Accueil > Evénements >

Les directeurs des établissements de l’éducation en conclave

jeudi 21 octobre 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

La direction de l’Education de la wilaya de Sétif a abrité une rencontre regroupant les 79 directeurs des lycées et 48 inspecteurs de tous les matières de la wilaya de Sétif. Cette rencontre, animée par M. Ghenam, Directeur de l’éducation accompagné de ses cadres, rentre dans le cadre d’un plan ministériel lié à la gestion du secteur de l’Éducation, notamment l’instauration du contrat de performance dans la gestion des établissements scolaires.

Pour première étape, ce contrat sera engagé entre les établissements scolaires et la direction de l’éducation viendra ensuite en deuxième étape avec la direction de l’éducation et la tutelle. Le contrat de gestion en question est en sorte d’engagement moral et administratif, pour chaque chef d’établissement. Pour le second point abordé au menu de cette séance, une analyse complète et détaillée des résultats du Bac 2010 par établissement, filière et matière fut présentée. L’objectif voulu de cette démarche, serait l’introduction d’une approche scientifique afin d’améliorer les résultats scolaires. Elle sera enchaînée d’assise, par groupe de travail, ayant pour charge le suivi et l’évaluation périodique des actions menées.


Partager cet article :
18 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°80777 :
Vous oubliez le sommet de la hiérarchie avec le contrat de performance en ce qui concerne les fuites des sujets d’examen et leur vente dans la rue, les classes à 50 élèves, les potaches sans enseignants , les livres qui n’ont de livre que le nom (vu les fautes qui y figurent) , les programmes bidon ,les locaux dégoulinant de gouttières, et j’en passe....
khali :
les réunions entre proffessionnels de l’enseignement sont-elles utiles ? Quel est l’ordre du jour ? quels sont les objectifs de ces réunions (instauration du contrat de performance), si ce n’est se rencontrer manger et boir ensemble , rédiger un chiffon qui plébite le secteur et rentrer chez soi ? Pourquoi ne pas associer les parents d’élèves qui sont à même de dire les 4 vérités qui blaissent de corps d’états qui forment des analphabètes ? le mal ne provient pas des élèves mais des autres acteurs de l’enseignment à savoir les politiques par leur choix des programmes non adaptés, des encadreurs (inspecteurs, enseignants) qui n’ont pas les qualifications requises ( compétences et politesse réunis). de la rémunération à la surcharche des classes (40 à 60 élèves)
Commentaire n°80787 :
l’instauration du contrat de performance dans la gestion des établissements scolaires. Parler de contrats de performance !!! Faut-il d’abord qu’ils remplissent les missions les plus élémentaires avec le peu de moyens matériels mis à leur disposition et l’absence de rigueur dans la discipline....au fait quelles sont les prérogatives d’un chef d’Ets quand il ne peut même pas réprimander le factotum au risque de se voir lui même rappelé à l’ordre par le Directeur de Wilaya. A Cela s’ajoute le phénomène des cours particuliers qui font saigner le père de famille ... Que de la foutaise ces réunions sans lendemain ni resultats.
Commentaire n°80800 :
Un ministère qui fonctionne encore avec cadres et technique du XXIéme siècle....
nadjibo139 :
Des classes qui fonctionnent avec 50 à 60 élèves c’est comme du bétail dans une écurie(Hachakoum) parce qu’en réalité,les réunions qu’organise le secteur de l’éducation,n’ont aucun effet positif,si ce n’est pour boire et manger comme l’avait souligné notre ami khali
Commentaire n°80809 :
Woow...l’intelligence sétifienne se réunit. Des réunions d’une inutilité criarde qui ne changeront rien à la situation de l’école, une école sinistrée qui patauge dans la médiocrité. Des réunions, des discours creux, des échanges futiles… un bon repas et tout le monde rentre à la maison avec le sentiment hypocrite du devoir accompli.
fatiha :
Merci Setif info,pour l information et l espace démocratique que vous donnez a tous les internautes pour s exprimer librement Ce genre de réunion ne resoud jamais les problèmes du secteur.Je vous donne un exemple frappant.Le ministre de l éducation a donné l ordre de ne pas changer les élèves de techniques mathématiques,mais faites votre enquête et vous verrez que les passe droits subsistent,prenez le mouvement des professeurs et vous verrez les passe droits. J espère que vous allez publier mon message.lE SECTEUR SOUFFRE DES PASSE DROITS.IL FAUT AGIR
neverov :
Monsieur le ministre de l’éducation, vous avez échoué dans toutes vos missions, normalement vous devriez démissionner. Mais je pense que cette valeur n’appartient qu’aux braves et vous n’en faites pas partie. Ayez de l’humilité et allez vous en, vous avez causé beaucoup de tord à nos enfants. Nous savons que les vôtres sont scolarisés la bas. Depuis que vous à la tête de l’éducation vous cumulez échec après échec. le niveau des élèves ne cessent de dégringoler et cela devient inquiétant et plus qu’alarmant. Sans oublier les réformes qui sont à chaque fois REFORMEES et dont l’enseignant même ne connait ni les tenants ni les aboutissants, il patauge et ne sait a quel saint se vouer. Et ces livres qui sont retirés à chaque fois, vu les fautes qu’ils contiennent pour les remplacer par d’autres, au frais de qui ?. Quel gaspillage et aussi quel gâchis.Ces enseignants, qui sont normalement les piliers de l’école, que vous n’avez jamais cessé d’humilier, de mépriser en les trainant devant les tribunaux et en les menaçant (...)
hiati :
les gens qui chapeautent le secteur éducatif n’ont aucune notion du contrat de performance. ont-ils les compétences inhérentes à ce mode de gestion ? j’en doute. sont-ils formés en ce sens ? pas du tout. comment voulez vous que ça puisse réussir ? le chef n’a même pas pu appliquer la loi sur la retraite dans son secteur(des fonctionnaires spéciaux ayant atteint l’âge de la retraite exercent toujours) alors qu’ailleurs tout un peuple a réagi. l’éducation et l’enseignement est l’affaire de tous. yed ouahda ma tsafag. le sujet mérite des pages et des pages mais un haut le coeur m’empèche de le faire tant que cette mascarade dure....
Déprimé :
Le secteur de l’education est le secteur le plus pourri....il vaut mieux ne pas en parler..!
satouf :
un ministre qui patauge , bricole et fait des expériences sur nos enfants(cobayes) depuis plus de 20ans sans être déranger ça pose moult questions .
...catastrophe :
De quelle education parlez vous ?
XAHED WADJ3OU GALBOU :
au niveau de l’accademie il n’a pas pu régler les problèmes qui ne finissent pas des postes ou sont casés des gens chargés ramenés à le de par cooptation pour gérer je ne sais quoi alors qu’il n’ont pas le profil requis c koi ça ana mafhemt oualou ça fait 31 ans que je suis à l’éducation et je n’ai vu l’éducation qu’avec le directeur MEDJOUBI RABI YARAHMOU WALA YOUDHEKROU BELKHIR
Commentaire n°80915 :
C est la direction la plus pire a setif. Setif n a jamais connue ce sort depuis lindependance
ali :
Monsieur le directeur de l’éducation ;si vous savez ce qui se passe autour de vous ;avec vos collaborateurs de la d.e. ;vous rendez tout de suite le tablier.jamais la d.e. de sétif n’a connu ce sort.
maya :
m .deprimé,cite-moi un secteur qui n’est pas pourri et qui echappe à la mediocrité
miserable prof :
kel gachi avec tout ce qui se passe eduction mais ou est cette education avec des directeurs pervers et assoiffes de sadisme
yolanda :
bonjour à tous ! je me souviens que tout le monde avait décrié les limites de l ecole fondamentale au point de l appeler plutot fawdha mentale apres en plus haute sphere on a decide des retouches et des reformes ou plutot reformettes pour apporter du calme dans l esprit des parents puis les constats font que l ecole n avance toujours pas et tout le monde se plaint du recul quand au niveau des eleves sortants avec le baccalaureat en poche et la calamite se creuse dans les universites ! ces pauvres cobayes jetes dans un immense laboratoire ou chacun de ses soit disant penseurs et educateurs s evertue à asssombrir l avenir de nos cherubins ! leurs enfants sont scolarises ailleurs alors pourquoi penser a ceux_la memes qui n ont d adresses que leurs minables ou on les abrutit a longueur de journee ( y a qu a peser leurs cartables..) le poids lourd qu ils portent sur leurs dos n a jamais signifié la qualité de leurs connaissances les contenus des programmes (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus