Accueil > Evénements >

CHU de Sétif : Les journalistes indésirables

vendredi 22 octobre 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Que cache donc l’administration du CHU de Sétif aux journalistes venus confirmer des informations qui alimentent depuis des jours, les sujets de discussions de tous les sétifiens ?

« Allez trouver la réponse du côté du premier responsable de cette institution, où on a notifié à nos confrères qu’ils sont tout simplement indésirables à l’intérieur de l’hôpital, et que le directeur du CHU n’accorde de rencontres aux gens de la presse, qu’en présence de l’avocat du CHU !!! » Étrange réflexe d’un directeur qui se mit déjà dans la peau d’accusé, sans raison valable.

Toutefois, après l’intervention du directeur de la santé, qui a fait de son mieux, en usant de son expérience dans ce genre de situations et de ses bonnes relations avec les gens de la presse en général, afin de calmer les esprits, il s’est allé même à présenter des excuses pour cette déconvenue à la place des « répréhensibles », à la grandeur du Professeur qu’on connaît toujours. Qu’à cela ne tienne, le mal est déjà fait, car le journaliste, tout comme les autres confrères n’ont pas apprécié du tout qu’on leur ait fermé la porte d’une institution nationale, bien filtrée, ces temps-ci.

Pourtant, le journaliste s’est pas un malfaiteur. C’est un citoyen comme tout le monde, qui essaye dans son domaine de faire le maximum pour informer, rien que pour informer, juste et vrai. Être la voix des sans voix, donner la parole à tout le monde : administration, syndicat, employer, nantis, pauvres et opprimés. Seulement, il arrive qu’une information plaise ou déplaise à un parti.

D’ailleurs, cette visite au CHU de Sétif, s’agit pour notre confrère, de se faire une opinion des récents soubresauts qui ont rythmé la vie du CHU et de ses annexes sans avoir à se contenter des discours des officiels. Des questions liés à la banque du sang, le manque de réactif et de quelques produits de base pour la chirurgie, l’état de la maternité, le scanner, la fiabilité des analyses, la prise en charge du malade, la programmation des opérations, l’état et l’hygiène des lieux, la qualité des repas servis aux malades, les conflits internes qui rongent les différents services… Bref, des questions qui restent jusque là, sans réponses et l’administration du CHU continue à s’emmurer inutilement derrière un silence qui cache mal la perméabilité de l’univers hospitalier. Qu’importe, les confrères ne peuvent en aucun cas aggraver la situation déjà chaotique qui y règne, encore moins faire taire les rumeurs qui fusent de partout sur la gestion de ce secteur. Bien au contraire, le journaliste contribuera à sa manière à aider à apporter des solutions aux problèmes en les rendant publics, pourvu que quelqu’un osât les soulever, sans la présence d’un avocat…

No comment !


Partager cet article :
36 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°80867 :
biensur depuis son arrivée il n’a rien fait que mettre les batons dans les roues,entouré d’un staff incompétent et qui a fait preuve de son incapacité de regler les problemes de ce chu malade depuis l’ere de zaidi.
lahrir :
continuez a faire votre travail messieurs les journalistes .
Barani et non ghrib :
C’est un acharnement et une obsession monsieur le journaliste de vouloir à tout prix détruire un homme !, c’est sur que vous une dent contre la personne elle-même de ce DG. Ce n’est pas la situation de ce CHU qui intéresse l’opinion publique et qui est la même pour tous les hôpitaux du pays et des autres secteurs. La raison est très simple : IL EST DE LA REGION DE SETIF, pour ne pas dire Sétifien tout court. Par tradition et dans tous les domaines, on n’accepte jamais qu’un « Ould Bled »soit un 1er responsable, on fait tout pour le casser par ces mêmes « ouled bledou ».Ce qui explique que les « Barania »responsables pleurent avec regret lorsqu’ils quittent Sétif car ils ont trouvé les brosseurs, les chyatas et même….les co..Enfin un confort digne des rois, logement, villa, argent, voiture…..Promenez vous a pieds et vous verrez combien de dialectes vous entendez ou bien regardez un peu les statistiques de la mairie, vous serez étonné !! « LI JI YOUKREK »Tout ça à cause de vous !vous aimez le barani et vous (...)
Commentaire n°80876 :
allez messieurs les journalistes venez parler avec les travailleurs,paramédicaux et médecins tt rangs confondus et vous aurez la verité.c une structure qui agonise et les responsables ne font rien ils ont enlevé latreche et ils ont ramené dellidj et rien n’a changé il fallait donc laisser le premier.
fanfan :
Fanfan, Qu’on foute tout ce beau monde à la porte ! L’hôpital, structure opaque ! Les malades n’ont même plus le droit d’avoir une médecine honnête (on pique le fil chirurgical mais on doit piquer plus gros !) L’hôpital public payé par le contribuable, c’est ça le comble ! Soins égaux à tous les algériens ! wach b’ka ? du business sur le dos des plus vulnérables : d’éventuels MORIBONDS par faute de soins adéquats.
Rahim :
Laissez le DG travailler tranquillement le seul responsable c’est bien le president du conseil scientique c’est à lui de rendre des compte
Commentaire n°80891 :
C’est vrai, li yji youkrek, dans les instituts tous sont des kabyles ou des contantinois et autres, ils détiennent le pouvoir et sabotage m’dayer hala à la fac, lassez les Sétifiens dirigeaient leurs ville au moins mayahagurouch.
ANCIENNE SETFIENNE :
A certains intervenants, j’ignore si l’un de vous a fait un séjour au CHU de Sétif, je peut vous dire que les journalistes font leur travail , moi personnellement en 1998 ma mère était hospitalisée dans ce lieux maudi, sale, les cafards, souris, etc... Le plus incroyable un medecin très connu est arrivé pour lui faire une ponction, vu le matériel qui se trouvé sur une table rouillée sale, les compresse sans protection, les ciseaux de la guerre 14/18 mal propre, j’ai hurlée devant ce medecin, sa réponse nous avons pas de moyen. Meme au début de l’indépendance les hopitaux n’étaient pas dans cette état. Je pleint tous les Algériens et il faut dénoncer ces mafieux qui profite sur le dos des gens qui sont dans la souffrance, c’est très grave de nos jours. PAUVRE ALGERIE nous avons sacrifiés nos pères, nos frères pour rien. Courage et cordialement aux (...)
Commentaire n°80913 :
Tout un article !parce qu’un directeur a refusé de recevoir un journaliste.
Déprimé :
Un peu de respect au secteur de la sante, vous tirez toujours sur l’hopital ..unlieu qu’on devrait respecter par principe...allez voir ce qui se passe ailleur dans d’autres societe ou Dab rakeb moulah,la corruption flagrante ...allez faire vos enquetes a L’Agence fonciere,a la sonelgaz,La Caisse des assurances,...etc ,a l’Hopital au moins on essaie de soigner les gens malgre les moyens derisoires...!
LE CHMILBLIK :
Tout comme Barani ou gherib pour dire que le paysage d’antan a disparu sur le plan de la composition humaine de la société ,ce qui est normal puisque les générations se suivent les héritiers vendent les nouveaux blédards s’installent ...ils sont venus ils sont tous là...même les originaux des contrées les plus reculées,les habitudes de la ville et des citadins d’origine ont changé et leur présence se rétrécie comme une peau de chagrin.En ce qui concerne le DG du CHU sans vouloir offenser qui que ce soit je voudrai ,au risque de me répéter vous faire savoir que ce sont les ouled bled qui ont castré les ouled bledhoum quand ils occupaient des postes de responsabilité,en favorisant des parvenus qui n’avaient ni le niveau ni encore la compétence mais qui gravissaient les échelles suivant la valeur des coups de brosse et des coups fourrés contre les honnêtes fonctionnaires ,et qui bénéficiaient d’avancement vitesse de croisière alors que ouled bledhoum croupissaient...au même échelon durant des années et (...)
offfffffffff :
à anonyme les setifiens que tu parle sont tous des hagara comme le vieu qui a refusé d’aller à la retraite
staifi horr :
le grand perdant dant tout ça c le malade ,le pauvre qui n’a pas à se payer des soins au niveau des cliniques privées .Les médecins spécialistes font leur beurre dans les cliniques et quelques paramésicaux le reste c l’enfer pour eux .
caracala :
Allez fouiner chez Mr ouyahia ,si vous avez le courage .
el moughasil :
ouled bled comme vous dite se sont que des ..... pour ne pas dire autre chose ,leur savoir fair et ..... pour ne pas dire autre chose ;il faut dire la vérité même si elle est amère se soi disant hôpital et l honte de la ville de setif ,pour confirmer aller voir le service néphrologie et hémodialyse ,car tous malade qui passe par le service néfro il et automatiquement envoyer vers des endroits ou leurs âmes sont au prêt de leurs créateur pour ne pas dire autre chose dieux merci il y a des techniciens qui sont entrain de sauver la face
Commentaire n°81005 :
Tous ça est la faute au systeme et la politique de santé du pays.Il faut une refonte globale.Ce qui se passe n’est la faute ni aux directeurs ,ni aux medecins,ni aux infirmiers ,ni aux malades, ni ouallou.....le seul responsable est l’ETAT et sa politique
staifia ghriba fi stif :
pourquoi parler tjrs du DG allez voir SG on dirai que le sbitar est ntaou toujours des changements par ses ordre car meskine drh ykhaf et le DG yesmaa bezaf on a marre mais bizzr comme si sbitar fih ghir les agents des services et quelque maghdhoub alaihom on ne touche jamais aux medecins ou aux agents de la drh ou economat et comme si le seul probleme du chu était les affectations et le remplacement de x par y allez voir ces citoyens qui souffrent parce qu’ils n’ont pas de maarifa et le plus beau les medecins qui supplients les infirmiers pour leurs materiels parsque certains proffs ALLAH uehdihom walla yeddihom khir concidèrent chacun que le service est le mien .....ah krahna
khali :
Monsieur anonyme, pourquoi tu exprime une haine en vers les kabyles, les constantinois fref toutes les personnes qui ne sont pas natif de sétif et qui y vivent ? poses-toi la question commenbien de sétifiens et sétifiennes sont installés dans les 47 wilaya d’algérie, ces gens ne partagent pas ton point de vu car , ils vivent en symbiose et en parfaite harmonie dans leur pays l’Algérie. quant à toi anaonyme je présume que tu n’est jamais sortie de ton trou car au regard de tes commentaires virulents exprimant un régionalisme dépassé tu ne fait que participer à la violence et le rejets de tes frères algériens. les bons et les mauvais sont dans toutes les régions, dans toutes les administrations, tous les quartiers de Sétifs. un peu de retenu et moins de xénophobies et régionalisme s’il te (...)
Avicenne :
L’actuel DG du CHU est un homme de principes , un travailleur et un vrai intellectuel, je lui souhaite bon courage dans sa mission et je pense qu’il est libre de recevoir ou non les journalistes.ce n’est pas à mon avis une obligation.priére au modérateur de ne pas me censurer
magraoui :
stop !!criticizing people like this !!!!let them working !!!!!!
sitifis :
ARAHMOU LE CHU LAISSER LES HONETES GENS TRAVAILLER
chafia.bella :
messieurs ledirecteur du chu le directeur de la sante mr le ministre de la sante vous membres de l apw c est une honte c est une irresponsabilite que le service de mater nite fonctionne sans gynechologue nos femmes ne doivent pas accoucher jusqua l arrivee des chinois quelle honte la question que je vous pose que peuvent faire un medecin generaliste avec des exter nes avec un cas difficile (...)
FAKOU :
Ce n’est pas nouveau ce genre de pratiques de la part de nos correspondants. On a pas de journalistes, sauf 2 en tout. Une fois un responsable designé à la wilaya, il reçoit des pressions et des intimidations de la part de nos correspondants. Tout cela rien que pour regler leurs affaires. On vous soutien Mr le DG, vous avez à faire à des opportunistes.
DJAZ :
Laissez au moins le temps au nouveau directeur de s’installer avant de le critiquer. Arrêtez avec votre esprit de régionalisme. L’algérie est une et indivisible et il y a des honnêtes gens partout qui veulent du bien au Bled Quant aux journalistes, ils devraient devraient faire preuve de plus de responsabilité dans leurs informations et ne pas mettre de l’huile sur le feu. La situation des responsables des services Publics est déjà assez difficile.
Mridh :
Vous personalisez un peu trop les choses, Mr. Hedna. Et puis quand le journaliste lui-meme devient le sujet du papier, ca veut que ce dernier est vraiment passe’ a cote’ de la plaque. La preuve : Le lecteur n’a toujours pas de reponses aux questions que vous soulevez sur l’Hopital. Merci d’avoir essaye’ quand-meme. Cordialement.
bogdanov :
@ ANCIENNE SETFIENNE Faux madame, jamais un médecin n’accepte de travailler sans le strict minimum d’asepsie c a d sans compresses stériles, sans seringues stériles. Quand aux ciseaux, je préfère ceux de la guerre 14/18 qui sont solides, résistants a la chaleur (stérilisation) d’où l’aspect rouillé, en tout cas mieux que ceux des chinois, cassable, fragile !
bogdanov :
Les journalistes ont été tout le temps les chouchous des responsables corrompus, mais des que un honnête responsable leur tourne le dos parce qu’il n’a pas besoin de protection journalistique…..c’est le branle-bas général
Commentaire n°81149 :
Nous avons des raisons de croire que Bogdanov, Goussev et d’autres pseudo ne sont que ceux d’un certain Z banni de setif info pour ses atteintes multiples et répétées.
Commentaire n°81157 :
a m.djaz ca fait plusieurs mois qu’il est à sétif et il n’est pas installé barkaou men chita ta3koum c por cela l’hopital rahou hakdha .
Commentaire n°81166 :
laisser les gens travailler.... c’est un honnête .... c’est un compètent.......tous ces commentaires ne donnent pas de réponses aux problèmes que vit le citoyen dans ce maudit CHU et que le journaliste soulève, donc arrêtez vos commentaires bidons.... bravo à nos journalistes c’est grâce à eux que nos problèmes sont soulevé, d’ailleurs la preuve est là et setif.info demeure l’exemple sinon koune rakoum tahederou juste fi les cafés et les bains maures...... moi je propose aux gens de setif info de fermer le site juste un mois et on verra comment ces bras cassés (quelques internautes) vont faire.... c’est canal d’expressions qu’on veut qu’il soit constructif et non pas un lieu ou les grosses gueules se retrouvent... Bon courage à tous les journalistes et surtout à setif info et son (...)
Commentaire n°81203 :
En tout cas c’est le seul directeur qui ne marche pas dans vos combines.
Commentaire n°81245 :
Le directeur est mal entouré, il montre la gentiellesse mais son incompétence est prouvée un probleme avec les journalistes à mal tourner contre lui ( la chose la plus facile ) les nombreux problemes dans tous les services sans exceptions, restent sans solutions Heureusement, Setif info lui a reveillé sur le probleme de ORL, il s’est reunit avec nous juste apres l’article de setif info, merci à vous tous bonne continuation a dieu monsieur le DG
Commentaire n°81306 :
Le seul tort de ce DG est d’avoir laissé ses sous directeurs continuer à foutre de la pagaille dans ce chu. Ce sont des personnes qui ont goutté à toutes les sauces. Les plus dangereux ont été toujours les SG et le retraitable en fonction.Un coup de pied dans la fourmilière serait souhaitable pour la bonne marche de ce secteur
offffffff :
voilla mes amis le chu centient trois maladie un cancer ; un hiv ; une peste il faut les irradequer un qui va sortir en retraite denomé surveillant general sida ; un qui na jamais chauffé la chaise de son service tout le monde le connais car il na jamais exister au service dhemodialyse ni au niveau du bureau de l UGTA nomé la peste .et un sg cancer qui a des yeux partout
Commentaire n°81402 :
Nous savons que ce DG est un homme intègre, un intellectuel. Lui manque seulement le courage de mettre à la porte tous ces énergumènes (sous directeurs, surveillant général et certains chef de service) qui sont en parie responsables de cette situation. Nous lui proposons qu’il fasse venir son ancien staff, tous jeunes et dynamiques
maissa :
cher amis vous revez ;reveiller vous,le directeur general n existe pas au chu ,mais il existe un secretaire general <chikour sbitar<cest lui lkoul fi el koul le dg est un gueb

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus