Accueil > Evénements >

Une première en Algérie : Des diplômes français décernés au sein de l’université de Sétif

jeudi 30 septembre 2010, écrit par : N. Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

Neuf étudiants en sciences de la matière de l’université Ferhat Abbas de Sétif ont décroché leurs diplômes de « Master 2 : Recherche » après la soutenance de leurs mémoires de fin d’étude qui a eu lieu jeudi matin aux écoles doctorales de l’université de Sétif.

Ce qui marque cet événement c’est que ces étudiants ont décroché deux diplômes à la fois. Ces derniers seront délivrés respectivement par l’université de Sétif et celle de la ville française Strasbourg. En effet, ces étudiants ont été encadrés par les professeurs Mustapha Maamache, doyen de la faculté des sciences de l’université de Sétif et Philippe Turek de l’université de Strasbourg. Cinq des ces étudiants ont effectué leurs stages de fin d’étude dans des laboratoires français. Parmi eux, une étudiante a pu décrocher une bourse afin de poursuivre ses études doctorales à Strasbourg.

"Cet évènement a été très suivi par le service culturel de l’ambassade de France à Alger car il s’agit d’une première en Algérie. C’est la première fois qu’une université française délivre des diplômes au sein d’une université algérienne. (...) Ces diplômes sont reconnus en Europe comme ceux de tous les étudiants de France" déclare Pr Turek à Sétif Info.


Partager cet article :
39 commentaire(s) publié(s)
Landalous :
Bravo Sétif ! un pas de plus vers des exigences universelles !
rebaslemak :
et revoila la france !!!!
Commentaire n°79005 :
malgre tout thabou franca apres tout ce qu’elle a fai ce quel fait thabou franca thabou makla teehoum thabou labsethoum thebou bledhoum hata siyarat li dji men franca on enleve pas le F hamdouleh je vis pas la bas mais je regarde a la tv comment ils vivent miziria hamra hna nhabou bledna ou diplome tee bladna
Fouara 1945 :
Au lieu de saluer l’événement comme le fait Landalous, ce dernier a tout compris en choisissant un tel pseudo pour rappeler qu’il fut un temps c’était les arabes qui propageaient le savoir, le Rebaslemak, le choix de ce pseudo est à l’image de ses propos : revoilà la france !!! (encore une ouverture vers la polémique sterile) Faisons notre ceci et constamment : Cherche la science là où elle est y compris en Chine. Bravo aux étudiants et aux enseignants algériens et français. Un grand bravo à l’université de Sétif qui a su s’ouvrir en signant des concentions de partenariat, notamment, avec l’université de Strasbourg
algé-rien :
Ce n’est que de la poudre aux yeux allez y voir le niveau à l’université de sétif que ce soit du point de vue pédagogique que du point de vue de la gestion.En tout cas l’approximation et le bricolage sont l’appanache de cette structure qui relève de l’enseignement supérieur.Diplomes reconnus à travers l’europe dites-vous !Tout est lié à la politique française en Algérie et fafa veut bien soigner son image de marque ces derniers temps dans notre pays.
Enseignant :
C’est comme si les enseignants chercheurs nationaux n’étaient pas capables d’encadrer à eux seuls ne serait-ce que des masters ! Et puis c’est quoi cette dévalorisation du diplôme algérien Mr Foudi ? Il est de quelle nationalité le vôtre ? A quelle école avez vous été ? Quelle gratitude ! C’est peut-être une exception, mais il existe des co-encadreurs étrangers qui ne prennent même pas la peine de lire des thèses, toute la recherche n’est suivie que par l’encadreur algérien. Informez-vous et allez à la rencontre des doctorants pour connaître la réalité avant d’étaler cette fierté mal placée.
Double X :
Il y a toujours les râleurs de service qui ne sont jamais contents de rien : quoiqu’il puisse se passer il auront toujours le mot de dénigrement : tout va mal à l’université - de dénonciation : c’est Fraaance qui revient...- de pleurnicheries ; on laisse tomber nos diplômes etc...etc... Jalousie ? Besoin de critiquer pour critiquer ? Réflexe conditionné d’un urticaire qui gratte quand quelque chose de positif se passe dans notre bled ? Des neurasthéniques mélancoliques congénitaux ? Allez savoir... Il vaut mieux , à leurs yeux, sortir les mouchoirs et pleurer de détresse ou pousser des cris d’orfraie que de dire : Tiens pourquoi pas ? quelque chose bouge ! ça peut être intéressant et pour l’université et pour les futurs étudiants, pour des échanges fructueux , un meilleur niveau de formation etc... Bref en un mot comme en cent, se dire qu’il y a quelque chose de positif qui se passe ici, mais ça fait trop mal pour ceux dont la tête baigne dans une est dans une brume opaque ... En tout cas bonne (...)
Abdelica :
Bravo a l’université de Sétif, elle est tout le temps la première université algérienne dans le domaine de la recherche et c’est la seule en Algérie qui produit des docteurs chaque année, alors que les autres universités (telle que Constantine et Bâb-ezzouar c’est la catastrophe. je connais bien les universités algériennes et croyez-moi que a Bâb-ezouar, il y des amis qui ont fait 18 ans pour finir une thèse de magistère, ce qui pousse tout le monde d’aller a Sétif, car il ya du sérieux et pas de hogras et du régionalisme comme d’autres villes comme Alger. J’ai fait ma thèse de magistère a Bab-ezouar, la directrice de la faculté de biologie nous a appelés les extra-universitaires et que nous n’avons pas le droit a l’accès aux laboratoires de recherche. il n’y a plus de recherche que du racisme, sabotage, chantage ce qui m’a poussé a aller a l’étranger et terminer mon doctorat et rester laba. Donc bravo les sétifiens, vous êtes très forts et dans tout les domaines et vous méritez ce joyau d’université. vive (...)
naira :
bravo à ces étudiants
Commentaire n°79023 :
Et quelle est la valeur de nos diplômes si c’est les autres qui les décernent ?Coopérer ,oui ;se substituer !Non.Il aurait été compréhensible que se soit directement une université française installée en Algerie
fanfan :
Fanfan, Abdelica, Arrête tes bobard ma chère ! comment peux tu dire que bab ezzouar est une université bidon ? je tiens à te signaler que ses étudiants sont très bien reçus à l’étranger. Maintenant si tu connais quelques nullards, inutile de généraliser. Je suis en mesure de contredire tes propos car je suis dans le milieu estudiantin. Une dernière chose, quand on donne les moyens à un étudiant algérien, il devient brillantissime.
fanfan :
Fanfan, Arrêtez votre chauvinisme ! la science n’a pas de frontière ! c’est une simple appréciation du niveau algérien. Ou est le problème ? ça prouve que nous pouvons et que nous devons échanger nos recherches. C’est tout simple.
kamel :
bravo a ces etudiants il reste qua lalgerie de bien les utiliser et bien d’autre encor
Commentaire n°79032 :
je rigole qd j’enttend parler d’université de setif alger constantine etc... vs apellez ça des universités mon oeil avez vous vu le dernier classement des universités ds le monde la meilleur des universités algerienne se classe parmis les dernieres en afrique.alors basta les diplomes algeriens ne sont reconus par aucun pays du monde meme au burkina fasso que tu soit diplomé de setif de constantine de baba azoune ou sidi herazem ton diplome ne vaut rien ,svp arrettez de parler et mangez du pain sec.
Lou :
Bravo, à Mr Maamache et son équipe pour ces résultats. Excellente initiative. Le savoir ne connait pas de frontières. Merci à Mr Turek et l’Université de Strasbourg pour cette coopération.
Commentaire n°79035 :
B R A V O !! pour les étudiants et B R A V O encore ,mais hélas ils seront formés pour d’autres....et au frais de la princesse
néo-colonisé :
l’intérêt de cet événement provient tout simplement du fait qu’il ya des Français qui ont participé à la formation de ces étudiants.la fierté mal placée que cette article affiche est plutôt une honte pour les universités algeriennes qui n’ont de reconnaissance que sous tutelle d’universités étrangères. .Après un demi-siècle d’indépendance.....
ade :
merci pour M HASENN
Commentaire n°79052 :
Fanfan à Anonyme Anonyme, exact ! Nous sommes les premiers des derniers mondiaux sur le plan grandes universités ou grandes écoles. Mais je pense qu’il s’agit plus d’un manque de moyen, d’amphi surchargés, de profs à la limite de la médiocrité (ne pas généraliser). Mais nous avons toujours quelques lumières qui apparaissent et qui font leurs preuves au niveau international ! dernière trouvaille une universitaire algérienne à pu manipuler un noyau de pêche génétiquement et ça a donné une catégorie de pêche excessivement parfumée. Faut donner les moyens à nos chercheurs. Que donne t-on aux chercheurs algériens ? des clopinettes ! Moralité tout le monde se barre. Une perte de 400 millions de dollars pour l’Algérie. Elle forme pour les autres pays. Donc il faut encourager les jeunes par plus de moyens, plus de considération à tous ces étudiants qui, je peux le dire, peuvent être (...)
Commentaire n°79053 :
Fafan à Abdelica, Certains enseignants de Bab ezzouar ont des doctorats made in étranger. Ils n’ont rien à envier aux meilleurs profs français ou anglais .... etc. Le hic de ces enseignants : ils ne restent pas. voilà d’où vient notre faiblesse.
Commentaire n°79054 :
Pour tout ceux qui ne cessent de dire du mal de ma très chère ville, je dirai vive Sétif tout simplement. Toutes mes félicitations pour les étudiants
Commentaire n°79065 :
nos universités sont classées dernières en Afrique à juste titre d´ailleurs, car, chez nous reigne la triche. L´étudiant ne cherche pas le savoir et la science mais tout simplement un diplome sans trop d´effort. Ceci est évidemment aussi valable pour son prof. Si au moins on se donnait un peu de peine à copier (puisqu´on l´a si bien appris tout au long de notre scolarité et études) toute la technologie occidentale qui nous tombe sous les mains, au aurait pas à attendre la grace des Occidetaux pour un transfert de technologie et c´est beaucoup plus à notre portée que des recherches qui ne mènent à rien.
Commentaire n°79073 :
Bravo les setifiens mabrouk Hassan
khali :
Enfin, une unisercité , un corps proffessoral déclare avec fièrté la limite de la qualité de l’enseignement universitaire. ce beau monde reconnait que l’unisercité a un grand besoin de sang nouveau aussi en dans les programme, l’encadrement des étudiants par des enseingnnts de qualité et des encadreurs dans le monde industriel en particulier et l’environnement pourvoyeur d’emploi, en matière de préparation des mémoires. La fiérté de délivrer des diplômes par l’université de Strasbourg met à nu et dévoile la carance de la non qualité, au détriment de la quamité, de l’enseignment supérieur en algérie.
rachid africafé :
bravo a toute l’équipe honneur a toute l’université de sétif et tous ses cadres bravo
veritas :
@ Khali. Votre intervention prouve que vous êtes loin du milieu universitaire et de la recherche. Dans toutes les universités du monde il y a des étrangers venus d’autres universités ( professeurs invités) pour enseigner ( pendant un semestre, une année) cela ne veut aucunement dire que cette université n’a pas la compétence ou le niveau, mais comme la science est universelle, un autre regard une autre expérience, une autre façon d’enseigner etc... De cette diversité nait la richesse. La preuve tous les colloques, congrès qui déroulent dans le monde sont faits dans le but de profiter et de s’enrichir mutuellement. Il faut s’ouvrir sur le monde et ne pas se recroqueviller sur soi car c’est la mort. Donc cette expérience de l’université de Sétif est à ce titre plus que bénéfique pour les étudiants ( ne serait ce que travailler dans de grands labos bien équipés et voir comment ils fonctionnent). Les enseignants de Sétif auraient pu seuls encadrer ce master comme ils l’ont toujours fait pour les précédents (...)
zinou :
BRAVO ! le seul mot qui passe bien en ce moment puisque c’est le pays du chiffre et du tout va bien
amria :
bravo les setifiens,tous les profs et surtout Mr Hassen.
Commentaire n°79137 :
Malgré toutes les réformes engagées aucun résultat n’est perceptible. Encore une fois, l’enseignement supérieur essuie un camouflet en matière de performances. En effet, un classement mondial effectué par le site Ranking Web of World Universities a confiné les universités algériennes au fond du sac du classement mondial. Le critère pris en compte par le site demeure celui des activités et participations pour mettre en place les recherches scientifiques et les publier sur le site Internet. Ainsi, semble-t-il, malgré toutes les réformes et les dispositions qui ont été prises par nos responsables depuis maintenant plusieurs années, l’Algérie, suite à ce nouveau classement, n’a pu se classer qu’en bas du tableau. En effet, il n’y a pas quoi pavoiser. L’université Djilali-Liabès figure au 4116e rang du classement à l’échelle mondiale et au 29e de celle des pays arabes et 27e de celle de l’Afrique. Quant au classement africain, l’université Aboubakr-Belkaïd arrive juste après celle de Djilali-Liabès en se (...)
khali :
réponse à : veritas : faite à @ Khali. pour commencer, le pseudo que vous avez choisi represente un bureau de certification international qui ne se gène pas de retirer les cetificats de conformité à ceux qui ne l’a mérite pas. chose qui est inconcru avec vos propos. les enseignats venus de l’étranger pour auuserer des cours durant un semestre ou une année , ne peuvent pas durant ce brefr sèjour rabilité l’université algériens qui dit s’ouvrir sue le monde certs, mais le comble dans ta réaction c’est de se soumettre à l’adage : Chevre même si elle vole. la réciporocité étant vraie, cité moi un enseignat de l’univercité de sétif qui donne des cours à strasbourg ? ( à moins que cela soit en langie arabe ou namazigh....) cesser ce comportement politicien à l’image des déclarations ( le plus grand stade d’afrique, le plus machin truc d’afrique) Salam , bon rêve, Monsieur faut (...)
fahim :
je remercie beaucoup monsieur Kharfi Faycal du département de neutronographie, je remercie monsieur O.Dendene, monsieur Ali Abdelkader, Houssine Selamni du centre de CRNB, merci a tous qui m’a aider du près et de loin, merci, je remercie beaucoup mes amis surtout (Oussama,Athmane,Salem Khelif, Fares Abiza, Morad Bou3abiai, Fouad (Van Damme), Salah Boucenna Saleh, Chamssou Jalal du groupe LMD SM) (Nacer-Alim-Amine C4-19 du groupe LMD MI) (Hichem et Karim et Abd Ellah (ghorabo) du Journalisme) Hakim de Annaba baba, Chamss Eddine Akhnak et Ferhat Aitouche Wahid Tighemine belbezaf,Hamza de Ain Doukar, sans oublier mon ami Hamza Hassnawi et Riadh Fouaz et Hamza La3rit les ingénieurs de génie nucléaire,
fahim :
je remercie mes amis Merahi, Djeghloul, Azzouz, Allouche, Bensouhile, bravo et merci, je remercie Monsieur AZhmed Boucenna et Madame Hachemi,
kheireddine :
bravo Mr Maamache, il ya des gens de l’université qui veulent pas ça meme au ministère , c’est comme ça en algerie , on critique plus qu’on travail. moi ce que je dis aux gens qui critiques : il faut d’abord publier dans des journaux de facteur d’impact 7 aprés on accepte vos critiques. vous voulez que rien ne marche en algérie, moi je pense que c’est un plus pour nos étudiants. j’appelle mr le recteur de sétif d’encourager plus l’ensemble de cette équipes et 1000 félicitations. ok mr chakib
veritas :
@ Khali 1-veritas est un mot qui provient du latin et qui veut dire vérité . La vérité est la qualité de ce qui est vrai. C’est la conformité de l’idée avec son objet, conformité de ce que l’on dit ou pense avec ce qui est réel. peut être qu’un organisme a pris ce nom, mais il est très ancien. 2- Beaucoup d’étudiants formés à Sétif sont des chercheurs confirmés à l’étranger, je peux vous affirmer qu’actuellement un des étudiants de la physique de Sétif est en Post doc au MIT à Boston ( ce qui se fait de mieux dans le monde, la plus grande concentration de nobels en Physique). L’université algérienne éprouve d’énormes difficultés et a d’énormes problèmes mais ne généralisons pas comme je l’ai écrit il y a des gens qui font convenablement leur boulot malgré le système qui nivèle tout par le bas. Arrêtons de tout dénigrer, il faut lire le post que j’ai écrit et le comprendre, en aucun cas je n’ai affirmé qu’on était les meilleurs ( ce que vous appelez comportement politicien) mais de savoir discerner, tout n’est pas (...)
Commentaire n°79204 :
Auriez vous la peine de prendre cette photo dans un endroit digne de science. On a meme pas pu trouver un endroit convenable pour faire une photo et on s’ammuse à jetter des fleurs à autruits.
lies :
Toute mes félicitations à toute cette équipe tout en leurs souhaitons beaucoups de succé et un avenir très brillant.
leila :
bravo les etudiants une fois a strasbourg , restez-y votre avenir est en europe !!
scientifique :
c’est bien pour les étudiants ; j’attire l’intention des responsables de la faculté des sciences de ne pas détourner les informations et les vérités car ce n’est pas la première fois que des etudiants ont obtenu des diplomes français mais je connais des étudiants qui ont eu les diplomes de doctorat en cotutelle (diplome francais et diplome algérien) et si maamache le sait très bien. Donc arrèter de faire des magouilles.
kfgrefeff :
on n’est pas capable de prendre à charge notre maison (université ??), de plus on a le courage d’être fier que les pieds noirs nous le prennent (teshah elouadjh).

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus