Accueil > Evénements >

« Hyzia » ferme les centres de formation professionnelle

mercredi 1er juin 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Au moment que tous les efforts de l’état versent pour l’amélioration de la qualité de formation dispensés au sein des centres de formation professionnelle afin d’assurer une bonne compétence professionnelle pour les stagiaires, malheureusement la réalité à Sétif va à l’encontre de cette politique qu’on entend fredonner à chaque rentrée professionnelle et à toute rencontre ou colloque traitant les problèmes de ce secteur, si vital pour notre économie en quête de repère dans un monde accommodé par la globalisation envahissante.

En effet, ces jours-ci, les centres de formation professionnelle de la région d’El Eulma se sont vidés de leurs stagiaires et apprentis pour se reconvertir en dortoirs et restaurants pour les cavaliers, fantaisistes et troupes folkloriques ainsi que leurs chevaux… venus participer et animer le festival folklorique de « Haizia » qui se tient à Bazer Sakhra.
Ainsi donc la formation de nos enfants et leur avenir se relèguent au dernier rang loin derrière les fantasias, « Chetahate », « Tayanbette El Hammam » et « El gasba we El Bendir »…
Car à chaque événement national et même local c’est le secteur de la formation professionnelle qui devrait se sacrifier et même s’organiser pour assurer la logistique au détriment de sa mission de formation et en perturbant et les stagiaires et le programme de formation, en témoigne d’ailleurs, le « remplissage » de l’amphi de l’IFP de Sétif par les stagiaires, en plein période d’examens, afin de truffer le décor mis en place, car Mme la ministre de la famille chapeaute un séminaire nationale au même lieu… ).
Ainsi, on ferme le secteur pour organiser la fête du 08 mars, pour organiser le tournois sportifs, pour héberger les surveillants du bac pendant plus d’une semaine, pour abriter les expositions des agriculteurs et pourquoi pas pour organiser les fêtes foraines dans un proche avenir puisque tout est permis, car il suffit d’y songer…

En attendant un retour à la vocation initiale de leurs centres de formation, les stagiaires de la formation professionnelle de la wilaya de Sétif ne devront s’étonner si un jour ils recevront leurs diplômes avec des spécialités de « Berrahe », « Benadri », « Aouade » ou même « Ghassel el Mouta » ( Laveur de cadavres », à la place des spécialités dispensés puisque tout est licite….


Partager cet article :
24 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°101490 :
enfin, voilà quelqu’un qui a eu le courage de dire tout haut ce que les gens pensent tout bas. Je vous fais révérence car vous la méritez. Je suis d’accord avec vous en long et en large.
Madame 500 Milliard :
Moi, j’ai constaté deux choses : Des milliards (d’ailleurs madame 500 milliards, c’est ainsi qu’on la nomme), sont déversés chaque année sans qu’aucun bilan n’est demandé : Qu’a apporté cet évènement à la ville, au citoyen ???? Cette bataille politique, (puisqu’elle ne relève pas d’une STRATEGIE : étude de faisabilité avec constat, analyse, projet avec plusieurs étapes.. , ) à la quelle madame la Ministre de la Culture s’est livrée pour en faire de l’animation culturelle à outrance, n’est en fait que de la Nuisance qui ne profite qu’aux organisateurs : le maire son adjoint à la culture et les acteurs tels les artistes (avec ptit a tel Khier et Co) pour renflouer la caisse. Mais ça n’a jamais profité à l’intéressé au premier rang l’élève et la génération montante. Le niveau culturel en est la preuve. On en fait également du défoulement folklorique : Ch’tih ou R’dih. Le festival à réputation internationale est dénudé de son fond, on ne remarque que la forme. La seconde c’est qu’il y a un manque flagrant de (...)
wasla :
voilà comment est dilapidé l’argent du contribuable. On fait une montagne d’une histoire entre deux nomades et on ferme des instituts pour ça... S’il y a un lieu où devait se tenir ce carnaval fi dachra c’est à sidi khouiled.
Commentaire n°101509 :
Wasla tu dois être jalouse de Hizya .....
Commentaire n°101510 :
On n’a pas dit ça de l’élection de miss Sétif........
khali :
c’est ça la culture chez khalida toumi et les hauts commis de l’état !!!!???§§§§
Le bourgeois gentilhomme :
Il n’y a pas pire,plus minables et plus méprisables que les renégats qui oublient leurs origines et........surtout que ce sont eux les roturiers qui se croient annoblis par le lèche c...........de ceux d’outre mer.....
culture :
un peu de culture et de fête ne vous ferait pas de mal.Quant à la formation professionnelle, on est déja presque en vacances.cherchez d’autres petites bêtes , messieurs les rabat-joie, votre mauvaise foi est flagrante .
Commentaire n°101548 :
C’est pour cette raison que 250000 intellos ont quitté le Bled
kkkkk :
histoire de c... et d’adultère (zina) entre deux bédouins, devient patrimoine culturel. pauvre algérie
Commentaire n°101556 :
Déjà en vacances ??? Eh ben.. je comprends mieux Benbouzid et son engagement pour le 9 Bled Khlatt
Commentaire n°101558 :
Mr Hedna, c’est un article beaucoup plus démagogique qu’analytique ou d’information. Ce n’est pas à cause d’une décision saugrenue des responsables du secteur, que vous tentez de ridiculiser cet événement populaire. Ou étiez-vous quand toutes les infrastructures étaient réquisitionnées pour le festival de Djemila ? Alors que ce festival ne représente rien et ne se rapporte à aucun lien avec le patrimoine de la région. Que représentent les chanteurs et chanteuses égyptien (nes) et libanais (es) à Djemila à la culture algérienne ? Au moins Hazia est un personnage de la culture folklorique locale. Personne ne soutient la décision farfelue de fermer les établissements scolaires, mais ne mettez pas cette imbécilité sur le dos de l’événement. Le complexe envers les autres cultures a la peau dure chez certains, le « Berrahe » devient ridicule devant le « mouaoual » égyptien, le « derabki » libanais est plus civilisé que le « Benadri » du (...)
SUNSET :
bientot مهرجان الفرق النحاسية
Cheikh Belguitoun :
Oui c’est presque les vacances...quelle formation professionnelle ? en toute sincerité Hyzia est un evenemnt important pour les jeunes,connaitre un peu leur culture,un article qui ne merite pas d’etre publié...un peu de serieux svp...!
hicham :
oui malheureusement nous somme devenu des KADACHA de première classe au détriment de la formation et surtout de la qualité de formation nos efforts se concentre sur la restauration et l’hébergement ..... bientôt la conférence national !!!!! OU VA LA FORMATION PROFESSIONNELLE A SETIF ???????
Commentaire n°101598 :
Mr Hedna, c’est un article beaucoup plus démagogique qu’analytique ou d’information. Ce n’est pas à cause d’une décision saugrenue des responsables du secteur, que vous tentez de ridiculiser cet événement populaire. Personne ne soutient la décision farfelue de fermer les établissements scolaires, mais ne mettez pas cette imbécilité sur le dos de l’événement. Le titre est tellement reducteur et provocateur qui laisse transpirer votre frustration envers cet evement au point d’user un humour sur les diplômes tiré par les cheveux qui ne fait rire que son auteur. Quel est le rapport entre la réquisition des etablissements de formation et les diplômes octroyés « diplômes avec des spécialités de « Berrahe », « Benadri », « Aouade » ou même « Ghassel el Mouta » Les étudiants n’ont pas été contraints de suivre les cours dans les spécialités auxquelles vous faites allusion. Hizia n’est pas in ou fashion, c’est archaique par contre le Festival de Djemila est moderne. Le but n’est pas d’opposer les deux festivals (qui (...)
Commentaire n°101603 :
haizia n’est pas notre culture notre culture sid khier amar lahrar hadi khaldi ministre de ce secteur doit bougé
amri :
ya ness ittakiw Allah, vous voulez faire d’une histoire d’adultère, patrimoine culturel des algériens ???
Commentaire n°101654 :
J’ai longtemps hésité à prendre mon clavier et participer un tant soit peu à ce débat : Gâchis culturel, presque un crime que de fêter cette idylle bien de chez nous, une honte, lehchouma ! : tout y est pour discréditer un évènement presque banal ailleurs, inaperçu dans d’autres contrées ou la chose culturelle ne dérange pas autant, au contraire. On n’a rien trouvé à dire sur les sommes faramineuses pour recruter un entraineur ou un joueur pour des résultats médiocres et l’organisation de manifestations sans aucun intérêt, alors que réunir quelques chevaux et faire la fête pendant trois jours autour de Cupidon…devient de la cupidité. Et les tartuffes qui se cachent derrière ce faux voile Celui qui parle d’adultère doit en connaitre bien des facettes, pas le reste des citoyens. Soyons sérieux et lucides La fermeture de quelques établissements scolaires ne doit pas servir à museler l’expression culturelle Ce n’est pas la faute de « Hysia »qui à ma connaissance n’a fait de mal à personne et ce n’est pas son (...)
Sauve qui peut :
Je ne sais comment commencer ma petite intervention , tellement que le sujet en lui même me donne envie de ne rien dire ,cependant la quelques brides d’idées me viennent à l’esprit : Savez - vous quelle est la relation entre patrimoine et histoire ? Savez vous que l’histoire est un ensemble d’évènements qui se sont déroulés dans un temps et un espace déterminés et par des acteurs quelques fois connus et en d’autres occasions reconnus et dés fois jamais identifiés car l’histoire tout compte fait est un évènement vite passé pour durer très longtemps à condition biensur que cet évènement se prolonge dans le temps en ajoutant une valeur ajoutée a ceux qui héritent même un fragment d’histoire sous forme de patrimoine jalousement conservé pour toutes les générations a venir . Hyzia patrimoine historique me diriez - vous ? J’ai posé cette questions aux maures et aux morts et aux perses et aux sultans d’Arabie et aux chèvres et aux moutons mais personne ne m’a même pas regarder ? ALORS de grâce la mondialisation arrive (...)
Commentaire n°101674 :
@ amri Tu étais témoin de cet adultère ? Mais incroyable, même une amourette fait peur aux integristes. La Yajouz. Tout est haram.
djamel :
Mr Hedna, c’est un article beaucoup plus démagogique qu’analytique ou d’information. Ce n’est pas à cause d’une décision saugrenue des responsables du secteur, que vous tentez de ridiculiser cet événement populaire. Personne ne soutient la décision farfelue de fermer les établissements scolaires, mais ne mettez pas cette imbécilité sur le dos de l’événement. Le titre est tellement reducteur et provocateur qui laisse transpirer votre frustration envers cet evement au point d’user un humour sur les diplômes tiré par les cheveux qui ne fait rire que son auteur. Quel est le rapport entre la réquisition des etablissements de formation et les diplômes octroyés « diplômes avec des spécialités de « Berrahe », « Benadri », « Aouade » ou même « Ghassel el Mouta » Les étudiants n’ont pas été contraints de suivre les cours dans les spécialités auxquelles vous faites allusion. Hizia n’est pas in ou fashion, c’est archaique par contre le Festival de Djemila est moderne. Le but n’est pas d’opposer les deux festivals (qui (...)
A djamel :
Hyzia patrimoine historique me diriez - vous ? J’ai posé cette questions aux maures et aux morts et aux perses et aux sultans d’Arabie et aux chèvres et aux moutons mais personne ne m’a même pas regarder ? ALORS de grâce la mondialisation arrive comme un tsunami mettez les budgétivores hors d’état de nuire et donnez l’occasion à ceux qui ont compris malgré eux que l ’ALGERIE mon amour n’est pas. ourksou et ghanou.......Hyzia n’est qu’une sale histoire d’adultére comise par des Ouled Nail, de passage à Bazer , ni plus ni moins.....
amri :
@ Anonyme-101674 : et toi t’étais present pour affirmer le contraire ? encouragez la médiocrité, le fisk, le zina et n’oubliez pas que le jour J arrivera. je peux pas apprendre à mes enfants que l’adultère fait partie du patrimoine culturel de l’algérie.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus