Accueil > Evénements >

Les étudiants en informatique crient au scandale

mercredi 2 février 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Premier arrivé, premier servi ! C’est la politique professée par l’administration et l’ennui majeur pour les étudiants de master2 en informatique de l’université de Sétif qui se sont retrouvés sans thèmes de mémoire de fin d’étude dans cette spécialité et ce, à défaut de sujets à proposer et surtout par manque d’encadreurs spécialisés. En effet, ces étudiants qui affichent leur désarroi quant à l’indifférence de l’administration à leur situation. Cette dernière ne s’est limitée qu’à l’affichage des thèmes qui ne couvrent même pas l’ensemble des étudiants en « fin d’étude » sans pour autant assurer l’encadrement adjuré par la tutelle pour ce genre de spécialités. Pis encore, selon une motion qui nous est parvenus, « certains étudiants ont été sommés de prendre des thèmes en « maths » pour un diplôme en informatique sous les menaces de représailles disciplinaires en cas de refus, alors que d’autres étudiants « soutenus » se sont vu accordés et le bon sujet dans la spécialité et le meilleur encadreur doctorant… »
Attisées par ce sentiment d’impuissance, les contestataires se sont sentis lésés dans leur droit ! La stupeur a laissé place à la rage, plusieurs d’entre eux crient au scandale.
Ecœurés, ils espèrent une intervention salutaire de la part du président de l’université pour résorber cet embarras.


Partager cet article :
48 commentaire(s) publié(s)
bogdanov :
Ah !hein ! je vous l’ai déjà dit sur ce site,je ne cesse de le répéter,le crier sur toute les hauteurs de cette wilaya comme Bensahnoune.Il n’y a rien affaire.ON N’A PAS D’UNIVERSITÉ A SETIF,les seules peut être valables et encore sont celle de Constantine,Annaba,Alger,Oran
Commentaire n°89405 :
Les inscrits aux masters chez nous sont connus d’avance ....Ils vont être déclarés reçu à défaut d’encadreurs et de sujets c’est simple chez nous.
amar :
le memoire de fin d’etude n’est pas important car les profs eux meme ont pris un theme en math pour leurs diplome en informatique ( ya 20 ans en arriere) ; j’encourage les etudiants a prendre ce qui est disponible..... vous comprendrez un jour.... vous serez peut etre des profs inchallah a votre tours..... vous serez integré dans la masse... c ..
chichi :
hihi am yahadrou 3lina, faut préciser ils ont était voir le vice recteur, qui a exiger une demande ecrite, on lui a remis un trucs en fr et il a exiger qu’il soit rédigé en arabe, quoi d’autre le doyen dit vs prenez le sujets wala crevé c moi qui décide vs êtes upsilon, la liste des conneries est longue longue très longue, pour gagner le temps après quoi sa sera une année blanche et la remise des mémoires se fera l’année prochaine, de la jalousie peut etre a cause de la nouvelle loi qui ns donne des droits forts interessant, mais aussi l’ingerence et l’hypocrisie de nos cher prof... en attendant ça se discute meme si on manque de salive a l’heure qu’il est alors qu’on a soumis une disaine de propositions appliqué dans d’autre univ qui sont dans la même situation (...)
amar :
la photo d’une cinematheque ou d’1 hotel... allah y barek
Commentaire n°89420 :
Salut Mosnieur Hedna, pouvez vous avoir l’initiative et aller voir l’universite je leur propose moi meme des sujets et je vias encardre des etudiants a mon propre compte. si ca vous interesse je vous communiquerai mon emails.
chichi :
premier arrivé premier servi décrité par les prof, le doyen wala le texte signé il stipule la selection se fait avec un classement, a corriger aussi, on a été voir le vice recteur qui a soit dit en passant accepté notre requete qu’on a soumis en ecrit en français mais il ns a exigé de la refaire en arabe et de la remettre demain, pour gagner du temps, mais c’est pour quoi faire ...
chichi :
anonyme il faut vs créditer au prèt de l’admin de se fait ya toute un systeme bureaucratique, et il faut etre au moins un docteur classe B, et etre ami avec tt nos profs sinon il vs ellimine avec le motive jugez scientifiquement non qualifié :P ... elle est belle la vie
staifia :
Le problème qui se pose est le manque d’enseignants du rang magistral(professeur ou maitres de conf A). Ce pb existe dans toutes les universités algériennes du fait que l’informatique est une nouvelle science et aussi le nombre important des doctorants qui sont bloqués scientifiquement pour soutenir leurs thèses de doctorat à cause d’un critère non scientifique imposé par le CS du dépt ( facteur d’impact). Alors tous les professeurs dans l’agérie ont soutenus leurs doctorat sans ce critère qui est purement commercial. Comme solution, faire débloquer les doctorants afin qu’il puisse soutenir leurs thèses et faire un dérrogation aux maitres assistants pour encadrer ces étudiants.
amie :
salut à tous !!!! il faudrait d’abord former lemaalim lekbar CEUX de l’université, à bien parler et recevoir , sans complexe ni insolence. après ça, peut être bien,qu’ils auront la conscience professionnel de voir ce qui se passe sur le terrain. très bonne continuation à toi KHALIL HEDNA et succè....
Au courant :
d’autres étudiants « soutenus » se sont vu accordés et le bon sujet dans la spécialité et le meilleur encadreur doctorant… » C’est du n’importe quoi. Que veut dire le bon sujet ? Le meilleur encadreur doctorant ? Un bon sujet est un sujet de recherche dans un thème d’actualité. De nos temps l’informatique touche à tous les domaines. Un doctorant n’a pas le droit d’encadrer des masters. Selon la loi en vigueur, il faut d’abord docteur.
Au courant :
Pour anonyme Contactez la faculté de sciences, donnez vos références et vos sujets. Je pense que votre aide sera appréciée.
UbuDz :
Quand la nécessité d’une volonté politique et donner un coup de pieds dans la fourmilière pour faire bougé les choses dans le bled s’était imposé naturellement ne voulait pas dire foutre le le pays dans cette dernière. Et puis c’est vraie enfin une volonté est réfléchie mais un de pied pas forcément quand on a les vap qui sortent. Un préambule d’une thèse de doctorat de l’Univ. de mosta éclairera un peu le problème du LMD version Dz sur lequel tant d’encre avait été versé. Outre il est vraie que toute naissance ou reforme est contraignante mais chez nous elle est tout simplement traumatisante. Lisez pluôt : L’université algérienne a engagé la réforme (LMD) de l’enseignement supérieur. La problématique que nous souhaiterions aborder est celle de l’innovation/ changement et de son implémentation. En partant de la Réforme LMD à l’université telle qu’elle est entrain d’être appliquée, nous souhaiterions identifier tous les paramètres entrant dans la mise en application du décret portant Réforme LMD. Il s’agit en outre (...)
djenane :
je suis plus écœurée qu’eux, nos diplômes ne valent absolument rien comparés à ce que j’ai vu ici à l’étranger. je me suis trouvée obligée à refaire une autre formation après 36 ans, ou travailler dans n’importe quoi..... notre système éducatif, d’ailleurs comme tout les systèmes est à refaire de la base jusqu’au sommet, et spécialement notre université de Setif est une grande (MAHZALA) et je précise encore plus la faculté soit disant des ingénieurs( elle est ou l’ingénierie ?), tous qu’on appris c’est des cours sur des cahiers, faute à qui ? réveillons-nous, on a hiberné pendant des siècles et on est resté loin derrière les peuples. ça a commencé par la fuite des cerveaux, les cadres, les chômeurs, les sans emploi, n’importe qui... C’EST VRAIMENT NAVRANT.
Commentaire n°89441 :
ki sidi ki djouadou ki laama ki gouadou .Nos docteurs et ingénieurs au niveau du CAP d’antan sinon moins .Et ceci par le benamismêmedans ce domaine.Le plus scandaleux c’est de voir un professeur d’université wa ma adraka avoir un niveau bien inférieur à celui de ses étudiants et qu’il couvre par la notion bidon de tel prof yobkhel ma iaalemch machi ma yaarefch...Alors ne nous parlez pas de masters etc....
annis :
pourquoi poser que le probléme des gens de l’informatique la régle s’applique a tous sans exception nous les gens de la médecine nous souffrant d’un manque flagrant de profs ( absences dees profs ) pourtant trés bien toléreé par mrs les doyens qui est ocupé a faire bien sure autre chose ainssi que que son ami au vue et au su de tous des profs qui sanctionne les etudiants avec des note par quota d’autre font les exam avec 2question l’une sur 5 l’autre sur 15 malgré le blame qu’il a eu ect vive l ’univercitté des bouricots
selma :
Soyons logique : la solution existe y a assez de maitre assistants pour les quatre spécialités (ça si c la recherche qui nous interesse vraiment) wala qui 3adou les prof ne sont pas d’accord entre eux nous on paye ???? et puis on a parler avant le comité scientifique , et c’est pas un verset koranique, 3aib 3la les profs qui ont accepté et signé sur les sujets maths, 3aib 3la les profs qui ont signé contre d’autre profs plus compétant qu’eux. ils changent le réglement kima yokhrodj 3lihom c grave ; chacun sa spécialité et heureusement qu’on sais faire la difference entre math et informatique , si on entend parlé des spcialités( reseaux et systemes distribués, intelligence artificielle, GLogiciel ,imageriei) khalét bark, un etudiant gl peur faire IA et IA il fai math et Reseau il fai math ou ia kif kif l’essentiel sujet w khlass, qu’on en finisse m3ékom néthanéw ménkom rakom (...)
mahgour :
En Algérie et surtout à l’univeristé de Sétif, on refuse à un Docteur Ingénieur en informatique d’une grande université de France d’encadrer un simple master dans sa spécialité , mais on accepte un Pr de mathématiques d’encadrer un étudiant informaticien qui a eu peut être des notes inférieures à 10, sur un sujet de mathématiques . Il lui faut à ce pauvre étudiant au moins deux ans juste pour comprendre lénoncé du sujet. Le deuxième problème c’est que certains maîtres de conf A de l’université ont soutenus dans des conditions obscures ( avis défavorables de membres de jury, soutenance avec 3 membres de jury au lieu de plus de 4 , des présidents du jury de spécialité autre qu’informatique , des publications dans des revues payantes insignifiantes et j’en passe ...) Alors avec tout ça c’est normal qu’on arrive à cette situation. La prochaine promotion aura des sujets en chimie voire en littérature pourquoi pas, puisque il suffit d’être prof ou maître de C... peu importe la spécialité et les voeux de (...)
mahgour :
En Algérie et surtout à l’univeristé de Sétif, on refuse à un Docteur Ingénieur en informatique d’une grande université de France d’encadrer un simple master dans sa spécialité , mais on accepte un Pr de mathématiques d’encadrer un étudiant informaticien qui a eu peut être des notes inférieures à 10, sur un sujet de mathématiques . Il lui faut à ce pauvre étudiant au moins deux ans juste pour comprendre lénoncé du sujet. Le deuxième problème c’est que certains maîtres de conf A de l’université ont soutenus dans des conditions obscures ( avis défavorables de membres de jury, soutenance avec 3 membres de jury au lieu de plus de 4 , des présidents du jury de spécialité autre qu’informatique , des publications dans des revues payantes insignifiantes et j’en passe ...) Alors avec tout ça c’est normal qu’on arrive à cette situation. La prochaine promotion aura des sujets en chimie voire en littérature pourquoi pas, puisque il suffit d’être prof ou maître de C... peu importe la spécialité et les voeux de (...)
Commentaire n°89516 :
Il faut changer les ésprits messieurs dames. Vous ne cessez de critiquer l’administration, le système, le président de l’université. M. Hedna, allez y sur terrain, essayez de faire une bonne enquête et non pas la radio troitoir. Ecoutez vous les étudiants, vous avez demandé aux universités d’augmenter le tôt de réussite en Master et vous avez clâmé haut et fort la hogra de la part des responsables, pourtant ces même responsables ont bien exposé les problèmes de toutes les universités algériennes. Ils avaient dit qu’il y auraient de sérieux problèmes, qu’il n y aura pas assez d’encadrement ou de laboratoires de rechreche. Voilà les conséquences. Pour ceux qui disent que l’administration est absente, messieurs, combien d’heures passez vous à l’université ? Combien d’heures consacrez vous à la recherche ? travailler pour les notes et uniquement pour les notes, c’est ça le problème de nos étudiants et travailler pour les heures supps est le problème de nos chers enseignants. Ayez de la conscience enfin. Cessez de (...)
Commentaire n°89517 :
Monsieur Mahgour, Je suis d’accord avec vous !!!!!!!!!!!!!!
chichi :
@Anonyme 2 : c’est aps de crétiquer un simple étudiants, lui il ne fait que se plier aux règles des jeux imposé par nos cher profs, saha le dep d’informatique y échappe a moindre mesure, mais allez-y voir le dep de biologie par exemple ou les notes sont distribués par quota sa tue les sciences, mais l’étudiant n’est que de passage il veut réussir alors il joue le jeu, ya des exceptions qui font autres choses mais ils echouent lamentablement et leurs exemple meme noble fais froid dans le dos, donc ana je condamne les supérieurs pour se qui est des grèves pour le passage au master il a été injuste d’abord d’une part l’etudiant n’etait aps au courant de se foutu classement ensuite de l’importance disproportionnelle qu’un bac+5 a pris et cela n’a été signé que cette année, et ensuite ya eu des opportuniste de bourricot qui par ma3rifa se sont vu augmenté leurs notes au dépend d’autre plus emerite, et le pire c’est que les conditions des classements exige rien d’autre que des notes alors que ya des cas sans (...)
mesaouda :
à anonyme que je pense que c’est le recteur//// a lire votre commentaire on comme impression que vous sautez du coq à l’âne, parce que le problème est une réalité e existe alors que vous disez que c’est du radio trottoir ???????? ensuite vous dressez un tableau noir sur la situation de cette faculté !!! qui est le responsble ??? es-ce que cette faculté est gerée par un anonyme ???? si c’est le cas qu’attendez vous pour réagir monsieur le recteur ???? vous êtes là pour ca non ????? Donc le malaise est profond et ce n’est qu’un arbre qui cache la forêt de cette belle bâtisse qui est l’université de Sétif. Merci encore à setif info et à notre ami khalil pour avoir abordé ce sujet
mahgour :
Pour rappel, le Master est un diplôme de 2ieme cycle géré par l’article 136 et 137 de l’année 2008 . c’est un diplôme de bac +5 , autrement dit celui qui peut encadrer un ingénieur peut encadrer un master. Le texte régissant le LMD n’interdit pas au Maître assistant d’encadrer les master2. Dans ce cas pourquoi ces pauvres MA sont capables de donner des cours de Master de les évaluer mais pas de les diriger dans un projet de fin d’étude. pourquoi dans les autres universités d’Algérie (USTHB, constantine, bejaia, BBA etc...) tous les MA encadrent mais pas à SETIF. Que fait l’administration pour interdire l’encadrement de plus de doctorants ? Je vous rappelle encore une fois que le recours à la publication pour soutenir , à mon avis n’est fait que pour montrer l’incapacité du jury (Prof et MCA) de juger un travail et surtout problème de jury sur mesure, . Alors on fait appel à des lecteurs de l’étranger pour leur évaluer le travail. En informatique nos chers MCA encadrent plus 15 doctorats chacun avec plus (...)
Enseignant :
Essalamou Alikoum, J’ai été enseignant au Dpt d’informatique et j’ai eu le plaisir de travailler avec des étudiants qui sont actuellement enseignants soit à l’étranger ou en Algérie. Certains d’entre eux travaillent dans les différents secteurs économiques du pays ou ils ont fait leur preuves et sont très appréciés de leur hierarchie. Il est vrai que ceux qui n’ont pas eu la chance de décrocher un boulot dans le domaine ont vu les connaissances qu’ils ont acquises se perdre d’autant plus que l’informatique évolue en permanence. Ceci est pour dire que tout n’a pas été absolument négatif au niveau de ce département depuis sa création qui remonte à 1982. Il est vrai qu’on a subi la crise comme l’ensemble du pays lorsqu’on ne pouvait pas acquérir le moindre materiel informatique ou le moindre livre alors que l’internet était du domaine du rêve. Cela ne nous a pas empêché de relevé le défi autant au niveau des étudiants comme celui des enseignants pour faire du mieux que l’on pouvait et être le plus près du niveau de (...)
reponse :
mahgour faites une maj a votre BdC la loi sortie en 2010 stipule que pour ce meme bac+5 il fait l’équivalence d’un ancien bac+7 et c’est ce qui cause tt ses ennuies
selma :
y en a mare de ces lois, cette équivalence n’est pas logique du tout et partout ailleurs dans le monde on prend en considération le nombre des années étudiées et non pas le titre obtenu. les solutions existent y a 20ans nos prof ce sont fai encadré par des matheux mai aujrdui on en a pa besoin rayhine téguélbouna en ariere.
etudiants :
@ enseignant : je suis déléguée, je voudrais d’abord vs dire qu’on adhère complètement au propos que vs avez énoncé. le dimanche a 8h du matin ns allons faire un setting au niveau de la faculté de science pour dénoncer la nouvel loi qui nous interdit un encadrement approprié, et qui nuit a l’esprit scientifique. on sera honoré si vs vs joignez a nous, ainsi que l’ensemble de nos profs qui estime que c’est injuste, on ne dénonce ni le doyen ni personne d’autre juste les lois, et on s’arrêtera pas tant que nos droit a un encadrement dans nos spécialités ne sera aps rétablie, esperons que la boucle TQ n’est aps infinie, ni ne prendra un temps processeur important qui ns nuiera par la suite
selma :
bien dit etudiants on sera présents.c’est la moindre des chose
lokvench :
Bien je veux juste précisé que le prb majeure c’est que c’est nos chers soi disant prof qui on signé notre arrét de mort si je peu le dir ainsi car ses sujet de math qui les a signé c’est le comité scientifique ce comité est composé des meme prof incompétent qui veulent faire raigné l’ananrchie pour des truc d’argent et de stage ; et depuis l’affichage des sujet ils n’ont mem pa eu le courage de se montrer ; ils se cachent car ce sont des hypocrites ; mais ne vous inquiétez pas mes chers collégues ils vont le payer trés chers sur tout 3and rabi sobohano sema HASBONA ALLAH WA HOUWA NI3MA WAKIL
nee :
ils bloquent des doctorants pour pas qu’ils leurs piquent leurs places avec des lois bidons ils ouvrents des specialités qu’il peuvent même aps gérer ils font les lois a leurs guises ils créent et encaissent des sommes pour des laboratoires imaginaires, et ils se permettent même de s’en vanter ils prennent un mois par an de vacances et tjs en période critique, ils disent que c’est des stages ... leurs compétences est parfois même loin derrière celle d’un simple licencier auquel ils se permettent de piquer le projet de fin de cycle et d’exposer sans changer un mot dans des colloc ils empêchent les doctorants d’encadrer de simple bac+5, les disqualifiant avec comme motion scientifiquement incompétents, pour qu’ils les prennent tous a raison de 15 thèmes par Maitre C, et quand le doyen a découvert leurs jeux, pour cacher les dégâts ta3hom ils abdiquent, en signant sur des sujets de math comme quoi ils sont scientifiquement équivalents a des sujets d’informatique . et aux final ils encouragent les (...)
Mohamed_s :
Je m’inscris en faut par rapport au contenu de l’article meme si je respecte beaucoup setif-info et son journaliste. 1) La vraie recherche est maintenat pluri-disciplinaire 2) La plupart des matheux sont plus comptents même en informatique que les gradés informaticiens. 3) Le probleme vient de ses pseudo-informaticens à qui on a limité le nombre d’etudiants à encadrer. 4) Est-il concevable qu’un maitre de conférences encadre plus de 20 docteurs et magisters et veut encadrer a lui seul 15 nouveaux masters 5)Que dire des etudiants (pas tous heureusement) qui acceptent d’etre encadrer par des médiocres en contre partie d’etre assurer d’avoir au finale, une tres bonne note garantie a l’avance par ces encadreurs. 6) le mal est donc plus prfond et l’administration de l’université est (...)
Mohamed_s :
Je reviens à la charge pour dire que je suis Tout a fait d’accord avec Mahgour quand il affirme que des MCA ont soutenu leurs doctorat d’Etat avec des revues payantes bidon et meme avec des avis defavorables d’un membre de jury et avec d’autres membres hors specialites. Un cas unique en Algérie en Informatique et peut etre surement dans les autres specialites. Je suis aussi d’accord avec nee sur le comportement d’une bonne partie des enseignats
enseignant :
je tiens à faire un commentaire sur ce qui se passe au niveau de la faculté des sciences et particuliérement le département informatique. c’est l’anarchie totale, c’est la dictature absolue. ce problème d’encadrement de masters est la goutte qui fait déborder le vase. commençons d’abord par cette loi insignifiante qui interdit à des maitres assistants, préparant un doctorat, dans des spécialités riches et variées d’encadrer des masters, pourquoi pas ? ils l’ont fait l’année passée, et c’était des encadrements réussis, et ça a permis aux étudiants de prendre chacun un sujet qu’il aime dans sa spécialité. pourquoi leur imposer maintenant des sujets dans un domaine qui leur est antipathique !!! les informaticiens laissent de coté les réseaux, l’infographie, le trt d’images, le data-mining, le wireless, les bases de données pour aller résoudre ax+B=0 ? c’est ridicule !!! laissez les maths aux matheux, que chacun s’occupe de ses oignons !!! les lois humaines ne sont pas du coran, et elles doivent être remaniées en (...)
matrix :
A Mohammed_S On ne remet pas en cause la qualité des prof de Mathématiques ou autre spécialité mais tout simplement il faut que le thème du Master cadre avec le parcours choisi même si le sujet traité est un sujet d’informatique. Il faut rendre à César ce qui appartient à César !!!!
étudiant master :
pour votre information, le doyen a été irrespectueux avec nous, nous a traité de moutons et lui le berger, drole de langage pour un professeur, que c’est lui seul qui décide , que nous on n’est que des epcilone, c’est ça notre doyen, notre exmeple ?
enseignant en colère :
Bonjour à tous je crois que l’heure de vérité a sonné. le malaise est grand et à l’image de ce qui se passe en ce moment dans le monde, il est temps de faire de grans changements au sein du département informatique, et la faculté des sciences. le malaise est profond autant parmi les enseignants que parmi les étudiants, et l’administration regarde nos problèmes avec mépris, il est temps de réagir ! à tous ceux qui lisent ce message, mr le recteur de l’UFAS, mr le doyen de la fac des sciences, réagissez !!!! 1) commençons par les conditions de travail exécrables : on nous a transposés d’un site à un autre (département informatique), et chaque fois qu’on nous délocalise c’est pour le pire , pas le meilleur !! on se retrouve sans bureaux : à trimbaler toute la journée nos cartables, blouses, craies (eh oui ! car on est encore à l’ère de la craie et tableau vert !!!), nos polycopes,...toute la journée à Elbez, même pas un bureau pour mettre ses affaires, sa blouse, ou faire consultation avec ses étudiants, ni (...)
étudiante :
puisque ils disent que le master c’est l’initiation a la recherche je vois pas comment on peut faire de la recherche dans un domaine qui n’est pas le notre ,car pour faire cette dernière il faut déjà qu’on soit bien formé dans le domaine (l’étudier au moins 2 ou 3 ans) et pour ceux qui vont continuer le doctorat il faut qu’ils suivent le parcoure de la recherche déjà initié au master alors si on prend un sujet de math on serait des informaticiens masterants ou doctorants qui font soit disant de la recherche dans un domaine qui n’est pas le notre
étudiant master :
essalamou alaikom les lois ne sont pas du coran, on peut les changer ou agir en fonction des situations, pour nous on préfére des sujets de notre spécialité, il y’a bcp de choses interessante en informatique. pourquoi on nous impose des sujets de maths. ce n’est pas logique, ca ne tient pas debout. ensuite vous dites les étudiants sont nuls.....
student :
c’est vrai qu’ils ont en quelque sorte résolu notre problème en faisant une exception qui est :7sujet/ encadreur mais ce n’est pas la solution idéale, et vous le savez tous, la meilleure solution était de faire l’exception pour les MAA pour cette année et pour l’année prochaine aussi. et pour les autres problèmes que vous avez cité je crains que ça ne changera jamais.
Ancien :
Je confirme ce que dit Enseignant, eh oui ya hasra ya zman, j’ai étudié a setif et reçu une formation exceptionnelle, j’ai quitté le pays depuis et j’ai un poste en or ailleurs, grâce à ce que j’ai acquis ou ? à setif bien sur. certains des les maitres assistants que vous avez, m’ont enseigné, et je déplore le fait qu’on ne les laisse pas soutenir. Eh oui, on a peur d’eux, peur qu’ils submergent la fac avec leurs compétences et font de l’ombre aux incompétents. Bon courage et ne lâchez surtout pas.
Ancien :
Je confirme ce que dit Enseignant, eh oui ya hasra ya zman, j’ai étudié a setif et reçu une formation exceptionnelle, j’ai quitté le pays depuis et j’ai un poste en or ailleurs, grâce à ce que j’ai acquis ou ? à setif bien sur. certains des les maitres assistants que vous avez, m’ont enseigné, et je déplore le fait qu’on ne les laisse pas soutenir. Eh oui, on a peur d’eux, peur qu’ils submergent la fac avec leurs compétences et font de l’ombre aux incompétents. Bon courage et ne lâchez surtout pas.
aghilas-kosseila :
azul fellawen, notre université a la malediction d’etre mal geree et depuis belles lurettes.... les etudiants ( tes) sont des grandes victimes... les responsables ne font rien pour denouer et gerer ces conflits... pour ne pas dire les creent et les entretiennent.... tout le monde est harcelé... il n’ya pas de communication....il n’ya pas de volonté de changement...l’immobilisme est totale partout et a tous les niveaux. affaire de mentalités...- qu’il est le role de notre ministre...!!! qu’il le role de notre wali le premier representant de notre etat a l’echelle wilayate...!!! qu’il est le role du recteur...!!! qu’il est le role des doyens...!!! qu’il est le role des autres responsables...!!! franchement notre universite est devenue un temple de morts au lieu d’un temple de savoir...les usagers souffrent en silence... a quel agouram ou saint se vouer...!!! la bouffee d’oxygene tant attendue, tarde a venir....!!! l’education et les enfants sont des choses tres precieuses comme (...)
chichi :
le problème fut partiellement réglé, je pense que celui qui porte le pseudo enseignant ici y est pour bcp de choses. mais bon il faut bouger c’est aps le seul problème du département ya bcp de pourriture, pour nous c’est fichu mais en espere une action pour les generations futurs ps : merci a sétif info pour cet article mine de rien il a permis une communication même indirecte, un peut honête entre profs, etudiants et administration
lokvench :
je suis d’accord avec CHICHI grâce a setif info on pu résoudre notre problème quoi que il reste des truc a réglé mais l’essentiel c une victoire c tt pour nous étudiants merci a tous enfin on nous a entendu ! mais il bcp a faire mnt !
student :
espérant que ça va s’améliorer pour ceux qui suivent et que nos chers MCA arrêteront de jouer et d’être égoïstes et l’administration emploie des gens sérieux, responsables (qui se lèvent tôt ) et on espère aussi de la communication entre les étudiants et l’administration parce qu’elle est totalement absente.
toto :
bonsoir à tous, moi je vous propose de faire un tour à l’université de Sétif pour voir les notes des examens affichés, et je vous demande de faire le tri parmi les très bonnes notes et sublime surprise, la quasi totalité de ces génies sont les enfants ou des parents d’enseignants dans cette même université.Allez y enquêter. Toto
dhahka w bekya :
Bonjour à toutes et à tous, j’ai lu et j’ai relu les messages déjà postulés, tout ce qu’ils ont dit est vrai, mai il y ’ a d’autres vérités que malheureusement n’ont pas été abordées, parmi lesquelles : 1- le premier problème au département informatique, sont les conflits entre enseignants (tu es avec qui ?), je pense que vous imaginez la suite................. 2- deuxièmement un matheux peut encadrer des informaticiens, mais dans des sujets qui sont en relation avec l’informatique tel que la recherche opérationnelle, mais pas dans des sujets purement mathématique, comme vous le savez les matheux ont beaucoup de théorèmes et d’équations à programmer donc ne profiter pas SVP de nos masters pour monter en grade !!! 3- troisièmement c’est vrai on est plus d’une quinzaine d’enseignants inscrit en doctorats, ayant plus de 6 inscriptions (d’autres même 9), et on a pas encore soutenus, pourquoi ? : il nous ont imposé une publication dans une revue a facteur d’impact, pas dans notre première inscription, mais (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus