Accueil > Evénements >

17 octobre 1961 : 50 ans après, les Algériens de Lyon et sa région se souviennent

lundi 17 octobre 2011, écrit par : Setif.Info, mis en ligne par : Boutebna N.

Commémoration du 17 octobre à Lyon en 2010, en présence de Sabiha AHMINE et de témoins vivants des événements

Il y a 50 ans, le 17 octobre 1961, des milliers d’Algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre feu discriminatoire qui leur avait été imposé par la Préfecture. Ils défendaient leur droit à l’égalité, leur droit à l’indépendance et le droit des peuples à disposer d’eux -mêmes. La manifestation était pacifique mais la répression policière fut terrible et brutale. La dépêche de la radio « Lyon Première » annonçant l’événement du lundi prochain explique que « plus de 200 morts, plus de 2000 blessés, des milliers d’arrestations et le transport des manifestants dans des camps d’internement provisoires ».

Un rendez-vous est fixé à Lyon le lundi 17 octobre 2011 à 18h30, Quai Victor Augagneur au coin du pont de la Guillotière, en face du manège, en haut des gradins du Rhône pour commémorer cette date tragique. Cette cérémonie sera suivie d’un jet de fleurs dans le Rhône à la mémoire des manifestants noyés dans la Seine et d’une minute de silence.

A Lyon comme sa région on constate ainsi ces dernières années l’émergence de plusieurs collectifs agissant dans le sens de cette démarche de vérité et de justice. Depuis 2001, chaque année a lieu à Lyon un rassemblement citoyen pour faire connaître ce que la presse et les autorités ont voulu cacher en 1961 et jusqu’à nos jour.-Cette commémoration est une démarche républicaine et citoyenne qui doit déboucher sur une reconnaissance, par la France, du massacre et des violences qui se sont déroulées en son nom et sur l’instauration de lieux de mémoire" explique Mme Sabiha AHMINE, ancienne adjointe au maire de Lyon et membres fondateur du Collectif Lyonnais du 17 octobre. Ce collectif composé d’associations comme Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme, attac Rhône, Ligue des Droits de l’Homme, Maison des Passages, Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples, Parlons-En, Parti des Indigènes de la République, Survie et bien d’autre comme la Maison des Passages ou Radio Canut, luttent avec courage et ténacité pour faire de la reconnaissance de la mémoire oubliée du 17 octobre un moyen de dialogue entre les peuples..

Les festivités commémoratives du 50ème anniversaire du 17 octobre , qui ont déjà commencé dès le vendredi 14 Octobre a à la Maison des Passages de Lyon, en présence de plusieurs personnalités dont Mme AHMINE, ont été l’occasion d’un symposium de spécialistes comme Jim HOUSE, (Professeurs anglais et historien spécialiste du 17 octobre à l’Université de Leeds - Royaume-Uni), Linda AMIRI, (historienne de Institut d’Etudes Politiques - Strasbourg) ou Gilbert Méynier, spécialiste de la guerre d’Algérie. A son habitude, lors de cette rencontre Mme AHMINE a salué le courage et la détermination des intervenants à ce colloque citoyen.


Partager cet article :
14 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°111905 :
200 morts ,il y a mieux : Ben Talha 400 morts et dont on ne commémore pas l’évènement .....
khelifa elbeurri :
Salama 3alaikoum, Une pensée pour ces centaines de victimes de la barbarie des policiers de Papon et du pays des Droits de l’Homme. Et une pensée particulière pour la petite Fatima Bédar, agée de 15 ans, jetée dans l’eau et retrouvée 15 jours après. Meurtre ignoble, transformé en soi-disant suicide, par la police de l’époque...... Nous espérons une reconnaissance de ces crimes contre l’Humanité, par l’état Français avant le 05 juillet 2012..... Afin que le peuple Algérien et le peuple Français puisse voir l’avenir sur de nouvelles bases. Allah yarhame alchouhadas al abrares !
Commentaire n°111909 :
Il y aussi ces derniers des coptes assassinés par l’armée égyptienne avec l’aide des baltaguiyas
kadour :
Réponse pour anonyme, Aucun n’être humain, aucune personne digne de ce nom, ne souhaite une mort ou un massacre pour un autre, quelques soit la religion ou la couleur. la négation d’un massacre ou d’un crimes est toujours une injustice. Les algériens qui on fait la révolution contre un système coloniale, connaissent ces valeurs de l’humanité et ne s’amusent jamais à donner des leçons aux autres. Personne ne veut nier et ne vous interdits la commémoration des massacres de bentalha ou des côptes. Aucun peuple, aucun état ne fait dans la négation de ces deux crimes, sauf les fachos... Or ce n’est pas le cas du 17 octobre et des autres victimes colonialistes qui sont aujourd’hui humiliées. Votre stratégie visant à diviser et à discriditer le combat anticolonialiste doit être démasquée. Un grand merci aux lyonnais et sabiha ahmine qui, en poursuivant durement le combat pour la vérité et la justice, nous donne une leçons de (...)
kadour :
Réponse à anonyme, Sauf les fachos et leur copains colonialistes, personne ne veut nier les massacres des coptes ou de bentalha. ET leurs commémorations ne sont pas interdites. Or ce n’est pas le cas pour le 17 octobre et ces victimes qui sont toujours humiliés. Votre problème est que vous maitrisez mal les stratégies de divisions et autres techniques de camouflages néocolonialistes. Tomber les masques. Grand merci pour ces lyonnais et lyonnaises comme sabiha ahmine et d’autres, qui luttent durement pour la justice et la vérité aux pays des droits de l’homme, et nous donnent chaque jour des leçons de dignité et de courage.
INconnu :
et l’Algérie et les Algériens aujourd’hui .........?
hadj ahmed :
IKHOUANY LA TANSAOU CHOUHADA’AKOUM .... n’oublions pas que c’est par leur martyr que nous sommes libres aujourd’hui, ou tout au moins que nous sommes sencés l’être . Depuis leurs sépultures, ils continuent encore et toujours à nous défendre ... La preuve en est, que ces jours-ci ils ont réussi, même morts, à mettre l’Algérie au devant de l’actualité . Et cela envers et contre tous les prédateurs des richesses du pays qui voudraient faire oublier l’Algérie , afin qu’ils puissent continuer leur pillage en toute discrétion . Leur sang coule toujours dans mes veines .... Je leur rends un grand hommage, et un sublime recueillement, et je salue leur immense courage, du fin fond de mes tourments . Une prière pour eux : Bismi Allah arrahman arrahim Alhamdou lillahi rabi l’3alamin arrahman arrahim Maliki yaoumi din iyyaka na3boudou ou iyyaka nasta3in ihdina sitat al moustaqim sirat alladhina an3amta 3alaihim ghairi l’maghdhoubi alaihim oua la adhalin SALAM à tous et à toutes (...)
THIZIRI :
Les victimes de 17/10/1961 sont tous des Kabyles, sans oublier ceux qui ont donné leurs vie en Algérie pour que ce pays si cher à nos yeux existe, pour que des Algériens soient dignes, je suis fier d’être de cette région, mais parfois triste quand je vois les minables que nous avons au pouvoir !!!!!!!!!!!! Et comment ils ont diabolisé la KABYLIE 90 % des hommes du pouvoir sont tous de la ville de Tlémcen, et personne ne se pose la question, aucune justice dans la répartition des richesses, nord, sud, est et ouest, surtout le sud, ils prennent le pétrole et laisse la population dans la misère, un pouvoir qui est encore plus dangeureux que les colons, il passe son temps à diviser pour bien régner !!!! Au lieu d’investir pour construire le pays et instruire le peuple, ils remplissent les comptes en banque de suisse et envoient leurs enfants dans les grandes écoles de France ou USA !!! J’ai visité plusieurs villes et villages Algériennes, la différence tape à l’oeil, c’est trop graaaaaaaaaaaave, (...)
Ben Toumert :
Thiziri encore ne fois rien n’est tout noir,rien n’est tout blanc,tout est gris notre histoire comme l’histoire de tout les peuples est grise c’est faux de dire que toutes les victimes étaient kabyles,beaucoup étaient kabyles,la majorité peut etre mais pas tous et ils étaient là pour une cause nationale ;ceci pour le passé. pour le présent,il est tout aussi faux de dire que 90% des hommes du pouvoir sont de Tlemcen car dans ce meme pouvoir il y a des kabyles(bien plus puissants que les gens de Tlemcen),des gens de toutes les régions d’Algérie comme il ya des opposants kabyles et des opposants tlemceniens et autres. pendant la guerre de libération il y avait des kabyles,des tlemceniens et autres dans les rangs de l’Aln,il y avait aussi des kabyles ,des tlemceniens et autres dans le camp de la France maintenant pour les gens du sud,il y a beaucoup de vrai mais il faut etre objectif ;beaucoup d’entreprises algeriennes refusent d’employer nos compatriotes dus Sud sous le pretexte qu’ils sont (...)
thiziri :
Les martyrs est un fond de commerce du pouvoir en place depuis 1962 !!!!! La preuve, nous avons un homme sans bac et qui n’a aucun respect aux Algériens et à l’Algérie, comme président !!!!!!!!!!!!!!! Il n’a jamais condanné le terrorisme avant qu’il soit président, et pire encore il les a libérés pour foutre la merde après !!! Alors qui divise les Algériens, une simple citoyenne avec un seul commentaire ou la machine de destruction de l’Algérianisme authentique ? Hélàs !!
Iccer agur :
LA MAJORITE du mejliss echouri du parti dissou (fis)c’est des kabyles !@ ?
ali :
Celui qui n’a pas de mémoire n’a pas de personalité.
Ben Toumert :
Thiziri je n’arrive pas à vous suivre martyrs fond de commerce,un homme sans bac,qui na jamais condamné le terrorisme,la machine de destruction de l’algérianisme authentique je suis un peu perdu que le pouvoir divise pour régner,je veux bien mais vous nous présentez tous les kabyles comme des anges et tous les tlemcéniens comme des démons.alors ?si ce n’est pas de la division,ça y ressemble maintenant je maintiens que beaucoup font des martyrs leur fond de commerce et je pense que le Fln,l’Aln,les martyrs n’appartiennent à personne et que personne n’a le droit de se les approprier
thiziri :
Iccer agur Ce qu’il faut savoir c’est que le pouvoir Algérien s’est tellement acharné sur cette région pour faire d’elle un vrai PECHAWAR, qu’il y a plus de mosqué en Kabylie et d’écoles coraniques (zaouiyas) que sur tout le territoire d’Afrique du nord. Malgrè ça la Kabylie résiste, nous sommes loins d’être des TALIBANS et pas de chadors chez nous, et en 1992 le FIS a gagné partout en ALgérie sauf à TIZI_OUZOU, BOUGIE, BOUIRA et BOURDJ BOURRARIJ, vous pouvez le vérifier mais ce que vous dites c’est juste de l’intox comme ceux qui nous appelle HIZB FRENSA alors qu’en ce moment même, les médias français sont à Tlemcen pour proumouvoir notre FAKHAMATOUHOU et son pouvoir !!!!!! Les Algériens sont différents des tunisiens, hélàs !! Les Algériens surveillent toujours les Kabyles et laissent les mafieux qui sont la cause de notre malheur tout faire, alors un coup nous sommes des sionistes, un coup nous somme hisb frensa, et maintenant nous sommes des islamistes, il faut vous mettre d’accord, parce qu’on ne peut pas (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus