Accueil > Evénements >

Panique chez Djezzy : Un géant s’écroule

mercredi 9 décembre 2009, écrit par : A Nedjar Sétif info, mis en ligne par : Boutebna N.

’après un bulletin de presse paru dans le quotidien arabophone « El Khabar » du 9 Décembre 2009, M Issa REBRAB le patron de CevitaI serait en pourparlers avec Naguib SAWIRIS qui détient 96,5% du capital de Djezzy, pour le rachat à ce dernier de 51% des parts du capital.

Devant le refus des autorités nationales d’accorder un moratoire pour le paiement des redevances fiscales par suite du redressement qui lui a été notifié, la panique s’est installée auprès du propriétaire de Djezzy qui semble résolument décidé à céder son affaire.

Il faut rappeler que M REBRAB est détenteur de 3,5 % de parts du capital de cet opérateur. Il a manifesté son droit de priorité d’achat devant toute offre de vente allant jusqu’à porter plainte auprès du tribunal d’El Harrach devant les négociations secrètes menées avec l’autre grand operateur Vivendi.

Au mois de Mars de cette année, les expertises arrêtées par certaines banques évaluaient Djezzy à pas moins de 9 milliards de dollars. Or, depuis, la situation a bien changé. Devant les désaffections des abonnés par suite de l’implication directe de Sawaris dans ses déclarations aux Caire qui ont accentuées les agressions contre les supporteurs et tous résidents algériens en Égypte, sa côte a dramatiquement chutée, amplifiée par le récent redressement fiscal.

Si Djezzy, affichait jusque la une bonne santé financière et des bénéfices records,58O millions de dollars pour 14 millions d’abonnés ,il ne pouvait rééditer aisément l’exploit de la machination de l’échange de part d’actions de la cimenterie de M’Sila car il ne pouvait échapper au contrôle stricte de l’état a imposé cette fois ci sans avoir rendu au préalable des comptes sur sa comptabilité et les transferts illicites.

Nous apprenons par ailleurs par le même organe cité plus haut que M REBRAB serait en négociations avancées avec un grand groupe bancaire américain pour la mobilisation des crédits nécessaires pour l’achat et la prise du contrôle de la majorité des parts de Djezzy,soit 51% .Bien qu’ayant démenti l’information ,Vivendi serait toujours en course pour l’acquisition du reste.

Touchés pour leur amour propres au vu de récents événements du Caire , de nombreux abonnés que nous avons croisé aux abords du siège de l’agence Djezzy, disaient qu’ils étaient prêts à se mobiliser par n’importe quel moyen pour aider Cevital ou tout autre acquéreur national pour la réappropriation et de réaliser leurs désirs de sanctions pécuniaires .En tout cas ont-ils dit, ils refusent désormais de participer à remplir les poches de ce perfide(entendre patron de Djezzy).


Partager cet article :

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus