Accueil > Evénements >

Coups bas et règlement de compte aux affaires religieuses

samedi 17 décembre 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Au lieu de s’impliquer d’avantage pour l’amélioration des cas et la prise en charge des anomalies signalées à travers les lieux de cultes et le secteur en général comme la situation socioprofessionnelle des imams et autres axillaires, leurs droits aux primes, malgré le fait qu’ils exercent 7 jours sur 7, la situation des logements de wakfs, les douches des mosquées gérés par des associations fictives, de la bureaucratie constatée au sein des services de la tutelle et j’en passe, la direction des Affaires religieuses de Sétif n’a trouvé comme chat à fouetter que de s’ingérer dans des affaires qui ne la concerne que de loin.

En effet, les services concernés de cette direction ont adressé une correspondance officielle à la radio pour demander aux responsables de mettre fin à l’émission radiophonique de Fetwa, pourtant animée par des personnalités réputées et dans le domaine puisqu’ils sont des docteurs dans leur spécialité et au sein de la population de par leur tolérance et le traitement adéquat des questions théologiques posées par les auditeurs.

La décision inexpliquée du service concerné s’avère pris comme cible les animateurs de cette émission que l’émission même pour des raisons absurdes, en évoquant que ces personnalités de cultes ne sont pas habilités à exercer dans la Fetwa, or une correspondance du même direction fut envoyée depuis quelques années faisant recommander les même Imams comme étant les meilleurs dans ce domaine alors que ces deux Imams n’avaient pas encore décroché leur diplôme de Doctorat en Fikh et autres spécialités.

Règlement de compte ou décision hasardeuse, peu importe le qualificatif, mais une chose est sure, c’est que les combines douteuses et coutumières, tissées dans les bureaux des services de la direction des affaires religieuses de Sétif ne semblent pas s’arrêter. Pour songer à représenter « dignement » ce secteur, malgré l’installation d’un nouveau directeur et le déménagement vers les locaux flambant neuf.


Partager cet article :
12 commentaire(s) publié(s)
nacer bensemra :
le secteur des wakfs lui aussi n,est pas epargné par la gangrene,je parie que bientot pour mettre en lumiere un protegé,l,emission va etre relancer avec quelqu,un que l,on prepare dans les coulisses ,les elections approchent.
toufik :
نحن مراض بالزعامة لازم شلغام حتى يموت كما يقول المثل فولتى ولا نعفس الكانون
LE FIDEL :
on s’est tellement habituer a chelgham et boudoukha qu’ils font maintenant partie de notre famille . la radio de setif est autonome et n’a pas a obeir aux correspondances des wakfs qui n’ont qu’a balayer devant leur porte au lieu de chercher la pub espece deghayaras.
crocro :
Les imams qui restent à leur postes 7 sur 7 !! Mais tu me fais rire ! Tu ne vis pas en Algérie ou quoi ? Ces messieurs se partagent la galette .L’mam Khatib ?? n’apparait que les vendredis pour nous assommer de prêches des plus banals et nous conseiller de manger du hallal en faisant normalement son travail et en évitant l’absentéisme ; celui des 5 prières apparait un jour sur 2 pour certaines prières à grande affluence ,laissant les autres au mou’adhen et à l’enseignant du Coran...et tout ça en ayant l’échelle 14 de la fonction publique.....
Abous Nouas :
vive la laicité, séparation de l’état et des affaires religieuses. NON à la théocratie, oui, à la démocratie. la religion sphére private. Hug ! à dit géronimo.
tintin130 :
A quand un état laïque !!! Il est prouvé que l’Algérien y vivrait mieux, se laisserait moins rouler dans la farine !!!!
ben ali :
pas besoin de ces cheikhs qui servent a rien , le niveau moral de l’algerien n’a pas evoluer d’un yota depuis des annees qu’ils exercent ! nourri, logé et beneficiant des offrandes , qu’ils refusent rarement ce sont des assistés ...qu’ils exercent une activité professionnelle comme tout le monde-et qu’ils fassent don de leur personne pour la religion si ils sont sinceres ! -ils donnent une mauvaise image a notre jeunesse -ils prechent dans le vide et la societe evolue dans le sens inverse des preches ! soient ils sont incompetents soit on ne les ecoute pas car il y a un decalage entre ce qu’ils prechent et le but recherché !...7 jours sur 7 , ils font quoi franchement ? montent ils des associations pour venir en aide aux demunis ? orientent ils les jeunes vers le travail et la necessité de vivre du fruit de son labeur ? ...on devrait les noter en fonction du classement de l’algerie sur l’echelle mondiale de la corruption et en fonction des statistiques de la criminalité -et si les chiffres sont (...)
lmehdi :
Louable initiative ...une emission a mettre ds les oubliettes
mahmoud :
vive l’Algérie laïque et démocratique
Commentaire n°116972 :
Ils feraient mieux d’aller prier incognitos dans les mosquées pour juger le niveau de lecture du coran des imams. N’EST-IL PAS INTERDIT DE LE CASSER. Je leur suggére de commencer par tebinet.
DIRECT :
POUR ABOU NOUAS HUG MOI AUSSI
JE N’OSE PAS :
Les affaires religieuses en Algérie sont entre les mains des torokias et des communistes enfin des gens sans foi ni loi,la preuve un ministre dont le nom ne peut être cite par un vrai croyant gho........... un responsable au Ministère des affaires religieuses chargé des affaires du HADJ qui n’a jamais visité les lieux saints ( reconnu par lui même lors d’une interview accordée à notre YATIMA Télé ), des directeurs des wilaya illettrés trilingue y compris notre DARDJA (Dialecte), des Imams qui ne savent même pas corriger une erreur dans la salate TARKI3 El Salate, des mosalines barbus et pieds sales , des vendeurs à la sauvette autours des mosquées , des mouslimines qui encouragent la saleté et achètent n’importe quoi devant nos mosquées. Enfin ! Un article qui permet beaucoup plus à ces charognards qui se prennent pour des laïques que les laiques n’accepteront jamais parmi eux , pour verser leur venin sur L’ (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus