Accueil > Evénements >

Les experts judiciaires de Sétif tiennent leur assemblée annuelle

vendredi 2 mars 2018, écrit par : Hamoud ZITOUNI

Ce jeudi 22 fevrier, la salle du musée a abrité l’assemblée générale de l’association des experts judiciaires de la wilaya de Sétif (ASEJ). Au menu, le rapport moral et financier de l’association présenté par le bureau de celle-ci.
L’ASEJ compte 85 membres sur les 300 experts judiciaires recensés au niveau de la wilaya de Sétif.

L’exercice d’expert judiciaire englobe tous les secteurs d’activité : Médecine, comptabilité, agronomie, hydraulique, génie civil, etc… Mais, ce n’est pas un métier à proprement parler. C’est une activité occasionnelle qui est mis en branle à la réquisition d’un juge. Alors, l’expert en tant qu’auxiliaire assermenté est appelé de par ses qualifications et compétences à investiguer sur une situation donnée et y apporter à la juridiction qui lui a fait appel un éclairage sur les plans technique et scientifique à même de l’aider à rendre son jugement en connaissance de cause. Cela requiert un capital prouvé de savoir et de savoir faire acquis au fil du temps et de l’exercice professionnel dans un domaine précis et aussi… une bonne moralité.

Pour permettre au mieux l’exercice de cette mission délicate et aussi très procédurière, l’association entretient des relations soutenues avec les juridictions locales auprès desquelles elle porte les préoccupations professionnelles de ses membres et organise périodiquement des journées d’information et de mise à niveau dans la technique de l’expertise.

Hamoud ZITOUNI


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°279108 :
....Les experts judiciaires...,je parierai n’importe quoi qu’il le sont dans un tout autre domaine...
khali :
L’ASEJ, une association d’experts en médecine , compta, agro, hydrau, génie civile etc. fait son bilan ? +++ Oui son bilan moral et financier !!!! ??? ++++ Est-ce quelle est au courant de l’affaire des agréments des officines de pharmacie ? ++ Celle association restera-t-elle muette face à cette hogra caractérisée dont son victime des pharmaciens qui refusent la corruption et le passe droit (passer outre la justice de la REPUPLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPUPLAIRE qui a du mal à être respecter à sétif +++++ Je sais que cette expertise est une activité délicate, extra judiciaire qui apporte tous éclairages dans un domaine pointu et ce pour venir en aide et apporter son concours au juge afin de lui permettre de prendre la bonne décision ++++ C’est pour cela que je l’interpelle que qu’elle apporte sa contribution pour rendre justice aux victimes des décisions illégales prise une population donnée de diplômer en pharmacie (ayant les bras longs, les moyens financiers pour faire basculer la (...)
tom :
Mr hamou zitouni vous êtes sur de ce que vous écrivez a setif info y a t il vraiment des experts judiciaire a setif ou en algerie j en doute et de beaucoups
Djafari :
Un jour, j’ai eu recours aux services d’un expert judiciaire assermenté et d’un certain âge. Après lui avoir réglé en espèces ses honoraires pour 28000 DA, je lui ai demandé un reçu. « Pourquoi un reçu, vous n’avez pas confiance en moi ? » m’a-t-il aboyé à la figure. Après avoir insisté à plusieurs reprises, il a fini par me remettre un carré de papier de 7/7 cm sur lequel il a griffonné : « reçu la somme de 28000 dinars » avec un tampon à peine lisible, sans plus de précision. J’espère qu’il se reconnaîtra et que de tels énergumènes n’auront plus le droit d’exercer une fonction plus haute que leur probité de bas étage. Où va l’ Algérie ?
Djafari :
Il y a aussi d’ autres experts qui exercent leurs talents au port d’Alger (et ailleurs je suppose) et qui délivrent des certificats de bonne qualité pour des cargaisons de riz, de café ou d’autres denrées importées alors que la qualité ne correspond pas à ce qui a été facturé au prix fort. Ils se sont rapidement enrichis et mènent un train de vie de millionnaires sur le dos du peuple. Pourquoi ne sont-ils jamais contrôlés ? A quoi ont servi les 1,5 millions de martyrs ? Où va l’Algérie ?
Hamoud ZITOUNI :
En réponse à M.DJAFARI, je l’informe que l’expert judiciaire est rémunéré par le biais d’un chèque Trésor sur décision du président de la juridiction et après remise et approbation de son rapport d’expertise commandée par décision d’un juge. En aucune manière, l’expert judiciaire ne peut être rémunéré directement par son client. Si tel est le cas, vous avez le droit de déposer plainte auprès de la justice contre cet agissement illégal. Mais, au fait, comment se fait -il qu’après avoir payé obligatoirement l’avance auprès du greffe contre recepissé (wasl) clairement libellé (montant,auteur du versement et motif) vous vous êtes pris dans ce jeu de dupe ?
aissa :
@Hamoud ZITOUNI : merci pour votre excellent article qui nous informe bien sur ce métier, et votre non moins excellente réplique dans votre commentaire bien clair,et précis. Salam.
Djafari :
@ Mr Zitouni, Mon recours à un expert n’était pas dans le cadre d’une procédure judiciaire et je n’ai rien payé au Greffe à qui je n’ai pas eu à faire. Il n’appartient donc pas au Trésor de payer l’expert à ma place. Je ne remets pas en cause la probité de tous les experts, mais je m’insurge à juste titre, contre toute personne qui refuse de délivrer un reçu quand elle a été rémunérée. S’agissant d’un expert judiciaire assermenté cela me paraît choquant. Mr Zitouni, vous avez le droit de mettre en doute mes propos, mais je prends à témoin Allah Tabaraka Oua Ta3ala que je ne suis pas un affabulateur et que je n’ai dit que la pure vérité.
Djafari :
Pour qui vous roulez Mr Zitouni ? Pour la Vérité (comme j’ose l’espérer), ou pour les faussaires et les usurpateurs (qu’ Allah vous en préserve) ? Quant aux flatteurs qui lèchent vos bottes, ils sont sûrs de rouler à contre sens de l’autoroute.
EL MAHGOR :
Une petite regle de trois me donne 28% d’adhérents. Trop peu. S’ils sont tous escrocs comme cet enseignant de l’université, bonjour les dégats. Ce pestiféré à tabassé l’une de ses victimes et s’est retrouvé devant le tribunal. Il aurait été plus judicieux que les services de sécurité fassent une enquête de bonne moralité avant de donner l’agrément au premier venu.
Djafari :
Seuls les experts ont la parfaite connaissance des limites de leur savoir. A ce titre, ils maîtrisent bien mieux l’art de l’enrichissement personnel que l’expertise de la chose.
Commentaire n°279269 :
Djafari : BEAUCOU D HISTOIRE ET PROBLEME

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus