Accueil > Evénements >

Première thèse de doctorat en langue française à Sétif

Yasmina Khadra assure le lien entre Sétif et Rennes
mardi 23 juin 2009, écrit par : F. Senoussaoui, mis en ligne par : Boutebna N.

’université Ferhat Abbès de Sétif vient d’avoir son premier doctorat en littérature française. En effet, M. Mohamed BOUDJADJA, enseignant à l’UFAS depuis plusieurs années a dernièrement soutenu publiquement son doctorat en littérature maghrébine.

« Poétique du politique dans l’œuvre de Yasmina Khadra » est le titre de la thèse du premier doctorat en littérature française à Sétif. C’est une réflexion sur neuf romans de Y. Khadra, pour tenter de voir comment la poétique, inséparable du politique, peut proposer des modèles appropriés pour penser la politique et comment l’approche du politique par l’auteur peut générer des dispositifs spécifiques d’écriture ». Nous dira M.Boudjadja en marge de la soutenance.

Notons que l’auteur de la thèse a reçu pour ce travail la mention très honorable avec félicitation du jury à l’unanimité. Ce dernier a été composé par le professeur MILIANI de l’université de Mostaganem (président) et les deux examinateurs le professeurs Khadraoui Said de Batna et Martine Mathieu de Bordeaux. Le co-encadrement de cette recherche a été assuré par le Pr. Belaghoueg Zoubida et le Pr. Marc GONTARD de l’université de Rennes. Notons que cette thèse concrétise l’intérêt porté par les universitaires algériens aux œuvres de Yasmina Khadra et renforce les liens de jumelage entre les universités de Sétif et Rennes.


Partager cet article :

Derniers articles

Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus