Accueil > Evénements >

Concours d’entrée à l’école paramédicale : “Il y a eu magouille”

jeudi 11 novembre 2010, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

La majorité des candidats qui ont subi les épreuves du concours d’accès à l’école para-médicale de Sétif, pour une formation ATS (aide soignant), viennent de monter au créneau, sentis lésés dans leur droit après avoir passer la phase d’épreuve écrite.

126 candidats admis à la deuxième étape, dite « orale », contestent le déroulement et les résultats de la session de septembre dernier. Selon un collectif de candidats qui nous a rendu visite à la rédaction, les résultats affichés pour la liste finale, ne reflètent guère le niveau réelle de certains candidats « épaulés », sinon comment peut-on expliquer qu’un candidat qui se classe à la 125eme place en écrit se voit propulser à la 6eme position ? Donc parmi les 50 postulants retenus » renchérit, un candidat écoeuré.

« C’est un concours, entaché de fraude et d’irrégularités » ajoute-t-il. Ils réclament carrément la révision des notes affichées et revoir leurs copies. Bref, ils parlent de “magouilles”.

Après maintes démarches infructueuses auprès de l’administration de l’école para-médicale, ils ont décidé de faire entendre, par le biais de la presse, leurs préoccupations et leur indignation à l’opinion publique nationale. La contestation a commencé au lendemain de l’affichage des résultats. Des candidats qui se sont bien préparés pour le concours n’ont pas été retenus par le jury. Suite à quoi, ils ont demandé à revoir leurs copies, mais vainement, puisque des demandes d’audience adressées aux responsables de l’école para-médicale n’ont pas reçu de suite, contrairement à certains candidats.

La contestation a encore augmenté d’un cran, lorsque des postulants ont appris que presque la totalités les enfants des travailleurs du secteur de la santé et surtout de cette institution ont été reçus au concours, grâce au fameux coefficient « 2 » arrangé pour l’épreuve orale, alors que leurs notes en écrits sont catastrophiques. “Le népotisme et le clientélisme ont de beaux jours devant eux à l’école para-médicale de Sétif. Les responsables ont tout arrangé pour faire passer leurs amis et connaissances. Sinon, comment expliquer la sourde oreille affichée par le directeur et les autres responsables à nos demandes d’audience ?”, s’indigne le collectif. « D’ailleurs, un certain responsable dans cette école, et depuis son affectation, fait mouvoir dans cette école pas moins de Sept membres de sa famille ; Deux filles infirmières, une autre anesthésiste, un gendre ATS, une nièce sage-femme, une belle fille en 2eme année et un parent lointain comme agent dans un bloc… » Disent-ils.

Contacté par nos soins, un responsable de la direction, a réfuté en bloc les accusations

Le collectif est déterminé à poursuivre et entreprendre d’autres actions jusqu’à ce que toute la lumière soit faite sur le concours d’accès à l’école para-médicale.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus