Accueil > Evénements >

Coups bas et règlement de compte aux affaires religieuses

samedi 17 décembre 2011, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

Au lieu de s’impliquer d’avantage pour l’amélioration des cas et la prise en charge des anomalies signalées à travers les lieux de cultes et le secteur en général comme la situation socioprofessionnelle des imams et autres axillaires, leurs droits aux primes, malgré le fait qu’ils exercent 7 jours sur 7, la situation des logements de wakfs, les douches des mosquées gérés par des associations fictives, de la bureaucratie constatée au sein des services de la tutelle et j’en passe, la direction des Affaires religieuses de Sétif n’a trouvé comme chat à fouetter que de s’ingérer dans des affaires qui ne la concerne que de loin.

En effet, les services concernés de cette direction ont adressé une correspondance officielle à la radio pour demander aux responsables de mettre fin à l’émission radiophonique de Fetwa, pourtant animée par des personnalités réputées et dans le domaine puisqu’ils sont des docteurs dans leur spécialité et au sein de la population de par leur tolérance et le traitement adéquat des questions théologiques posées par les auditeurs.

La décision inexpliquée du service concerné s’avère pris comme cible les animateurs de cette émission que l’émission même pour des raisons absurdes, en évoquant que ces personnalités de cultes ne sont pas habilités à exercer dans la Fetwa, or une correspondance du même direction fut envoyée depuis quelques années faisant recommander les même Imams comme étant les meilleurs dans ce domaine alors que ces deux Imams n’avaient pas encore décroché leur diplôme de Doctorat en Fikh et autres spécialités.

Règlement de compte ou décision hasardeuse, peu importe le qualificatif, mais une chose est sure, c’est que les combines douteuses et coutumières, tissées dans les bureaux des services de la direction des affaires religieuses de Sétif ne semblent pas s’arrêter. Pour songer à représenter « dignement » ce secteur, malgré l’installation d’un nouveau directeur et le déménagement vers les locaux flambant neuf.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus