Collision entre un bus et une voiture pres d'El Maouane au Nord de Sétif : 16 blessés dont deux graves
Accueil > Evénements >

Karim Tabbou à Sétif : “Le problème n’est pas dans la constitution, mais dans le régime”

dimanche 24 avril 2011, écrit par : Liberté, mis en ligne par : Boutebna N.

Le premier secrétaire du FFS doute de la volonté et encore moins de la capacité du gouvernement à mener les réformes, a minima, annoncées par le président Bouteflika.

Lors d’un meeting populaire animé vendredi en fin de journée à la salle omnisports du complexe du 8-mai 1945 de Sétif, le premier secrétaire national du FFS, Karim Tabbou, a d’emblée rappelé que le FFS est toujours un parti national d’opposition fidèle aux principes du 1er Novembre 1954.

Le représentant du secrétariat national du parti d’Aït Ahmed a, dans son allocution, indiqué que “les révolutions en Tunisie et en Égypte auront prouvé la possibilité d’une voie pacifique vers le changement”. “Il faut, enfin, noter que les changements en cours sont d’essence politique et sociale. Tenter de séparer le politique du social, voire de l’économique, peut parfois relever de la bonne foi et de la naïveté, mais énoncer par des responsables politiques au plus haut niveau, cela relève de la manipulation, de la répression et de l’oppression”, clame-t-il devant une salle archicomble. L’hôte de Sétif, qui n’a pas mâché ses mots, a acerbement critiqué le pouvoir. Le premier ministre Ahmed Ouyahia, les ministres, les députés, les sénateurs, les walis et les chefs de daïra ainsi que les hauts responsables de l’État ont, tous, été mis à l’index. “Qui peut croire que des réformes politiques, économiques et sociales peuvent être menées avec ce gouvernement, cette assemblée nationale et ce sénat ? Il n’y a que le chef de l’État, les ministres, les députés et les sénateurs pour le croire !” n’a cessé de répéter le premier secrétaire du FFS.

Par ailleurs, Karim Tabbou, qui a rappelé que son parti a décidé de faire des actions de proximité afin de rencontrer la population, a indiqué que le problème ne réside pas dans la constitution et ses articles mais dans la nature du régime.

Pour étayer ses propos, le secrétaire du parti d’Aït Ahmed a rappelé l’historique des révisions des constitutions de 1962 à l’heure actuelle.
Tabbou n’a cessé de rappeler que le peuple veut un changement radical et pacifique, insistant sur la force de son parti et son sérieux. “Les peuples veulent le changement, ils n’ont pas peur du changement ! Il reste à convaincre les opinions occidentales et leur gouvernement”, affirmera-t-il. “Malgré les apparences, la période actuelle est une opportunité et une chance pour le changement pacifique. La fin de non-recevoir opposée par le régime aux différentes propositions et aux différentes mobilisations populaires a gâché cette chance et ne fait que reporter l’échéance ; elle a rendu les choses plus complexes et plus difficiles. Dans la société, les choses évoluent, les choses bougent, la décantation est en route, à terme les vraies forces de changement se reconnaîtront et convergeront, l’espoir est encore permis.
le plus important n’est pas l’ordre public à tout prix, c’est la réintégration et l’inscription dans le mouvement de l’histoire ; les forces du changement y travaillent. Le plus important n’est pas l’ordre public mais l’ordre historique”, conclut Karim Tabbou. Il est à noter que le Dr F. Bouamama, secrétaire nationale du parti, est intervenue avant le premier secrétaire du plus vieux parti d’opposition pour appeler à militer pour un changement du code de la famille afin de donner à la femme la place qui lui revient de droit.


Partager cet article :
33 commentaire(s) publié(s)
Ouahiba Chaoui :
Ce bled ne va jamais changer !!! Tant qu’il souffre de ses tabous ya si Tabou !!!!
mm :
Je suis sétifien et profondément ALGERIEN , je suis FLN , je respecte toutes les idiologies de mon pays , Sauf celle qui pronne pour une ingérance étrangére sous couvert de la démocratie , J’admire le puissant parti FFS et je l’encourage a oeuvrer dans le nationalisme ALGERIEN globale et non de proximité comme d’autre qui se minimise sous une couverture complétement hermetique à une ALGERIE nouvelle avec sa richesse qui lui est déstiné ; Vive la révolution Algérienne , abat l’ingérance néo-colonialiste
Si Khoutir :
Tout ce qui vient de Karim Tabbou est un TABOU...
Amine :
Les beaux discours,les brillantes analyses, les critiques fondées etc durant un demi siècle restent synonymes de : les chiens aboient, la caravane passe. Un seul acte bien étudié vaut mieux que 1000 discours bien préparés. Un seul acte du jeune Bouazizi, le tunisien, a mis fin à la peur de 23 ans et abouti à la constituante.
Commentaire n°97683 :
Curieux comme les taupes , ces temps-ci ,sortent des terriers...
Dubliner :
c’est qui ce tabou ???
tahar setif :
je crois bien que c’est un tabouret ou le regime lui meme s’assoeit depuis des decennies . tabou tabouret tappage , y en a marre
SALIMA :
Le tabou reste tabou Mr Ait Ahmed se prélasse tranquillement là où il est. En plus pourkoi l’article de FFS ? Toute l’Algérie est a refaire, tous des Hypocrites sauf Mr le Président et en plus ne prenez pas les jeunes pour des C...
che guevara :
ffs le parti de lopposition qui soppose a lopposition .
aamana bildjazair :
ya si amine , le jeune bouazizi est parti de bab el oued l’algérie est immunisé contre les projets externe manipulatrice vive l’algerie et l’algerien
Alilou :
Le peuple ne crois plus en les partis politique, c’est terminé FAKO.Ou sont-ils ? Il mangent avec leurs députés,sénateurs etc dans tous les râteliers du pouvoir et ils viennent nous raconter des mascarades.Vive les révolutions pacifiques populaire et des jeunes sans ingérence étrangères.
salima :
ait hamed ait hamed ait hamed heu c est qui ha c est le suisse de Lausanne il a encore la nationalité algérienne celui la autre question si il vient en Algérie il demande un visa
Commentaire n°97720 :
Je demande à M.Tabou de lire les commentaires ci-dessus pour voir si le FFS est un parti national ou régional. Moi je dirais que le FFS d’aujourd’hui n’est un parti national parce qu’il est kabyle et n’est un parti régional parce qu’il veut plaire aux autres qui rejettent tout ce qui vient de Kabyles. Continuez votre combat dans les salles et vous allez déranger beaucoup de monde comme ça sauf le pouvoir. Tu es très discipliné et tu te conformes parfaitement aux règles de DOK.
Mériem :
Karim Tabbou, Louisa Hanoune, Saïd Saadi... tous ceux qui ne font pas parti de l’alliance présidentielle devraient pouvoir accéder aux médias nationaux ( radios, télé) et exprimer leur avis devant le peuple, faire des débats contradictoires, éclaircir leur projet, expliquer leur programme en toute liberté et transparence pour passer devant les urnes du citoyen et de la citoyenne : là nous aurions un véritable changement, une vraie démocratie... tout le reste c’est du vent ! PS un peu à tout le monde : la moquerie bête et stupide, le rejet immédiat et sans réflexion de toute forme de discussion est une attitude très négative qui ne mène à rien : oui, nous avons été trompés et menés en bateau bien des fois mais cela ne veut pas dire qu’il faut baisser les bras, c’est justement comme ça que nous ferons le jeu des manipulateurs (...)
Commentaire n°97731 :
je ne crois a aucun parti , ils sont tous des gens qui cherchent leurs interets. les algeriens ont perdus leurs bousoles depuis longtemps . inchaalah d’ici 20 autres années nous allons voir le changement que l’ont cherchaient depuis 1962. mais je ne le crois pas , car les politiciens algeriens sont tous des mafias , et ils ne veulent pas faire la politique du pays sur des bases solides . tout est foutu , la corruption a tout detruit , la bureaucratie aussi . le regime pousse les choses au pire . nous allons tous a la famine dit un titre d’un livre .
Amine :
Réponse à Meriem : Même s’ils sont corruptibles, peureux et avec un casier douteux ? Le débat serait truqué comme lors de la charte de Boukharrouba, et les dessous de tables, voire les menaces de liquidation physique,auront lieu lors des négociations pour finaliser.Avec des vierges et courageux ,peut être et des négociations et finalisations en direct à la télé !
khali :
Dans la cadre de mon intervention, je me permet de relever es déclarations de Karim Tabbou à Sétif : “Le problème n’est pas dans la constitution, mais dans le régime” Le représentant du secrétariat national du parti d’Aït Ahmed a, dans son allocution, indiqué que “les révolutions en Tunisie et en Égypte auront prouvé la possibilité d’une voie pacifique vers le changement” Il est à noter que le Dr F. Bouamama, secrétaire nationale du parti, est intervenue avant le premier secrétaire du plus vieux parti d’opposition pour appeler à militer pour un changement du code de la famille afin de donner à la femme la place qui lui revient de droit. L’hôte de Sétif, qui n’a pas mâché ses mots, a acerbement critiqué le pouvoir. Le premier ministre Ahmed Ouyahia, les ministres, les députés, les sénateurs, les walis et les chefs de daïra ainsi que les hauts responsables de l’État ont, tous, été mis à l’index. Qui peut croire que des réformes politiques, économiques et sociales peuvent être menées avec ce gouvernement, cette (...)
Grain de sel :
@ Khali Méfiez-vous un peu dans votre raisonnement cher monsieur ; vous parlez de justice à partir de la religion et d’elle seule ! au premier abord cela parait fort juste sauf...que dans la réalité des faits, il y a des interprétations juridiques diverses et la religion a bon dos pour faire passer les lois les plus rétrogrades, les plus arriérées et les plus en porte-à-faux avec le monde moderne et les aspirations des gens et des jeunes surtout Il faudrait peut-être en finir une bonne fois pour toute avec cette idée que la religion va tout résoudre ; tout le monde sait que c’est faux, pas à cause de la religion et de ces préceptes mais à cause de toutes les manipulations, de tous les prétextes, de tous les faux jugements et de toutes les hypocrisies auxquels elle sert de paravent et d’excuses pour tous les abus de pouvoir... Ces juges dont vous parlez, comment seront-ils formés ? Qui les contrôlera ? Auront-ils accès à d’autres formes de lois pratiquées ailleurs en comparaison ? Car (...)
Commentaire n°97789 :
VOU AVEZ OUBLER L’ESSENTIEL QUI EST L’ECOLE , L’EDUCATION ET LE NATIONALISME ..
Commentaire n°97790 :
le FFS PT RCD HMS FLN LAHDA PRA PPA MTLD FNA C’est quoi cette misere il en reste d’autres , personne ne croient en ces partis la aujourd’hui , il viendra le jour ou il svonrt payer cher pour avoir retarder notre decollage , dieu est grand dieu est grand attendez un jour ou vous allez voir ,,, l’acide politique vous tuera tous tous sans exception , je le dis
Commentaire n°97843 :
y’en a mare de ce bled moi aujourdhui j’ai voté par anticipation vs savez pour qui ? pour le NPD de jack Layton au canada et je suis content car ma voix restera ma voix elle ne sera pas changée .c ça un pay democratique c le peuple qui choisis son premier ministre et les elections sont transparentes et on n’a meme pas besoin d’obseravateurs etrangers ,ici au canada quand tu leur parle de fraude electorale les gens te prendrons pour un fou car ils ne savent pas que ça existe .mais malgrés tous vive l’Algerie malgrés la fraude les cons les chiens les zengua zengua etc..........et vive bourdj baji mokhtar
Mériem :
@ Amine, anonyme- 977..et les autres Je persiste et signe : baisser les bras, se laisser aller à la négativité, voir dans les TOUS les politiques des véreux et des pourris c’est faire le jeu de ceux justement qui veulent continuer à être seuls sur la piste à faire ce qu’ils veulent comme ils le veulent... ne pas être naïfs, béni oui oui ou fanatique politique c’est vrai mais se laisser à la désillusion gratuite et à se montrer désabusé et blasé ça ne mène absolument à rien sauf à laisser libre cours aux assoiffés de pouvoir !
EL-MEREG :
Ce Tabou(pseudonyme tactique) du FFS est délégué par Da El-HoCine le Suisse pour sonder les Algériens tabou ouala ma tabouche,autrement dit,s’ils sont mûrs à croquer ou non,avant de se décider de rentrer au pays pour gouverner à son aise,re-autrement dit,yabghiha taïba 3ala gued senih.Malheureusement pour Da EL-HoCine le Suisse,il ya en Algérie Echoref de la légitimité révolutionnaire qui ne veulent pas s’éteindre et encore il font grandir leur progéniture et leur faire passer le Flambeau en voie d’extinction.Le sieur Kouchner pourtant lui a mis la puce à l’oreille en déclarant qu’il n’y a rien à gratter en Algérie tant que les ridjel ouakifounesont là.Alors patience... ya Si-el-Ho,patience.
Amine :
Réponse à Meriem : Entièrement d’accord.Ne jamais baisser les bras jusqu’au dernier souffle.
Commentaire n°97897 :
je ne sais quoi dire , la politique dans ce pays est devenu le synonyme escrot , etre politicien c’est etre un escrot , je vous le jure , car ils font n’importe quoi , et attention en plus entre eux il ya une bataille , ils ne sont pas a l’aise croyer moi , ils souffrent , ils ont peur , mais ils continuent quand meme car tu sais un poste meme de simple directeur ca rrange ces gens la , plusieurs gens participent a tout les conneries , mais quand tu leur dit , le systeme et comme ca et si ,,, ils sont d’accord avec toi , et ils sont parti du system , ca fait rire , notre situation telle quelle est .
Commentaire n°97898 :
Bonsoir tout le monde, Que voulez vous qu’on dise encore une fois sans risque de se répéter. Une fois, je me suis retrouvé à l’aéroport de Roissy à Paris. On a annoncé l’embarquement vers Casablanca, tous les voyageurs s’etaient levés calmement pour se diriger vers la porte de sortie. Dix minutes plus tard, on annonça l’embarquement vers Tunis, rebelote et d’une façon sereine les passagers étaient plus que sages. Un moment plus tard on annonça l’embarquement vers Alger. Ya Khawti, croyez moi que c’était une véritable débandade. Au lieu d’une seule file, subitement trois files se sont formées dans l’anarchie la plus totale, les gens ont failli défoncer les portes en verre de la sortie. Les hotesses de l’air étaient dépassées. QUELLE HONTE !!! Que se passe t il donc quand il s’agit d’Algériens, à ne rien comprendre. Le mal est en nous, nous sommes comme des cellules cancéreuses, on évolue d’une manière anarchique. On fait pitié vraiment. Pourquoi donc nous affichons un manque cruel de discipline. Personne ne me dira (...)
Amine :
Réponse aamana bildjazair : C’est vrai que le symbole Bouazizi qui a défié le feu réel et le non expérimenté est Algérien ? Il a éveillé l’émotion mondiale ? C’était dont le nord africain qui a impulsé la grande Egypte de Nasser La mère du monde. Vive Ali Lapointe, le jeune Yacef, Hassiba, Ben M’hidi, Zabana....bref tous ceux et toutes celles qui ont défié la mort et l’empire français, et qui ont transmis leur courage dans la Tête de Bouazizi qui réside à Tunis ! Comment ne pas sentir sa fierté multipliée par 1000, en dépit de tout !
khali :
@ Grain de sel Je suis très satisfait de votre approche et analyse critique. Votre crainte de voire la religion salie par les hypocrites, et l’incompétence des juges, leur désignation montre que vous n’êtes nullement contre l’islam. Votre réaction me pousse à apporter des éclaircissements et à enrichir mon commentaire du 25 avril 2011, 16:35 dont contenu ci-après Succession Il y a une fin à tout commencement. Un jour arrivera, la succession sera inévitable, car le départ (au pluriels)) est inéluctable quelque soit la manière dont celui-ci soit opérer Le départ peut être volontaire, programmé ou involontaire ou forcé : 1- Suite à la fin du mandat, ce départ est programmé 2- Avant l’expiration du manat suite à une incapacité de mener dans e bonne condition la mission (exemple ; maladie, décès) 3- Avant expiration du manat suite à un coup de force ou coup d’état militaire. Dans le eux dernier cas particulièrement, parfois ans le premier cas des départs, le départ peut prolonger le pays dans l’émoi. Dans la (...)
Mériem :
@ El Mereg ? Tiens ! tiens ! Seriez-vous notre El Mereg ? Si oui, et bien re-bonjour avec ce pseudo du moins, sinon et bien, bienvenu dans la discussion (je serai assez d’accord avec vous bien que je pense que les vieux tromblons vont disparaître les uns après les autres, les lois de la nature étant et restant immuables dans ce domaine en tout cas !) Comme le disait le fameux cloclo :ça s’en va et ça revient, c’est fait de tous petits riens... Salut
EL -MEREG :
Salut MERIEM !En effet je suis de retour. Mais je crois que c’est vaseux comme tout, des discussionsoû tout le monde s’en prend à soi-même,chacun oubliant sa bosse et ricanant de la bosse du voisin.Tout le monde voit tout noir sans vouloir comprendre qu’il faut bien faire appel à sa propre conscience et s’interroger sur ce qu’il peut faire de bon dans l’ensemble dont il fait partie.
Grain de sel :
@ Khali Vous exposez vos idées - bien que j’aie un peu de mal à suivre - je vais vous exposez les miennes et elles valent ce que vaut une idée humaine parmi d’autres : Nous sommes au 21ème siécle - en parlant de la date universelle - peu importe, ce qui compte c’est que les êtres humains évoluent sans cesse dans leurs savoirs et connaissances, dans leur technologies, dans leur mode de vie par conséquent : quelque soit l’endroit où nous sommes nés, actuellement le monde humain vit sur la même longueur d’ondes dans le sens où nous utilisons les mêmes technologies, nous avons accès à des savoirs immenses que l’homme d’il y a 150 n’imaginait même pas : avions supersoniques, voitures ultra rapides, soins médicaux extraordinaires et plus que tout, moyens de communications qui nous rendent voisins les uns des autres même à des milliers de kilomètres : paraboles, Internet, téléphones satellitaires etc... Donc on ne peut pas juger lucidement notre monde sur le modèle des mondes du passé parce que le fossé qui (...)
khali :
@ Grain de sel Je vous signale que votre exposé est constructif et enrichissant à la fois J’espère que ce forum se transforme en un espace d’échange des idées qui permettent d’aller vers la compréhension, la tolérance, le respect des idées des autres car personne au monde ne détient la vérité. Cette concertation des temps modernes peut être assimilée à la Choura, peut importe son appellation pourvu que cela ai des retombés positives sur votre quotidien. Le monde bouge, il est dynamique, les êtres humaines évoluent dans leur savoirs, leurs exigences de vivre dans le confort par les avancées technologiques et les découvertes dans tous les domaines (techniques, médiacale, communication etc .). Cela nous impose une faculté d’adaptation sinon on est projeté sur le carreau, et nous risquons notre survie. La lucidité étant une vérité incontournable, il est impératif de ne pas vivre sur les vestiges du passé. Par contre il est nécessaire de regarder dans le rétroviseur pour tirer les enseignements de ce qui est (...)
Grain de sel :
@ Khali Je suis d’accord avec vous : on peut discuter calmement sans haine et sans cris même quand on n’est pas d’accord surtout je devrais dire quand justement on n’est pas d’accord ! En ce qui concerne le Khalifa je crois que c’est une question qui appartient définitivement au passé. Pourquoi ? Parce qu’une question de base se pose : si on remet la question au jour qui va être khalife ? où aller le chercher ? Comment l’élire ? Où va-t-il habiter ? Quels seront ses prérogatives et ses pouvoirs ? Si nous faisons un parallèle, juste pour discuter intelligemment, avec le Pape catholique (actuellement Benoit 16) le pope orthodoxe (il y a en plusieurs en fait en Russie, en Gréce......) bref ceux-là n’ont plus du tout le pouvoir à la fois politique et temporel qu’ils avaient il y a quelques siècles, ils ont juste gardé leur rôle de guide spirituel ; parfois écoutés souvent ignorés MAIS le pape est resté à Rome et si ses pouvoirs n’existent plus, il est resté sur place or le Khalifa musulman s’est (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus