Accueil > Evénements >

Les lauréats du concours de récitation du Coran honorés

dimanche 28 août 2011, écrit par : F.Z. El Moudjahid, mis en ligne par : Boutebna N.

A Sétif, la célébration de la Nuit du Destin ou Leilet El Qadr, coïncidant avec le 27e jour du mois de Ramadhan, a été marquée par de riches programmes dans les nombreuses mosquées de la wilaya et des actions de solidarité non moins importantes en direction des couches démunies.

C’est ainsi que le wali de Sétif, M. Abdelkader Zoukh, accompagné du président de l’APW et de l’ensemble des autorités civiles et militaires de la wilaya, s’est rendu à la mosquée Ali-Ibn-Abi-Taleb où il a présidé une imposante cérémonie à l’issue de laquelle, il a honoré les lauréats du concours de récitation du Saint Coran. Pas moins de 12 lauréats des deux sexes, venus de toutes les écoles coraniques et mosquées de la wilaya, les meilleurs des 612 candidats qui se sont présentés à ce concours, se sont vu attribuer une enveloppe globale de 200 millions de centimes offerte par le wali de Sétif, une somme qui revêt pour la première fois une telle importance. Au cours de cette cérémonie agrémentée par la formation « Erayane » de Aïn El Kebira, le chef de l’exécutif, les membres de la délégation, les parents de récitants et de nombreux fidèles écouteront avec intérêt un prêche sur l’événement prononcé par l’imam de la mosquée qui ne manquera pas de mettre en relief la grande importance de cette nuit sacrée pour les musulmans, notamment à travers la révélation du Coran au Prophète (QSSSL).

Une soirée qui a connu sa traditionnelle dimension de solidarité à l’issue des visites et remises de cadeaux aux 300 enfants lors de leur circoncision au CHU de Sétif, jeunes pensionnaires de la cité de l’enfance ou ceux et celles qui ne trouvent comme dernier refuge à un âge avancé, que dans ces centres d’accueil à l’instar de la maison de la Solidarité de Sétif où la joie et la sérénité retrouvaient leur juste place durant ces moments forts de « la nuit de la majesté et du prestige. » Des moments forts à l’issue desquels l’émotion atteindra son paroxysme, comme dans cette cité de l’Enfance qui regroupe 106 enfants de tous âges, scolarisés, mais aussi plus d’une vingtaine de bébés accueillis au niveau de la pouponnière de cet établissement et s’agrippant au doigt d’une main tendue en quête d’affection profonde. Ici de nombreux cadeaux et effets vestimentaires pour l’Aïd seront remis aux enfants ainsi qu’aux pensionnaires de la maison de la Solidarité ou du centre de vieillards de Salah-Bey.

Non loin de là, au cœur de cette maison de la Solidarité, les 24 pensionnaires, des femmes jeunes et moins jeunes, ne seront pas laissées sur le bord de la route, recevant elles aussi leur part d’affection, des cadeaux et s’entretiendront directement avec le wali sur leurs préoccupations personnelles.

Une grande fête qui sera couronnée dans la soirée de dimanche par une imposante cérémonie, à l’issue de laquelle seront honorés les 25 lauréats de l’autre concours de récitation du Coran organisé par l’APC de Sétif. Pas moins de 163 millions de centimes seront décernés aux 25 meilleurs récitants sur les 310 qui auront concouru.


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
houda :
L’article ne nous dit pas si parmi les candidats, il y a ceux qui ont appris les 60 hizbs.Ce sont ceux là qu’il faudrait glorifier,honorer et respecter !!!!
Commentaire n°108128 :
Je ne comprends pas la poilitique du maire de Sétif, il s’implique dans les activités de la wilaya pour juste se montrer ou bien pour depenser l’argent de l’APC. Cinq ans déjà depuis qu’il est à la tête de l’APC, Sétif de plus en plus dégradé. Il est intellectuel et cadre de l’administration, mais il lui manque toutes les qualifications et les compétences. Son orgueil le détourne de sa vrai mission
samir-milan-c,bèr :
salut à tous,bien fait mieux que rien,bonne faite a tous,
PEUTMIEUXFAIRE :
C’est bien de récompenser les récitants du Coran ( que si nous suivions, notre société se portera beaucoup mieux) et les nécessiteux mais ça demeure encore insignifiant devant les milliards attribués aux footeux de l’ESS. Ce sont ces nobles gens qui méritent des récompenses et des encouragements pas ces ignares de pousse-ballon et d’affairistes dirigeants de clubs qui roulent sur des milliards gracieusement attribués par la Wali et le Maire sur l’argent du contribuable
khali :
les dépenses générées pour la récompense de la Ricitation du Coran sont le fruits des donnateurs, des himbles et modèstes citoyens qui pensent à la dernière demeure les officiels sont venus pour meubles le décore si ce que j’avance est faut, alors j’invite les ’administrations ayant participées à publier les chiffres des la contribution de chacune d’elle ca sera de la vraie transparance, comme le cas pour la contribution aux activités spotives et ’’ culturelles’’ (mises entre guillemets)
khali :
les dépenses générées pour la récompense de la Ricitation du Coran sont le fruits des donnateurs, des himbles et modèstes citoyens qui pensent à la dernière demeure les officiels sont venus pour meubles le décore si ce que j’avance est faut, alors j’invite les ’administrations ayant participées à publier les chiffres des la contribution de chacune d’elle ca sera de la vraie transparance, comme le cas pour la contribution aux activités spotives et ’’ culturelles’’ (mises entre guillemets)
Bou.soumia :
Quand on a du mal à dormir, quand on est angoissé, on écoute le coran . mais le Ramadân est excepsionnel ,il unie les musulmans et les invite tous à rechercher la nuit de la Destinée et à lire le Coran, faire des invocations, demander pardon,cette nuit bénie vaut plus que mille mois ! . La paix règne jusqu’au lever de l’aurore. toutefois c’est bien de récompenser les récitants du saint Coran ,que je les espère une bonne continuation et qu ’il sera parmi eux au moins un cheikh comme El soudais ou bien El ghamidi ...( tellement il est agréable à les écouter ) . Que Dieu les benisse et leurs accorde le firdaws .j’espère que dieu nous aide à apprendre le Coran le comprendre et l’appliquer car le vrai croyant ne doit pas se contenter de prier durant cette nuit mais doit être présent durant tous les mois (...)
INconnu :
les assidus du coran ne le font pas pour être la vitrine cachée de l’activité participatoire du wali, du maire ou des sommités politiques de Sétif. les élèves n’ont pas besoin de cela sauf s’ils ont la soif de la reconnaissance . je pense que ce concours perd de son âme quand il devient purement voyeuriste , exhibitioniste ou mercantile , l’essentiel est ailleurs (c’est de la poudre aux yeux)
khali :
à l’occasion e l’aid el fitr, je me permet de rappller les Bienséances de l’Aïd : 1. Le Ghusl (le bain rituel) : Une des bonnes manières lors du jour de l’Aïd est de prendre le bain rituel avant de se rendre à la prière. 2. Manger avant de sortir : Il ne faut pas se rendre au lieu de prière le jour de l’Aid al-Fitr sans avoir mangé quelques dattes. 3. Le takbîr le jour de l’Aid : C’est une des plus grandes sunnah de ce jour. faire le takbir tout le long du chemin vers le lieu de prière et il continuait jusqu’à l’arrivée de l’Imam. 4. Se féliciter mutuellement : Les musulmans pourront échanger des vœux, peu importe la forme. Ils peuvent, par exemple, dire « Taqabbal Allâhu minnâ wa minkum » 5. Porter ses plus beaux vêtements : Jâbir — qu’Allâh l’agrée — 6. Changer de chemin en revenant du lieu de prière (...)
khali :
Aid mabrouk li koul el -Mouslimoun

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus