Accueil > Evénements >

Hommage à Mohammed ARKOUN

dimanche 19 septembre 2010, écrit par : A. Nedjar, Setif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Nous vous proposons ci-après un texte écrit par le Docteur Ursula Gunther* et paru sur son blog http://ursulaguenther.wordpress.com
Ce texte é été traduit de l’Allemand par le Docteur Saïd Kahla pour les lecteurs de Sétif info.

Mohammed Arkoun, passeur entre les cultures, pionnier d’une islamologie contemporaine critique et de lectures nouvelles de l’Islam a tiré sa révérence dans la nuit du 14 au 15 septembre à Paris. Un personnage clef d’une conscience islamique contemporaine a quitté la scène. Avec lui, une voix importante s’éteint. Une voix, qui invitait ses interlocuteurs de toutes confessions à changer de perspective, les confrontant avec leur propre impensé, avec le domaine de l’ombre, leur posant des questions tues depuis longtemps.

Mohammed Arkoun était né en février 1928 à Taourirt-Mimoun, en Grande Kabylie, dans une modeste famille. Il apprit très jeune et douloureusement, qu’en tant que berbère dans une Algérie colonisée, il était marginalisé de deux manières puisque´il ne parlait – dans un premier temps –, ni la langue du colonisateur ni celle du Coran. Grâce au soutien d´un oncle, il put faire ses études secondaires en oranie, puis poursuivre des études de littérature arabe à l´université d´Alger. Elles furent complétées par celle du droit, de la philosophie et de la géographie. Agrégé en langue et littérature arabes à la Sorbonne, il consacrera sa thèse à Miskawayh, pour démontrer l’existence d’un humanisme arabe jusque-là nié par l´Occident.

Ainsi et après avoir étudié la période classique, il concentra ses recherches à l’Islam contemporain. Professeur d’histoire des idées arabes à Paris Vincennes, il sera nommé, en 1980, directeur du département d’arabe et d’histoire des idées islamiques à Sorbonne Nouvelle. Dans le même temps, il dirigea la revue Arabica, dont il élargit le champ et la notoriété.

Nommé professeur émérite en 1993, il poursuivit avec dynamisme ses enseignements en tant que professeur invité dans les universités européennes et américaines. Il parcourut également d´autres régions du monde, allant jusqu´en Indonésie pour y animer des conférences très attendues. Parfait polyglotte, il assurait ses conférences indifféremment en anglais, en arabe ou en français. A relever également son engagement pour l’Institut des études ismaïliennes de Londres en tant qu’enseignant et membre du conseil de surveillance.

Mohammed Arkoun dont l´œuvre a été distinguée par quantité de Prix, aspirait à repenser l’Islam en tant que système culturel et religieux. Cette critique de la raison islamique s’effectue, de son point de vue, par des changements radicaux de perspective. Il exigeait également la pluralité du sens, même si cela entraîne la fin de clarté et de l´unité. Pour lui, les changements de perspective ne pouvaient être introduits qu´en appliquant à l’islamologie les sciences sociales et humaines de même que leurs méthodes qu´il complétait et élargissait par ses propres concepts.

Avec cette approche, il quitte le ghetto méthodologique de l’islamologie et développe des contre stratégies. Ce qui ne rencontre pas forcément l´adhésion des islamologues « traditionnels ». Il s’agit, par exemple, de son exigence d’une islamologie appliquée ou du concept théorique du fait islamique et coranique et celui des sociétés du Livre/livre, de l’impensé et de l’impensable. Cela a eu une influence considérable sur son approche du Coran et de ses lectures. Il a vite appliqué l’analyse de l’imaginaire développée par l’École des Annales à des sociétés musulmanes et a la pensée islamique.

La pensée d’Arkoun et les concepts créés et travaillés pendant sa vie de chercheur sont complexes. On peut les décrire à l’aide de la métaphore d’un rhizome ou du motif des étoiles infinies des faïences maures : un enchevêtrement d’aspects bifurquant, dont on peut difficilement cerner l’origine et qui se ramifient davantage tout en créant de nouvelles conjonctions.

C’est surtout le rhizome qui correspond au changement de paradigme qui était considéré comme urgent par Arkoun : une approche globale remplace le regard dualiste, la pluralité remplace les éléments détachés. Le tout s’accomplit seulement dans une pluralité de sens et en plusieurs couches.

Mohammed Arkoun n’était pas seulement un intellectuel perspicace et un humaniste de profonde conviction. Doté d´un sens de l’humour très subtil, il était aussi un conférencier passionné et charismatique et un enseignant engagé. Il se sentait „proche de tout ce qui était capable d’ouvrir des nouvelles routes à l’intelligence“ et se considérait comme « un intellectuel révolté ». Le monde musulman et occidental ont perdu en cet éclaireur non seulement un homme de principes, mais aussi une irremplaçable voix qui leur traçait le chemin à parcourir pour se comprendre et se compléter au lieu de s´affronter. Homme de dialogue aux idées fécondes, son action, sa pensée, ne furent malheureusement pas toujours appréciées à leur juste dimension dans le monde musulman et particulièrement dans son propre pays, ce qu´il regrettait secrètement. Il faudra également encore beaucoup de temps, y compris aux islamologues et orientalistes occidentaux pour prendre la mesure de son apport et cesser de voir en lui l´iconoclaste qui entreprit de remettre en cause leurs visions étroites et leur monopole. Il me confiait un jour : « Je suis un allumeur de brasiers » et c´est bien vrai que l´islamologie s´éclairera longtemps encore des feux de la réflexion qu´il aura, ici et là, nourrie de sa fertile pensée.

*Islamologue allemande, le Dr Ursula Gunther est spécialiste de la pensée de Mohammed Arkoun. Elle a consacré de nombreuses recherches à son œuvre.


Partager cet article :
51 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°78159 :
Chose curieuse dans ce bled c’est que l’on entend parler de nos intellectuels qu’après leur mort et souvent après une vie passée en exil
hor :
Il n’a pas renié ni ses convictions islamiques ni ses origines maghrébines,ni la langue du Coran le Livre saint de sa religion et qu’il a apprise à la perfection et en a toujours été fier et a combattu les idées rétrogrades et défendu non un retour vers l’arrière mais la perfection de nos valeurs par une dialectique de tous leurs composantes.Allah yarhamouhou
Commentaire n°78171 :
Comment l’expliquez vous ?ce n’est même pas nous qui en parlons.Il s’agit d’une reprise d’un blog Allemand que Sétif info met à notre disposition
zinou :
C’est parce qu’on ne lit pas beaucoup et à la télé on ne s’intéresse qu’au foot .je pense qu’il étais un mouatazalite des temps moderne si j’ose m’exprimé ainsi.ça me fait plaisir qu’un afoura en costume cravate s’est investit dans l’étude de l’islam tout au long de sa vie
Commentaire n°78175 :
Mr zinou l’a cité déja avant meme qu’il apprend sa mort.Il a meme comparé à ce mohamed dans ses analyses sur la réligion
Amar :
On n’a jamais entendu parler de ce Grand Monsieur ni dans les journaux Algeriens,ni a la Television Algerienne.,c’est vraiment tres triste..!
Hedna Saïda :
salem, Peu importe qui en parle, l’essentiel est dans l’hommage que nous pouvons lui rendre. J’ai eu la chance de le rencontrer à Paris III, lorsque j’y étais étudiante. Et je l’écoutais également, dés qu’il m’était possible de le faire, durant de nombreuses années pendant le mois de ramadhan, il intervenait quotidiennement sur l’une des radios en langue arabe de la région parisienne. Il maniait la langue arabe à la perfection et les subtilités de la langue française, sa voix était envoûtante et invitait au voyage mystique ; musulman éclairé il prônait un islam des lumières ancré dans la modernité sans rien perdre de ses racines arabo-berberes. Je suis très triste de le voir partir, le monde arabe et musulman a perdu, en Mohamed Arkoun (paix à son âme), l’un de ses meilleurs défenseurs. inna lillahi wa ilayhi raji3oun, faisons des prières pour lui, que son âme repose en paix inchallah wa elhamdoulillahi, wa (...)
Hedna Saïda :
salem, Peu importe qui en parle, l’essentiel est dans l’hommage que nous pouvons lui rendre. J’ai eu la chance de le rencontrer à Paris III, lorsque j’y étais étudiante. Et je l’écoutais également, dés qu’il m’était possible de le faire, durant de nombreuses années pendant le mois de ramadhan, il intervenait quotidiennement sur l’une des radios en langue arabe de la région parisienne. Il maniait la langue arabe à la perfection et les subtilités de la langue française, sa voix était envoûtante et invitait au voyage mystique ; musulman éclairé il prônait un islam des lumières ancré dans la modernité sans rien perdre de ses racines arabo-berberes. Je suis très triste de le voir partir, le monde arabe et musulman a perdu, en Mohamed Arkoun (paix à son âme), l’un de ses meilleurs défenseurs. inna lillahi wa ilayhi raji3oun, faisons des prières pour lui, que son âme repose en paix inchallah wa elhamdoulillahi, wa (...)
karaguel :
wooow on parle du PR ARKOUNE a setif sa avance....la culture arrive...je croyé qu’ a sétif il y ’ a que l’ ess ..boutef .....le commerce et moustaches..hihihihihi
Commentaire n°78191 :
M Amar,vous peut être ,vous ne connaissiez pas Mohammed ARKOUN,ne le lissez pas dire pour tout les autres.C’est peut être votre manque de documentation ,d’information ou de lecture simplement.On ne peut tout vous donner.Il faut parfois aller le chercher .Mohammed ARKOUN était bien connu même s’il était marginalisé par le pouvoir.
aghilas-kosseila :
azul fellawen , JE viens Vivement rendre un vibrant hommage ce grand islamologue ... philosophe libre ... humaniste hors- paire. cas d’ecole mondialement .. Peut etre SAUF DANS fils propre pays.nul n’est Profite chez- soi.les milieux Scientifiques l’ont surnomme le 2eme Ibn Khaldoun ... et juste ibn - rochde vu ... Le destin OU SELON CES DERNIERES Volontés Ont voulu qu’il doit enterre a ANFA ( Casablanca ) au lieu de jerjer Qui l’a vu naitre . Que sa famille en France , au maroc , en algerie Trouvé nos Sincères condoleances.repose en paix da mohamed sur cette terre de Youcef Ibn Tachfine ... Qui est aussi La Votre ... Pour nous, vous n’etes morts ... Vous Restez Toujours parmi nous.bientot Nos enfants , nos petits liront Vos Ecrits et Votre philosophie ... nos institutions porteront Votre nom fierement d’enfant Digne , et fiere ... timlillith ar tanemirth . NB : Excusez -moi le texte EST OU LA écorché traduction erronee légérement . Il ya des contre- sens legeres : Comme il a (...)
Commentaire n°78200 :
L’ignorance du nom par certains est inquiétante, ses livres ont souvent garni les devantures des librairies avec son portrait en icône. La méconnaisssance de l’homme et le fruit d’une part de notre incurie, notre indifférence au monde de la pensée et d’autre part à notre bouderie de la lecture. Quant à la télévision algérienne, détrompez-vous, il y est bien passé. Nous pouvons nous targuer de posséder une pléiade de penseurs de valeur universelle. D’ailleurs Achour Cheurfi, dans son anthologie lui réserve 7 pages de[p103 à p116] entre APULEE DE MADAURE et ASLAOUI LEILA. Nous sommes coupables d’indifférence je dirai même plus, de mépris vi-à-vis du monde de la pensée nationale, de l’intelectuel national. Que ceux qui se plaignent de ne connaître les grands noms qu’à l’heure de l’oraison funèbre, sachent que le travail de Achour Cheurfi, d’une dimension extraordinaire, a réuni tous les noms avec extraits à l’appui, non seulement de romanciers, de poètes, de philosophes, d’hommes politiques,de combattants dans des (...)
afoura :
mohamed arkoun eminent islamologue reconnu dans le monde entier sauf dans son propre pays .le regime mediocre et anti-national a prefere le poison el ghazali ou le charlatan el kharadaoui.la levee de la depouille sest faite en presence de plusieurs ambassadeurs et consuls musulmans et un petit gratte papier representant notre ambassade a paris.said sadi etait present comme dhabitude dans les grands moments .il nous a represente nous les democrates laics.
Salim :
Bonjour, Un grand hommage à cet éminent scientifique dont l’envergure s’étend au delà des limites de la communauté musulmane. Si sa vie a été entourée d’une volonté d’isolation, sa voix a porté bien au-delà de cette volonté malfaisante. Son œuvre a été connue et étudiée dans les plus prestigieuses universités du monde. Peu importe, que certains n’aient pu l’entendre de son vivant, entendre parler de sa mort aujourd’hui servira à faire parler de lui davantage et par voie de conséquence de ses ouvrages et de son œuvre de manière générale. Je pense que Monsieur Arkoun n’aurait pas souhaité mieux que son œuvre soit accessible au plus grand nombre malgré les embûches. Paix à ton âme Monsieur Arkoun, nous te gardons dans nos cœurs et dans notre conscience comme un rempart à l’obscurantisme grandissant. (...)
hayam :
beaucoup de berberes algeriens furent,la fierté de l’algerie par leur savoir,ils ne le firent pas pour etre reconnus par quiquonque ;, mais pour l’amour de Dieu qui a ordonné qu’on lise ,qu’on apprenne.parmi ces hommes berberes de foi et de savoir,amoureux de la langue arade qu’ils perfectionnent à merveille, je peux citer:el foudhil el warthilani,abdelhamid ben badis ;le sublimissime theologien historien que j’adore et qui est une encyclopedie:mouloud kacem nait belkacem et mohamed arkoun qui nous apprenait ce qu’est l’islam et la modernité dans les emissions televisees du dimanche matin sur l’a2.Que ces monuments du savoir reposent en paix.
Commentaire n°78219 :
Personne n’est prophète dans son pays. Le régime médiocre algérien ne pouvait se permettre de laisser passer les idées de tolérance et d’intelligence que véhiculait cet homme de lettres et de savoir. Son islamologie appliquée dérangeait les charlatans comme Qardhaoui et les intégristes de tout bord ainsi que les gouvernants analphabètes algériens. Un régime qui a endoctriné sa jeunesse avec un islam intégriste, loin de l’Islam du Juste milieu et de la Raison. Les jeunes connaissent beaucoup plus el-kechk, Tantaoui, El-banna , Qardhaoui et autre Ghazali que Arkoun, Bennabi, Dib, Katab et Mammeri. Le Roi du Maroc qui s’empresse de présenter des condoléances à la famille du défunt et facilite le transfert de sa dépouille pour être enterré au Maroc en dépêchant son ambassadeur et toute l’armada de ses consulats en France. Alors que l’Algérie a envoyé un scribouillard pour faire de la figuration comme si le défunt n’a rien à voir avec l’Algérie. Mais c’est ça le niveau des dirigeants algériens. Comment (...)
Commentaire n°78232 :
Je me suis posé la question suivante si un de nos internaute pouvait me répondre. Il y a quelques temps un certain internaute utilisant le pseudo Mohamed commentait sur le site avec un niveau très élevé, il s intéressait surtout aux sujets sur l islam qu’il essaya d éclairer les internautes. N y a t il pas un lien avec ce grand professeur rabi yarahmou ?
Commentaire n°78234 :
Mais il n y a aucun lien. Le professeur Arkoun est un islamologue de notoriété mondiale et le fameux Mohamed est un polémiste qui n’intervient juste pour deverser sa haine et sa frustration sur l’Islam. Il suffit d’écrire islam sur ce forum et tu vas le voir embarquer.
Commentaire n°78240 :
justement il y longtemps qu on la pas vu sur ce forum. On ne sait pas ou il est passe. Malgre que le sujet portera sur l islam, il n a pas donne signe de vie.
Commentaire n°78241 :
Mohamed n’a jamais à ce que l’en sache déversé sa haine sur l’Islam.Il derange les personnes qui ,en méconnaissances des lois et des textes sacrés se prennent pour des érudits et sèment le grains de la discorde .Par des exemples ,Mohamed a parfois tenté d’expliquer certaines choses en apportant des arguments vrais pour s’opposer aux dérivent de ceux qui s’autoproclament chouyoukhs sur ce site.Mohamed n’a rien à dire Sur le Docteur Arkoun que de signifier son admiration sur ce penseur,ce philosophe et de s’imprégner davantage dans sa pensée pour nous éclairer dans l’avenir sur des choses que nous ne connaissons pas.C’est du moins la lecture que nous faisons des interventions très réalistes de l’ami Mohammed .
Commentaire n°78252 :
Personne ne s’est autoproclamé chouyoukhs. C’est ton ami apprenti sorcier qui s’est essayé à quelque chose de supérieure à lui. Il s’est pris pour la grenouille qui se voulait aussi grosse que le bœuf. Il a juste oublié qu’elle n’était capable que d’une chose : croasser dans les marécages. Alors, il s’est enlisé. C’est tout.
karaguel :
urgent !!!.... regarder ce discoure des salafistes bédouins saoudiens avec leur mentalité archaïque totalitaire et fanatique sur un forum a propos de décès du PR ARKOUN ALLAH YARHAMOU ....’’’’.لحمدُ للهِ والصلاةُ والسلامُ على رسولِ اللهِ ... هلك المفكر العفن محمد أركون أحد كبار العلمانيين الداعين إلى التعامل مع الإسلام كتابا وسنة بالمقاييس الغربية في باريس بعد معاناة طويلة مع مرض السرطان . درس في السوربون ، وأصبح أستاذا فيها بعد نيله الدكتوراة منها ، له كتب عديدة تنضح ببغضاء شديدة ضد اللغة العربية التي ينادي بتفجيرها ، ويرى أن الله تعالى وتقدس مشكلة ! ، ويسخر من المؤمنين بأن الله خالق العالم ، ويستخدم مصطلح التاريخية والتاريخانية بتقديس كامل ، ويمجد كل معارض للإسلام مشكك فيه ، وينتقد من يثني على شيء في الإسلام ، وبالجملة فهو من عتاة أعداء الإسلام وممن تولى كبر المحاربة له .’’’’’’’’ lire aussi الأحمري عن كفريات أركون : et voila quelques commentaires bédouin réponses الله أكبر ... الله أكبر .... الله أكبر ...!!!!!!!!!!!! وش اسمه ..!!!!!!!!!!!!! إلى جهنم وبئس المصير !!!!!!!!!! ؤوس الليبرالية والتنوير قضوا في الاربعة الاشهر الاخيرة ، يبدو أنهم مقتولين قتل خفي كعرفات أل الله تعالى أن يكفينا (...)
Commentaire n°78258 :
@ Keraguel Si tu vois l’Occident magnifier quelqu’un c’est qu’il y a anguille sous roche. L’anguille c’est la lèpre nommée laïcité.
Salim :
@Karaguel Depuis le temps qu’on dénonce ces salafistes de malheur. Leur sport favori c’est de prêcher la mort sous toutes ses formes. Ils sont fondamentalement opposés à la vie et à ses progrès. A les écouter, on vivrait dans des tombes en attendant que sonne l’ultime heure à défaut d’être exécuté pour avoir, seulement, osé penser (sans forcément agir). Ces gens sont la honte de l’Islam et des musulmans. Depuis qu’ils sont apparus sur la scène internationale, la vie a tourné au tragique. Notre pays est bien placé pour avoir souffert (et souffre toujours) de la vision archaïque, nauséabonde et particulièrement rétrograde des agissements de ces gens là. Il est grand temps pour nous de nous débarrasser de cette mouvance plus que dangeureuse par la réhabilitation du savoir des savants progressistes et modernistes. Ce savoir sera notre lumière dans cette longue nuit de ténèbres dans laquelle nous sommes plongés. (...)
karaguel :
الله يرحمك يا أركون... الناس الفاهمة اتموت منسية... مهمشة في ابلاد البراني مرمية.. و الجهال...اللي يتفلسفو بالدين و المال... باش يحمو الجهال... اللي فالحكم يا ناس عاشوا او عايشين لاباس...
karaguel :
Avec la notion des fanatiques, la démocratie est impossible. L’autorité suprême chez les humains, deviennent les religieux, donc les religieux deviennent des dictateurs car ils représentent la religion et la portes parole de dieu qu’ il le aprocurés pour parler a sa place mais le bon dieu voit mais il ne dit rien et Les hommes n’ont rien à dire.alors dites quelque chose.
karaguel :
ce qui est affirme sans preuve peut être nie sans preuve on est dans un impasse et il est existe une petite sortie seulement vers ce qu’on appel la paix ou un état de calme et de tranquillité.et cette sortie est le rejet de total de le fanatisme.ou toute forme d’integrisme...KHORTTI..
Commentaire n°78285 :
A celui qui parle de laïcité. Si tu vois des minables bédouins archaïques et intégristes s’acharner sur un mort, c’est que ce défunt ébranle les certitudes fondamentalistes et rétrogrades de ces wahhabites qui ont folklorisé notre Islam, en faisant de notre religion, (un islam de bonté et de générosité), un islam de violence, d’intolérance et de fanatisme moyenâgeux. Où étaient ces minables plumards et ses oulemas de deux centimes quand l’armada américaine a installé ses bases sur le sol du Prophète Mohamed ? Les insultes venant de ces archaïques wahhabites est une confirmation de la justesse du combat et de la vision de notre professeur Arkoun. Il était un os à travers les gorges des fanatiques en mettant à nu leur conception moyen-âgeuse de la religion et de leur interprétation de l’Islam. Leur islamologie classique qui renie toute démarche rationnelle, scientifique et méthodologique a été battue en brèche par le concept du professeur Arkoun de l’islamologie appliquée qui fait appel à la science et à la (...)
Commentaire n°78287 :
@ Salim Tu m’as bien fait rire. Tu es constant dans tes délires. Toi, réhabiliter le savoir ? Comme Atatürk qui a plongé la Turquie dans les ténèbres. Comme les Jacobins qui ont assassiné tous ceux qui ne respiraient pas comme eux. Leurs noms sont synonimes de terreur et d’obscurité : DANTON , ROBESPIERRE, STALINE, LENINE, KHROUTCHEF, POL POT, MAO, BOURGUIBA, CASTRO, CHE GUEVARA, BEN BARKA, SAINT JUST, LES SANS CULOTTES, LES JACOBINS... Tu pourras t’abuser mais pas nous.
afoura :
merci mr keraghel moi je necoute jamais ce que disent ces primates cest une perte de temps et de toutes facons ls vont disparaitre larabie va etre divisee en plusieurs etats et la guerre a commence au yemen et personne ny peut rien car cest le plan de leurs maitres les usa et israel et ce sera un vrai plaisir de voir ce spectacle car qui seme le vent recolte un ouragan .inchallah.
Commentaire n°78295 :
@ Keraguel. Tu as dit khortti ? Il a suffi de gratter un tout petit peu pour enlever la fine couche de civilisation qui t’enrobe. Puis tu t’embarques dans la désobligeance. Vous parlez de savoir et de valeurs mais vous ne possédez pas le moindre humanisme ni la moindre éducation. Vous traitez les autres d’intolérants. Dès qu’on vous balance une idée contraire à vos certitudes, vous vous révélez tels que vous êtes : obscurantistes et intolérants. Pour te montrer que nous sommes mieux éduqués que vous, je n’écrirai rien de discourtois.
Commentaire n°78299 :
la Turquie dans les ténèbres ??? Quelle blague ! Tu es un vrai comique toi.
Commentaire n°78313 :
he oui lors du decé de tahar ouetar il ne restait que les drapeaux a metre en berne,car lui c un un islamiste anti kabyle donc alié du pouvoir .mais quand au grand Arkoune silence radio, mais ecoutez gang d’arabio islamique ce monsieur est grand il n’a pas besoin de vous pour l’etre R
Felténe :
Voir le site de Mohamed ARKOUN http://sites.google.com/site/mohammedarkoun/
Salim :
@ Salim Tu m’as bien fait rire. Tu es constant dans tes délires. Toi, réhabiliter le savoir ? Comme Atatürk qui a plongé la Turquie dans les ténèbres. Comme les Jacobins qui ont assassiné tous ceux qui ne respiraient pas comme eux. Leurs noms sont synonimes de terreur et d’obscurité : DANTON , ROBESPIERRE, STALINE, LENINE, KHROUTCHEF, POL POT, MAO, BOURGUIBA, CASTRO, CHE GUEVARA, BEN BARKA, SAINT JUST, LES SANS CULOTTES, LES JACOBINS... Tu pourras t’abuser mais pas nous. Au moins mes paroles auront servi à quelque chose, contrairement aux tiens qui ne servent absolument à rien. Première chose : nous parlons de savoir en l’opposant à l’obscurantisme et toi tu nous parle de gouvernance. Ceci prouve que ton instruction est à finaliser car tes raccourcis traduisent une obsession révélatrice d’une instruction limitée et orientée favorisant un extrémisme aigu et bien ancré. Le savoir est là pour nous apprendre à écouter, à partager et à réfléchir. Il n’est pas là pour nous apprendre à avoir des réponses (...)
Commentaire n°78389 :
@ salim. Je n’ai pas touché à Mohamed Arkoun, Allah yarhamhou. Tu m’inondes de ce que tu me reproches : rien d’autre à ajouter. Ensuite, comme à ton habitude, dès que tu ne sais plus quoi dire, tu balances tes accusations stériles et inlassablement répétées. Choisis Atatürk, tu seras ressuscité avec lui. Moi ce n’est ni les salafistes ni aucun autre groupe : moi c’est la sounna et la jamaa أهل السنّة و الجماعة Tu es le plus mal placé pour parler de sciences. Quant au fatras, c’est plutôt ta méconnaissance des noms cités qui constitue un fatras d’indigence et de platitude. Il est remarquable d’observer que c’est toujours les déviants qui traitent les autres d’hérésie. Comme pour s’exorciser ! Ben Barka était un laïque socialiste tiers mondiste qui voulait embarquer le Maroc dans le sillage de l’ex URSS. Fort heureusement, il en a été empêché et le MAROC a échappé à une situation dramatique. La seule chose que je regrette profondément est qu’il fut lâchement assassiné par Oufkir qui a tristement terminé sa vie. OUFKIR qui (...)
Commentaire n°78390 :
@ qui écrit : la Turquie dans les ténèbres ??? Quelle blague ! Tu es un vrai comique toi. Pas aussi comique que toi. D’ailleurs, dans ce domaine tu dois détenir la palme d’or.
Commentaire n°78396 :
Chaque fois qu’un homme émérite, savant, universitaire ou simple quidam, essaie de donner son avis, ses réflexions personnelles parfois fondées sur de véritables recherches très élaborées, pour peu que cet avis renvoie à une critique de l’obscurantisme médiéval dans lequel baigne nos islamistes de service, les voilà qui montent au créneau pour nous rabâcher les mêmes arguments, les même fadaises, et tenez-vous bien : ils ne se fatiguent jamais !!! Parfois on se lasse d’avoir à faire à de tels imposteurs de la pensée et de la réflexion mais eux : se lasser ? jamais !! Ont-ils seulement idée à quel point ils sont lassant d’entêtement aussi incantatoire qu’inutile ? Auront-ils un jour un rai de lumière pour traverser leur esprit embrumé pour prendre conscience du ridicule de leur argumentation, de la vanité qu’ils accordent à leur affirmations ? Sûrement pas : leur croisade - c’est le mot qui convient même si nous parlons d’islamistes- c’est de vouloir convaincre à tout prix, de ne pas lâcher le morceau (...)
Commentaire n°78406 :
@ Salim Toujours aussi rigolo.
Commentaire n°78425 :
@ Chaque fois qu’un homme émérite,.... C’est curieux de vous voir écrire tout le temps les mêmes incantations, les mêmes imprécations, les mêmes fadaises. On enrobe cela dans une phraséologie scientifico-délirante, On vous empaquette le tout et vous le fourgue. La science est notre domaine. L’ignorance et la décadence sont vos attributs intrinsèques et indélébiles.
Commentaire n°78447 :
@ La science ? Tiens tiens, vous parlez de science ? Laquelle au juste ? Celle que vos maîtres vous susurrent à longueur de cassettes et de prêches incendiaires ? Celle qui fait passer des vessies pour des lanternes en triturant les faits réels pour en faire une salade idéologique baveuse et haineuse : ce n’est pas de la science, la science est objective, neutre et impartiale, votre science c’est de l’endoctrinement et rien d’autre ! Quant à ce mot de décadence que vous éructez à chaque fois, savez-vous ce qu’est vraiment un être décadent ? C’est celui qui ne sait plus où il en est dans un monde qu’il n’arrive plus à appréhender parce que ce monde-là le dépasse, qui n’a plus de prise sur la réalité et qui s’en invente une pour pouvoir tenir le coup : tout votre portrait !! L’ignorance dont vous nous affublez, venant de quelqu’un comme vous, cela devient un compliment car votre savoir- un bien grand mot pour vous ! - au regard de la vraie science, ne vaut pas un pet de lapin. Mais assez (...)
Commentaire n°78449 :
@ qui a écrit : la Turquie dans les ténèbres. Tu divagues totalement. Tu oses mettre Ben Barka dans le même panier que Pol Pot, un génocidaire qui a massacré son peuple et comble du ridicule tu oses exulter qu’un roi dictateur l’ait assassiné lâchement. Mais pour toi, Ben Barka était un socialiste et ton ami le roi du Maroc était le Guide des croyants. Quel niveau !! Mais pas trop surprenant, les salafistes intégristes nous ont habitué au pire : rendre halal le massacre des bébés et des femmes.
Salim :
Je n’ai pas touché à Mohamed Arkoun, Allah yarhamhou. C’est pour ça que tu fais le parallèle avec Atatürk. Ensuite, comme à ton habitude, dès que tu ne sais plus quoi dire, tu balances tes accusations stériles et inlassablement répétées. Choisis Atatürk, tu seras ressuscité avec lui. Moi ce n’est ni les salafistes ni aucun autre groupe : moi c’est la sounna et la jamaa أهل السنّة و الجماعة Tes accointances, affinités voire addictions ne m’intéressent pas. Choisis qui tu voudras et fais ce que bon te sembleras. Ce que je récuse dans ton propos c’est le caractère unilatéral qui se veut être le gage d’une intangibilité et d’une vérité sans équivoque. Tes propos, tes pensées ou tes actes ne sont ni sacrés ni uniques, ils sont humains noyés dans la masse des cinq milliards d’humains qui peuplent notre planète, peu importe l’appartenance que tu veux te donner. Pour ton information, les gens dont tu veux te dédouaner se réclament également de la Sunna et de la Jamaa, alors où te places tu maintenant ? Tu es le plus mal placé pour (...)
Commentaire n°78464 :
@ Salim. Driss el Basri était un homme de la même trempe que toi. sauf que lui, il avait les instruments du pouvoir. Chose que tu n’as heureusement car combien de milliers de morts à ton actif ?
Commentaire n°78504 :
Expliques nous Salim comment as-tu accès aux caractères gras et italiques alors que Setif info en a supprimé l’usage. T’inquiètes pas on a compris.
Salim :
Driss el Basri était un homme de la même trempe que toi. sauf que lui, il avait les instruments du pouvoir. Chose que tu n’as heureusement car combien de milliers de morts à ton actif ? Relis ton paragraphe, il est absolument incompréhensible, surtout la 3ème phrase. Le ridicule ne tue pas car attribuer à mon actif des morts, qui plus est, par milliers, franchement celà relève de l’absurde pour ne pas dire de la bêtise. Continue dans tes délires, au moins ça amusera les lecteurs à défaut de les intéresser.
A :
@ Hedna. Très bel hommage. Sincère et émouvant. Allah yarhamhou.
Commentaire n°78517 :
a celui qui a répondu à M Amar, Mr Amar vous peut être.... Mais Amar n’a rien dit de méchant, il se desole comme vous à propos de la marginalisation de ce grand professeur par le pouvoir algérien et sa presse aux ordres. Vous faites le même constat.
Salim :
@Anonyme Expliques nous Salim comment as-tu accès aux caractères gras et italiques alors que Setif info en a supprimé l’usage. T’inquiètes pas on a compris. Demande à Ahl sounna et la jamaa , vu qu’ils savent tout !
ضدّ الباطل :
@ سليم عالم الغيب و الشهادة فلا يُظهر على غيْبه أحدا إلاّ من ارتضى من رسول

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus