Accueil > Evénements >

Des bijoux fabriqués avec la pièce de 100 DA

lundi 27 février 2012, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Après les histoires liées aux épices mélangées avec les briques rouges et les noyaux d’olive, nous apprenons que le métal le plus précieux, à savoir l’or, est aussi le sujet de la contrefaçon et de la tricherie.

D’après un gérant d’une bijouterie à Sétif, 60 % de l’or vendu n’est pas conforme aux normes. Certains bijoutiers mélangent avec l’or de joaillerie un amalgame métallique prélevé de la pièce de 100 DA lors de la fabrication. En effet, cette pièce contient un métal « mystérieux » qui résiste à l’érosion par l’acide HCl ou nitrique, c’est ce qui rend ainsi le bijoux mélangé indétectable.

En effet, le test par les acides est utilisé par les bijoutiers pour détecter l’or. Ce dernier est insoluble dans les acides contrairement à l’argent et les métaux communs.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus