Accueil > Evénements >

Rebond spectaculaire de corona à Sétif

lundi 22 juin 2020, écrit par : F. Senoussaoui

Devant la recrudescence des cas de contamination ces derniers jours, le wali de Sétif, Mohamed Belkateb, a convoqué, mercredi dernier, les membres de la commission de sécurité de wilaya élargie pour s’enquérir de la situation qui prévaut dans la région qui a enregistré une saturation de ses structures sanitaires ainsi qu’une hausse inquiétante du nombre de personnes atteintes et de décès.

En effet, pas moins de 31 espaces commerciaux ont été fermés depuis jeudi à Sétif et à El-Eulma. Au chef-lieu de wilaya, dès les premières heures de la matinée, les services de sécurité se sont déployés autour des marchés des 1014-Logements, Aïn Mouss, au centre commercial Ifriqia, au centre Bensekka appelé communément Malizya, au marché aux bestiaux de Sétif et à celui d’El-Eulma ainsi que vers d’autres surfaces pour manquement aux règles d’hygiène et non-respect des mesures barrières.

“La situation est certes maîtrisée mais nous devons agir face aux commerçants qui ne respectent pas les lois. J’ai demandé au directeur de la réglementation et des affaires générales de la wilaya de ne pas recevoir les commerçants qui ne respectent pas la loi”, dira le wali lors d’une réunion. En effet, l’indiscipline des citoyens qui a, selon les spécialistes, fait flamber le nombre de personnes contaminées, est constatée à tous les coins de rue.

Le chef de l’exécutif a indiqué que la réouverture desdits commerces est tributaire de l’engagement des commerçants à respecter les mesures barrières dont le port de la bavette et la distanciation sociale. Il est à noter que selon des chiffres en notre possession, le nombre de personnes testées positives a dépassé les 1 300. L’on déplore aussi le décès de pas moins de 102 personnes dont 5 depuis lundi dernier au niveau du CHU et des cinq hôpitaux de la wilaya de Sétif.

Hier matin, le CHU a enregistré 101 nouveaux cas positifs et 2 décès. Le manque de moyens de protection individuelle, de respirateurs et de scopes ainsi que l’inexistence d’un laboratoire pour la PCR rendent la tâche difficile pour le personnel hospitalier dans la wilaya de Sétif. Les appels des médecins et des professionnels de santé ne cessent d’être lancés. En vain. Ils attendent toujours l’arrivée de la commission ministérielle pour vider leur sac.

F. SENOUSSAOUI
Liberté


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus