Accueil > Evénements >

Projet de programme du RND pour la communue de Sétif

Une ville à vivre un pays à aimer
mardi 20 novembre 2007, écrit par : Sétif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

PROJET DE PROGRAMME DU RND POUR LA COMMUNE DE SETIF

UNE VILLE A VIVRE UN PAYS A AIMER

Novembre 2007

Les principes généraux qui guident notre démarche sont les suivants :
1- Réhabiliter entièrement la fonction de Président de l’APC, telle que définie par la Constitution et les Lois de la République Algérienne, s’appuyant sur une Assemblée soudée et forte.
2- Rester toujours à l’écoute des citoyens et à leur service.
3- Etablir un état des lieux et un diagnostic précis de la Commune, et leur mise à jour permanente, pour une connaissance constante et sans cesse renouvelée de la situation de la Commune à tous égards.
4- Définir des objectifs précis à court, moyen et long terme, pour le développement de la Commune, et les faire connaître.

Voici quelques repères de notre programme pour la gestion et le développement de la Commune de Sétif :

1- Economie :

- Une politique industrielle de la ville passe par une prise en charge réelle des préoccupations des investisseurs locaux et l’attraction de capitaux étrangers (au pays ou à la ville) ;
- Utilisation pleine et selon leur vocation de toutes les parcelles destinées à recevoir des projets industriels, restées vides depuis des années, voire des décennies.

Projets à mettre en œuvre :
-  des halles aux légumes et fruits modernisées,
-  une poissonnerie de gros,
-  une zone spéciale pour les matériaux et engins pour la construction ;
-  Une zone des grandes foires internationales.

2- Tourisme :

-  créer un syndicat d’initiative du tourisme et des loisirs ;
-  œuvrer à l’installation d’un village artisanal ;
-  encourager toute activité de soutien au tourisme ;
-  veiller à l’hygiène, la sécurité et la moralité de tous les endroits d’accueils (hôtels et auberges, restaurants, cafés, loisirs,…),
-  création d’au moins un grand centre de loisirs et détente pour jeunes (bowling, tennis de table, dancing, discothèque, club de jeu d’échecs, …),
-  travailler en étroite collaboration avec le Musée National de l’Archéologie pour faire connaître les richesses de ce Musée, les découvertes archéologiques de la ville, ce qui reste à mettre en œuvre en vue de mieux en connaître le Passé,…

3- Urbanisme :

La ville doit maîtriser son développement.
Les décisions à proposer sont les suivantes :
-  Des milliers de lots de terrains destinés à la construction continuent d’être vides de toute bâtisse, à ce jour. La commune encouragera fortement la construction, sur ses ‘poches vides’, de petits immeubles de six à huit logements, destinés à la location ou la location-vente.
-  Etablir un plan de disparition de toutes les constructions inachevées de la ville, lutter efficacement contre toutes formes de constructions illicites.

Projet de Ville :
-  Un nouveau dessin de la ville doit émerger.
-  De nouvelles centralités, multiples, doivent apparaître. Il n’est pas normal de continuer à concentrer l’essentiel des activités urbaines ‘nobles’ (administration, banques, commerces, loisirs,…) au niveau ou à proximité immédiate de l’actuel centre-ville.
-  La Ville doit redevenir entièrement responsable du domaine public urbain aménagé.
Pour arriver à cela, la Commune doit impérativement :
-  établir une cartographie complète, exacte et détaillée de la Commune ;
-  moderniser ses services techniques et les doter en matériel informatique ;
-  former le personnel pour s’adapter à ces nouvelles conditions de travail ;
- créer une Agence d’Urbanisme.

4 - Transport public :

Mesures urgentes :
La Commune doit obligatoirement veiller à :
-  réhabiliter la Gare routière et lui donner les moyens et les structures nécessaires pour beaucoup mieux fonctionner ;
-  Les bus doivent être constamment propres, de l’extérieur comme de l’intérieur, les agents qui y travaillent doivent avoir une tenue distincte, correcte, toujours propre, les bus doivent tous stationner le soir à la gare routière. Ils ne doivent plus laisser leur moteur en marche quand ils sont à l’arrêt, le contrôle de leur état doit se faire inopinément et régulièrement.

Mesures à court terme :
Il reste urgent et incontournable d’établir un Plan de Transport de la Commune (PTC), en reprenant radicalement les conclusions et solutions apportées par le précédent (approuvé au milieu des années 90).
Cette étude de PTC consistera à :
-  décortiquer le PTC, en faire la critique et proposer des solutions véritables :
-  œuvrer, par le biais des transports en commun, à l’émergence de nouvelles centralités urbaines (grands boulevards de la Zhun, Bouaroua-Dallas-Ain-Tebinet, …) ;
-  Etablir un nouveau PTC qui redonne la part belle au transport en commun, offre des solutions véritables pour la voiture, multiplie les parcours piétons agréables, avantage la circulation à bicyclette, évite à la ville d’interminables et coûteux travaux préparatoires, qui en bouleversent la structure viaire pour un temps et provoquent des désagréments à ses habitants.
-  Accompagner et contrôler toutes les étapes de mise en œuvre du tramway de Sétif.

5 - Environnement et Santé :

Lutte contre toutes les formes de pollution, pour la propreté de la commune :
-  proposition d’un Centre de traitement et de valorisation des déchets solides, en rapport avec le Ministère chargé de l’Environnement et des Instances Internationales qui fournissent aide et assistance pour ce genre de projet ;
-  élimination progressive de toutes les décharges publiques et lieux d’enfouissement techniques ;
-  mise en place, en commun accord avec l’ensemble des industriels et entrepreneurs agissant sur le territoire de la Commune, d’un plan ‘pollution zéro’ ;
-  multiplication des espaces verts :
• aménagement du Cimetière de Sidi Said en jardin public, en viellant à préserver les tombes de tout piétinement ou détérioration ;
• aménagement d’au moins un grand jardin public dans la partie Est (ZHUN) de la ville,
• réaménagement du Parc des Loisirs, afin de lui restituer intégralement sa vocation, et étendre son espace planté,
• aménagement d’un jardin et promenade archéologique, pour la découverte des vestiges de Sétif,

Un programme ‘spécial handicap’ sera discuté et mis en application : mobilité, aides, accès aux services publics, formation, emplois,… tout ce qui peut aider à redonner à l’handicapé sa dignité et une capacité de vivre et se déplacer aussi normalement que possible en ville.

En matière de Santé, la Commune œuvrera, en étroite collaboration avec les Directions et secteurs concernés, à :
-  la mise en place d’un laboratoire d’hygiène et de prévention de la Commune ;
-  la construction d’un grand Hôpital militaire à Sétif ;
-  réunir les conditions nécessaires pour faire construire un grand hôpital Henri Dunant à Sétif, en partenariat avec la Croix Rouge Internationale.

6- Social :

La Commune recensera toutes les poches de pauvreté, tous les démunis, et mettra en place un SAMU social ;
Une ‘maison des pauvres’ (Dar Ezzaoualia), pour reprendre une vieille tradition sétifienne aujourd’hui abandonnée, sera ouverte pour accueillir les démunis, les malades n’ayant pas trouvé gîte ni famille, des pauvres ne sachant pas où dormir la nuit.
En parallèle, la Commune mènera une action permanente sans faiblesse contre la mendicité.

7 - Histoire :

La ville préparera un grand évènement de portée internationale pour célébrer le cinquantenaire de l’Indépendance, durant toute l’année 2012.
La Commune œuvrera à la demande du déménagement du siège de la Fondation du 8 Mai 1945 à Sétif et son installation dans un lieu hautement symbolique.
Une ‘Maison de la Mémoire’ sera aménagée dans une ferme abandonnée et partiellement démolie (à restaurer) sur les berges du Bousselam.

8- Culte, Culture et Loisirs :

Toutes mosquées en court de constructions verront leurs travaux achevés dus que possible. La Commune y veillera et mobilisera les énergies et moyens nécessaires à cet effet.

La Commune installera, dès sa prise de fonction, un Comité Culture et Loisirs.
Elle œuvrera pour revenir au rôle considérable joué par les maisons de jeunes dans le développement des loisirs.
Pour cela :
-  elle travaillera en étroite collaboration avec la Direction de la Jeunesse et les Sports ;
-  construira ou fera construire d’autres maisons de jeunes sur le territoire de la Commune ;
La Commune réaménagera le lac artificiel du Parc en vue d’en faire une grande piscine.
Elle encouragera l’ouverture de piscines sur le territoire, et particulièrement les quartiers populaires.

Bibliothèque municipale :
-  Elle sera installée dans un espace plus confortable et plus vaste.
-  Un fichier électronique sera installé et sera branché au réseau des bibliothèques dans le monde.
-  La bibliothèque multipliera ses activités (cafés littéraires, venues d’écrivains, conférences, rencontre autour de l’écriture et des écrits, …) et aura une politique agressive à l’égard des établissements pré-scolaires, scolaires et universitaires, afin d’inciter les enfants et les jeunes à lire.
-  Une médiathèque sera installée et dotée de moyens.

Cinéma :
-  finir l’aménagement du cinéma dit ‘Les Variétés’, pour en faire la filmathèque Bouamari de Sétif ;
-  lever les obstacles et œuvrer à la réouverture du cinéma ‘Le Colisée’ pour la même occasion (dans la mesure du possible) ;
-  réaménager la Salle Malek Bennabi en multiplex (trois ou quatre petites salles de 100 à 200 places),
-  mettre en place une rencontre périodique de cinéma spécifique à Sétif (court-métrage, documentaire, animation, …) et la pérenniser,
-  encourager les ciné-clubs à travers la ville et l’université, en aidant toute association créée à cet effet,
-  doter les écoles primaires de data-shows afin de rendre possible la projection de films pour les enfants dans les écoles.

Théâtre et spectacles vivants :
-  Œuvrer pour faire de Sétif une place nationale dans le théâtre algérien, en formation, en production et en diffusion ;
-  Etablir un programme annuel de représentations, connu dès la rentrée et largement diffusé ;
-  Institution définitive, au début de l’été, d’un Festival des cultures des régions désertiques dans le monde,
-  ouverture d’un centre de recherche et de préservation des chants traditionnels ;
-  Encourager la production de spectacles de rues et leur diffusion en chaque occasion, en instituant des encouragements, des rémunérations et des aides sous toutes formes,
-  Faire de l’été sétifien une grande fête des spectacles de rue, des musiques, du cinéma, de la lecture,… en somme, un moment privilégié de la vie culturelle de la ville.

Musée des Beaux-Arts :
La ville devra se doter d’un musée des Beaux-Arts.

- Sports :

Le stade Mohamed Guessab le jardin des sports, le ‘complexe’ Bakhouche ainsi que les terrains communaux attenant, seront l’endroit d’un grand aménagement d’un parc communal des sports.
Un Conseil Communal des Sports sera une installé et doté de moyens et de pouvoir décisionnel, afin de développer rapidement le sport à Sétif :
-  généralisation de la pratique sportive et sa démocratisation ;
-  multiplication des pratiques sportives.
-  Une grande campagne de pratique sportive au sein des écoles sera menée dès le début du mandat.

Voici les grandes lignes de notre programme. Il est loin d’être exhaustif et ne peut devenir effectif qu’une fois soumis à discussion, débattu et enrichi par l’ensemble de no concitoyens.

Documents joints

(PDF - PDF - 258.2 ko)


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus