Accueil > Evénements >

L’Université Sétif 2 organise le 1er séminaire de formation des formateurs du projet DIRE-MED

dimanche 4 mars 2018, écrit par : Boutebna N.

L’université Mohamed Lamine Debaghine, Sétif 2 et toujours dans sa dynamique de coopération et de recherche scientifique internationale adhère à un nouveau projet de coopération dans le cadre du programme Erasmus + intitulé « DIRE-MED (Dialogue Interculturel, REseaux et Mobilité en MEDiterranée) ».

Le projet coordonné par l’Union pour les Universités de la Méditerranée (UNIMED) et rassemblant 12 universités partenaires de France, d’Espagne, d’Italie, de Tunisie, de Maroc et d’Algérie cherche à instaurer, à travers la coopération universitaire, une relation durable de confiance mutuelle et une conscience interculturelle entre les pays de la Méditerranée favorisant ainsi la circulation des personnes, l’échange et, à long terme, une meilleure intégration économique et culturelle de la région.

Pour ce faire, DIRE-MED organise la 1er séminaire de formation des formateurs à l’Université Sétif 2 du 05 au 08 Mars 2018 destinée aux responsables des bureaux des relations internationales afin de maitriser les mécanismes de coopération, et d’échanges d’étudiants, d’enseignants et de personnel non-académique.
Par ailleurs, le projet au renforcement de la coopération université-société à travers la promotion du dialogue interculturel et de l’esprit international et d’entreprise dans la région afin de dynamiser le marché du travail. Dans ce cadre, les Bureaux de Relations Internationales (BRI) vont jouer un rôle très important, en tant que « bureaux d’opportunités internationales ». Dire-Med permettra aussi d’agir sur les politiques futures pour consolider, améliorer et développer de nouveaux programmes et initiatives à travers l’élaboration d’un cadre de coopération et d’un plan d’action destinés aux institutions de l’enseignement supérieur.

Contexte et objectifs du séminaire de formation :

Ce premier séminaire de formation des formateurs se focalisera sur le premier groupe cible bénéficiaire des mobilités internationales : les étudiants.
Le séminaire s’étendra sur trois journées et traitera des opportunités internationales pour les étudiants au sens large :

Étudiants « classiques », licence, master et doctorat

Étudiants off-campus (modalités de formation à distance, formation en ligne / e-learning, formation professionnelle continue)

Jeunes professionnels et entrepreneurs ayant repris des études.
L’idée est de développer un espace de dialogue qui nous permettra de transmettre et de rapprocher des méthodologies de travail différentes, tout en apprenant les uns des autres. C’est pour cela, que nous voulons suivre une approche collaborative, afin de créer un véritable séminaire intégrant tous les participants.

Les personnes formées le long de ce séminaire joueront elles-mêmes le rôle de formateurs et de point de référence local.

La formation proposera des outils de gestion technique, administrative et financière pour permettre une meilleure gestion des différentes opportunités de mobilité. Le séminaire prévoit aussi une analyse des différentes catégories de mobilités et des étudiants concernés par celles-ci. La méthodologie qui sera utilisée pour cette formation comprend une série de présentations (PowerPoint, présentations théoriques des outils) et des activités pratiques prévues le long de chaque journée.
Le projet prévoit que chaque université organise un séminaire par type de groupe cible adressé lors des séminaires de formation (étudiants au sens large, personnel académique, et personnel non académique) et ces ateliers seront évalués.
Ces ateliers sont destinés aux acteurs locaux : personnel académique et non académique des EES (participants et ne pas participant directement au projet) désireux d’offrir des opportunités internationales aux groupes cibles et à d’autres parties prenantes et organismes locaux engagés dans cette thématique.
Les ateliers de formation à échelle locale incluront également une séance d’information pour les autorités locales, régionales, nationales et les entreprises.

A Rebiga


Partager cet article :

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus