Accueil > Evénements >

Refusant la nouvelle version du Bac 2017 : Des lycéens observent un sit-in à Sétif

samedi 19 novembre 2016, écrit par : Le Soir d’Algérie

Plusieurs centaines d’élèves des classes de terminale issus des lycées du chef-lieu de la wilaya de Sétif ont observé, jeudi dernier, un sit-in au siège de la direction de l’éducation pour protester contre la nouvelle programmation des examens du baccalauréat qui coïncideront avec le mois de Ramadhan, ainsi que la réduction des journées d’examen qui passeront de cinq à trois jours et demi.

Devant le siège de la direction de l’éducation, un impressionnant dispositif de sécurité a été mis en place afin de garantir la sécurité des lycéens et des édifices et d’éviter tout débordement ou mouvement incontrôlé. Scandant des slogans hostiles à la ministre de l’éducation nationale, les lycéens refusent la nouvelle programmation de cet important examen. « Cette nouvelle programmation de l’examen du baccalauréat initiée par la ministre de l’éducation nationale a été prise à la légère, elle n’est pas étudiée et ne tient pas compte de l’intérêt des élèves » s’insurgent les lycéens protestataires.

Une délégation de lycéens a été par ailleurs reçue par les responsables de la direction de l’éducation de Sétif qui ont promis de transmettre leurs revendications au ministère de l’éducation nationale.

Usant de tact et de diplomatie, les responsables du secteur de l’éducation à Sétif ont réussi à calmer les lycéens et à les faire revenir à de meilleurs sentiments. Ces derniers se sont dispersés dans le calme au grand bonheur de l’imposant service de sécurité appelé en renfort.


Partager cet article :
9 commentaire(s) publié(s)
aziz :
Ils ont raison ces lycéens, c’est quoi cette version express(4 jours et 3 Matières par jours) c’est quoi le but de cette version. Je pense qu’ils faut l’annulation de cette version cette année et la faire en dehors de ramadan et aussi validé par tous les acteurs concernées et peser le pour et le contre.
azzam :
il faut au moins nous élucider clairement l’utilité, l’efficacité et les répercussions de cette diminution du temps de l’examen, sur le niveau intellectuel de l’élève
Rachid :
C’est leur droit. Bravo pour la mobilisation. Vous n’êtes pas des cobayes,il s’agit de votre avenir : défendez-le . Bonnes continuations.
Observateur :
Ces lycéens ont tout à fait raison car tout a été changé dans le mauvais sens. Cette ministre ne semble pas maîtriser son sujet. Elle doit changer aussi bien de cap que ces conseillers à la noix qui sont payés pour ne rien faire. Il suffit de jeter un coup d’oeil dans les nouveaux livres scolaires de langue française pour avoir une idée de ce gâchis qui se fait sur le dos des potaches et du contribuable !
Djafari :
Pour un événement aussi important il n’y a que quatre commentaires. Où sont les élèves sur Setif info ? Quand on est capable de mobiliser et d’organiser un sit-in on doit médiatiser l’événement et instaurer un débat public pour expliquer sa bonne cause. Ca la fiche mal pour la future élite du pays !
suggestion :
Il est vrai qu’il y a de quoi se demander, dans quel but le ministère de l’enseignement a décidé, de réduire le nombre de jour de l’examen du bac. S’agit-il d’une économie des bouts de chandelles ? Pour ce qui est du mois de Ramadhan, c’est vrai que ce n’est pas facile, en plein mois de juin, surtout si les salles d’examens ne seront pas climatisées. Ainsi il est peut être mieux que les candidats ne seront examinés que pendant la matinée. Par conséquent, le nombre de jours de l’examen doit augmenter.
kadou :
des enfants manipules par un corps d’enseignant incapables d’etre honnetes avec leurs eleves ;ne faisant rien pendant le cours officiel mais incitant les enfants aux cours du DAAM jusqu’a minuit. depuis quand les eleves fixent eux meme les paliers ;les dates etc...bled miki. Quant aux enseignants ils donnent la meme image affligeante de nos footballeurs beaucoup d’argent ,que de l’argent ; rendement ZERO POINTE la retraite anticipee pour aller donner des cours particuliers ;et pourtant ils sont supposes etre uses .la honte
Commentaire n°269358 :
suggestion le but est simple c’est d’avoir 40 millions de corniauds
nosy-bé :
En Algérie ,l’école fait de la politique pour protéger une idéologie , et se soucie peu du devenir de ceux pour qui elle est faite . Aujourd’hui ces lycéens sont selon moi ,victimes et manipulés pour revendiquer peu et oublier l’essentiel :la piètre qualité de l’enseignement qui leur est servi ,et une lueur pour espérer ! L’avenir du pays et le leur sont incertains...dans un monde fait pour ceux qui ont plus , savent plus ,travaillent plus , et se défendent nécessairement mieux !

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus