Accueil > Evénements >

L’université de Sétif s’ouvre à la créativité, à l’emploi et à la création d’entreprises

lundi 14 mai 2012, écrit par : Nadjib, mis en ligne par : Boutebna N.

Consciente de l’intérêt que suscite le dispositif mis en place pour la promotion de l’emploi et la création d’entreprises auprès des étudiants et des jeunes diplômés en général, et des porteurs de projets en particulier, la faculté des sciences économiques de Setif qui compte plus de 8 000 étudiants, a initié une journée d’information et de sensibilisation aux mécanismes de l’emploi et de création d’entreprises en partenariat avec les institutions concernés à savoir : l’ANEM, l’ANSEJ, la CNAC, la DAS, les Douanes et l’office de microcrédit ainsi que quelques entreprises telles SAMSUNG.

Il faut préciser que les responsables de ces institutions se sont déplacés en personne (exemple de Mme Alem) pour faire ce travail de proximité, en allant à la rencontre des étudiants, en animant des conférences et en érigeant des stands d’exposition pour la circonstance.

La balle est dans le camp aussi bien des étudiants, des enseignants, des entreprises mais aussi de toutes les institutions concernées pour faire de cette journée le point de départ d’une mutualisation et d’une synergie plus fortes, plus denses et renouveler cette expérience afin de la rendre plus régulière, plus fructueuse.

Il s’agit aussi de procéder à une évaluation et jeter les jalons d’une réflexion globale, profonde et critique sur ce dispositif en proposant des solutions pour lever les contraintes en la matière
La fac d’économie est la mieux placée, la plus outillée pour accompagner les étudiants à relever ce défi en concrétisant par exemple le projet de pépinières de petites entreprises. A titre d’exemple, la wilaya de Sétif pour se conformer aux normes internationales doit créer des milliers de PME.


Partager cet article :
3 commentaire(s) publié(s)
YACINE BOUGAA :
je salue ce genre de rencontres néanmoins je souhaiterai que l ’université de setif à travers l’institut d’économie puisse faire des études sur les secteurs qui peuvent être financés par les différents dispositifs d’aide à la création de micro entreprise et permettront une activité économique durable et profitable a l’état ( Entrée de devises) et delà notre économie s’éloigne de la dépendance des recettes pétrolières
Charles Stone :
Les étudiants qui saccagent leur propre université ont-ils la capacité de comprendre ce genre de rencontre destinée à l’insertion des jeunes au monde du travail ?
Djilalli :
Ne généralisons pas ! Voyez -vous, au Canada actuellement, peut-on affirmer que les étudiants ce sont des casseurs ?

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus