Accueil > Dossiers spéciaux > Elections du 29 novembre 2012 >

Front de Libération National (FLN)

vendredi 23 novembre 2012, écrit par : Boutebna N.

Au FLN, on estime qu’il est impossible de concevoir un développement économique, social et culturel du pays sans prendre en compte la globalisation qui domine le monde, ajoutant que l’avenir de l’Algérie ne peut se construire qu’à travers un lien étroit avec les groupements régionaux comme l’UE, l’UMA, l’UA ou encore l’OMC.

C’est ainsi que le parti qui possède la majorité dans l’Assemblée populaire nationale trouve que l’économie de marché est susceptible de créer l’efficacité économique au sein de l’entreprise, mais exige, en même temps, le renforcement des moyens de prospection et de planification.

Dans ce cadre, le Front, en poursuite de son action, promet de renforcer les privatisations et le partenariat à même de moderniser l’outil de production, améliorer la compétitivité de nos entreprises, créer de la richesse et de l’emploi.

L’agriculture, l’industrie, le BTPH, les télécoms et les services sont, selon le même parti, les secteurs susceptibles de devenir le moteur de la croissance hors hydrocarbures en Algérie.


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus