Accueil > Evénements >

Le passeport biométrique : Procédures allégées selon le nouveau ministre de l’intérieur

vendredi 11 juin 2010, écrit par : A. Nedjar, Setif Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Que les inquiétudes des demandeurs de passeports biométriques s’estompent et peuvent même se réjouir. M. Ould Kablia nouveau ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales a précisé à la presse le jeudi 10 juin en marge d’une séance plénière du Conseil de la Nation que « Le nombre de pièces administratrices nécessaires pour le dossier d’obtention du nouveau passeport biométrique passe de 12 à seulement 5 documents. Mieux, le formulaire administratif « va être réduit à sa plus simple expression. Il n’y aura plus à citer les trois compagnons de d’école, de l’armée, de collègue de travail ou du répondant »

Selon le ministre, les nouveaux formulaires de demandes de passeports s’apparenteraient à ceux de l’ancien modèle mais que l’extrait de naissance spécial 12S, fourni à vie, le certificat de résidence et la carte du groupage sanguin seraient maintenus. Pour les personnes malades ou en mission commandées, un passeport de la forme actuelle, d’une durée de 12 mois, leur sera délivré, a-t-il ajouté.

Les autorités administratives supérieures gagneraient beaucoup à engager le dialogue et d’associer la société civile avant toutes prises de décisions la concernant.

A travers vos commentaires, vos remarques, vos propositions et suggestions, Sétif info, votre fidele compagnons aurait contribué à cet acquit en alertant les élus nationaux qui avaient promis de porter cette fois vos voix à vous devant les instances supérieures.

Ainsi nous assistons à la fin d’une aventure pour le moins rocambolesque pour ne pas dire une dérive qui ne dit pas véritablement son nom.


Partager cet article :
21 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°71626 :
Ce qui veut que les anciens responsables ne faisaient que torturer les gens au lieu de les servir........

Réponse de zeina_kori@yahoo :

je ne comprend pas ce pays qui accorde la nationalité algerienne a 2 recrues de léquipe nationale,bon c’est selon la nouvelle législation...et d’autre part on est en train de remettre en cause l’algérianité de citoyens qui sont plus algériens que nos dirigeants,du moment que la femme algérienne peut donner sa nationalité a son époux quelque soit son pays d’origine,je crois que la nationalité algérienne n’a plus de sens,puisque toutes les règles ont été bafouées ,j’aimerai que l’on m’explique ces motivations zeina

Réponse :

Zerhouni and Co se sont jurés de se venger de ce peuple qui n’aspire qu’à la paix et au bien être.Les leurs sont assurés depuis longtemps puisqu’ils ont choisi d’etre de citoyens étrangers dans leurs pays d’origine,juste pour s’assurer des bonnes retraites et surtout des retraits loin de ce Ghachi disent ils

Réponse de dalila lyon :

faut relativiser mme zeina ça ne se bouscule pas au portillon pour devenir ....ALGERIEN ça se bouscule surtout pour ...ne plus l etre !!
KHALI :
Une administration existe et se maintien si elle sert les usagers avec célérité et simplicité. cette règle n’est pas comprise par nos politiques qui changent de démarche dès qu’ils accedent aux postes de responsabilité en usant des prérogatifs qui leurs sont donnés. nos politiques sont -ils des malades d’apporter la nouveauté en dénonçant le travail de leurs prédécesseurs. cette pratique favorise le comportement négatif des préposés aux guichets qui sont des as de la nage en eau trouble pour endre la vie insupportables au citoyens
camisole :
Combien d’aventures des plus farfelues ont été appliqué injustement sous les yeux de figurines chèrement soudoyés et choyés par des marionnettistes, plus habiles à entremêler les fils, plutôt qu’à les démêler. A quoi ça sert des soit disant représentants du peuple ? Si ces derniers ne servent qu’à se servir outrancièrement, et à servir uniquement leurs intérêts et ceux de leurs proches ? On pond des lois à la cadence d’une couveuse électrique ! sans la moindre réaction des ventrus vendus à la bedaine bien grasse. De par leur complicité active et leur opportunisme de malfrats, la voix et les aspirations du peuple se trouvent non seulement muselés ; mais impudiquement et lâchement trahit par leur silence acheté copieusement. Autrement comment expliquer les moult humiliations légalisées par des procédures plus que douteuses, qui passent sous leurs yeux biens écarquillés, et sous leurs nez suroxygénés ; notamment cette mascarade bio-interrogatoire, la fameuse loi débile qui protège consentement ! le citoyen (...)

Réponse de Mériem :

Oui, il y a beaucoup à dire et plus encore sur la manière dont notre pays est géré...mais restons dans le sujet : tant mieux si les opérations pour l’obtention du passeport sont allégées et simplifiées : -on- a enfin compris qu’il y avait eu quelque part une sorte de -folie- policière qui consistait pour chaque citoyen à faire son propre flicage...comme si cela n’était pas fait déjà -ceci ne concernant pas que notre pays bien entendu, le -terrorisme- a été l’alibi rêvé pour chaque état de cette planète d’installer le Big Brother à sa manière y compris les pays dits -démocratiques- : toutes les rues de Londres sont pourvues d’-yeux électroniques- exit la sacro-sainte vie privée... Le passeport reste quand même le document qui permet à chacun d’aller -ailleurs- respirer un autre air, de se cultiver un peu ne serait qu’en voyant d’autres modes de vie et surtout prendre la mesure des choses et d’avoir, comment dire ? un jugement un peu plus objectif, plus lucide et moins tranché en tout cas plus près de la (...)

Réponse de camisole :

Les alibis cousus de fil blanc, fredonnés telles de jolies perceuses hilarantes ont réussi machiavéliquement à instaurer un état d’urgence obsolète qui perdure depuis plus de 18 ans ; afin de denier aux citoyens le moindre droit, ne serait-ce, celui de rouspéter ! Paradoxalement on acclame solennellement que la sécurité règne ! Alors, qu’en réalité toutes ces gesticulations malsaines et acadabrantesques sont maintenues dans le seul but de pérenniser un système totalitaire, dont le souci principal et de museler les libertés individuelles et collectives, pour assoir une gouvernance paisible et durable. Par ces mesures répressives, on a fait de nous les éternels otages d’un marchandage sordide et macabre. La bénédiction dévouée des accessoires étatiques ; notamment les heureux zélus ne font que légitimer les humiliations inutilement ! Être largement payer pour se payer la tête des autres, convenez-en que c’est : plus que du politiquement incorrect. Quant à la versatilité aléatoire des lois, le plus souvent (...)

Réponse de Mériem :

Camisole : notre citoyenneté est réduite peu à peu comme une peau de chagrin c’est certain, ce que vous appelez le -je m’en foutisme- c’est plutôt à mes yeux une grande lassitude du fait politique dû à l’éternel recommencement dans la médiocrité ambiante, dans ce décollage démocratique cent fois renvoyé aux calendes grecques... Mais je pense aussi qu’il y a beaucoup de la faute du citoyen lui-même parce que si nous ne pouvons pas changer les choses -en grand- nous pouvons agir - faiblement certes mais ne dit-on pas que les petits ruisseaux font les grandes rivières - dans notre cercle restreint par un refus pur et simple de la médiocrité culturelle ambiante que l’on force à se résumer à la religiosité que tout le monde arbore comme une décoration. Je suis de ceux qui pensent qu’une culture tournée vers l’universel (sans renier nos origines multiples), étendue et proposée à tous obtiendra par la force des choses un citoyen capable de penser,de réfléchir par lui-même parce qu’il aura une vision étendue et (...)

Réponse de camisole :

Mériem : « Les problèmes politiques sont les problèmes de tout le monde, et les problèmes de tout le monde sont des problèmes politiques » Ce cercle vicieux et pernicieux, nous entraine malgré nous dans ce tumulte tournoyant, en nous ballotant aux grés des vents et des humeurs versatiles de cette gente de tocards de politicards aux intentions hasardeuses et peu scrupuleuses, qui demeurent le frein et l’obstacle majeur, à l’émancipation de la société. Comme vous le dites si bien : au lieu de se tourner vers l’universalité, ils s’acharnent obstinément à nous confiner dans une ambiance chamanique ; où prévaut, les transes dogmatiques au mysticisme rébarbatif, rétrograde et archaïque. Le conformisme anesthésiant est lui aussi, injecté à fortes doses pour brimer et inhiber toutes créativités qui ne cadrent pas avec leurs slogans débilo abrutissants (le dernier date seulement d’hier, notre heureux zélé, et pas des moindres, puisque, il s’agit du ministre de la solidarité qui déclare hautement que (...)

Réponse :

Camisole : je ne peux qu’être d’accord avec vous bien entendu car ce que vous dites n’est que la triste réalité mais contrairement à vous, je refuse, je dirai même viscéralement, de penser et de croire que les jeux sont faits ad vitam eternam... pour deux raisons, l’une d’ordre général et l’autre d’ordre plus personnel : la première c’est qu’avec un peu de recul et de connaissance du monde tel qu’il se fait, on peut voir que les choses - bonnes ou mauvaises- ne durent pas, qu’il y a toujours un moment où il y a un basculement dû à l’excès, à la fatigue de la routine, à la volonté des hommes, au monde qui change ses valeurs, aux nouvelles idées qui naissent et enflent pour devenir les vérités d’un temps plus ou moins long jusqu’à leur usure et leur remplacement... bien entendu il y a toujours ceux qui s’accrochent bec et ongles aux idées dépassées, aux valeurs obsolètes, au mode de vie caduque et qui arquent leur volonté à laisser les choses en l’état mais ils sont condamnés par la marche même de l’Histoire, ils (...)

Réponse :

Mériem : J’approuve entièrement votre conception optimiste et audacieuse. Mais, que c’est dur de côtoyer inévitablement dans son quotidien des mentalités façonnées archaïquement. Certes, elles ne déteindront jamais sur nous, mes leurs comportements sociaux incommodent atrocement… quel dommage de ne pouvoir être vraiment libre que dans sa tête. Alors ! Qu’il suffit de peu de chose pour rendre la vie supportable pour tous. L’éducation civique basée sur le respect et la tolérance, n’est pas aussi dure que ça : pour l’inculquer consciencieusement et durablement… On fait avec, faute d’autres cieux plus cléments. Mes hommages amicalement.
Un fatigué logique :
Votre précédent article au sujet du passeport biométrique a été un régal. Je me suis rendu sur le site du Maroc pour voir les pièces demandées et je me suis rendu compte que leurs responsables sont plus logiques que les nôtres : Photocopie de la carte nationale + photos récentes + certificat de résidence de moins de 3 mois + timbre. He oui, celui qui possède une carte nationale en cours de validité veut dire qu’il a la nationalité et que pour avoir la nationalité il faut avoir déposé son extrait de naissance et celle de son père. Nos penseurs pensent peut-être que la carte nationale ne prouve pas notre nationalité et qu’il faut encore la prouver pour le passeport. Pour les personnes âgées qui ont eu plusieurs fois leur passeport ou qui veulent en avoir un et dont les pères sont nés vers les 1900-1950 ; pourquoi leur exigent-on l’extrait de naissance des grands parents, qui sont automatiquement nés vers les 1850-1900. Il l est très difficile de se procurer ces actes quand les enfants et leurs petits (...)

Réponse de malik7256@yahoo.fr :

l’administration algérienne se méfie des documents qu’elle a elle-même émit cartes nationales d’identité, passeports, extraits de naissance ... dans un pays de fraudeurs

Réponse de samir-milan :

slvp,je demonde ou’ veulle nous amené sur la planette mars walla ?,yakhi hala yakhi !
Tbouchina dharba wahda :
on a l’impression de ne pas vivre dans le meme pays d’un changement de gouvernement a un autre.Il n’y a pas de tradition .On efface tout et on recommence depuis l’independance.Comment se fait il qu’on ait eu besoin de tous ces documents et du jour au lendemain le nombre en est miraculeusement reduit.A quelle loi obeit on ? Ce n’est plus du local,il s’agit la de normes internationales.On n’y comprend vraiment rien.

Réponse de wassila19 :

J’étais récemment à l’ambassade de tunisie. J’étais étonnée de voir des passeports bio délivrés en queqlues minutes. croyez moi en quelques minutes et à de simples cityens .rien n’est demandé, juste des photos + extrait de naissance + l’ancien passeport. Donc l’affaire ce n’est pas une affaire de Drahem, la Tunisie est la plus pauvre au Maghreb. ma 3indhom walou. c’est une affaire d’organisation et de savoir servir, voilà ce qui nous manque.

Réponse de malik :

à meriem et camisole : ils sont mille et nous sommes un.

Réponse de Mériem :

MALIK : Même s’ils sont mille et alors ? Il faut baisser les bras ? vous connaissez le proverbe arabe qui dit - il vaut mieux une poignée d’abeilles qui font du miel qu’un couffin de mouches...- Il faut savoir aussi que les grands changements dans l’histoire commencent toujours par une poignée de gens décidés et ayant foi dans leur idées ?

Réponse de A :

@ Mériem. Merci pour ce beau proverbe que je ne connaissais pas : « il vaut mieux une poignée d’abeilles qui font du miel qu’un couffin de mouches.. » Il est très significatif.
Commentaire n°72081 :
je dit NON a ce nouveau passeport qui n’est rien d’autre qu’une maniere de mieux nous controler et avoir le pouvoir sur nous et nos biens, l’etat est entr1 de mener le pays a la ruine total rabi yostor http://www.lepost.fr/article/2010/04/26/2048507_les-algeriens-fiches-par-le-lobby-sioniste.html salam

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus