Lundi  23 Djoumada Awal 1438  -  20 fevrier 2017
  Accueil > Santé
Congrès International de gestion des risques et Qualité des soins
lundi 13 juin 2016, écrit par : Boutebna N.

II ème Congrès International de gestion des risques et Qualité des soins
VIIIème Forum paramédical International, Sétif, Algérie
Les 29 et 30 Septembre 2016
Auditorium de la Direction des Activités Médicales et Paramédicales

APPEL A COMMUNICATION

Orales, affichées, symposium, prospectus, vidéo, films scientifiques

Dans le cadre de la nouvelles politique mondiale visant le développement de nouvelle approche d’amélioration de la qualité des prestations fournit à nos patients pour des soins sûre et de qualité, le Comité d’organisation du II émet Congrès Internationale de gestion des risques et Qualité des soins, le VIIIème Forum paramédical International, Sétif, Algérie, invite tous les acteurs dans le processus de soins à participer à l’enrichissement de cette manifestation qui regroupera d’imminents experts nationaux et internationaux dans le domaine de sécurité des patients.

Thèmes à débattre

Nous vous prions de nous faire parvenir vos projets de contribution sous la forme d’un fichier attaché sous Word et PPT à l’adresse mail suivante, qss.chusetif@gmail.com , avant le 10 septembre 2016

6 commentaire(s) publié(s)
ADMIN :

FICHE DU CONGRES

Commentaire n°266160 :

C’est une très bonne idée. En effet, le CHU de Sétif est un laboratoire vivant pour l’étude des infections nosocomiales. Les invités pourront constater de visu comment se transmettent les maladies, notamment dans les blocs opératoires ouvert à tous les vents et dépourvus de guichets de transfert, et où le personnel se promène en basket, si ce n’est pas cigarette au bec. Sans parler des toilettes infectes et du nettoyage des salles qui se fait avec des serpillières crasseuses.

Commentaire n°266319 :

Le 17/06/2016
MENSONGES et diversion
La réalité est ce qui se passe dans les hôpitaux, dans la prise en charge des malades, dans les soins qu’on leur prodigue. Rien n’est sérieux dans ce secteur : que des incompétents, des paresseux et des fourbes !
Allez voir ce qui se passe à la clinique « Mère – Enfant » (Lbaz). La pagaille généralisée. Un nouvel « hôpital » sens dessus-dessous, personne n’est responsable, chacun fait ce qu’il veut, l’absentéisme bat son plein, des infirmières mal éduquées (l’une d’elle s’est même permise d’interdire à sa patiente de s’appuyer sur elle suite à une césarienne : « ne me touche pas ! Débrouille-toi ! »), beaucoup sont abandonnées dans leur sang après une césarienne, pas d’eau, 2 à 3 par lit, rien n’est réglementaire ou dans les normes minimales.
- Soit qu’il faudra mettre fin à la fonction de plusieurs personnes (médecins, infirmiers et administratifs)
- Soit privatiser ces structures que souhaitent certainement ce personnel (la majorité travaille déjà en parallèle dans les structure privées ; ils font même les rabatteurs en orientant les malades vers le privé qui les emploient. Ils s’épuisent chez le privé pour venir se reposer dans les structures publiques !

Nasser :

A l’hôpital de Sétif, nous avons vu des "médecins" déambuler en savates et fumer devant les affiches interdisant de fumer

patience avec le contrôle et la plétore :

contrôle abusif ou effectif pléthorique
le patient , le malade qui se présente dans un service du chu de sétif est soumis à une série d’interrogatoire avant d’être inviter de patiente (pour ne pas dire faire la queue) en attendant son tour pour voir le médecin ou recevoir une boite de médicaments qui sont exclusivement fournis par les hôpitaux
il et 7h et 8h durant le ramadan

l’interrogatoire commence dés que le malade demande une information
qui t’a donné ce papier demande l’agent
attend, l’agent s’éclipse avec la lettre d’orientation
un autre agent revient avec la lettre d’orientation, c’est pour voir le dr. untel , c’est pour prendre les médicaments

il rentre dans une salle
revient, avec un agent qui invite le malade à le suivre
cette lettre ou ordonnance est établi par le Dr.
bon, je vais voir ce que je je faife pour toi
il faut aller , au service ..., il est juste à coté de ..
le malade se dirige ver le service , laisser nous travailler
à qui le tour , donne moi tes papier,
ok, si flen (monsieur), le patient veut voir le dr. ... , vient pour récupérer les médicament

ok, un autre monsieur flen, griffone un papier et part dans une direction avec le papier
un agent revient avec le papier, monsieur untel, c’est moi
asseyez vous
un agent se point c’st vous monsieur .., oui, alors patientez
10h
le médecin arrive
ouf
le passage chez le médecin se faire à la tête du client

pour les gens qui sont venus récupérer les médicament, il faut attendre l’arrivée du pharmacien

11h les chanceux (les pistonnés) sont traités ( ordonnance à la main . ou une ou 2 boites partent sans regarder derrière

mieux vaut régler ce phénomène avant la congrès

morad.ker :

Mon grand Frère Ahmed 69 ans quasi en bonne santé est allé a pied de chez lui en ville a l’hôpital avec toute confiance et la joie de vivre, pour un séjour de 3 jours pour une consultation général, conseiller par son médecin a la suite d’un début pneumonie...sachez...il ne retourneras plus chez lui ! entrée le 31//07/2016 décédé le 9/08/2016. allah rahmou !
étant donné le comité d’hygiène est inexistant ou non appliqué tout risque est a prendre.
il faut créer un comité d’hygiène sur et irréprochable et faire des contrôle tout les jours fermé les blocs si l’hygiène n’est pas respecté.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles