Accueil > Evénements >

Et voila le cinquième vendredi de la protesta algérienne !

samedi 23 mars 2019, écrit par : Hamoud ZITOUNI

A l’instar des autres Algériens, les Sétifiens n’ont pas manqué à l’appel de ce vendredi 22 mars. Ils étaient à peine un peu moins nombreux que le vendredi précédent. Sans doute, le mauvais temps a découragé les personnes âgées et celles sensibles au froid des hauts plateaux. En tout cas, ils étaient près de 10000 manifestants à battre le pavé des principales artères du centre ville. Ils étaient hommes, femmes, enfants parfois en bas âge emmitouflés dans de chauds vêtements ou tout simplement couverts par l’emblème national. Celui-ci fait le bonheur des petits vendeurs à la sauvette : petits drapeaux ou de grands étendards, bandeaux, gomme tricolore, bracelets, trompettes, chapeaux divers aux couleurs nationales sont proposés à des prix raisonnables. On ne s’en prive pas pour la bonne cause.

L’ambiance continue d’être bon enfant, sans bousculade, malgré la foule compacte. On siffle, on chante et on crie en chœur des slogans hostiles au régime et aux partis de l’alliance, notamment le FLN et le RND.

Ce vendredi le « Dégage FLN, dégage RND » revient en boucle, comme pour refuser les dernières tentatives de récupération ou de sape par ces deux partis du mouvement national de contestation. Ce « dégagisme » ciblé s’observe aussi sur les banderoles et les pancartes brandies par la foule. Les mots restent presque courtois mais sans appel mais l’humour marque sa présence. Autre observation de taille : aucun slogan islamiste crié ou écrit. Les « alayha nahya wa namout » et autres « dawla islamya » semblent bien révolus. Aucun slogan violent ou martial n’a été lancé.

Les jeunes d’aujourd’hui, certainement aigris et dépités des deux faces d’un même système préfèrent chanter en chœur « Rouh ya Bouteflika rouh… » (Pars ô Bouteflika, pars…) Entend-il ou est-il encore capable ce cri chanté collectivement sur un ton paisible ? On dit que la sourde oreille est souvent mauvaise conseillère.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus