Accueil > Evénements >

Après une nuit agitée : Colère, blessés et absence des élus locaux

vendredi 7 janvier 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Après une nuit très agitée par des émeutes et d’affrontements signalés un peu partout dans la cité de Ain Fouara entre les jeunes et les forces de l’ordre, le calme est revenu dans la ville. On signale même des blessés parmi les deux camps qui ont été évacués par des ambulances pour y subir les soins nécessaires.

En effet, durant presque toute la soirée, la ville s’est transformée en un immense champ de bataille où les habitants avaient manifesté leur ras-le-bol et la limite de leur patience face à un quotidien devenu insoutenable.

Des jeunes manifestants, cagoulés, ont procédé à la fermeture de toutes les routes menant les quartiers populaires de Sétif et vice versa. Des barricades ont pris place sur les routes à l’aide de roues brûlées. Ces manifestants ont affirmé que l’augmentation des prix des produits alimentaires et le cumul de problèmes sociaux ont provoqué leur colère. Les services de la police ont intervenus pour disperser les manifestants de peur de dérapages qui pourraient survenir du courroux populaire.

Pauvreté extrême, oisiveté, absence d’infrastructures et la liste est longue. Il a fallu une petite étincelle pour réveiller le volcan qui a faillit ravager la ville.

« El Kedma, Ezite , Sokar… », tel a été le slogan scandé tard dans la soirée à travers les quartiers populaires des 500, 1014, 300 logts de la zone urbaine, Tandja, Chouf Lekdad et d’autres localités de Sétif.

D’autre part, le mouvement de protestation a gagné de nouveaux endroits qui ont connu plusieurs actes de vandalisme et de violence, exploités par des, voyous, qui ont essayé d’exploiter la circonstance pour faire irruption à l’intérieur des magasins en usant d’armes blanches. Une situation qui amis les forces de sécurités dans l’embarras, car entre protéger les biens publics et calmer les esprits excités, demeure une mission des plus difficile et ce en l’absence distinguée des 16 députés, 02 sénateurs, une centaines d’élus locaux que compte la capitale des hauts plateaux. A Sétif, on se demande alors à quoi sert un élu local censé représenter le citoyen plébiscitant dans de telles situations, si ce n’est…


Partager cet article :
11 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°86781 :
et bin setif ce bled de fous ou ou ou c est enfin revoter
Commentaire n°86783 :
du pain de la viande du cafe du sucre des oranges des bananes des voitures des villas des vacances des visas et et et tous gratis bien sur vive SETIF
Merçi monsieur Hedna :
Au lieu de choisir des gens intègres et sérieux vous choisissez dezs personnes pistonnées et donc qu’ils n’ont aucune crédibilité au yeux du peuple. Il faut supprimer les avantages sociaux des députés et tous les autres élus et garder le salaire de la tutelle à laquelle est rattaché l’élu et on verra quels sont les gens qui vont se présenter aux élection 2012. A bon entendeur !!!!!
crack :
le volcan se réveille, on a essaye de l endormir grâce au foot.
khali :
il a été annoncé que la hausse des prix serait due à une augmentation des cours mondiaux des matières premières, sucre, huile...,Mais il oubli les hausse du prix du pétrole la myopie qui caractérise nos politiques reste une phénomène ancré dans la culture de l’état qui justifie ses errements et son incompétence de gouvernances par les crise qui secouent le reste du monde uniquement quand cela arrange ses idées saugrenues et illogique avec 150 milliards de dollars pour terroriser un peuple au bénéfice de la classe politique sa progénitures qui roule les épaules et dépensent sans compter en euros . Trop c’est trop, le peuple marque son pessimisme et son dégoût. Est-il normal que l’emploi jeune soit la seule variante à proposer aux diplômés universitaires, et la délivrance de registre de commerce d’importation la seul alternative désorption du chômage contre les voyages de séné cures et soins pour une catégorie de personne que tous les algériens (...)
Commentaire n°86804 :
le volcan qui casse les abri bus qui détruit les biens d’autrui ...il est beau se volcan bourré a 80% de drogués d’imbécile heureux pour quoi ????? soit disant protester 10 ans que les choses sont ainsi personne n’a lever le petit doigt et aujourd’hui le soi disant élan populaire si l’état avait se qu’il faut la ou il le faut il tirer a vue sur ces bandes sa ferait moins de bouche inutile a nourrir et sa débarrasserait la nature de marionnettes usées.
khali :
A Sétif, on se demande alors à quoi sert un élu local censé représenter le citoyen plébiscitant dans de telles situations, si ce n’est… ce représentant du peuple ne fait que lever la main pour recevoir sa rente mensuel et se faire des connaissances pour frctufie ses comptes devises et ceux de ses enfants. chich si les médias rapporte qu’untel élu ministre commis de l’état a démissionné
Commentaire n°86808 :
ces jeunes que vous citer dans votre article sont ceux qui ne foutent rien de leur journée qu’es qu’ils panse que l’état doit les payer pour leur léthargie et si vous dite que non il y a parmi eux des jeunes qui ont fait des études vous m’excuserait ceux qui ont le savoir ne peuvent agir de cette façon une minorités de cons qui représente une majorité de personne et merci de traiter vos info avec objectivités.
Kamel El Guelmi :
On en finit pas avec les émeutes en Algérie . Crise d’un régime ou crise d’une culture ? Dans cette berbèrie centrale qui soufre d’un mal millénaire qui dure et surgit d’une manière périodique sans que l’on puisse mettre le doigt sur notre vrai handicape : On ne peut pas se gouverner et on ne laisse jamais personne d’autre nous gouverner . Syndrome de quoi en fait...! Nous sommes en train de vivre une crise majeure qui ne se limite pas dans un petit problème d’augmentation de prix , c’est en réalité une incapacité totale à produire la richesse et les idées. C’est tout le monde qui se bouscule pour décrocher sa part d’un gâteau qui nous a été offert par la providence divine. Mais au lieu de saisir l’occasion afin d’améliorer notre productivité , on est en train de poser la mauvaise question. Il est parfaitement clair maintenant que notre crise n’est pas d’un ordre financier ou autre . c’est un problème de culture et de mentalités que même l’ augmentation des salaires ne peut pas résoudre : Un enseignant (...)
DMA erras idour : Tours :
Salam alaykoum, WALLAHI j’ai mal au coeur de voir à quel point on est arrivé ..... L’homme révolté ne veut pas nécessairement le mal de l’autre. Son désir de vengeance peut être une protestation contre un désordre, une excitation pour le maintien de la justice du bien. Protestez en calme svp, car dans l’autre camps, il y’a aussi des gens bons (policiers ou gendarmes)et qui ne sont là que pour faire leur boulot.... ELLAH n’aime pas etteksar et ettekhrab et el’katl, .... protestez en paix..... Allez Mr le nouveau Wali de l’ESS, une autre prime de 20millions pour l’entente, et allez demander à SERRAR de sortir arrêter ces manifestations. si vous saviez seulement combien ces gens souffrent.... ELLAH yahdina bark.. Vive l’Algérie. DMA d’Erras idour
Commentaire n°86848 :
on se demande alors à quoi sert un élu local censé représenter le citoyen plébiscitant dans de telles situations, si ce n’est…lever la main....

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus