Accueil > Evénements >

Cinq ans de prison ferme contre Hassan Hammar

jeudi 13 juin 2019, écrit par : Boutebna N.

La chambre d’appel du tribunal de Sétif a confirmé mercredi la peine prononcée en novembre 2017 à Hassan Hammar, président de l’Entente de Sétif.

Le président de l’Entente de Sétif a été condamné à cinq ans de prison ferme et d’une amende de 10 millions de dinars (un milliard de centimes) pour escroquerie et détournement de fond dans l’affaire de la coopérative « Oum El Hayat » d’une superficie de 4 hectares, sans aucun titre juridique. Cependant et dans le cadre de cette affaire, Rachid Djerroudi, l’un des dirigeants de l’Entente, avait été acquitté.

Hassan Hammar compte introduire une cassation auprès de l’instance suprême.


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
staifi maaboul :
Je suis très content il y a une justice divine il faut arrêter ses supporteurs qu il le défendent le jours ou il a giflé le policier il ce crois gros mais il y a plus gros que lui DIEU
staifi maaboul :
Je suis très content il y a une justice divine il faut arrêter ses supporteurs qu il le défendent le jours ou il a giflé le policier il ce crois gros mais il y a plus gros que lui DIEU
la semoule :
Je l ai toujours pensé, trop gras, trop gros pour être honnête, il va perdre un peu de son poids , au trou.
khier :
Les truands faut les frappés là ou ça fait mal, au portefeuille.
la semoule :
est il normale dans ce pays de Cocagne, qu un père de famille avec 3 enfants à charges ne puissent pas bénéficier de logement décent, malgré des demandes datant de plus de quinzaine années, et qu une jeune fille célibataire âgées de 25 ans puisse en bénéficier. Je crois qu on marche sur la tete.
yass de paris :
pour quoi ne pas essaye de récupérer l’argent détourné et remettre cet homme en liberté il a peux être des enfants en bas age ........
Roimalik :
Ce type a pris l’Entente en otage, il faut que les autorités interviennent . Ce n’est cette escrocs qui va casser l’image de notre chère team. Sauvons l’ENTENTE. Pour ce type, toutes les preuves sont contre lui, qu’il crève au trou. VIVE ESSétif
staifi maaboul :
A ROIMALIK je respect ton avis mais ci il pensait à ces enfants et sa famille et l entente il l aurai pas fait Aussi le jour où il a giflé 1 policier Monsieur ce crois tout permis ilbi à DIEU
radio activité :
Loin d’être une révélation pour qui côtoie le milieu carcéral, la prison, c’est la privation de la liberté d’aller et venir et rien d’autre ..! si le recouvrement de ces fonds n’est pas pleinement efficace trésor publiques d’autres pourraient être encouragés à détourner l’argent octroyés au club footballistique par des activités génératrices de revenus .des Milliards .
Bachelor :
Adulé, puis condamné et détesté à nous décevoir, il n’a plus autres choix que de payer,il essaie de maîtriser la technique des dix touche, alors si vous avez un astuce à partager avec lui, il adorerais les entendre : adresse BEL-Air pénitencier SETIF 19000 .
la semoule :
En faite si j ai bien compris , l Algérie est peuplé en majorité de truands, cela va du président de la répoublique, au 1 er Ministre, jusqu au simple citoyens, drôle de pays qui se détruit par lui même.Il y a du boulot sur la planche, bravo à la justice ,qui devrait taper encore plus fort, prenez exemple sur la Turquie. Quitte a mettre la moitié de la population en prison, ; ces truands , il faut les attaquer là ou ça fait mal, au portefeuille,Il faut assainir le pays.
Kamel :
Ce que je n’arrive pas a comprendre c’est qu’il est toujours libre, quelqu’un peut nous expliquer ca ?
Djafari :
@ Kamel, Sauf erreur de ma part, Hammar fait partie du cercle très privé des nouveaux riches, fédérés dans un club du style franc maçonnerie à l’ Algérienne qui a connu son plein essor sous Bouteflika 1er, empereur de toutes les Algéries. Quand un membre est menacé, c’est toute la confrérie qui est en état d’ alerte maximum tels des anticorps d’un organisme humain. Qui du juge, ou du général, du ministre ou du diplomate, use et abuse de son téléphone pour rassurer son protégé. C’est un mécanisme bien rôdé et bien connu dans l’ Algérie de la mafia ou la loi du plus riche fait la loi devant la loi. Faut-il en dire plus ?
Djafari :
L’ ESS se trouve, malgré elle, propulsée sur la face cachée du football. Plus précisément au fond des canyons de l’ eldorado (à ne pas confondre avec Colorado) qu’elle recèle. Ce sont les clubs algérois qui auraient dû accéder à ce titre honorifique du fait de la corruption les caractérisant et dans laquelle ils occupent les premiers gradins d’une tribune euphorisée par l’ ivresse du ballon rond qui sert d’écran de fumée à toute forme d’enrichissement illégal. Le tort de l’ ESS est de n’avoir pas mis les garde-fous préalables à toute bonne gestion. Faut-il pleurer ou en rire ?
supporter de ESS :
iL FAUT QUE LE COMITE DES SUPPORTERS DE SETIF PORTE PLAINTE CONTRE Mr ZOUK et autres responsables POUR LE Détournement des milliards DU STADE de 50 milles spectateurs promis à la ville de setif.
Commentaire n°286908 :
Bien joufflu ,le coco....Avec les droits communs il va perdre ces kilos de hram....

Commenter cet article
الرد على هذا المقال

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus