Accueil > Evénements >

Ain El Fouara vandalisée : L’auteur de l’acte entre « héro » et « malade mental »

mardi 19 décembre 2017, écrit par : Boutebna N.

Une onde de choc et de consternation s’est emparée à Sétif suite aux images diffusées montrant un homme barbu vêtu d’un qamis blanc entrain de détruire avec un marteau le visage et la « poitrine » de la célèbre fontaine Ain El Fouara en plein centre-ville. On se croit vivre l’âge de pierre !

L’auteur de l’acte identifié
L’auteur de cet acte barbare et criminel a été identifié. Il s’agit d’un ancien militaire âgé de 34 ans, père d’une fillette et originaire de Beni Oussine, une commune située au Nord de la wilaya de Sétif.

Un malade mental selon la police
Quelques heures après son arrestation, la sûreté de la wilaya de Sétif a déclaré par le biais de l’agence étatique APS que l’auteur de cet acte est un « malade mental à 100% ». Cependant, des internautes qualifient l’homme de quelqu’un en bon état de santé et qu’il aurait agit volontairement pour des convictions purement religieuses.

Les Sétifiens divisés
Peu importe l’état de santé mentale de l’auteur de l’acte, une bonne partie de Sétifiens le soutient selon les commentaires publiés sur notre site ainsi que ceux des réseaux sociaux. Certains le qualifient comme un « héro de la nation » et l’ont largement salué. D’autres ont même appelé à un rassemblement devant le siège de la wilaya pour exiger sa libération. « Ce qui me choque c’est les écrits de certains qui soutiennent l’acte de l’animal qui a voulu détruire un patrimoine qui appartient à toute l’Algérie pas uniquement à la ville de Sétif », s’interroge un internaute sur notre site.

Le ministre condamne
Le ministre de la Culture Azzedine Mihoubi a qualifié lundi de comportement hystérique et irréfléchi les actes de vandalisme qui ont visé la statue de Ain El Fouara. Une œuvre artistique de renom emblématique de la ville de Sétif, ajoute le ministre. Dans un communiqué, le ministre a indiqué qu’il avait, dès l’annonce de la nouvelle, pris attache avec le wali de Sétif, Nacer Maaskri, qui l’a informé de l’arrestation de l’auteur et de sa présentation à la justice qui dévoilera les motifs qui l’ont poussé à commettre ces actes, jugés honteux et condamnables, selon les termes du communiqué.

Ain El Fouara sera restaurée
Une commission chargée par le ministre de la culture, Azzedine Mihoubi, s’est rendue ce jour à Sétif pour estimer les dégâts exactes de cet acte. Une reproduction de la sculpture serait proposée en raison de l’ampleur des dommages occasionnés à la statue.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus