Accueil > Evénements >

Journée d’information sur nouvelle réglementation des marchés publics

jeudi 6 janvier 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

La nouvelle réglementation des marchés publics, définie par le décret présidentiel n° 10-236 du 7 octobre 2010, a fait, jeudi au siége de l’APC de Sétif, l’objet d’une journée d’information et de formation organisée par la l’assemblée populaire en collaboration avec l’institut de formation MBI de Sétif au bénéfice des cadres des secteurs de l’administration et des finances et les élus de la commune. Les thèmes de intervention ont été animés par le consultant et formateur, Mouloud Amer Yahia, expert des marchés publics, acteur principal de l’initiative de la création du premier décret ayant trait aux marchés publics et professeur de renom à l’université d’Alger.

Une rencontre, première du genre à l’initiative d’une assemblée populaire, va sans doute permettre aux cadres directement liés aux marchés publics d’acquérir les bases d’une gestion et d’une utilisation rationnelles des deniers publics et, ce, par une meilleure connaissance des mécanismes et procédures d’approbation, d’exécution et de contrôle des marchés publics mis en place par la nouvelle réglementation.

En exposant son thème, le formateur a tenu à éclaircir, durant toute la journée, les différentes séquences de son intervention dont les fondamentaux des marchés publics, modes et procédures concurrents de passation des marchés, modes et procédures exceptionnels de passation et moralisation des marchés publics.


Partager cet article :
2 commentaire(s) publié(s)
hassaine mohamed :
Heureux de vous retrouver !Dans ce pays, il y a le peuple, il y a le système. Le système brasse l’argent du gaz et du pétrole et le peuple crève la dalle....c’est aussi simple que cela. Dans sa grande majorité, le peuple algérien, comme d’ailleurs les peuples voisins ou ceux du golf, n’a pas cette conscience collective qui lui permettrait de se soulever ,de manière violente ou pacifique. Brûler des banques, des mairies, des wilayas, peut être efficace à condition que cette démarche soit réalisé à l’échelle d’un pays et de manière spontanée....ceci dit je suis contre ce genre d’action car le résultat n’est pas assuré et il y a un risque de grand dérapage et de perte de vie humaine inutile...donc de mon point de vue ce genre de pratiques sont à bannir. Reste la voie pacifique, Gandhi l’a très bien compris et ça fonctionne dans 100% des cas. Imaginez un instant, tous les magasins fermés en Algérie, les voitures dans les garages, les bus, les étudiants, les professeurs, les ports bloqués, les aéroports....1 jour, 2 (...)
hassaine mohamed :
Heureux de vous retrouver !Dans ce pays, il y a le peuple, il y a le système. Le système brasse l’argent du gaz et du pétrole et le peuple crève la dalle....c’est aussi simple que cela. Dans sa grande majorité, le peuple algérien, comme d’ailleurs les peuples voisins ou ceux du golf, n’a pas cette conscience collective qui lui permettrait de se soulever ,de manière violente ou pacifique. Brûler des banques, des mairies, des wilayas, peut être efficace à condition que cette démarche soit réalisé à l’échelle d’un pays et de manière spontanée....ceci dit je suis contre ce genre d’action car le résultat n’est pas assuré et il y a un risque de grand dérapage et de perte de vie humaine inutile...donc de mon point de vue ce genre de pratiques sont à bannir. Reste la voie pacifique, Gandhi l’a très bien compris et ça fonctionne dans 100% des cas. Imaginez un instant, tous les magasins fermés en Algérie, les voitures dans les garages, les bus, les étudiants, les professeurs, les ports bloqués, les aéroports....1 jour, 2 (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus