Accueil > Evénements >

Grève à Algérie poste :Pour de meilleures conditions de travail

jeudi 14 avril 2011, écrit par : El Watan, mis en ligne par : Boutebna N.

Le payement des mandats et autres opérations postales et monétaires sont à l’arrêt dans les différents bureaux postaux de la région.

Les travailleurs de l’unité postale de la wilaya de Sétif et des différents centres et bureaux de poste, ainsi que ceux de la recette principale d’Algérie poste sont depuis mardi en grève. En effet, les différents services de ladite structure sont paralysés.
Les virements des salaires des fonctionnaires, dont celui du secteur de l’éducation nationale, qui compte plus de 23 000 travailleurs, de la sûreté nationale et d’autres secteurs sensibles sont reportés à une date ultérieure.

D’un autre côté, le tri et la distribution du courrier, ainsi que le payement des mandats et autres opérations postales et monétaires sont à l’arrêt dans les différents bureaux postaux de la région. Les protestataires, dont le nombre dépasse les 850, demandent la révision de leur grille de salaire et le payement de la différence avec effet rétroactif. La rétribution des primes de rendement, collectif et individuel, est l’une des principales revendications du personnel. Lesdites primes n’ont pas été, faut-il le rappeler, versées depuis 2004. Par ailleurs, les travailleurs d’Algérie poste de Sétif, à l’instar de leurs collègues des autres wilayas, exigent l’adoption d’un système de formation et d’avancement dans les grades. « Cela fait plusieurs décennies que des travailleurs du secteur n’ont pas bénéficié de promotions.

Depuis la séparation d’Algérie Télécom et d’Algérie poste, aucun cycle de formation ou de promotions au choix n’a été mis en place. Ce n’est pans normal qu’un employé recruté en 1990 reste au même grade », nous a déclaré un employé. Selon les représentants des travailleurs, la direction générale a, tout au long de ces dernières années, fait la sourde oreille, et « il est inadmissible de continuer à se taire. Nous n’exigeons pourtant pas la lune, mais tout simplement nos droits, qui sont bafoués depuis des décennies », soutient un facteur qui réclame, à l’instar de ses collègues obligés de parcourir quotidiennement plus de 10 km à pied, de meilleures conditions de travail.


Partager cet article :
17 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°96625 :
sidi mlih zadou kahoua ou errih
dialogue de sourds :
Tous les secteurs protestent et avec ça on nous martèle qu’il n’ y a pas de crise politique en Algérie.Alors continuons à faire le con et l’autruche en meme temps !!
ali :
comment peut on expliquer toutes ces gréves alors qu’il y a eu la tripartite. si le gouvernement veut que s’a sarrete il suffit tout simplement de discuter avec les syndicats représentatifs et mettre de coté l’ugta qui ne représente personne et qui est la cause principale de tout les malheurs du monde du travail.
Commentaire n°96630 :
yhawsou ghire 3la Swarade ouel khadma waloo.
oulad ayad :
armada de fonctionnaires ...armada de bons a rien ........et qui en plus font grève pour avoir de l’avancement !! c est un scandale de prendre en otage les gens qui attendent leur salaire ou retraite pour vivre !! Patience Patience la cocotte minute va tarder a imploser !!!
taleb :
ça ne se passe que quand c’est le tour des enseignants d’être payer jamais quand c’est celui des fonctionnaires de la wilaya ou des finances !!
zoo :
Il faudrait déjà qu’il arrête de voler dans les colis postaux qui vienne de l’étranger MMM
Rayan :
Avant de réclamer un bon salaire il faudrait que le personnel de la poste soit efficace au travail pour répondre aux exigences de la clientèle.Un bon salaire se mérite............
Commentaire n°96729 :
Surtout les facteurs ! Ils sont tous à mettre en prison !Tout le courrier retourne aux expéditeurs avec la mention : Inconnu à cet adresse !
Commentaire n°96766 :
Je suis d’accord, les facteurs et ceux qui trient le courrier sont des voyous qui volent les colis. Il faut les juger et les mettre en prison, c’est une bande de malfaiteurs payés par le contribuable et qui osent demander une augmentation de salaire
zoo :
Un colis qui vient de FRANCE MMMM ,ou bien dallemagne MMMMM de Amérique MMMMMMM a la maison vite .il nais jamais arriver perdue .
zoo :
jais fais tout la cote algerienne a la recherche du yacht du président ou des ministre jais pas trouver c’est pas normal un président sans moyen de transport maritime ?????
meriem :
avant de reclamer un bon salaire il faut le meriter et pour le meriter il faut qu il arretent de voler les pauvrent malheureux a savoir les colis posteaux sans oublier la fameuse western union algerienne c est la grande mafias avec leurs chef de groupe en tête qui vondent des imprimés qui normalement sont gratuit allez y voir au siege de la western union au ccm dans le batiment de la rcette principale .
zinou :
Il parait que ces gréves sont programmée dans tous les secteurs afin qu’ils perçoivent une augmentation de salaire avec effet rétroactif a partir de 2008.Passé juin le peuple n’aura que dalle
karima :
les employés d’algérie poste sont des igoistes franchement in falait aumoin garantir le service minimimum ;nous on a rien à avoir avec vos problemes avec l’etat et je vois que c’est nous qui sont penalisé ;nwekel 3likom rebbi g rater un concour que j’attendais il ya longtemps.................
Poste en face wilaya :
en 1997, mon frère m’a envoyé des cadeaux pour mes enfants, un colis de 19 kg et quand j’ai été le récupérer le préposé au guichet m’a dit qu’il eu vol de 5 kg ,j’ai été étonné .Ce dernier m’a fait le choix de le prendre tel qui l’est ou de le renvoyer à son expéditeur .j’ai été voir le directeur de l’époque .Il m’a dit que le vol aurait pu se produire à Bruxelles , Marseille ,à Alger mais pas ici chez NOUS à Sétif.J’ai pris ce qui rester et je suis rentrer chez moi.2 mois après on m’a appris que le directeur à été arrêté et emprisonner,pour détournement ,utilisation des biens de l’entreprise et corruption.
Med SIMSIM :
Relativement à cette grève des travailleurs d’Algérie poste, je dis simplement que c’est une TBEHDILA . En effet, non seulement les autorités font la sourde oreille pour répondre favorablement aux revendications des travailleurs de ce secteur, mais aussi elles ignorent les répercutions négatives de leur silence et indifférence sur cette frange de la population qui n’attend que la fin du mois pour se diriger vers les bureaux de poste afin de retirer un minable salaire ou une insignifiante pension de retraite pour survivre.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus