Accueil > Evénements >

Le directeur de la santé devant le juge d’instruction

jeudi 3 novembre 2016, écrit par : Liberté

Le directeur de la santé et de la population de la wilaya de Sétif a comparu pour la deuxième fois consécutive, lundi, devant le juge d’instruction près le tribunal de Sétif dans le cadre d’une affaire d’octroi “illégal” de 53 agréments d’officines phramaceutiques. En effet, devant la fin de non-recevoir, et ce, en dépit d’une première convocation devant le juge d’instruction, en juin, les plaignants, qui ont eu gain de cause auprès des différentes instances juridiques, à savoir le tribunal administratif en date du 21/10/2014 ainsi que le conseil d’État en date du 21/05/2015 et du 18/02/2016 et après la non-exécution des décisions de justice et des arrêts définitifs, ont relancé l’affaire pour faire appliquer les lois. Le 3 juillet 2016, la DSP a signé un arrêté portant le n°124 stipulant l’annulation de la liste nominative en donnant aux pharmaciens un délai de trois mois (le 3 octobre 2016) pour la fermeture des officines.

Cependant, un mois après la fin du délai, les pharmacies étaient toujours en activité au grand dam des plaignants qui ont saisi une deuxième fois la justice. “Pis encore, le tableau de garde du mois d’octobre n’a pas prévu la suppression des pharmacies qui doivent baisser rideau. Cela confirme que la DSP fait la sourde oreille”, nous dira une plaignante. Le président de l’Ordre des pharmaciens, Nabil Trabelsi, qui a, lui aussi, dénoncé le scandale, a été convoqué par le magistrat instructeur et a indiqué que les 53 pharmaciens activent dans l’illégalité totale car l’instance qu’il représente ne les a toujours pas reconnus.

Par ailleurs, nous avons appris que le DSP, au sortir de l’audience, a indiqué à l’huissier de justice que les jugements seront exécutés à partir de dimanche prochain.

Il est à rappeler que l’affaire remonte au 2 décembre 2012 quand le directeur de la santé a validé une liste de bénéficiaires d’agréments pour l’ouverture de pharmacies contrairement aux lois et aux règles régissant l’octroi des agréments. Ces derniers stipulent le respect de l’ordre des inscrits sur un registre ad hoc coté et paraphé au niveau de la Direction de la santé et de la population de la wilaya. Plusieurs irrégularités ont été constatées par les plaignants, des dizaines de pharmaciens diplômés formant une longue file d’attente sur le registre de la direction. “Nous nous demandons pourquoi ils ont changé les critères. Il y a des bénéficiaires qui ont présenté de fausses résidences, des cumuls de fonctions et une pléthore de cas litigieux dont des bénéficiaires qui sont membres de la commission qui a validé ladite liste”, nous dira une autre pharmacienne lésée.

Faouzi SENOUSSAOUI


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
ki-é-ki :
Et le juge d’instruction devant quelle instance le fera t-on comparaitre ?.....
Commentaire n°268890 :
le juge d’instruction c’est un homme correct et intègre mais ce directeur de la sante a foutu la pagaille et la merde dans toute la wilaya de setif en offrant des agrements a des pharmaciens qui ne méritent pas
C’est honteux :
Comment on parle des agréments délivrés illégalement et on ne traduit pas les concernés de la DSP car ce sont eux qui ont délivrés les autorisations. MAIS CHER TRABELSI NORMALEMENT L’ETAT DÉLIVRE UN AGRÉMENT POUR EXERCER ET NON PAS LE REVENDRE 01 à 03 MILLIARDS DONC NORMALEMENT SI ON EXERCE PAS AVEC SON AGRÉMENT ON LE REND à L’ETAT ET PAS DE BUSNESS ??????????? IL FAUT CHER TRABELSI LUTTER CONTRE CETTE PRATIQUE !!!!!!!!
Commentaire n°268915 :
ET À QUAND LA COMPARUTION DU MAIRE OUAHRANI DEVANT LE PROCUREUR GÉNÉRAL POUR LE MANDAT DE DÉPÔT ET NON L’INSTRUCTION PAR LE JUGE DEVANT TOUS CES DÉPASSEMENTS EN MATIÈRE D’URBANISME ?????????
Commentaire n°268923 :
es ce que tu t’es constitue partie civile contre ouahrani oui ou non
Commentaire n°268925 :
a ki eki si le juge d’instruction voit ce que tu as publié dans setif info tu sera poursuivi pour denonciation collomnieuse car tu n’as pas de preuve pour accuser un magistrat ce magistrat fait son travail suite a une plaine contre ce directeur qui a falsifié offreint la loi en vigueur et a refusé l’execution des jugements executoires
nasri :
vive la justice algérienne enfin elle agit contre la corruption . DES pauvres docteurs en pharmacie auront enfin qui va les defendrent après le bon dieu il ya notre JUSTICE VIVE L’ALGÉRIE
Commentaire n°268936 :
Vous parlez de juges d’instructions ? Des gamins et des gamines devenus juges....TOZ .., justice de merde !!!!
Commentaire n°268954 :
Magouilles, trafic, bakchichs, faux papiers, fausses autorisations, faux certificats de résidence, piston, non respect de la législation etc. etc. etc. et la DSP est tout à fait au courant, et bien informée bien entendu....Ah ! pauvre Algérie pourrie par l’argent sale, et pauvres algériens, qui vivent en plus à Sétif, qui devient une grande poubelle à ciel ouvert , malheureusement pour nous tous(tes).Salam. ,
zaza :
53 fois 100.000 dinar ca fait au minimum 5.300.000 dinar à 1€/180DNZ ça fait presque 30.000 euros .... de quoi acheter une villa en Espagne avec un crédit sur 3 ans
Commentaire n°268978 :
monsieur vous avez dit la justice pour les docteurs en pharmacies droles de docteurs pour moi 1er ils sont chapotés par un infirmier 2em la loi leurs donné le droit d’avoir un récepicé que cette infirmier ne l’a jamais délivré 3em la loi les autorise a se réinscrire une 2eme fois une 3eme ect en cas de refus du poste proposé par la dsp ce sont les consequences directes de toute cette houleuse affaire des 63 pharmaciens et le comble cet infirmier leurs a dit clairement aux yeux je vais vous rendre des pharmachiens pas des pharmaciens je vais les rendre comme des taxiphones Aucune reaction de la part de tes chers docteurs a bon entendeur merci
Amar :
SALEM Alors que peut-on dire du médecin responsable à la maternité de Sétif ????
Commentaire n°269060 :
On se demande comment ce Mr TRABELSI peut comparaitre denvant un juge pour dénoncer ce qu’il qualifie d’agréments illégaux alors que lui même a vendu son agrément à 4 milliards de centimes !!!!!!!!!!!!
Au secour :
Et moi qui a passer le 10 novembre 2016 devant le proccureur de la république ,qui a ordonné aux service de police -10 ème - de m’entendre pour la simple raison que j’avais un jugement qui a pris beaucoups de temps à être émis par le greffier.jai vu avec leur chef de service qui n’a même pas donner d’occasion à connaître ma situation -immigrant et mes enfants sont en bas âge et abandonné de travail -à cause de ce fameux jugement qui n’a pas été saisi dans le système informatique .donc mon seul tort j’ai pris 3 photos de l’écran qui est dans le hall de la cour de setif .-cet écran affiche les dates des affaires familiales et s’ils ont été signés ou non - quelques secondes après je sens une main me serrer très fort .c’était un agent de la paix il m’a dit ce que j’ai fais ,je lui avais expliquer et mon but c’était de les montrer au proccureur pour que ma situation soit régler étant que l’écran indiqué que mon dossier faisant parties de la date qui est signée.devant la salle pleine ce policier a voulu me tirer mais (...)
Commentaire n°269083 :
mon cher zaza tu parles 100 000 da moi je vous dis de1 000 000 a 2 000 000 pour seulement la place pas l’agrement
Commentaire n°269583 :
JUSTICE dîtes -vous ! 09 fonctionnaires ont fait l L’objet d’un arrêt D’EXPULSION des logement qu’ils occupent depuis prêt de 40 ans mais les charges de l’EXÉCUTION ont apparemment demandé un ’COMPLÉMENT D’ENQUÊTE ’pour 03 parmis les concernés ! Alors qu’ils ont donné 08 jours aux 06 autres pour quitter les lieux avant réquisition de la FORCE PUBLIQUE .a méditer ! ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus