Accueil > Evénements >

OPOW Sétif : Les occupants des logements de "fonction" saisis par la justice

vendredi 6 janvier 2012, écrit par : Khalil.Hedna@setif.info, mis en ligne par : Boutebna N.

De nombreux logements de « fonction » appartenant au secteur du complexe sportive de Sétif sont indûment occupés par des fonctionnaires qui n’ont rien à voir avec l’astreinte et ayant récemment bénéficié de logements dans les différents formules.

Ainsi, l’administration de l’OPOW de Sétif a intenté une dizaine de procès contre les indus occupants. Ces logements, faut-il le préciser, sont érigés à l’intérieur des établissements, mais ce sont plutôt des inspecteurs et l’encadrement administratif de la DJS qui continuent à les occuper illégalement.

Toutefois, nous apprenons que des enquêtes sont en cours mais, la conclusion est déjà faite : les indus occupants qui ont des biens ailleurs ou des capacités de se loger par leurs propres moyens seront délogés mais ce ne sera pas le cas pour ceux qui ne disposent pas réellement d’un toit.


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
nacer bensemra :
d,apres l,article ,ils sont des fonctionnaires de la djs,pourquoi sont ,ils loges dans des logements d,astreinte de l,opow d,une part,d,autre part ,la notion de logements de fonction est galvaudees chez nous,dans tous les secteurs d,activites ce ne sont pas les veritables ayants droits qui logent dans les logements de fonction,et ceux qui y logent ou bien ,ils veulent un desistement ou bien ne veulent pas sortir pour beneficier d,un logement social,cet article me donne l,occasion de m,interroger sur l,utilisation actuelle de l,ex djs,beaucoup de choses se disent sur son utilisation,attribution a un bienfaiteur de l,ess par l,ancien wali, residence d,un ex responsable a setif,ne peut t,elle pas resoudre le probleme de ses fonctionnaires ?
srraik :
l’un des soi disant indus occupants a été mis en prison par un abus de pouvoir caractérisé d’un ex directeur de l’opows maintenant on veut le mettre dehors .SI LAMRI ON EST DE TOUT COEUR avec toi. Pour ce qui est des autres cas il faut qu’ils quittent les logements d’astreinte s’ils ont des logements et pour le reste ils n’ont pas ou aller, ils faut leurs trouver des solutions .
cadre de la djs :
les logements de l’opow de setif sont 6.5 dans l’enceinte du complexe du 8 mai 1945 et un autre au niveau du complexe tledjene et a ma connaissance un est occupé par un agent de l’opow et il est toujours en exercice le second est occupé par un inspecteurdu service sport le 3eme par le chef d’unite de la pescine du complexe le 4 par un cadre de la djs affecté a l’opow de setif le 5eme par un cadre aussi affecté au niveau du l’opow aussi est tout ses cadres n’ont rien ni un logement lsp ou bien sociale ou un lot de terrain alors moi je me demende es ses fonctionnaires de la djs de setif affecté en plein temps a cette strecture sont cnsedirés comme des indus occupants..! aussi je vous rappel que notre secteur est le seul qui’il n’a jamais benéficier des cotas de logement comme d’autres alors messieurs un peut de raison et avant d’ecrire n’importe quoi il faut voir reellement la situation et voir les autre secteurs ou leurs fonctionnaires on completement délapider le foncier de setif ansis certains (...)
houda :
Foutez les dehors !!!! ils ont tous des logements ailleurs.
algéria :
c’est le secteur parent pauvre du bled ;ces cadres n’ont jamais bénéficier de quotas de logements sociaux et dieux sait combien ils sont nombreux à n’avoir pas de logements propres à eux comment voulez vous qu’ils puissent mener à bien leurs missions d’éducateurs ;ils peuvent faire des miracles si leurs situations sociaux professionnel s’améliorai ils sont les cadres oublier du systèmes même les dernières augmentations tardes à leur être verser c’est les seules tout secteurs confondus à avoir subis une formation soi disant pour être intégrer dans un grade où d’autres y ont bénéficier sans contre partis malgré qu’ils aient moins d’Années d’études que ceux de la jeunesse et des sports qui dit mieux comme injustice.et on viens nous chanter que la jeunesse et le sport n’arrivent pas à avoir des résultats au niveau international au moment où nos cadres souffres pour joindre les deux bouts et pire ils ont la peur au ventre d’être expulsé par leur logeurs q’ils soient privé ou étatique dans notre cas ci dessus (...)
Azzedine le setifien :
Ya pas que le problème des logements d’astreinte occupés illégalement a relevé vous avez omis les dépassement de l’ancien directeur chlali. que les autorités se penchent sur ses pratiques illégales.
sétifis :
à houda NO COMMENT sinon que : pourquoi toute cette méchanceté et cette haine gratuite de votre part ?!hasbouna allah wa ni3ma al wakil ; vous jouissez du malheurs des autres ma parole ??!!!! time is turning et kama toudine toudane.
ben ali :
oui dehors et paiement des loyers d’occupation depuis l’occupation illegale -c’est comme cela qu’on combat la corruption et l’abus de pouvoir !!! ils ont tous des maisons !personne ne vient au monde dans la rue !.
karim :
le directeur de l’opw veut expulse les fonctionnaires de la djs y’a une personne qui a benificie d’un logement il faut le deloge et le directeur de l’opow qui occupe le poste avec un grade d’educateur lui aussi il faut qu’il soit deloge de se poste laisse la place au fonctionnaire qui remplissent les conditions monsieur KRACHE LE DJS
AZIZEN :
Ya rajala c’est une arme à double tranchant être avec le droit ou etre sentimental et défendre certains gens sans scrupule. Ils ont bénéficié de logments et de lots de terrain mais continuent toujours à occuper des logements déstinés à d’autres. La justice doit faire la part des choses et les responsables doivent faire des enquêtes à ce sujet. Ancien élu de l’APC j’ai eu à gerer ce genre de problèmes. L’APC construisait des écoles avec logements d’astreintes destinés aux concierge et enseignants quelle mettait à la disposition de la direction de l’education. Cette dernière quand elle rencontrait des problèmes avec ses enseignants demandait à l’APC de les éster en justice. N’est ce pas une aberration ?
nazi :
le directeur de l’opow un animateur des colonies de vacances gere une aussi importante strecture quel malheure frappe mon pays ou sont les directeurs a la stature de feu arribi ou bien bella la mediocrité et la dégradation font rage comme un cancer qui ronge un etre humain c’est ça la verité de mon pays
chiat kbir :
les logements de fonction je demande a bouteflika de les interdires tout simplement,
ASMA :
les logements de fonction restent liés à la fonction et dès que l’occupant n’exerce plus de fonction ou change de fonction ou de territoire, il doit libérer ce logement qui revient à son prédécesseur.ça c’est la théorie qui le prévoit mais en pratique, beaucoup de fonctionnaires continuent à occuper ces logements même s’ils n’exercent plus et espèrent bénéficier de désistement, l’acheter pour une bouchée de pain et le revendre au prix fort. C’est le cas d’un e directeur de l’industrie qui occupe toujours un logement de fonction aux tours alors qu’il a quitté sétif depuis des lustres et 3 directeurs sont arrivés après lui. c’est le cas aussi de 2 autres directeurs qui n’exercent plus à sétif et qui continuent à occuper des logements de fonction à l’ex académie de sétif transformée résidence de la wilaya. c’est aussi le cas de l’ex DJS où un logement de fonction est toujours occupé même pas par un ex fonctionnaire qui a quitté la DJS depuis des années mais par un parent à lui...et encore et encore...c’est une véritable (...)
Hogra :
A Asma,pourquoi ne pas parler des villas de fonction achetés a Hydra par ceux qui ont crées la loi de 1989 concernant cessation des biens de l’état ,ils ont crée une loi qui leur va sur mesure,des villas de fonction sur les hauteurs d’Alger achetées au dinar symbolique,si ya loi il faut lAppliquer pour tout le monde,pas uniquement pour les hauts responsables qui n’ont aucun problème pour avoir le désistement,on déloge uniquement les fonctionnaires qui n’ont pas de piston pour obtenir le désistement ?! On a fait déloger des fonctionnaires de leurs logements de fonction pour su un autr bien pistone vient l occuper pour quelques mois et vendre le logement car il est bien place pour avoir un désistement ...arrêtez cette Hogra....matafra ghir fi li maandouche maarifa,,, ! Asma vous êtes moins de la réalité (...)
hadjer :
a sonatrach celui qui a eu un logement astreinte sa devient propriété privée, même après retraite il garde la villa (cas sonatrach hassi messaoud , hassi rmel et in amenas).il faut savoir aussi que l’eau ,l’électricité les réparations sont GRATUITS. ici en Algérie il y a des gens qui ne dépensent même as un dinar, tout est gratuit sans donner un dinar en contrepartie pour l’entreprise. la meilleur c’est ils vivent en famille au sud et en fin de carrière il bénéficie des primes de la zone du sud contraire a ceux qui vivent en célibataire et travaillent 4semaines et 4 semaines de congé, ces malheureux ne bénéficieront pas des primes de zone, leur salaire sera diminuer de presque 40%. c’est un débat à enrichir. merci
centi :
Ma mére est morte de chagrin aprés son expultion de son logement de fonction de la conciergerie de l’ école A Khababa ex Peguin .employée,des écoles depuis des annees59,puis concierge on l’an 1965, avant l’attribution de sa fonction ,ma mére avait son logement cité birguaie. Je veux pas,vous d’écrire la scène d’expulsion très ,très, durs pour elle,voilà L’Algérie d’aujourd’hui

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus