Accueil > Evénements >

Les jeunes travailleurs en pré-emploi réclament leur titularisation

dimanche 11 décembre 2011, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Prés de deux cents (200) jeunes venus de différentes régions de la wilaya de Sétif se sont rassemblés samedi matin devant le siège de la wilaya pour réclamer leur titularisation dans leurs sociétés et établissements publics respectifs suite à l’expiration de leurs contrats de « pré-emploi ».

Certains d’entre eux déclarent dans un quotidien national qu’ils exercent pendant plus de 5 ans alors que leurs situations restent obscures malgré les promesses de titularisation de la part de leurs responsables.

Le circulaire n° 04-19, datant du 25 décembre 2004, ordonne les entreprises et les organismes privés ou étatiques à avoir recours aux services de l’agence de l’emploi (ANEM), pour tout recrutement de personnel avec des contrats à duré déterminée (pré-emploi) et un salaire avoisinant les 12.000 DA. Cette mesure a été accueillie avec joie et a redonné plus d’espoir aux chômeurs de toute la région de Sétif.


Partager cet article :
33 commentaire(s) publié(s)
nacer bensemra :
ils ont raison ,on les exploitent pour un salaire de misere ,mais des qu,il y a un emploi ,on le reserve au amis
khali :
des etablissements de l’éducation nationale, des hopitaux , des banques etc. , en manque de personnes, alors que le pré-emploi cartonne seuls des irresponsables qui veulent mettre le feu dans la maison Algérie peuvent imaginer et créer cette situation ces jeunes qui ont fréquetés les universités sont poussés à devenir des voyoux chose qu’il refuse pourqoui nos jeunes , les moins jeunes et les plus grands deviennent des haraga ? c’est très simple, c’est la mal vie qui les pousse à agir de la sorte pourquoi les enfants des hommes politique ne sont - ils pas touchés par ce phénomène de haraga ? c’est aussi simple parceque ses enfants ( d’une autre algérie) sont pris en charge financièrement et socialement par leur parents sur le compte du bubjet de l’état et des facilitation de voyager la stabilté du pays passe par le travail la justice et le (...)
khali :
des etablissements de l’éducation nationale, des hopitaux , des banques etc. , en manque de personnes, alors que le pré-emploi cartonne seuls des irresponsables qui veulent mettre le feu dans la maison Algérie peuvent imaginer et créer cette situation ces jeunes qui ont fréquetés les universités sont poussés à devenir des voyoux chose qu’il refuse pourqoui nos jeunes , les moins jeunes et les plus grands deviennent des haraga ? c’est très simple, c’est la mal vie qui les pousse à agir de la sorte pourquoi les enfants des hommes politique ne sont - ils pas touchés par ce phénomène de haraga ? c’est aussi simple parceque ses enfants ( d’une autre algérie) sont pris en charge financièrement et socialement par leur parents sur le compte du bubjet de l’état et des facilitation de voyager la stabilté du pays passe par le travail la justice et le (...)
setifien :
12000DA , what kind of bullshit is that ????!!! , that’s a f...ing disgrace !!!! sans parler du logement ,et le fait qu’un jeune de 30 ans habite encore chez ses parents , 12000DA = si tu loues un appart tu ne manges pas , si tu manges tu est un SDF ou un Bigbaby chez ses parents ...... vraiment je suis tellement indigné.......
hebbache said :
bonsoir, c’est suite à l’experience que j’ai vecue avec ces jeunes de pre emploi, que je conseilleles responsables de les prendre en charge(c’est une veritable richesse) mais c’est bien dommage dans notre beau pays le recrutement se fait par relation(donnant/donnant) sans rancunes
khali :
non seulement ses jeunes sont sous estimés par l’état mais ils sont détester par les travailleurs des entreprises publiques parcequ’ils sont sérieux dans leur travail ils sont non seulement méprisés par un état qui ne se respecte pas, mais ils le sont pas les bras cassés des entreprise publiques qui ont peurs d’eux et grants de pesdre leur responsabilité aquise par ancienneté par copinage et non par comptétence. ils fonds d’excéllents travails malgré le fait qu’ils ne sont pas encadrés pécevérez dans votre revenication , l’avenir vous appartient où sont les élus, les organisations des droits u travail, les inspecteurs du travail, la justices, la morale ? bon courage salam
khali :
l’une des meilleures réponses des jeunes en particulier c’est la réaction de ces jeunes« Mazel El Kheir » au secours des SDF rien que pour cela, il faut aider nos jeunes salam
bichou :
Il est grand temps que le peuple réclame l’alternance dans toutes ses formes politico-économiques. Le dictat de la classe gouvernante sous la houlette de sieur Ouyahia, a conduit le pays au chaos. Dire que le pays ne compte que 2,5 millions de chômeurs défraye la chrnique. Pour eux des millions de jeunes ont été intégrés dans la vie professionnelle . D’après ce qu’on entend, le marché du travail en Algérie est en boom mais le nombre de Hittistes , par contre, augmente affreusement. Cw paradoxe démontre l’incapacité de nos dirigeants de diriger le pays qui effectivement est en effervescence mais ne servant que la nomenclatura et les étrangers à qui elle a fait appel pour l’aider à se consolider dans ses tentacules dans le pouvoir qu’elle n’est pas prête de céder à la nouvelle génération, malgrè le changement du monde entier qui obéit à la nouvelle donne politico-économique. A ces jeunes de ne pas baisser les bras et de continuer à faire valoir leur droits les plus pré, après (...)
ben ali :
l’algerie ne peut pas devenir un pays de fonctionnaires -d’une part parce que ceux qui sont deja la sont non productifs et que si ils ameliorait juste de 10% cette productivite on serait sans doute en surreffectif ...le fonctionnaire qui arrive a 10h alors qu’il commence a 9h du matin , celui qui fini a 11h30 alors que la pause dej est a 13h ...et quand ils sont a leur poste faut attendre qu’il est fini de traiter les dossiers des amis ...y en a meme qui pointent et qui sortent se balader au frais du petrole de hassi messaoud ...on peut pas demander a l’etat d’embaucher tous les jeunes sans travail , il appartient aux entreprises privés de se developper et d’embaucher -il faut que nos entreprises attaquent des marches inconnus et que notre jeunesse suivent en fournissant l’effort de la mondialisation de l’economie .Si les chinois sont la ,c’est aussi parce que chez nous cette culture du travail n’existe pas ...si des entreprises algeriennes s’etaient chargé de l’autoroute est ouest on (...)
setifien :
l’ Algérie est entrain de faire passer une chance dont tout autre pays rêve ,celle d’avoir un bon pourcentage de jeunes , ces jeunes qui sont à la fois une force humaine , et une bombe à retardement , car ces jeunes vont vieillir un jour , et se sera la CATASTROPHE pour ce pays......
jalel :
Le système algérien ; on a une production de cons qui sortent de l’université avec un objectif de gagner une place dans doula pour ne rien faire et être payé par l’argent du pétrole.moi je n’accepte pas ça !! Vive le capitalisme, et les pays du nord, si tu n’a pas de compétences tu est dans la rue. Et enfin merde au système algérien qui t’oblige a devenir médiocre.
ben ali :
c’est un pays d’assister faut savoir reconnaitre des verites qui s’imposent ,je suis sideré de voir certains comportements de notre societe -tous ces jeunes demandent a travailler pour la fonction publique -generalement ils sont le plus souvent attiré par les postes de douaniers, de postier ou un poste administratif a la mairie ,de l’enseignement ou alors ils veulent finir gendarme ou policier-on se demande pourquoi ?...pourquoi ces jeunes ne revent pas de devenir des entrepreneurs ,de ceer une micro entreprise qu’ils developperont et embaucheront a leur tour...ce qui les interesse c’est la planque tranquille ou ils amelioreront le quotiden avec des pratiques maffieuses ...en europe les gens se debrouillent seul , les jeunes creent des societes de nettoyage , des entreprises aux services de la personne, la garde d’enfant , des start up ineternet ect....les parents en europe n’arrivent pas a s’assumer eux meme pour assumer des enfants de 30 ans comme chez nous :voiture ,un etage de la maison (...)
Commentaire n°116298 :
jalel du calme ya khoya,pourquoi tu méprise ces jeunes là, avant de parler de capitalisme,avant de parler de compétences, il faut parler comment acquérir ses compétences dont tu parle, l’université forme seulement pour la recherche, aucun partenaire socio économique ne travail avec les universités & aucun n’en veut, pourquoi ? parceque on fait que du import-import, comment veut tu que ces jeunes trouve la bonne formation ? seulement ceux qui ont de la Maarifa qui travail dans les postes qui demandent des compétences et ceux qui n’ont pas de maarifa et ont de l’argent ils peuvent acquérir ces compétences à l’étranger pour se former ensuite revenir au pays quant à ceux qui n’ont ni maarifa ni argent ils sont dans la hogra totale d’un systéme injuste qui les forment en 5ans à rien faire ensuite ils les exposent à la réalite. Le probléme ce n’est pas le manque de motivation et de jeunes,mais le manque d’encadrement et de vision de la part des décideurs qui s’en foutent royalement du sort du (...)
Gomez :
En Algérie peut-être plus qu’ailleurs, l’accès à l’emploi « permanent » reste « un défi, sinon un privilège pour une minorité ». Les difficultés à trouver sa place dans la société font douter nos jeunes et assombrissent leur vision du futur. Ils sont de plus en plus désenchantés, et manquent de repères et d’un projet de société. Plus d’un jeune Algérien sur deux pense que « les choses ont évolué négativement » depuis octobre 1988 et reste persuadé qu’il vivrait mieux ailleurs. Ceux qui ont réussi à partir, au péril de leurs vies, travaillent dans des vergers en Espagne, ou encore gardiens de nuit en Angleterre. beaucoup d’entre eux vivotent en pratiquant des petits commerces : tabac, vêtements, portables. Ils ont perdu tout espoir d’acquérir un travail stable. Le pré-emploi est censé être une mesure transitoire et pas la règle pour aider a la réinsertion sociale de ces (...)
parler en chiffre :
le fait de parler c’est une méthode ou une phase d’accalmie transitoire mais on va récolter ce qu’on a semer ,12000 DZD contre appartement 12000000 DZD qui veut dire 1000 mois ( ليلة القدر ) 83 ans et il a commencé a 30 ans ça fait a peu prés 113 ans propriétaire d’un apparte (si le prix reste stable) quel paradoxe 400 DZD par jour = 850 g de raisin
Zombie :
Jeune, nouveau diplôme cherchant un travail stable. Et dans tous les établissements, entreprises Privée ou étatique que j’ai contacté aucun d’eux n’a de poste disponible (Sois disant) pourtant si on leurs propose un contrat ANEM (pré-emploi) là ils sont tous d’accord et vous file le sale boulot et sans aucune autre rémunération à part les 15.000 dinars offerts par la l’État.
Gomez :
A ceux qui ouvrent toute grande leur gueule sans vraiment comprendre la nécessité, non seulement pour ces jeunes d’avoir des emplois stables, mais également celle pour le pays d’avoir une population active importante, je dis ceci : Il est plus que jamais nécessaire d’élargir la base active de cette frange de notre population que représente nos jeunes et de leur garantir des emplois bien rémunérés et avec des contrats décents. Pratiquement dans tous les pays du monde, le fardeau du financement des régimes de retraite est financé par une population active jeune. Le principe est simple : les actifs payent les pensions des retraités. Lorsqu’un actif cotise pour sa retraite, le montant de cette cotisation est en réalité utilisé pour payer les pensions des retraités. Ce système est donc basé sur la solidarité mais son bon fonctionnement n’est garanti que si la proportion d’actifs par rapport aux retraités reste élevée. C’est ce qu’on appelle la pyramide des âges Le régime de retraite actuel est financé (...)
Gomez :
La retraite repose donc sur le travail des jeunes. C’est parce que les gens travaillent et qu’ils cotisent qu’ils pourront jouir d’une retraite. Une masse salariale importante est une source de revenus importante qui permet d’apporter une plus value générée par la richesse du travail collectif. Autrement dit, le niveau des retraites est calculé en fonction de la richesse du pays et du nombre d’actifs. De fait, quand la croissance se développe et que le pays s’enrichit, tout le monde en bénéficie, y compris les retraités. Nous avons plus jamais besoin d’une politique de l’emploi ambitieuse. La plus grande menace pour notre système de retraite est le chômage et, par conséquent, l’objectif premier devrait être de garantir que chaque personne qui souhaite travailler puisse effectivement avoir un emploi et participer ainsi au financement des retraites. L’absence d’une population active jeune viendrait alourdir excessivement le coût du travail, réduisant ainsi notre compétitivité dans un contexte (...)
Gomez :
N’oublions pas que beaucoup de jeunes ont a leur charge des personnes âgées qui ne sont plus en mesure de travailler, ou encore des mamans qui ont perdu leurs maris de manière précoce. Leurs titularisations est bénéfique aussi bien pour leur famille que pour l’ensemble de la societe civile. N’oublions pas qu’un jeune sans emploi peut tomber dans la grande criminalité, et son hébergement en milieu carcéral peut vous coûter plus cher que sa titularisation.
chafia bella :
le preemploie est une humiliation pour l universitaire soi pour la paye ou l acceuil ou leur vecu quotidien au sein de leur emploie es logique qu un medecin architecte etc touche 1500 da par mois je demande aux chefs des hisbs de nous repondre et specialement mme luisa hannoune
setifien :
pour celui qui dit qu’en europe les gens se débrouillent tous seuls ? j’ai été en france ,j’ai vue que l’état français était plus SOCIALISTE que notre présumé état socialiste , y a pas de capitalisme plus draconien que le notre entre , celui qui a dit ’l’état n’a pas a assumer ..... , je lui répond qu’en france par exemple ,avec le tiers du smic tu peut avoir un logement , alors qu’ici avec le double du smic tu crèves de faim , il ont le RMI le chômage , des allocations familiales convenables , les APL , cut that bullshit please !! un étudiant français avec sa bourse peu s’acheter une voiture , alors que son homologue algérien ne perçoit que 30euros chaque 3 mois ??ne lui permet même pas de s’acheter des habilles convenables ???!!!!!le dernier des travailleurs européens peut voyager comme il veut autour du monde alors qu’un père de famille algérien son unique préoccupation c’est de se lever à 3 heure du mat pour remplir ses Bidons et Bettiya , .......... je suis pour que les jeunes puissent réaliser ses (...)
Anonyme-116298 :
Bien dit Gomez +1000 Les gens d’ici au lieu de soutenir les jeunes ils les méprisent,je suis vraiment dégoûté ! Je suis un jeune universitaire (ingénieur BAC+5) diplômé dans un domaine technique & je suis le majeur de ma promo,motiver/attirer plus par le domaine industriel que le domaine de la recherche scientifique, il y a 2ans je me suis décider de ne pas continuer en post graduation et d’essayer le monde industriel en cherchant des entreprises qui conviennent à ma formation, sauf que depuis deux ans je trimbale sans arrivé à m’insérer avec le pré-emploi, premièrement impossible d’acquérir de l’expérience professionnel où on m’a assigné un poste hors domaine que n’importe qui pourrai le faire et comme si ma formation universitaire de 5ans été une perte du temps précieux de ma vie et une perte d’argent à l’état, en plus de la maarifa qui vous détruit, deuxièmement, je vous le dis franchement , le pré-emploi est créer pour rendre les riches plus riches, je vous informe que c’est l’état qui paie les employés (...)
setifien :
le plus ironique dans tout ça !!! le plus malheureux ,c’est ce même état qui malmène ces jeunes , c’est celui qui les avait inculqués cette CULTURE DE LA DEPENDANCEà l’envers de l’état, à travers ces discours démagogiques, compris dans les manuels scolaires ,et datant des années mille neuf cents TAYECH..................
setifien :
autre chose ,on dit souvent c’est l’état qui... l’état par ci l’état par là , faut pas oublier aussi que le ses jeunes sont pour la plus part incompétents ,pas sérieux , corrompables si j’oserais le dire , et je pense qu’ à mon humble avis ce n’est pas que la faute de l’état , la plus part des jeunes préfèrent quitter les CEM et les lycées de leur plein gré ,ce jeune là, c’est pas l’état qui l’a empêché de s’éduquer .,en plus il veulent tous travailler dans des bureaux ou avoir des boutiques (ragda w tmanji avec rien en échange ).............. si on se mets à parler ça sera interminable ,en tout cas je souhaite tout le meilleurs pour l’Algérie ........surtout je souhaite la meilleure éducation possible pour les générations à venir ... parce-que nous somme MALHEUREUSEMENT un peuple mal-éduqué (illa man ra7ima (...)
nacer bensemra :
on a beau discuter sous tous les angles possibles et inimaginables,la triste realite est que ses mesurettes ne sont prises que pour calmer le front social,elles n,ont aucuns effets ni sur l,economie nationale ,ni sur l,emploi,tant que le systeme distribue la rente en fonction des allegeances et non sur le merite et la competence,et qu,aucun programe serieux de developpement n,est lance ,la situation ira en s,empirant ,car la devise du pouvoir est ,menhoum oua ilayhoum.
ben ali :
...mon ami je ne sais pas dans quelle france tu as vu tout ça parce que celle que je connais moi en 2011 elle ressemble pas a ce que tu racontes -j’ai peur qu’avec un tel discours tu pousses les harragas a traverser la mer avec sur des pneus !....c’est avec ce genre de discours simpliste que nos jeunes ne revent que des avions et des bateaux en partance pour un pretendu paradis -alors qu’une fois arrivé en france ils constatent qu’ils ont les pieds en enfer ...la seule chose qui les retient de retourner au pays c’est la fierté bien connu de l’algerie , revenir c’est assumer l’echec !....avec un smic ici a 1100 euros net ( oui je sais ca fait 14 millions la bas ok !) mais il paie son studio trou a rat a barbes a 600/700 euros , il paie son edf et gaz a 100e les 2 mois si il chauffe pas trop l’hiver -il mange 150/200 euros en faisant attention -il paie sa carte de transport carte orange a 60€ (la 2 zone sinon c’est +)-il economise pour payer aussi ses impots en septembre environ 500/800€ par an + (...)
ben ali :
la flexibilité du monde du travail voila le secret : il faut laisser les entrepreneurs travailler et ne pas leur imposer des salaires minimums , des regles qui ne peuvent pas s’appliquer de la meme façon partout en algerie ...par exemple la grille des salaires ne peut pas etre la meme dans toutes les regions d’algerie ! imaginons un entrepreneur qui construit une residence a setif et un autre qui construit une residence dans une petite ville de campagne ou l’immobilier n a pas la meme valeur ,pourquoi doit on payer de façon identique le maçon qui travail a setif et celui qui travail dans cette petite ville de campagne ? il faut creer des zones franches et de flexibilités pour que les projets soient rentables , c’est cela qui bloque le developpement des regions en algerie et qui creent ces flux vers les centres villes ...il faut liberer les frontieres pour que nos entreprises puissent exporter meme si c’est des produits locaux ,il faut developper cette culture -il faut aussi rendre (...)
setifien :
mon frère , du moins de ca que vous veniez de dire ,avec un SMIC en france en vis dignement , pas besoin de personne , ici avec le smic tu crève de faim , concernant ce que tu viens de dire , l’ansej ils te filent 800000 DA pr construire une maison ???????, ? tu sais que l’immobilier à sétif est plus cher que dans des villes préstigieuses françaises ??? c pas un discourt simplistes , je te pose une questions ; en algérie est ce qu’il y a les APL ?? est ce que’en a des bouses convenables pour les étudiants ???? c tout à fait incomparable , certes en france c’est pas le paradis , mais en algérie c sur que ses l’enfer des jeunes , et je n’incite pas les jeunes à prendre les bateaux .... mais la réalité elle est comme ça ....... , un français qui a plus de 18 ans ,s’il bosse il peut s’émanciper , alors qu’ici un homme de 30ans est tjr dépendant de ses parents , je suis comme toi contre cette politique de prêts mal étudiés que fait l’ansej pour absorber la colère des jeunes (diplômé ou non) , il faut une (...)
ben ali :
Un etudiant algerien est pris en charge au niveau de son logement , la nourriture est gratuite je crois ou tres peu cher car subventionnée...en france si tu as la chance d’avoir un logement au crous tu paies quand meme un loyer (meme si c’est pas comme dans le privé mais faut compter 200€/300€ facile par mois ) et la nourriture est payante ...et si tu as pas la chance de passer par le crous , tu loues dans le privé et la c’est tres tres cher -tu as des apl en fonction de tes revenus mais beaucoup d’etudiants sont obligés de travailler (20h par semaine voir plus )pour certains -donc c’est dure aussi et crois moi certains sont dans une situation precaire ....la bourse ne suffit absolument pas et les parents sont pas toujours present .Tout ca pour te dire que la vie est dure partout ...wellah mon frere aujourd’hui les algeriens de france vous envient sauf pour la liberté d’expression ,la mentalité -pour ce qui est de l’economie -les jeunes diplomés d’ici revent de dubai pas de travailler a paris (...)
ben ali :
lansej c’est extraordinaire ! c’est magique meme et ca n’existe nul part en europe - un pret bonifie ou tu paies presque rien en interet ou tu as des facilités pour le debut du remboursement ou la somme est enorme ...on peut faire plein de chose avec 250/500 millions , il suffit d’etre malin et de bien reflechir a son projet et surtout de ne pas se lancer comme un mouton dans le transport ou des marchés saturés : il faut accepter de se salir les mains pour reussir ! ou alors il faut etre inventif -tout est a faire au pays ....certains ne font aucune etude de marché et se lancent a l’aveuglette et cela aboutit a un echec evidemment - chez moi au bled dans une petite commune au centre ville avant il y avait 2 coiffeurs ,ils vivaient de leur travail -depuis les prets de lansej 5 autres se sont installés dans la meme ruelle ! non seulement ils vont pas reussir mais ils vont fermer les 2 premiers -et ca pourquoi parce que les dossiers sont pas sincerement montés-les jeunes mentent font (...)
nacer bensemra :
a mr benali,j,aimerais bien connaitre le code d,acces de cette facilite d,obtention des prets ansej,car moi ,j,ai 3enfants tous au chomage et qui ont faits des demandes de prets ansej avec des dossiers bien ficeles et des creneaux non satures comme tu dis ,helas,çà fait plus d,une annee qu,ils voient leurs dossiers reportes de date en date,peut etre attendrons t,ils encore ,car le temps des promesses a de beaux jours devant lui avec les elections legislatives prochaines ;helas ;la trite realite ne beneficient de ses prets que ceux qui acceptent de donner des ristournes ou qui ont des connaissances dans le circuit,ou ceux dont les parents sont responsables et qui utilisent leurs enfants comme prete noms seulement,chiche qu,ils affichent la liste des beneficiaires et on verras lezs memes noms revenir sur les listes de logements ,de prets ansej,de recrutement ,dans ce pays ,il faut avoir un code dnacces specifique et non un dossier d,indigenes de sinistre (...)
ben ali :
mr bensemra ! si le dossier est bien ficelé et qu’il y a un refus demander ou une longue attente ! ecrivez au wali , ecrivez a la presidence de la republique et adresser copie du courrier aux services concerné et au ministere chargé des mesures de lansej !!! bien sur mr benserra vous avez deviné le secret d’un dossier qui passe ,il faut payer -notre pays ne souffre pas d’une corruption bien ciblé -c’est vtoute la societe et ses agents qui le sont et qui vivent de cela -donc il suffirait qu’un agent decide d’abuser de son pouvoir pour encaisser des chipa et faire avancer certains dossiers plus vite que d’autres ou la place des autres ...et meme les demandeurs sont actif dans la corruption car ils sont pret a payer ! !!! quelle reponse vous donner sinon plaindre ceux qui sont sorti des grottes face a l’armée francaise avec un vieux fusil de chasse pour 60 ans apres voir ce pays si cherement defendu etre vendu aux tricheurs et autres profiteurs ! un jour viendra ou cela changera (...)
setifien :
l’étudiant algérien n’est ps du tout pris en charge (sauf pour les externes) mais pour les étudiants de la ville ,ils sont tjr un fardeau pr leur parents, .... j’aurai aimé moi si un étudiant puisse travailler pour payer ses charge comme là bas , mais qui nous bleffons ????? un travailleur à plein temps ne peut pas subvenir aux plus basique de ses besoins ,alors là un étudiant LOL...... C’est TRISTE .................................................................

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus