Accueil > Santé >

CHU de Sétif : Un jardin thérapeutique pour les malades ?

mercredi 30 mars 2016, écrit par : Boutebna N.

Le CHU de Sétif compte ouvrir son jardin aux malades hospitalisés durant les soirées de la prochaine période estivale, c’est ce qu’indique mercredi son responsable de la communication sur sa page Facebook.

حديقة المستشفى
هل يمكن استغلالها والسماح بخروج المرضى القادرين
17 للتنزه و استنشاق الهواء النقي بعد الساعة
خلال فصل الصيف بعيدا عن الروتين المعتاد والتمتع بنسمات الهواء
ماهو رايكم بكل موضوعية ؟

L’accès au jardin thérapeutique est particulièrement conseillé pour les personnes atteintes d’affections du système nerveux telles que Parkinson, Alzheimer, sclérose en plaques, troubles cognitifs et dépression. Le jardin thérapeutique est également un lieu de détente pour les personnes souffrant de maladies chroniques.

Vos commentaires seront adressés à la direction du CHU.


Partager cet article :
25 commentaire(s) publié(s)
nosy-bé :
Nous sommes en institution hospitalière , le citoyen lambda n’ a pas à indiquer s’il faut ou pas organiser ces soirées récréatives dans les jardins de l’hôpital .C’est aux médecins et à l’administration de s’organiser ...pour répondre à la question ,et organiser éventuellement ces récréations . Je crains cependant qu’on ne transforme ces jardins en lieux de prières collectifs et autres rites religieux , ou encore pour s’adonner à l’autre médecine . Dans ce pays ,il devient compliquer de vivre sa vie et son mal ...dans la discipline !
EL KHIER :
C’est joli de voir ce paradis ,surtout dans un hôpital pour le repos total des malades en difficulté .(maladies chroniques). Bravo aux responsables de penser aux autres, La vie ne coûte rien devant un geste pareil qui donne une nouvelle énergie pour lutter contre la maladie. Un professeur à dit Pour guérir un malade il faut le mettre en face d’un jardin pour qu’il inspire son existence. Présentez à un malade une fleur ,mieux que lui faire une piqure La joie et la bonne humeur sont lamoitié de la bonne santé . Belle photo illustrée .......profitez-en......
wahab :
Que le sieur nauséeux (nosy...) sache que la prière est un acte d’adoration et un acte thérapeutique aussi. Et si l’envie de se taper la tête sur un poteau, il pourra toujours y recourir. Quant à l’implication des citoyens, elle peut être une bonne initiative dans le débat autour de ces espaces de récréation.
nosy-bé :
Ils veulent tout polluer ces énergumènes ...l’hôpital ,l’usine ,le bureau ,l’amphi et le jardin . Rien n’ échappe à ces parasites de tous les temps .Nés pour perturber l’ordre ,et la sérénité de l’existence ,ils s’en donnent à coeur -joie ,faisant croire qu’ils tiennent Dieu et le paradis au bout de leur séculaire escroquerie ! Ils sont ça ,nés pour ça ! C’est ,croyez-moi, la pire des maladies qui arrive à notre pays . Récréation ,Messieurs les responsables c’est peut-être oui pour les malades ,mais faisons attention à ne pas ajouter un mal à celui qui justifie ce malheureux mais nécessaire séjour à l’hôpital ..!
yel :
Tres belle initiative, surtout pendant les fortes chaleurs de l ėtė.
Commentaire n°261284 :
Ce n’est pas une realisation titanique le jardin existe depuis 1940 jusqu’à les années 80’s
MOUS :
Salut, le 19/03/1962 le jour de la proclamation des accords d’Evian et du cessez le feu j’étais hospitalisé dans cet hôpital.Le jardin existé déjà .les malades (non contagieux)recevaient leurs gosses et passent de bons moments lors des visites quotidiennes il fallait voir les bambins qui sautaient de joie à la vue le leur père ou mère qu’ils n’ont pas vus depuis quelques temps
Farfour :
Un jardin thérapeutique est concept qui ne se limite pas seulement aux balades des patients. C’est un outil de soins utilisé dans les service de psychiatrie, rééducation fonctionnelle, gériatrie,... pour aider les patients à retrouver des capacités cognitives et fonctionnelles avec des ateliers de jardinage. Si vous le souhaiter je peux vous mettre en contact avec des structures qui ont mis en place ce type d’outil.
bezzaf :
eureka ,ils redecouvrent ce qui existait depuis l,ouverture de l,hopital.les soeurs s,en occupaient avec un grand potager .cet espace etait bichonné apres par les benbehouche de pere en fils .le dernier d,entre eux est douadi benbahouche.bah ,,en2016.el kedhb sert de justification a l,inertie qui ne sont meme pas foutus preserves ce qui existe.peut etre ,ils vont ramener un zoulotate pour l,inaugurer hadh el injaz
hefhef :
compte ouvrir son jardin..... Mais il existait ce jardin depuis 1945.et la preuve est ce petite bâtisse en pierre qu’on voit sur la photo et qu’on appelle crêche pour les natif d’après 62 , bâtie par les sœurs et les pères blancs... On l’a esquinté , bâti dessus et voilà maintenant qu’il prend subitement de l’importance... Au fait et l’extension ouest de l’hôpital qu’on appelle z’nadia quand est-ce qu’on va la récupérer de ses usurpateurs...
labo25, :
il faut commencer par aspirer cette flaque d’eau dans le cas contraire , les mouches tigres, les anopheles , mouches de tsee tsee ne trouveront pas mieux que : comme milieux et cowboy de laboratoire.
labo25, :
cobayes . je corrige
O UBI CAMPI :
Ceux qui aiment le jardin lui prêtent volontiers toutes les vertus.... et n’hésitent pas à faire croire que la vue des petites fleurs soigne.... Depuis le coup des sanatoriums éloignant des villes les tuberculeux, sous prétexte que le bon air des pins soignerait une maladie infectieuse ?? Il faut sans doute pour les justifier qualifier de thérapeutique les activités hospitalières... Il ne faut pas enlever au jardin la dimension de bien-être et de liberté qu’il procure lorsque l’on passe ses journées convalescentes dans une chambre d’hôpital. Et puis des travaux de recherches récents ont permis d’identifier la matière active d’un jardin capable d’améliorer le diagnostic de patients atteints gravement de maladies neuro-dégénératives, d’addictologie, d’autisme. Tous les encouragements sont donc possibles pour valoriser l’impact positif d’un environnement choisi sur la santé, que l’on soit à Sétif, à Londres ou (...)
azouz benbahouce :
A bezef merci d avoir rappeler le nom de quelqu un qui a donner 45 ans de sa vie pour embelir ce jardin pour que les malades en profite et oublient leur mal c est ami douadi mon pere ce jardin etait notre fierte au chu il allais arrose la pelouse le soir de 19ha22h pour economise l eau et ne pas priver les services sache aussi qu il a garder des boutures de rose qui dates de 1958qu il renouvelle tous les ans il a des pieds de rosier de cette epoque chez lui la pelouse de l hopital etait plus belle que celle du 5juillet actuellemet c est une generation qui aime beaucoups la terre la premiere revue de setif info mon pere a cote d un pied de rosier a l hopital qui date de 1994 merci encoreet merci a setif info
Dr No :
Moi je me demande ou va-t-on trouver ces personnes atteintes de ces maladies citées ci-dessus ? en tout cas et surement pas dans un service du chu .Des pathologies chroniques qui se traitent en ambulatoire ou dans une structure de gérontologie que notre mouroir n’en possède pas. Le service de neurologie a d’autre chat a fouetter …AVC…..hémorragie cérébrale…tumeur….Et puis le chu dispose t il d’assez de personnel pour surveiller ces malades promeneurs ? a qui incombe la responsabilité si un patient décède ou lui arrive un mal quelconque dans ce jardin ? c’est déjà arrivé pour un patient de la néphrologie, il est décédé d’un arrêt cardiaque justement en se promenant dans cet espace si cher pour le DG ou des millions ont été investis alors que par exp le labo ne dispose même pas quelques réactifs nécessaires pour un bilan sanguin. On a « essuyé le couteau » comme on dit sur le dos d’un infirmier ;négligence..manquement…patati (...)
Ammar Bouzouar :
L’initiative est louable, mais il me semble qu’il y a d’autres priorités, notamment humaniser la prise en charge des patients dans les pavillons et améliorer le cadre de vie à l’intérieur des services, et surtout réparer les toilettes qui sont souvent cassées ou bouchées !
Commentaire n°261434 :
Le DG ferait mieux de s’occuper des différents services ,des urgences++++ Il devrait recruter plus d’agents d’entretien(emploi de jeunes,filet social,anémie...) pour nettoyer régulièrement les salles de soins,les couloirs,les escaliers crasseux,faire travailler ses équipes pour réparer tout ce qui est à réparer immédiatement..La salle de pansement des urgences vous donne la nausée avec ses bacs pourris sanguinolant,les balais et frottoirs d’égaux qui y sont exposés ,le delabrement de toutes les structures murs,plafonds.... La gestion est inexistante .Le Dg devrait être beaucoup plus dans les services que dans son bureau. Dernièrement j’ai failli me casser la ...en sortant du service des urgences..la raison la porte d’entrée était fermée et tout le monde devait emprunter la rampe des fauteuils roulants à l’entrée comme à la sortie.. le service des urgences à besoin de plus de sièges pour permettre aux patients souvent très fatigués de se reposer en attendant de passer en consultation..Pas de couvertures... (...)
Commentaire n°261435 :
On est donc bien loin du jardin thérapeutique ....qui a été conçu dans le premier hôpital en Irak alors que les malades étaient enchaînés en Europe dans des lieux sombres et fermés.. De plus ce jardin était bien plus beau et mieux entretenu du temps de ...j’ai oublié son nom
tahtoh :
C’est une bonne chose, surtout la Propreté, oui la Propreté ! que ce jardin soit géré par un jardinier mais pas par un cantonnier, ou un gardien ! à ce moment là , le jardinier qualifié pourra faire son travail convenablement, où bon nombre de plants y seront : romarin, lavande, roses, lilas, etc. ainsi que du gazon.
Djafari :
Chaque nouveau confort pour le malade est le bienvenu dans un pays où la santé publique est le dernier souci du pouvoir politique dont les gros bonnets vont se soigner à l’étranger. Il faudrait veiller à ce que ces eaux stagnantes ne présentent aucun danger parasitaire, mais, cela les médecins le savent. C’est leur métier après tout ! Où sont les projets de réhabilitation, rénovation, extension des hôpitaux, afin de répondre, à minima, à la croissance démographique et aux besoins légitimes en matière de santé ?
Commentaire n°261545 :
Salam Les patients ont besoin d’une prise en charge médicale, une bonne bouffe, un peu d’hygiène et un peu de considération, celui qui veut un lieu de détente, il ne trouvera pas mieux que Djebels Megress ou Djbel Babors, loin du vacarme et brouhaha des villes. Salut
maatoug :
un jarbin de recreation pour les malades ingénieuse initiative ! ou est ce que il a deniché ça ce mr le Responsable ? pour vous informer mr le Directeur de ce mouroir qu’on appelle pompeusement CHUet dont j’ai vecu et travaillé depuis 1963 jusqu’a1997 l’etat des lieux de cet etablissement est catastrophique pour les malades et leurs proches je vous citerai quelques exemples qui vous donnerons à réfléchir à vous bien que j’en doute fort et peut etre par un miracle les Responsables concernés de prés ou de loin par le secteur de la santé (administratifs ou politiques) 1er cas :un parent fut hospitalisé dans le sce de medecine interne dans un etat tres serieux malgres la bonne volonté du personnel médical et paramédical pour déterminer et diagnostiquer sa maladie la logistique est quasi-absente cad les moyens d’investigation sont hors fonction ,endommagés ou inexistants (endoscopie,biopsie ??? )et comble du désastre meme les analyses les simples , banales sont effectuées chez le privé TP à titre (...)
Oued Dibourda , ROLLING STONES :
La photo qui se veut un petit éden ressemble plus a un marigot . Jardinier, paysagiste, ça existe non ? Et puis toujours ces cailloux grossiers taillés a la masse .Pierre qui roule n ’amasse pas mousse. Rolling stones ... Comparons le bruit de l ’eau qui coule et le silence de l ’eau croupie , le premier porte en lui une valeur thérapeutique, le second tous les ingrédients pour de multiples pathologies. Comme dit précédemment le médecin a son mot a dire , le malade aussi . On ne s’improvise pas jardinier , bricoleurs de mes 2 !!
momo :
L’initiative vient très en retard mais espérant qu’en gardera le lieu propre surtout......
Toufik :
Subhan ALLAH !, quoiqu’on fasse, il y en a qui ne sont pas contents. J’ai été hospitalisé le 23 juillet 1993 au service de pneumologie salle Amrane. Le soir, je ne voulais pas rester dans le dortoir ( à l’époque, c’était un dortoir). Je sortais en face du batiment où se trouvait un tout petit jardin. C’était très reposant. Alors, l’idée de réouvrir le jardin qui existe depuis longtemps est une excellente chose. Les enfants pourront voir leurs parents las bas et les malades pourront penser à autre chose que leur maladie. C’est une bonnes chose et sur ce point, je félicite les initiateurs de cette idée.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus