Accueil > Evénements >

Ça bouillonne encore à l’OPOW de Sétif

mercredi 1er juin 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

La tension monte crescendo et on frôle l’hystérie à l’opow de Sétif ces derniers jours, suite à l’écartement « forcé », habillement orchestré par la direction à l’égard du responsable de la piscine.

En effet, les 14 associations sportives, spécialisées ont adressé une pétition de soutien au responsable de la piscine dans laquelle elles dénoncent les actions arbitraires déployées par le premier responsable de l’opow. « Depuis l’installation du nouveau cadre de sport à la tête de la piscine, cette unité a connue une stabilité rassurante, ce qui a permis la création de nouvelles associations spécialisées et par la même l’émergence de nouveaux jeunes talents et le développement confirmé de la natation à Sétif, après une longue traversé de désert qui a duré des années » mentionnent les associations signataires.

Cette motion fut adressée au premier responsable du secteur, à la tutelle et à Monsieur le wali.

D’ailleurs, personne du milieu sportif, ni même de la direction de la jeunesse et des sports n’arrive à développer les raisons qui ont poussé le responsable de l’opow à faire éloigner le directeur de la piscine, cette structure qui demeure la seule unité rentable financièrement de tout l’établissement avec une gestion sans reproche depuis 2006.

Cette unité qui enregistre prés de 1 300 abonnés qui fréquentent le bassin chaque jour, un record inégalé dans ce milieu, d’autant plus que ces abonnés, tout âge confondu, sont encadrés par des moniteurs et cadres sportifs chevronnés.

A noter que le directeur de l’opow n’est pas à sa première décision du genre, puisqu’il détient à lui seul, le record de « mise à l’écart » de plusieurs cadres dirigeants de son établissement, on citera entre autre, le directeur de la salle des 1006 logts, le directeur de la salle Creps, le DAF de l’opow… Tous contraints à quitter leurs postes respectifs pour des raisons qualifiés d’arbitraires et tyranniques.

Toutefois, et après le départ du directeurs de la piscine, cette unité a vu un « renforcement » considérable en matière de ressource humaine puisque on annonce l’enrôlement de pas moins de 4 jeunes filles dans des postes appropriés, espérant qu’elles ne seront pas orientées vers le secrétariat.... Quant à la situation de l’unique piscine, elle ne cesse de se dégrader sous la houlette du directeur de l’opow qui assure, en plus de ses responsabilités, l’intérim « exclusif » de la piscine. D’ailleurs cette piscine est ouvertes même à des heures tardives de la soirée au profit d’abonnés « gratifiés » … Et les créneaux destinées aux femmes sont encadrés par des monitrices qui ne sont pas diplômées dans cette discipline, car la nouvelle politique de l’opow semble prôner « la mise à niveau » non pas des compétences acquises mais des diplômes « 1er degré » extorquer et tout est « Kif Kif dans l’eau, et peu importe la spécialité, Ki l’athlétisme ki Natation, Ki les autres pratiques…sportives… » Seul problème en cas de pépin et éventuellement de noyade évidente, qui sauvera qui ???

Une question qui reste sans réponse jusqu’à nouvelle ordre… A moins que la réaction des responsables du secteur nous confirme le contraire. Affaire à suivre…


Partager cet article :
33 commentaire(s) publié(s)
layachi :
Nsit ya si khalil, que le directeur de l’opow,n’est qu’un éducateur de la jeunesse, et ne peu mème pas faire la différence entre un ballon de foot et un ballon de volley, alors gerer l’office de wilaya du sport,ca relève de la mascarade(avec tous les respects pour les éducateurs de la jeunesse).
nigrobabay :
pour vous informer mr khalil. ya des gens qui ont le privilege de venir se baigner seul ou avec leurs amis. l’exemple de plusieurs deputès et autoritès .la piscine pour eux selement.
moeurs :
je dis bravo aux associations qui ont su reconnaitre le bien du mal qui mieux que les concernés sait ce qui se passe au niveau de l’opow comme agissement contraire à la moral social et à nos moeurs de la part du directeur de l’opow et certain de ses complices (ils se reconnaiteront).ce secret de polichinelle est connus de tout les agents et cadres de cette instance devenue un lieu de débauche de l’aveu de ces derniers et gare au non suiveurs leur destin sera celui du responsable de la piscine qui entre parenthése s’en tire à bon compte des crocs de la malhonneteté et des pervers.....(son bilan parle pour lui de méme que les aveus et témoignages courageux des différents usagés de cette structure simple agents,clubs ;cadres).dans un état de droit la justice devrait prendre le relais ...à bon entendeurs salut.rabi chaf (...)
rabi yahdi ma khlak :
La compétence et la stabilité dérangent toujours les mal intentionnés, et à ce que je sache, l’opow est une institution de l’état, et non une propriété privé ou les cadres afféctés,agents et autres, sont à la merci de l’humeur quotidienne de LT, fumons du thé, et restons éveillés, car le cauchemar continu.
karim setif :
un educateur de jeunesse a la tete de l’opow de setif pour lui natation et athletisine kif kif de quel droit ce monsieur ouvret la piscine a ses amis a des heures tres trardives de la nuit ou est le control de la d j s Mr KRACHE .tarek mosli peut etre tu derrenges ce monsieur pour des raisons que lui seul les ?
abkari :
je suis consterné par la nouvelle du limogeage de la seule personne qui a rendu toute la crédibilité a cette importante infrastructure et de ce fait a la natation je peux dire aussi quel ont été les critéres qui permis de nommer un petit éducateur de la jeunesse a ce genre de responsabilités
Djamel Samir et Co Ltd :
Tous les responsables de la direction du sport et de la jeunesse entre les mains de charlatans et d’opportunistes. Le premier concerné n’est même pas capable de calmer les appétits de certains prédateurs, comme Serrar, ni même levé le petit doigt pour aider l’USMS dans sa descente à l’enfer de la nationale. Des sports qui concerne les sétifiens en premier lieu. Comment voulez vous qu’ils s’occupent de SPORT ou de développement sportif quand eux même piochent dans les caisses et les différents détournements d’argent dans les marchés publics, le cas de la piscine de différentes structures sportives et la première étape du programme de plusieurs milliard du complexe sportif et du futur stade, un programme médiocre pour plusieurs milliard. En éliminant Abdelhamid, on n’a coupé que la queue du Zerzoumia, on oublie souvent que ça repousse aussitôt. Monsieur le Wali Vérifiez le marché avec le Portugais, vous suarez qu’il y a quelque chose. Ce Monsieur s’est permis de ridiculiser Sétif, il a touché à l’argent (...)
bomba :
on veut casser les vraies competences a l image de tarek MOUSLI car les nuls s’entourent de mediocres monsieur tarek ta place n’est ici tente les emirat ;il n’est pas trop tard
rafik :
m krache pourquoi tout ce bourbier la stabilite derrange. le directeur de l’opow n’es pas un cadre de sport c’est lui qui devrait etre affecte dans une maison de jeunes laissez le sport aux gens du sport je ne connais le responsable de la piscine les parents des utilisateurs de cette infrastructure disent du bien sur lui .mr le djs il faut intervenir en tant que premier responsable du secteur celui qui a faute doit payer et ouvrire une enquete de tout ce qui se passe a l’opow l’avenire de nos enfants est en jeux et pour unebonne credibilite de cette structure faite vite avant qu’il soit trop tart
kama toudine...toudane :
Pour une question de C... des cadres malintentionnés et infidéles ont préférés sacrifiés un cadre qui faisait son boulot et si ce n’est plus (de l’aveu des clubs et autres agents).Pire un pseudo proche (dans son bureau de la salle..... tout les cadres et agents le savent maintenant) est l’instigateur du complot qui à finalement rendu service à l’ex responsable de la pscine plutot que de lui nuire car dans ce climat devenu malsain pour d’honnétes hommes( mais attention aux retournements de situations) quitter les lieux est une benediction.kama todinou toudane ne l’oublions pas.
smain :
mais c’est quoi tout ce bruit autour d’un changement d’un responsable d’unité,je pense Mr hedna que que tu nous a habituer a beaucoup plus de sérieux dans tes écrit lemogage,coup bas,pétition autour je dis bien d’un banale changement de poste a moin que ces responsables profite bien de leurs poste d’aféctation et on la bien vue avec le stade des 500 logements la picine et les préviligiers qui ce baigne sans carte d’hadérant et j’en passe
hdidouen :
il faut bien vérifier avant d’écrire quoique ce soit c’est l’étique même de l’information Mr,même la monitrice d’avant navait aucune relation avec le sport et surtout la natation,alors c’est pas pour un changement de post que seul le directeur psséde cesraisons,noublier pas il est le directeur,pour ce qui est des deux autres mutations je pense qui tu a pousser un peut trop ya si khalil ont c bien que que ces chefs mutés sont tes amis
blabla :
t’aurai dù laisser libre cours de l’accé à la piscine à la gente masculine de l’opow lors des séances des femmes et t’aurai dù fermer l’eil sur la billeterie t’aurai eu la paix et t’airai fais fortunes voila tes tords .A ceux qui ont formenter cette mascarade votre heure viendracomment pouvais vous regarder vos enfants et vos conjointes ....................
Commentaire n°101511 :
C’est la preuve par mille que ce pays est géré par des médiocres et des incompétents. Franchement et à vue d’oeil et à différents paliers, le constat est terrifiant : au niveau de l’OPOW, c’est trop grand pour ce directeur ; au niveau de DJS, c’est la même chose, ça semble trop grand pour le directeur ; au niveau de la wilaya, idem, sétif semble une wilaya trop grande pour son premier responsable. MORALITE : PERSONNE N’EST VRAIMENT A SA PLACE ET C’EST POUR CELA QUE CA NE MARCHE PAS ET C’EST VALABLE A L’ECHELLE DE TOUT LE PAYS. SOLUTION ? METTRE DES CADRES CAPABLES DE GERER A CHAQUE INSTITUTION SUR LES SEULS CRITERES DU MERITE ET DE LA COMPETENCE Sinon, c’est le carnaval fi dachra qui continue et qui reflète une image grandeur nature de cette pauvre Algérie.
water polo :
el Chaab wourid Tarek mousli
souad :
aprés le depart de mer MORSSLI et mme NADIA en exigent la férmiture de la piscine pour raisons de sécurité !!
algeria :
en tout cas moi devant cette médiocrité je leur laisserai leur piscine ;pour ce qu’elle rapporte comme retour ;du moment qu’on est tous logés dans la méme enseigne pourquoi ce casser les cou..........
Altius :
« Habillement orchestré » ! Un doux euphémisme pour une machination tramée intentionnellement et machiavéliquement ; afin d’assouvir des intérêts opaques et plus que suspicieux. Autrement, comment expliquer rationnellement, l’écartement abusif et nullement justifier du directeur de la piscine, qui a prouvé depuis son détachement à cette structure, toute une compétence raffinée et une intégrité irréprochable sur tous les plans, que ce soit organisationnels, relationnels ou financière, qui fait de ce bassin, la seule infrastructure rentable à l’opow. L’eau de la piscine est devenue aussi claire que de l’eau de roche ; alors que certains malintentionnés préfèrent nager dans les eaux troubles. Le directeur de l’opow , œuvre par ces dépassements outranciers à transformer cette eau paisible, ou il fait bon à nager en un marécage houleux et malsain. Etant un assidu de la piscine depuis fort longtemps, je peux affirmer en toute honnêteté et sans aucuns profits, que cette structure n’a jamais était aussi bien (...)
algeria :
mr hdidouen pour votre gouverne le soutien des clubs s’est fait à l’insu du chef démissionaire ;l’article paru sur cette espace aussi et il ne l’a pas désirer je le sais étant aussi son ami et celui du djs ce dernier aussi est l’ami de l’ex chef de la piscine mais ça n’empéche que la vérité entre ami doit étre dite bonne ou mauvaise.quant au directeur de l’opow avant de le cautionner aller faire votre enquéte incognito auprés des agents et clubs vous serez abasourdi.
bomba :
on est avec toi mr mosli car tu es la droiture honnetete fils de famille pas un batard comme ; ; ; ; ; ; ;
bachir :
walah c grave de voir des gens comme ca danns le sports .moi je suis un parent d un atlhete qui fait du vollez ball a la salle bakhouche abd el aziz franchmon j ai pa pu luis laisser faire du sport laba acause de la pedofilie qui se trouve dedant a la salle .et j ai parler avec le directeur de salle et il ma dit qui ila deja fait des raports de ces gens et les responsable du sport on rien fait alort malheureusment il a pas pu faire aucune chose et ces gens la ont les respencables du cndk des employeur de lopow alort alah ghalab mala koul wahad iahkam oulidou fi darou
neutre :
salut je crois que cette histoire est formontee de toute piece contre le directeur qui est un bonhomme tres sage et de bonne famille et qui essaye de faire de son mieux pour retablir l’ordre et le respect dans ladite piscine et puis monsieur khalil avant de raconter ces bobars et prendre le parti de l’un des deux camps parceque tu connais une personne qui est chere a toi et par respect a ta noble seconde profession qui est le journalisme il fallait donner l’occasion a ce respectable responsable le droit de se defendre au lieu de l’abattre comme ca sans preuves et puis il y’a un djs assez competent pour donner raison a ce directeur de l’opow et purifier l’entourage et le bassin en lui meme salutations
parent d’athlete :
juste une question au DJS. ou en est-il de l’affaire de pédophilie que cette piscine fut le lieu et le rapport détaillé caché par ce même directeur de l’opow qui était complice ????? si vous voulez je vous envoi la copie du rapport , l’enregistrement et les dires de la fille harcelée sexuelment. Monsieur Krache vous etes un etre respectueux et ould Famille. faites votre travail et sauvegarder cette structure qui appartient a tout setif.
python :
Soyez fier d’être critiqué, c’est la preuve que vous devenez quelqu’un !!! quand les décisions émanent de la haute hiérarchie tout le monde agrée le principe et aucune bannière n’est Prônée même si les sillons sont maladroits le tracé saura édifiant ... Contesté une décidion qui relève de la compétence de l’administration serai obtus car nul n’est indispensable , glorifier une personne c’est qu’il ya un interet qui prime plus que de la sympathie ...alors que les maux de la société bouillonnent sous les arcades à minuits , dans les bidons villes , dans les maisons closes qui prospèrent en l’absence de toute impunité. Mieux vaut focaliser son zoom sur toute une société que de réaliser une contre plongée dans un bassin de 50 m.
ragotmen :
Salut tout le monde.Apres avoir lu votre sois-disant scoop monsieur le journaliste,je me suis tout de suite dit que cet ecrit est de quelqu’un de novice dans le metier.Et pour cause.Il aurait ete plus judicieux d’ecouter les 2parties en litige que de prendre partie du coté d’une seule personne,de monter les 2 parties l’une contre l’autre par votre article tendancieux.Cela s’appelle de la FITNA.Si le responsable de la piscine est votre ami,il aurait ete plus sage pour vous de jouer le conciliateur et d’eteindre cette fitna.Mais comme n’importe qui ,de nos jours ,peut s’adjuger le titre de journaliste,cela ne nous etonne point de lire de telles......Pour revenir a cette fameuse mise a l’ecart du responsable de la piscine,je crois que c’est une affaire purement du ressort de l ’administration ’DJS.Il n’a pas ete demis de sa fonction mais il a bien depose sa demission de cette unite de son propre gre et sans aucune contrainte de la part de quiconque.Pour les personnes qui demandent a ce que la (...)
python2 :
Bsr python ta tout compris toi mon ami
pour python :
vous avez entièrement raison monsieur python,les maisons closes prospèrent en l’absence de toute impunité, et une de plus s’est ouverte à l’opow avec la bénédiction des responsables, à bon entendeur salut !!
cherif :
toutele monde enmerde tout le monde alors il vaut s abstenir et arreter de faire du sport au niveau de la wilaya de setif c est degradant monsieur ont vous respectemorssli restez tel que vous etes ne changez sourte pas mon respet a vous et a votre famille
EN :
sachez qu’on peut pousser qq à démissioner ragotmen ce dernier n’a rien demander aux différents intervenants ils veulent plutot un climat sein de travail allez renseignez vous bien,vous qui donner des leçons aux gens et vous verrez les tenants et les aboutissants des dirigeants de ces institutions devenus des maisons closes au su de tout le monde.
caméra de surveillance :
ce qui m’intrigue à l’opow, ce sont les caméras de surveillance,normalement censées ètre l’outil de travail des agents de sécurité,mais par hasard les caméras de l’opow sont controlées par le directeur dans son bureau et lui donne une vue complète,avec du TEMPS SUFISANT pour changer de décors en cas de visite innopinée de responsables ou autres (sécurité vous dites ?, je dirais argent jetté par la fenètre).
mohamed :
tout le monde dans le monde du sport connais mr tarek mousli c’est un brave et honnête homme que ce soit en étant entraîneur de basket ou directeur de l’opow il donne toujours le meilleur de lui même et il est toujours aimer par tout le monde la preuve tout les clubs le soutienne même les agents de l’opow et qui connais pas mr krach tout le monde disent du mal de lui même ces amies et les dirigent des différente salle . en tout les cas ya pas de justice dans ce bléde monsieur mousli tes mille fois mieux que ces voleurs tu mérite mieux rabi m3ak . et tôt au tard la vérité éclatera . et pour la d.j.s rabi yahdi ma khlak réagissez s.v.p avant qu’il soit trop tard . salam
fortius :
Quand n’importe qui, commande n’importe quoi et n’importe comment, fatalement on aboutit forcement à des excès de zèles d’autoritarismes qui mènent à des abus de pouvoirs arbitraires, le plus souvent injustifiés et iniques. Par contre si les prérogatives de chacun sont bien définies et respectées, selon la législation et que chacun se maintiens à faire correctement et convenablement les tâches qui lui sont assignées, dans ce cas, les abus abusifs seraient moins fréquents, ou toutefois soumis à des règles administratives établies. A mon avis, le directeur de la piscine, d’après les post, à qui on lui reconnait et atteste sa bonne foi et compétence, se vois diminuer outrancièrement de ses prérogatives qui lui reviennent de droit, bon dieu ! il a le droit absolu de jeter le tablier et de dire basta et ras-le-bol. C’est plus que légitime pour une personne intègre, de refuser de se faire manger à toutes les sauces. Quand un responsable, imbu de l’ivresse de pouvoirs exclusifs et se prend pour dieu ; (...)
HONNETE :
IRHAL YA CHLALI ....IRHAL YA BRAHMI...IRHALI YA EL EULMIA...... ERROUJOA LI MOSLI TAREK.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus