Accueil > Evénements >

Sept présidents d’APC de la wilaya de Sétif devant le juge pour corruptions

jeudi 30 mai 2019, écrit par : Boutebna N.

Plusieurs affaires de corruptions ont été instruites au niveau du Tribunal de Setif selon un communiqué publié ce jeudi.

Selon cette source, sept présidents d’APC ont été convoqués. Plusieurs enquêtes portant sur des affaires similaires sont en cours.


Partager cet article :
15 commentaire(s) publié(s)
simple d’esprit :
L’huissier s’est présenté à leur adresses est leur à remis une assignation de se présenter devant le juge : mais l’on ne peut plus se fier aux apparences, pour pouvoir présenter la confiance des citoyens, la conduite des présidents d’A P C, doit êtres aux-dessus de tout soupçons ou reproches, que justice soit faite .
Eraser :
Je pense que ce bulletin est nul dans la forme et le contenu. Le deuxième paragraphe en arabe est contreproductif dans la mesure où il viole le droit à la présomption d’innocence. Faites et complétez votre enquête avant toute déclaration vide. Est-ce que la justice ne faisait rien dans le passé, elle a laissé pourrir la situation, maintenant elle fait que du spectacle après les injonctions du Général et la chute de l’ancien régime. Est-ce que notre justice pour mettre fin aux agissements et injonction du général qui s’est attribué un pouvoir anticonstitutionnel jusqu’au point de faire ses discours des mardis à la place du président légitime. Il n’y en a pas de justice, il y’en a seulement la loi du plus fort. Comme dans la concorde civile, où on amnistie les criminels, il faut maintenant une nouvelle amnistie avec une nouvelle république et une nouvelle (...)
labo25 :
et le projet du tramway de Setif est t il clean ?, l académie , LA DOUANE, LA JEUNESSE ET DE SPORT,LA CNAS J INSISTE ET JE TAPPE FORT SUR CE SECTEUR :LES PRISES EN CHARGES VIRTUELLES(faux malades),les formations tout corps confondus(les diplômes attribués en fonction des têtes des clients),services de solidarité :le social cad lA DAS ,ces histoires de pensions d handicapés, les unités des FAUX MOUDJAHIDINES ET LES PSEUDOS WLADS ECHOUHADAS A REVOIR, le secteur de transport routier ,aerien ,maritime.le secteur d,urbanisme:des quartiers tout entiers menaces de ruines cad ils sont arrives même a solder,brader des vies en gros,série défigurée par ce béton arme, ils ont gommé toute trace de civilisation propre a cette belle cite romanesque,les jardins ,les muses, les salles de cinéma, abandonnés a leur triste sort , TOUS PLONGÉS DANS UN COMA PROFOND.🥊👩‍🎓👨‍🎓BON COURAGE A VOUS BIEN ÉVIDEMENT ,DIEU VOUS LE SERA RECONNAISSANT ET NOUS (...)
Djafari :
Ce coup de foudre de la justice algérienne pour la Justice à t il explosé le 22/02 ou lors du coup d’ État militaire ? Les causes de l’ effectivité de ce coup de force discret, ayant pour base une constitution violée, à nécessité une légitimation fallacieusement établie sur une nouvelle justice militarisée, alors que celle-ci a fermé l’ œil des décennies durant sur les abus les plus inavouables en termes d’ éthique.
radio activité :
Si sept présidents d’A P C sont responsable de caractère faillible pour corruptions, ils ne sont pas les seuls, il tient aux méthodes utilisées qui ne sont elles mêmes que la conséquences d’un phénomène plus profond et plus grave, les procès, qui alimentes et justifient l’existence des juridictions et des magistrats ne naissent que des débat de l’interprétations des lois on cas de disproportion marquée entre le train de vie, d’un élu, cette procédure connue sous le nom de signes extérieurs de richesse, voitures, maisons, terrains,prise de participation dans d’une entreprise c’est le fait de corruptions, dès lors mieux à même la justice de réagir,la justice demeure la clés de voûte d’un pays.
khier :
Une révolution manqué qui na jamais éliminé la misère , l exploitation, la hogra, le ben amisse, le bakchich, pour qu une minorité puissent s enrichir au détriment du peuple. balayé moi tout ça, quitte a éliminer une majorité de connard. Certains se prennent pour des saints habillés en gandoura toute blanche , pour se rendre a la mosquée, alors qu ils sont maître dans le trafique
Qui juge qui :
Je pense que ces juges ont besoin d’être jugés eux même. N’ont ils pas cautionné un pouvoir mafieux en exécutant les ordres par téléphone ? Tout à revoir, il ne faut pas soupoudrer les yeux et faire semblant de procéder à l’équité. Pays à la dérive, qu’ils partent tous en commençant par cette justice gangrenée et pourrie.
SAADI :
GAID SALAH, KAIDI, BECHAR, BELEKSIR...VEUILLEZ SVP, ACCOMPAGNER LE PEUPLE DANS SON CHOIX SINON DÉMISSIONNEZ, VOUS N’ETES QUE DES FONCTIONNAIRES AU SERVICE DU PEUPLE. 1) - L’ÉVICTION DES BEDOUI, BOUCHAREB, BENSALAH, SIDI SAID ET TOUS LES RESTANTS DE BOUTESRIKA. 2)- UNE PÉRIODE DE TRANSITION GÉRÉ PAR DES PERSONNALITÉS CONNUS, INTEGRES, NATIONALISTES ACCEPTÉS PAR LE PEUPLE.
Eraser :
Tout est pourri dans ce bled, il sera dangereux de donner le pouvoir aux juges dans cette justice archaïque. Il faut une restructuration de la justice, il faut introduire plusieurs circuits dans la justice et installer par le biais de l’APN et le sénat un groupe de super juges pour être des gardes de fous. Evidement il faut éliminer le tiers présidentiel au sénat. Tout est à refaire en Algérie. Le juge d’instruction et le procureur de Ghardaïa devront aller en prison pour la mort de nôtre Bobby Sands. Kamel-Eddine Fekhar a fait une grève de la faim pendant 2 mois dans l’indifférence totale de la justice. Maintenant il est mort, les juges devront payer leurs autoritarismes. De même pour le journaliste Mohamed Tamalt. Qui juge qui.
hirak :
Des scandales partout, exemple concret de l’acquisition illicite (par un entrepreneur) récemment de la servitude d’intérêt publique (située dans plan d’occupation du sol POS 33 de la cité Gaoua Nord de la ville de Sétif) dédiée aux réseaux d’assainissement et de la haute tension. yet hesbou Gaa...Vive le Hirak local, vive la la justice indépendante, le salut au peuple libre
la semoule :
y en a qui font le ramadan , la priére et qui vendent du cannabis durant le ramadan , est ce licite.Pourtant ils sont au premier rang, dans les mosquées habillés de blanc, comme des anges.Hypocrisie qui sont, et j en connais plusieurs. Hirak, ou pas hirak , les mentalités sont à changer.
Djafari :
Nous pouvons dire, sans aucun risque de se tromper, que là où commence le système, finit la justice. Si vous voulez la justice, débarrassez-vous du système.
Djafari :
Il faut aller de temps en temps dans la salle des pas perdus des tribunaux, se laisser pénétrer par l’ esprit des lieux, sonder ses dédales et ses labyrinthes, ses impasses et ses coupe-gorges. Interroger, sans rien dire, les visages hagards qui la hantent, pour mieux se rendre compte de la réalité de notre justice déhumanisée qui n’en porte que lamentablement le nom !
Commentaire n°286696 :
@yet hesbou Gaa, Ce qui ont profité de la carence du système, ils ne doivent pas rester dans l’impunité, ils doivent être jugés équitablement. Malheureusement Il n’y en a pas urgence dans le contexte actuel, nous avons un problème du fondement de l’état et d’une transition en douceur vers la seconde république. Ouvrir des dossiers en masse (bulk) et faire la chasse aux sorcières relève uniquement d’un esprit dictatorial. Cela encourage les règlements de compte entre les gens et mettra le peuple dos à dos comme vous êtes entrain de le faire avec cet entrepreneur. Mettre des gens en prison en plein mois de ramadhan pour des affaires qui peuvent attendre, n’est-il pas suffisant de conclure sur la déshumanisation de la justice.
1962:Algérie Libre/2019:Algérien-ne Libre :
Une justice aux ordres de la caserne c’est encore la justice de la dictature et magouille de clans. Doula madania, machi askaria. Gaid Sissi sort d’ici ! Seul un vrai état de Droit est capable de rendre une vraie justice.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus