Accueil > Evénements >

Réformes politiques, 33% des futures sièges éléctoraux réservés aux femmes !

mercredi 31 août 2011, écrit par : A Nedjar.Sétif info, mis en ligne par : A. Nedjar

Sans nulle doute que cela ferait une révolution dans le monde politique tant à l’échelle régionale, arabe, musulmane et même dans le monde.33% des sièges réservés à la gent féminine, c’est insuffisant au vu du « déferlement » visible à tous les niveaux où notre société se féminise de plus en plus à l’échelle de nombreuses activités .Les femmes sont plus nombreuses dans l’enseignement et la santé. Elles accaparent une grande proportion dans le secteur de la magistrature .Les postes offerts dans l’administration sont « raflés » par les filles dans la mesure où elles se préparent mieux aux différents concours. Il en va de même dans l’enseignement supérieur où la parité est semble-il à l’avantage du sexe féminin .Des femmes taxieurs, pilotes d’avions, machinistes de trains, policiers, gendarmes, officiers supérieures et même généraux est un commun que nous vivons sans gène et sans complexe aujourd’hui.

Une seule chose dérange dans tout ça .Pourquoi dans le présent gouvernement dont le cabinet est formé de 38 membres, on dénombre que trois femmes aux rangs subalternes ? L’hémicycle de l’Assemblée nationale ou le sénat n’en compte pas plus en proportion vu qu’elle sont très faiblement représentées.24 femmes députés sur 409 Est ce que c’est réellement l’objectif du pouvoir de « libérer » la femme, donc la société à laquelle elle appartient et où elle est considérée comme mineur à vie, pour deux raisons au moins ? Elle n’hérite pas au même titre que l’homme et ne peut se libérer de la tutelle de l’homme pour son engagement conjugal.

33%, c’est un vœu pieux de postes réservés aux femmes dans les élections législatives et locales futures, c’est beaucoup et insuffisant à la fois pour entamer une véritable révolution dans les esprits pour dire maintenant que la femme est véritablement l’égale de l’homme.

Pour y remédier, le Pr Amine Hartani, chercheur préconise « les textes de loi énonçant les principes d’égalité des chances entre l’homme et la femme énoncés dans la Constitution sont rédigés de façon brève et concise”, souligne la nécessité de rendre concrets les principes d’égalité des chances entre l’homme et la femme. Le chercheur préconise également la révision du cadre juridique régissant le régime électoral et le fonctionnement des partis en adoptant la politique des quotas de sorte à permettre une plus grande implication de la gent féminine dans l’activité partisane dans la mesure où “les partis politiques constituent les vecteurs de la responsabilité au sein du Parlement et du gouvernement” C’est à quoi aboutissent les projet de reformes politiques futures présentés au récent conseil des ministres .

L’imposition par le haut est toujours présente dans notre société .Qui vivra verra !


Partager cet article :
32 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°108356 :
je suis contre la substitution d’un homme par une femme en se basant sur ce critere. On ne va pas placer une femme illetree a la place d’un homme intelectuel pour completer les 33%. L’attribution des postes doit se baser sur la competence sans tenir en compte le facteur du sexe
woman :
@ ANONYME 108 356 Je vous renvoie le compliment : combien d’hommes illettrés sont assis sur un fauteuil de direction alors que des femmes instruites, travailleuses et courageuses doivent subir leur bêtises et leurs incompétences, ? C’est d’ailleurs grâce à elles que le baraque fonctionne, et je ne parle pas que dans les lieux de travail, dans le foyer aussi ! 33% ou 50% !...ou X% ce n’est pas le problème, le problème c’est le changement de mentalité des hommes pour qu’ils arrêtent après des siècles de privilèges dans une société patriarcale de se croire infaillibles et supérieurs à la femme pour enfin voir en elle un être humain égal à eux en droits et devoirs et le changement de mentalité des femmes qui après des siècles de servitude et de soumission arrivent à penser qu’elle peuvent déployer leurs ailes et montrer toutes les capacités dont elles sont naturellement dotées (...)
hadj ahmed :
Je ne suis pas contre la reconsidération de la représentativité Hommes/Femmes à cette exception près, c’est qu’il ne faut pas mettre aux finances une femme . Parce que l’homme est un roseau pensant et la femme un roseau dépensant ...
hadj ahmed :
@ anonyme Bien sûr que le critère de compétence est éxigé pour chaque sexe , mais la règle de répartition des sièges doit être exactement proportionnelle à la pyramide des âges (à la proportion démographique par sexe ) . Je pense que les femmes sont moins corrompues que les hommes (ce qui reste bien sûr à prouver) et nous avons besoin de plus en plus de gens intègres pour juguler le fléau dévastateur de la corruption . Une nation qui veut avancer ne peut ignorer, ne peut laisser sur le bord du chemin une partie de sa population pour un critère de sexe, de région, de dialecte, de couleur de peau etc... Allah ta3ala a dit INNA AKRAMAKOUM 3INDA ALLAH ATQAKOUM (Le plus noble d’entre vous est le plus pieux) . Libre réfléxion, que chacun a le droit de contester (...)
Goupil :
Je considère et respecte Louiza Hanoune bien plus que n’importe quel chef de parti actuel.Elle peut bien faire notre dame de fer Algérienne.Et il y a certainement d’autres femmes de sa trempe qui peuvent bien servir le pays bien mieux que beaucoup d’hommes dont nous subissons l’incompétence et leur corruption vorace.
ABKARI :
vivement une femme presidente de la republique
aziz :
le systeme des quota c’est le geni du FLN , encore une fois les prochaines elections seront aquis au FLN principalement les femmes. actuellement la majorité des femmes politisées sont celles du FLN. toutes les associations etatiques sont aux mains du fln. si vous etes vraiment sinceres il faut exiger le meme pourcentage des candidates pour tous les partis. le pourcentage des quota sera pris en compte selon la population et non pas sur la superficie comme l’a fait Belkhadem en 1990.
Commentaire n°108387 :
Comment fera t-on pour leur assurer 33% des siège si ce n’est en les nommant .Belles réformes qui incitent à la révolte...
mourad :
Des femmes libres et autonomes, non des femmes dirigées par des hommes. Des femmes intègres, non des marionnettes, derrières lesquelles se cachent des hommes. Des femmmes qui décident, on ne décide pas à leur place. Des femmes comme ça, elles sont les bienvenues.
Goupil :
Allez-y Mr. N° 108387 : N’arrêtez pas de vous révolter le matin au réveil,à midi comme dessert après le déjeûner, le soir avant de vous mettre au lit et même dans vos rêves.Le mieux à faire à vous révolter est de défoncer l’écran de votre pc d’un magistral coup de poing jusqu’à faire saigner votre main droite.Si vous arrivez à supporter ce suplice,c’est que vous êtes apte à mener une petite révolte dans votre quartier,mais tout juste pour des prunes.A bon entendeur !
Commentaire n°108410 :
donc la société à laquelle elle appartient et où elle est considérée comme mineur à vie, pour deux raisons au moins ? Elle n’hérite pas au même titre que l’homme vous n’avez jamais hésité à attaquer Dieu et à agresser la société Algérienne qui est musulmane à 99,99 % .Quel culot ! Je vous rappelle que l’Algérie a été arraché au colonialistes français par les chouhada sur la base des principes islamiques (déclaration du 1er Nov 54).
Commentaire n°108411 :
C’est vraiment un faux problème.Comme s’il suffisait d’avoir un bon quota de femmes dans le gouvernement pour sortir du sous-développement qui nous ronge .C’est l’aberration du siècle. Le problème Algérien est dans la sous représentation des Algériens . Il est dans la ségrégation ,dans la corruption , dans la mauvaise gestion ,dans le banditisme , dans l’insécurité , dans l’analphabétisme etc...
espoir :
Merci Mourad !
Fakou :
La légitmité révolutionnaire. Le danger islamiste. La légitimité sécuritaire. La main étrangère. Maintenant la légitimité féminine. Monter les femmes contre les hommes est une bonne idée pour rester au pouvoir.
Goupil :
@Fakou Tu voulais dire :monter les femmes et pas les hommes est une bonne idée pour rester au pouvoir à la maison,au bureau,au marché,dans les bus,dans la rue,partout oû elles pourraient faire une agréable monture bonne à tout faire......Fakou bik ya ouahd leouhayed. Ah !malin,malin et demi ! Ma3lihech : c’est la démocratie naissante chez nous ! Alors koul ouahed igoul ce qu’il y a fi el-khouchkhach enta3ou !
Hocine :
Ca pue la sincérité ! Encore une trappe dans laquelle les femmes pourraient plonger tête devant ! Sous les airs de justiciers égalitaires, le politichien qui a pondu cette absurdité veut tout juste montrer ou démontrer le contraire de son intention. Je m’explique : L’auteur de l’article se contredit. D’un coté il avoue que la femme occupe pleins de postes dans différents secteurs (magistrature, santé, éducation, etc.…), donc capables. De l’autre, il se plaint qu’elles ne soient pas nombreuses en politique, donc incapables. A-t-on demandé l’avis des femmes ? Et si elles n’étaient tout simplement pas intéressées par ces postes de politichiens ? La vraie question est : Est ce qu’il existe une loi qui interdise aux femmes de se présenter pour ce genre de poste. Sinon, la femme ne devrait pas avoir besoin de l’assistanat de ces politichiens malintentionnés. En revanche, si elle éprouve ce besoin, elle avoue implicitement son (...)
Mériem :
Bonjour messieurs ! Et en avant sur les commentaires MASCULINS sur le sort des femmes dans notre pays ! Il y a celui qui pense que c’est le FLN qui va y gagner alors que les partis islamistes - au pouvoir- ont bien des militantes aussi conditionnées que les militants (et je sais de quoi je parle pour avoir été approchée pour cela) il y a celui qui pense que l’Islam est en danger ! parce qu’une femme sera députée ou maire ou...présidente ! et vas-y donc pour une nouvelle ineptie.. il y a celui qui pense qu’il faut prendre les femmes selon leur compétence -qui a dit le contraire ? à condition d’appliquer la même chose pour le monsieur et c’est pas vraiment le cas c’est le moins qu’on puisse dire ! - il y a celui qui commence bien a-ton demandé l’avis des femmes ? dit-il et qui termine par : Est- ce qu’il existe une loi qui interdise... tout en sachant très bien que s’il n’ y pas de loi ECRITE là-dessus il y en une non écrite bien pire ; celle des préjugés sociaux et éducatifs qui (...)
Fakou :
Il y a aussi qui pense qu’il est vraiment temps d’arrêter cette mascarade. Hommes où femmes, ils sont de la même école. Le véritable changement ne peut émaner que de la société. A l’hémicycle, il est plus facile de lever la main que d’ouvrir la bouche. Et vous êtes mieux payer.
loup blanc :
Encore une bien fraiche svp....ou est le mal d’avoir quelqu’un plus calée que toi plus de savoir plus de crédibilité que les béni wiwi des quelques députés qui se donnés a léchés les culs et pieds de leur seigneurs en vain simplement pour qu’ils soient satisfait de lui sans se soucier des citoyens qui l’on élu et bien vive aicha et abat aieche ou les fondements de l’existence devenues réversible spécialement a Sétif qui se connaissait par Amar lahrara aujourd’hui et avec fierté amriette lahrar vive laamriette d’abord elles sont belles a voir par la beauté qui transgressent nos yeux lasses des regard des bounioulle et bagara trilingue ensuite elles sont jeunes et étincelantes par l’amour au rôle qu’elles sont prêtes a prendre il ya beaucoup de sincérité chez elles et dans tous cela elles percent l’envi de les admirées par le charme et l’odeurs des parfums qu’elles portent et se sent qui vous fait perdre l’envi de manger et de boire simplement a rester dans l’hémicycle et de vouloir prouver que vous êtes (...)
Commentaire n°108464 :
Le pays des amazones....hélas braves pas avec leurs arcs mais.....
Madani :
Anonyme 108387 et Hocine ont raison. Quotas=Assistanat ; nommer des élues est bizarre, comme le dit Hocine. Aussi bizarre que ces femmes qui acceptent et défendent l’idée’.
INconnu :
ce n’est que justice que les femmes soient représentées et elles devraient l’être plus , dans une société machiste ou ne règne que le culte du mal(male) dominant
ALGERIEN MDIGOUTI MIN SYTEME :
IL FAUT PAS ENTRER LES FEMMES AU JEU POLITIQUE AUSSI LES FEMMES MAHGOURIN IL FAUT LAISSER LA PLACE AU COMPETENT SOIT HOMME OU FEMME PEUT ETRE JE TROUVE UNE FEMME VOLE PAS COMME L HOMME IL FAUT LAISSER LA PLACE BARAKET LE PEUPLE HABB CHANGEMENT GOUVERNEMENT DEMISSIONNE LAISSER LA COMPETANCE NOUS SOMMES EN 2011 ET NAMCHIY AVEC MENTALITE DE 90 LA GEURRE ET DICTATURE
Commentaire n°108603 :
C’est un sujet bidon, qui ne concerne que les pays sous-développés. C’est la fuite en avant devant l’échec ,en cherchant à gagner du temps par des sujets faux-fuyants .
Hocine :
Salam à tous, Meriem, Je pensais bien que certaines femmes tomberaient dans le piège. Malheureusement, je ne me suis pas gouré. À vouloir être sur tous les fronts, la femme se trompe d’ennemi ! Ensuite, vous affirmez sur ce forum qu’il n’y a pas de loi écrite sur « les femmes et la politique ». J’espère tout simplement que vous détenez l’information d’une source sure, car je n’en ai aucune idée. Aussi, il me semble que vous confondez système législatif (LA LOI) et valeurs sociales (Les US & COUTUMES d’une société). A ce que je sache, les préjugés sociaux et éducatifs n’ont pas détourné l’électeur de la candidature féminine de Louiza Hanoune ni de Khalida Messaoudi pour ne citer que ces 2 là ! En revanche, ils ont peut être empêché les femmes (individuellement) de se présenter. Si tel était le cas, alors il faut que les femmes arrivent à persuader leurs familles et leurs entourages. Nul besoin de quota. Tout ceci suscite une question. Et si après avoir fixé les quotas, il n’ya toujours pas assez de femmes (...)
Mériem :
@ Hocine, Excusez-moi, mais vous m’avez mal comprise car je dis à peu près la même chose que vous. Ce pourcentage c’est juste un écran de fumée pour couvrir la réalité : ce ne sont pas les textes juridiques qui empêchent les femmes d’être éligibles et élues, c’est la mentalité sociale : celle qui ridiculise une femme qui aurait des prétentions politiques ! Pour ce qui est de : les politiques c’est tous des pourris ! c’est un slogan qui fait bien sauf qu’on oublie une seule chose ; c’est la politique qui régit un pays, le gère et le fait fonctionner , ce qui veut dire, qu’on le veuille ou non, qu’on a besoin des hommes...et des femmes qui s’investissent dans le domaine politique pour cette gestion-là ! Après, bien entendu, il y a les idéologies qui sous-tendent cette gestion politique, il y a l’intégrité et le degré d’engagement, et bien sûr la corruption, les passe-droits ...et le genre de régime constitutionnel qui est à la base de tout ! Le seul avantage que je reconnais cette idée de (...)
bensemra nacer :
dans le fond cette decision est bonne,neanmoins,dans l,etat actuel des choses ,elle va profiter a l,alliace presidentielle et a la mouvance islamique. pourquoi les femmes qui ont des bagages ne sont pas structures dans les partis,elles sont occupees a soigner en temps que medecins,a enseigner, a piloter,a proteger...PAR contre les rentieres du systeme sont structurees dans les partis et associations maisons,ne parlons pas des militantes des partis islamiques ; si l,intention du pouvoir est d,appliquer cette mesure sans arrieres pensees de reconduction de l,alliance presidentielle,il doit prevoir une periode transitoire pour la presentation des candidates en permettant a des listes independantes de le faires sur une base professionnelle ou autre ,de facon a avoir une reelle representativite des femmes et non des marionnettes de service structuree dans des associations ou des femmes alibis dans des les partis au pouvoir (...)
Madani :
www.tsa-algerie.com/politique/conteste-le-projet-de-loi-pourrait-etre-rejete-par-l-apn_17166.html @Meriem Vous avez raison sur le probleme de Mentalite’ mais c a vous les femmes de nous forcer le destin—le votre—en occupant le terrain etc. Cordialement.
khali :
parmi Les critères essentiels que doit rempir un élu, l’amour u pays le respect es siens, la recherche de l’équité et la justice la prédisposition e servire son pays , ses compatriote, le refus de l’ingérance occidental et l’indépendance de ce cancer qu’est l’occident le rejet du complexe ’infériorité et l’assurance en soi , sa religion , le reste est secondaire, femme ou homme soyez les heureux (élue)spar les urnes et non par décision politique d’un parti au pouvoir salam
Mériem :
@ MADANI Merci pour l’article, intéressant à plus d’un titre... Et je suis totalement mais alors totalement d’accord avec vous : c’est à la femme de compter sur elle-même pas seulement pour des élections mais surtout pour sa place dans la société qu’elle soit femme travailleuse ou femme au foyer, je ne discute jamais ce choix - bien que personnellement je pense que la première des libertés c’est la liberté financière et les responsabilités qui vont avec - La femme algérienne prouve chaque jour qu’elle a un rôle à jouer dans ce pays à tous les niveaux sauf que les habitudes ancestrales ont donné de mauvais réflexes aussi bien pour la femme qui pense être incapable de et à l’homme qui pense aussi qu’elle n’est pas capable de grand chose ... oui à elle de montrer que... pour le bien de la société toute entière ! Nos filles et nos fils nous donneront, je pense, quelques leçons dans un avenir proche (...)
Madani :
@Meriem : Vous avez mis le doigt la ou il fallait : L’indépendance financière de la femme est un must pour son affranchissement et émancipation. Bonsoir.
Ghani :
Dabord, Est-ce que cette decision est constitutionelle ?...Somme nous- comme societe- plus avances en matiere de liberte de la femme que beaucoup dautre pays d’europe ou damerique, qui n’ont pas pris une telle decision ??..Ils ne l’ont pas prise simplement car ce sont des pays de droits..Qui savent donner a chacun de leur citoyen ses droits..Pas plus que ces droits..Il n’ya que dans les pays du tiers monde que l’on trouve ce geore de decisions spectaculaires...C’est ridicule !!!

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus