommités en maladies infectieuses mais personne n’a évoqué la source des infections comme le paludisme, le leishmaniose et beaucoup de maladies dont la cause principale est l’environnement qui aujourd’hui au lieu d’éradiquer le mal à la source ,on attend jusqu’à ce que l’être humain soit contaminé pour essayer de trouver en collaboration avec des labos Américains les traitements. Meme ces Labos ne veulent pas nous éclairer sur les traitement du milieu et non l’hôte définitif qui est le pauvre Algérien.
Commentaire n°242419 :
y’a une erreur dans le décor, un pseudo monsieur est assis sur une chaine mais pas debout sur la photo... c’est pur que la Corée du nord... Bled mickey
Commentaire n°242502 :
Oui ces médecins ont bien raison de parler de ce sujet très important,mais dire que l’Algérie est prête à faire face à cette situation grave de santé ,je n’y crois pas une seconde.C’est la nouvelle guerretuer sans laisser de traces,le crime parfait....appeler ça comme vous voulez.La guerre bactériologique va tuer plus de monde que les deux guerres mondiales réunies.Il y a trop d’humains sur terre,il faut réguler la population mondiale,il faut des morts,beaucoup de morts,les solutions sont prêtes.....toutes les guerres possibles avec chacune ses armes appropriées.
FEREMELI :
Devant la porte d’entrée du service des maladies infectieuses du chu de sétif ,il y a une grosse boite métallique qui déverse(distribue) du café,thé ,lait..... aux patients comme aux médecins et qui est dans un état de saleté avancé que même les mouches n’osent pas s’approcher.Le médecin chef devrait informer la direction pour que le gérant de ces distributeurs le nettoie lorsqu’il recharge sa marchandise,un coups de chiffon ça prend quelques minutes et ça évite toute infection.Ne dit on pas qu’on doit d’abord nettoyer devant sa porte ?!!!!!
l’équerré :
les séminaires n’en finissent pas les malades souffrent je ne sais pas oû placé cet article qui choque et interpelle à la fois les responsables de la santé je m’explique, nos ministres , nos hommes politique, notre présidents, bref les décideurs algériens considérés des notables par la france se soignent dans les hôpitaux français alors que le citoyen lamda , algériens est boudé par la france raciste et xénophobe lire ce qui suit parce quelle est algérienne un hopital de nice lui refuse de la soigner Elle s’appelle Slama Dora. Cette petite fille algérienne âgée de 3 ans. a vécu une terrible mésaventure à Nice, au sud de la France. Parce que cette fillette n’avait pas de “papiers français”, un hôpital à Nice a refusé de la soigner. A cause de cette attitude incompréhensible, la petite Dora a failli mourir. Et aujourd’hui, , “elle a perdu la parole et ne comprend plus quand on lui parle”, raconte un proche à Dora qui a rendu public sur internet une lettre dans laquelle il dénonce le racisme du personnel (...)
nosy bé :
Les hôpitaux français sont régis par des règles de fonctionnement qu’il convient de respecter .Ces règles tiennent compte de l’obligation faite aux médecins de soigner les malades qui en expriment le besoin ,mais dans le cadre d’une relation socio-économique claire : il faut payer ou faire valoir un moyen de payement légal et réglementaire pour chacun des actes sollicités ! La contre-partie de la prestation hospitalière n’est que celle-là et certainement pas un coup de tête ,ni une assurance bidon . Le comportement à l’étranger de certains de nos compatriotes ,influe négativement sur l’image de l’algérien voyageur ou résident ! L’honnête individu subit ,quelques fois , le caractère de l’hôte lassé par le comportement de concitoyens qui ont utilisé des moyens inappropriés pour solliciter et obtenir biens et/ou services ! Il n’ y a là ni racisme ,ni mauvaise foi ,mais une relation humaine altérée par une foultitude de mauvais exemples comportementaux . Nous devons en prendre (...)
Liberté :
Hippocrate revient !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus