Accueil > Evénements >

Hausse des agressions et des accidents de la route à Sétif

lundi 24 mai 2010, écrit par : Sétif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Malgré les mesures prises, les agressions à l’arme blanche et les accidents de la route sont en hausse significative par rapport à l’année dernière, indique Pr Bouchenak chef de service des Urgences du CHU de Sétif.

Le service des Urgences, qu’on appelle souvent la porte de l’hôpital, enregistre 150.000 consultations par an. On dénombre 60 % de cas liés aux accidents de travail et des chutes. Les accidents de la circulation représentent 15 % des cas, soit 3 accidents en moyenne par jour. Les agressions à l’arme blanche ont pour part 5 % des consultations du service.

Cependant, une baisse significative a été observée avec les complications digestives, ceci est lié à la bonne prise en charge de la maladie dans notre région.


Partager cet article :
17 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°70376 :
et qu attend-on pour construire d autres maisons d arret par-ce-que les existantes actuelement sont satures un jeune a la fleur de l age sans perspective ni issue ne vois et ne pense que violence et cela et normal comme vous dites tous les matin en se levant il n a ni objectif ni aucune motivation y-a de quoi petes les plombs alors dans son resonnement en voyant les fils des decideurs se permetre tous les luxes avec l aide de papa ou la frangine alors ce jeune en question faut-pas trop le chatouiller !!!!!!!!

Réponse de khelifa Albeurri :

Salama 3alaikoum, Tant de victimes d’agressions : 150000/5%= 7500/365= 20 agressions par jour et à l’arme blanche ! Pendant ce temps les responsables sont bien à l’abri avec surveillance électronique, gardes du corps, etc...etc... Qui sont ces jeunes qui agressent ? Des drogués en général ? Par oû entre la drogue ? Qui en profite ? Pourquoi ce laissez-aller ? Allah yous’teurna incha allah !

Réponse de staifi19 :

pensez vous que c’est la bonne solution ??????????

Réponse de amar :

on construit des logements pour les civils deja aprés les prisonniers . la richesse ( economique, sociale, socioeducative,...) d’un pays s’obtient avec LE TRAVAIL et seulement avec cela. Nos -regisseur decideur- font tous pour ne pas créer du travail. a mon avis, il faut agrandir l’hopital psychatrique et faire une formation adaptée a son personnelle.

Réponse de USMS :

Il faut des bagnes dans le sud et non des prisons avec télè dans le nord et couffins de mama..

Réponse de l’exprisonier :

Construire des maisons d’arret non ce n’est pas la solution, mais je propose une prise en cahrge plus rentable que le fait de garder des criminels pendant un certain temps et ensuite les liberer sevir encore. pourquoi pas les faire travailler dans le domaine d’utilité public par exemple ramasser la poubelle, replanter des arbres fruitiers dans la zone du barrage vert, dans le domaine des travaux publics, on raconte que les chinois nous ont envoyés des prisonnirs pour travailler chez nous, pourquoi pas utiliser les notres et en fin de parcours l’etablissement carcéral leur verssera le salaire de toute les mensualité qu’ils doivent en contre partie du travail effectué, et comme ca aulieu d’aller voler, ou bien de faire un parking sauvage il trouvera un pecule pour démarrer a (...)
staifi19 :
on ne comprend plus rien cher admin entre hausse des agressions et des jeunes qui s’occupent de la propreté de leur quartier ????

Réponse de Prof. Bouchenak k :

excusez moi, je voudrai juste préciser certaines données , Qu’on on a pû recensé au niveau du service des Urgences du CHU durant l’année 2008//2009 : 150 000 consultations toutes pathologies confondues Sont pris en charge au niveau des urgences du CHU. 60% Sont dûs aux accidents de la Route, aux accidents de travail (chutes, amputations traumatiques, etc...), et les agressions par armes blanches ( couteau, barre de fer etc.....). Les accidents de la circulation représentent plus de 15% de nos patients, souvent il s’agit de polytraumatisés graveS avec un taux de mortalité de plus de 12%. concernant les agressions par arme blanches et autres agents contendants, dont la fréquence ne cesse d’augmenter ses dernières années représentent environ 5% ( ce qui représente en effet une moyenne de 10 à 20 cas par jour, Avec un taux de morbidités de plus 86%). conclusion : - les accidents de la voie publique ( accident de la Circulation+++), constituent le premier motif d’hospitalisation - les (...)

Réponse de ali :

Et qu’en est il des accidents au décours d’une hospitalisation par faute de prise en charge adéquate ?

Réponse de Mériem :

AU Professeur Bouchenak : Les accidents de la route comme les agressions violentes sont en grande partie dû à un phénomène navrant de notre société : le manque d’éducation et surtout de conscience civile des personnes qui vivent dans ce pays, certes il y a la mauvaise signalisation, l’entretien des routes, le manque d’une bonne infrastructure routière mais l’Algérien conduit sur la route comme il se conduit dans la vie : tout est pour lui et il n’y a que lui, les autres n’existent pas et s’ils existent c’est uniquement pour être des -sortes d’ennemis- contre lesquels il faut se battre et qu’il faut -défier- par exemple : un dépassement, un coup de klaxon, et le voilà hors de lui prêt à en découdre, pareil pour les coups de couteau... Pourquoi un tel comportement ? Il y aurait beaucoup à dire : la fameuse -rodjla- qu’on inculque à des petits garçons encore bébés, le manque de contrôle de soi parce que notre éducation ne prend pas cette régle de base de la vie sociale en grande considération, c’est même (...)

Réponse de gc :

Mrs Ali..................il faut parler par connaissance de cause et par objectivité ,non par pures spéculations et accusations gratuites !!!ils font de leur mieux vue les moyens qui existent actuellement !
L’an 2000. :
A SOCIETE DITE NOUVELLE, PROBLEMES NOUVEAUX. Sétif des années 2000 n’a rien à voir avec Sétif du siècle dernier.
Commentaire n°70437 :
il faut boire du fleuve que l’on navigue proverbe russe

Réponse de setif el-boustani :

Il faut pas aller chercher la solution très loin car elle à portée de nos vues. Comme vous le dites Sétif des années 2000 n’est plus celle d’aujourd’hui et elle ne deviendra jamais puisque c’est trop tard. En effet, en regardant la montée exponentielle de la population à cause de l’exode rural, l’exode communautaire, et de l’implantation des -venus de loin- on se rend directement compte que c’est la cause principale de la recrudescence des agressions à l’arme blanche dont la quasi-majorité des auteurs sont des personnes qui se sont installées récemment à - SETIF EL-BOUSTANI- i.e après la décennie noire.Pourquoi ils commettent de tels crimes et délits ? la réponse est simple : car personnes ne les connais dans cette immense ville ,ils peuvent faire tout sans avoir la moindre honte ou -hachma- Avant Sétif - fut- la ’Suisse’ de l’Algérie, vous pouvez marcher au centre-ville avec un trésor entre la mains sans que personne ne s’intéresse à vous.Là vous ne pouvez meme pas porter un portable en plein public (...)
gehaze :
les agressions en hausse mais leur morbidité est en baisse !!!c’est grâce à ceux qui se dévouent aux urgences nuit et jour !!!merci à eux ,même si nos responsables n’arrivent pas à trouver des solutions pour y remédier ....le personnel des urgences chirurgicales est là pour sauver la vie des victimes !!!merci professeur Bouchenak !!!

Réponse de Farès :

Merci pour cet article et ces states. Bon courage pour l’équipe des urgences du CHU. Allah yahdi le peuple ta3na. Une moyenne de 20 agressions à l’arme blanche avec blessures par jour pour une ville comme Setif qui été réputée pour être une des villes les plus sure du pays je pense que c’est catastrophique. Aujourd’hui en France après 48 heures d’une agression à l’arme blanche les agresseurs ont été interpelés et toutes les chaines de télé ont mobilisées des journalistes sur place. En Algérie 20 agressions/jour seulement à Setif personne n’en parle. Normal !

Réponse de ali :

Le médecin a une lourde responsabilité, Il doit mener une révolte contre ce qu’il juge injuste et cruel sans oublier que son action implique des personnes souffrantes qu’il ne peut manipuler à sa guise. Le choix est donc difficile entre le bénéfice individuel et le bénéfice collectif, lorsqu’il met en jeu des vies humaines. Et La passion est également indispensable à la pratique de la médecine, elle conditionne la qualité du travail du médecin, c’est une notion élargit à toutes les professions. L’homme est ainsi fait que le meilleur de son effort obéit moins à un sentiment du devoir qu’à une passion pour la tâche qu’il accomplit. Passion fragile, qu’entretient la chaleur, l’estime, l’amitié de ceux pour qui cet effort est accompli. Les attaques contre cette profession peuvent ainsi devenir un virus destructeur de la passion de guérir. L’incompréhension, le jugement injuste, la méfiance, la pesée d’une administration obtuse sont source de lassitude. La passion disparue, seul reste le sens du devoir, elle est (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus