Accueil > Evénements >

« Taisez-vous », le label des responsables sétifiens

dimanche 20 février 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

L’expression « taisez-vous » semble devenir très célèbre et avoir beaucoup de chalands ces temps-ci à Sétif. Devenue « label » indispensable à chaque atmosphère immaculé de tension et d’embrouille, cette même énoncé proverbiale a été très efficace lors de sa reprise pendant l’intervention d’un responsable de l’université de Sétif pour faire calmer un rassemblement d’étudiants en architecture, en grève depuis une semaine.

Pour rappel, la formule « taisez-vous » a été utilisée par si Zoukh, wali de Sétif pour faire régner l’ordre devant une assistance nombreuse et houleuse lors de sa dernière sortie de travail à Hammam Sokhna.


Partager cet article :
22 commentaire(s) publié(s)
OULD S’TIF :
Incompétence et manque de professionnalisme. TAISEZ VOUS, C’est HOGRA et provocation. Ce genre de réflexions agacent et énervent les jeunes, surtout en ce moment. Le Wali doit être calme et serein. Sétif, est une grande Wilaya avec une grande histoire, la qualité de ses hommes civilisés, son potentiel intellectuel et économique. Je ne sais pas sur quels critères on a jugé ce walou pour l’expédier chez nous. Le potentiel de Sétif est surdimensionné par rapport aux capacités de ce personnage. Il va nous retarder d’un siècle. Il ne sait que crier he is crazy. Franchement Zoukh à Sétif est un accident, c’est de la fiction. Il n’a ni la stature, ni l’énergie nécessaire (68 ans) pour gérer la 2ème Wilaya du pays. Il nous faut un jeune ENARQUE, bosseur, bâtisseur, visionnaire, investi par l’art et la manière de communiquer avec les citoyens. D’ailleurs, depuis son installation il est cloué dans son fauteuil. S’agissant des aménagements internes (pour son confort personnel) il est champion. Le président BOUTEF (...)
comprendrien :
c’est à ne rien comprendre. le mot taisez vous est à la mode effectivement. meme à la mosquée EL BADR cité yahiaoui l’imam qui est pratiquement absent tous les jours de la semaine sauf le vendredi utilise presque ce terme défense d’émettre des critiques ou suggestions quant à la marche de la mosquée qui se trouve aux mains d’un peintre de l’APC lequel supplée toutes les absences et combien sont elles de l’IMAM payé pour officier. cet imam se fait payer pour un travail non effectué puisqu’il ne vient que les vendredis et encore pour faire fuir tous les fidèles
argot et stratagème :
Ce pauvre wali n’a pas du se plier aux exigences de certains m......car pour avoir le silence dans une salle existe -t’il une autre formule que taisez-vous à moins que l’on veuille entendre des fermez-la ,clouez la etc....ce n’est pas de son éducation...
pas fier du tout de mon pays :
Le taisez-vousde chez nous ici est un BLASPHÈME !traduisez le en dialecte local et vous verrez que c’est une formule couramment utilisée a Sétif.Astaghfir Allah
wahab :
Cet esprit de vouloir absolument faire taire l’interlocuteur relève d’un fort sentiment de puissance, et provient de personnalités perturbées psychologiquement ; c’est une négation de la conscience de l’autre en tant qu’accédant à l’état de sujet ; en clair une personne qui peut réfléchir, avoir un avis, exposer des idées sur son environnement ; le cas de votre Wali, ou celui de ce diplomate immature de Sarkozy en Tunisie, en sont des exemples expressifs ; mais en général, c’est le cas de tous les hommes de pouvoirs qui, incapables de faire face à leurs opposants, adoptent des attitudes infantilisantes et condescendantes ; ceci leur permet de dénier leur propre sentiment d’impuissance, et leur instabilité émotionnelle ; ces personnes sont de véritables poisons pour leurs entourages même pour leurs familles ; ils faut les combattre, les amener à discuter, ne rien leur laisser comme latitude dans l’expositions des (...)
souma :
taisez-vous moi j’y opposerais parles tout seul ou écoutes toi tout seul ... mais en plus engagé je dirai parles et vis au lieu de parles et meurs qui lui même est opposé à tais-toi et meurs ...
fanfan :
Très percutant ! on ne peut trouver mieux ! ça interpelle vraiment.
Ghani :
Finalement, ou est larticle ???
setifois :
cela démontre la compétence et la diplomatie des responsables au sein de l’université de sétif.
samir-milan :
c trop tard pour cetteshut up,n’as pas de place en face,et des milliers des brows !,c le moument des révoltes aprés la vérité la sellela ilaha illa al lah mouhamed rasoule al lah,ahab man ahab wa kariha man karih,tous les chonsons sons finisocialisme,capitalisme,ya til un autre systhème mieu que ce du createure ?,game ouver.
SETIF :
BIEN SUR , ON DOIT SE TAIRE QUAND LES grands PARLENT.......ET CHEZ NOUS POUR NE PAS ETRE SI PETITS AU YEUX DE CES grands , IL FAUT AVOIR LEUR PROFILE ..........
Commentaire n°91754 :
Quand un peuple se laisse humilier, il le mérite amplement. Bien fait pour lui.
Commentaire n°91770 :
à sétifois cela démontre aussi le manque d’éducation et de discipline des dhraris/étudiants
Commentaire n°91778 :
Ce wali gêne les affairistes ,on le salit et ne publie pas pourvu que tu l’a lise.On n’est pas dupe.
sherif :
c’est un tres bon wali ,,, !!!!taisez vous d’un pere c’est acceptable,,,
Commentaire n°91808 :
Bravo monsieur le wali pour votre courage d’avoir dit les quatre vérités à ces gens parresseux assités, et qui n’ont pas un gramme de patriotisme, ils passent leur leur vie à réclamer sans produire ,non seulement ils ne travaillent pas mais ils ne laissent pas les autres le faire, ils n’ont qu’à voir nos pays voisins ou leur rues sont propres représentant leur éducations et leur amour pour leur patrie.
Commentaire n°91814 :
CHAQUE PEUPLE A UN GOUVERNEMENT QU’IL MERITE (sans commentaire)
Commentaire n°91838 :
SALEM de quoi vous parler monsieur sherif ??? ta pas honte d’écrire ca (( si vous comprenez l’arabe ’’ ya imaa )) pour quoi on peut pas parler sans manque de respect ou utiliser des vocabulaire bien soigner la discipline sa n’achète pas
Commentaire n°91875 :
Il est plus poli que celui qui a dit casse-toi p’tit con
Commentaire n°91882 :
Dans ce monde il faut savoir métrise l’art de discussion On est au 2011. les années DE FLN c’est fini
el horria el arabia :
il es temps de rejoindre la revolution arabe........on dort
saida hedna :
Cet esprit de vouloir absolument faire taire l’interlocuteur relève d’un fort sentiment de puissance, et provient de personnalités perturbées psychologiquement ; c’est une négation de la conscience de l’autre en tant qu’accédant à l’état de sujet ; en clair une personne qui peut réfléchir, avoir un avis, exposer des idées sur son environnement ; le cas de votre Wali, ou celui de ce diplomate immature de Sarkozy en Tunisie, en sont des exemples expressifs ; mais en général, c’est le cas de tous les hommes de pouvoirs qui, incapables de faire face à leurs opposants, adoptent des attitudes infantilisantes et condescendantes ; ceci leur permet de dénier leur propre sentiment d’impuissance, et leur instabilité émotionnelle ; ces personnes sont de véritables poisons pour leurs entourages même pour leurs familles ; ils faut les combattre, les amener à discuter, ne rien leur laisser comme latitude dans l’expositions des idées. Combattre dis-tu ? qui où ça ? les amener à discuter... ah ! tu vois ça comment (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus