Accueil > Evénements >

L’université de Sétif honore le Dr Lahcène Ouahab

dimanche 20 mai 2012, écrit par : Nabil Foudi, mis en ligne par : Boutebna N.

A l’occasion de la journée de l’étudiant, l’université de Sétif a honoré ce dimanche le docteur Lahcène Ouahab, chercheur au CNRS à Rennes en France pour ses activités de recherche dans le domaine de la chimie ainsi pour ses nombreuses collaborations scientifiques entre Sétif et Rennes.

C’est en présence du P-APC, P-APW, des Doyens des facultés, des enseignants et des journalistes que le recteur de l’université, Pr Baki, a remis au Dr Ouahab une attestation d’honneur ainsi que plusieurs cadeaux d’artisanat qui symbolisent la région de Sétif.

Lahcène Ouahab (59 ans) est né à El-Ouricia à quelques km au nord de Sétif où il a poursuivi ses classes primaires. Il a effectué ses études secondaires au Lycée Mohamed Kérouani de Sétif de 1965 à 1972 où Il a obtenu son Baccalauréat ainsi que le prix d’excellence des élèves en fin de cycle du secondaire. Ses études supérieures ont été accomplies à l’Université de Constantine avant de regagner l’Université de Rennes1 pour la préparation et l’obtention de sa Thèse de 3ème Cycle en 1977 puis sa Thèse de Doctorat d’Etat en chimie qu’il décrocha brillamment en 1985.

De retour au pays, il exerça à l’Université de Constantine en tant que Maître Assistant avant d’être nommé Maître de Conférences de 1978 à 1987. Il avait temporairement assuré des enseignements à l’Université naissante de Sétif en 1980 et 1981. Nommé Professeur associé à l’Université de Rennes1 de 1988 à 1989, il intégra en octobre 1989 le CNRS, Centre National de la Recherche Scientifique Français comme Chargé de Recherche à la suite d’un concours national.

Le Docteur Lahcène Ouahab a obtenu le Prix de la Division de Chimie de Coordination de la Société Française de Chimie (1998), la Médaille de la Ville de Rennes (1999), la Prime d’Excellence Scientifique du CNRS (2010) et le Prix Mme Claude Berthault de l’Académie Française en 2011. Il est aussi l’auteur de plus de 250 articles publies dans les journaux scientifiques.


Partager cet article :
27 commentaire(s) publié(s)
bichou :
Honneur et Respect à ce scientifique qui profite d’autres pays et 3AIB WA 3AR aux élus qui lui ont descerné ce papier dont il n’a vraiment pas besoin. Il a seulement besoin qu’on l’assiste moralement et matériellement dans ses recherches afin qu’il puisse servir son pays dont je suis sûr qu’il le voudra, d’ailleurs comme des milliers d’autres chercheurs, académiciens et scientifiques algériens, que le FLN, par nostalgie du Pouvoir, a chassé pour règner sur les cancres. Mes respects à ce Grand Monsieur
Zoubida :
Quelle belle consécration et quelle grande fierté pour Ouricia et Sétif . Bravo Lahcene, toutes mes félicitations et très bonne poursuite.
Commentaire n°140228 :
comment se fait il ? qu’on l’appelle pas berri, comme d’habibitude ?tout ce qui n’est pas du carrellagea (guelb stif)est un berri,ou on fait l’exception avec dr ouaheb ????,,,, quant lkahla perd on blame berria ?? antaa mouane. el ourrissia, ain oumlene,kebira,azel, lahdjar etc,, et quant on parle des cultives ils sont de setif bien sure deux poids et deux mesures ?? svp appellez nos co setifiens a se comprendre entre eux merci
Dominique MATT (Strasbourg) :
Cher Lahcène, félicitations pour cette distinction bien méritée. Amitiés Dominique
nourdine hlassa :
felicitations lahcene,azzedine m,as communiquer tes coordonnees ,je lui ai remis les miennes ,j,espere que nous aurons l,occasion de nous retrouver pour evoquer avec nostalgie les bons moments ,je vois souvent hocine et je lui demande regulierement de tes nouvelles ,nacer .b
Commentaire n°140262 :
merci mr le recteur, vous etes toujours au service de la science, mes félicitations au dr ouahab
Commentaire n°140279 :
Recteur au service de la Science ? Je rêve !!!. Mes félicitations au Dr Ouahab d’avoir honoré Sétif.
Chilken Mohamed :
Quand on a connu la période de l’occupation, quand on a connu ce merveilleux petit village d’El Ouricia, lorsqu’on se souvient que bon nombre de petits enfants marchaient pieds nus en hiver et que l’on vient nous dire, l’un d’entre eux honore aujourd’hui , 50 ans après la liberté, le douar et la patrie, par son sérieux et son savoir, vous avez les larmes qui remontent et vous ressentez aussi un sentiment d’apaisement. Seuls ceux qui ont connu le colonialisme en connaissent les affres et la réduction de la notion d’être humain. Merci Lahcen et félicitations pour l’humilité qui accompagne ce haut degré du savoir dans la discrétion.
khélifa albeurri :
Salama 3alaikoum, Félicitations à ce Monsieur ! Comme quoi, on peut naitre dans la campagne, être un beurri...et réussir....n’est-ce pas ? A chacun son cerveau et son mektoub..... Dommage que tous ces cerveaux partent à l’étranger : nos dirigeants avec leur niveau de certificat d’études primaires n’ont encore pas compris qu’il faut tout faire pour les garder au PAYS !!!
Commentaire n°140288 :
Aussi fière mais aussi triste aussi de le voir car tout simplement ce genre de rencontre je vise d’y assister pour avoir de l’élan et du zèle en voyant ces gens... j’aime les voir ,les écouter aussi attentivement ..ils sont tout simplement l’essence de mon trajet ...alors pourquoi ce n’était pas ouvert à grand public entre autre *les étudiants* (c’était leur fête) ...J’aurais aimé que c’était à l’auditorium de l’université comme l’était l’année passée avec Mr Lakhdar BRAHIMI ...Enfin j’ai tant visité ce site ces jours ci pour voir s’il y’aura des organisations à l’occasion de la journée de l’étudiant ;mais si vous nous diffusez l’évènement après avoir été fait ça me chagrine plus que m’honore !!!
Dr Guemache :
Toutes mes félicitations à Mer Ouhab On es très fiers de vous ,vous avez honorez Sétif et toute l’Algérie .
ziton :
mes salutations à Mr Ouhab. On a fait les mêmes classes au lycée Kérouani de 1065 à1972, en internat. Nous avions un ami commun Mr lahcen Haffar, un météorologue compétent. comme si tout les intéllects de Ourcia portent le prénom de Lahcen ? On a eu la chance de poursuivre des études jusqu’au doctorat, comme beaucoup, on est revenu au pays pour exercer, mais, les conditions de travail étaient très médiocres, on a fait tout ce qu’on pouvait, à la fin on s’est rendu compte que notre niveau régresse, qu’il n’y a pas de perspectives d’avenir. notre salaire ne suffit pas pour prendre en charge convenablement nos familles, l’accès au logement n’était pas facile. Ce qui est grave à mon sens, c’est les nominations aux postes de responsabilité, qui sont arbitraires et discriminatoires. Moi, je suis parti, je ne le regrette pas, mais je suis prés à apporter ma contribution et servir mon (...)
BENMATI nadjia :
cher Lahcène ils n’ont rien vu les sétifiens :laisse le puits avec le couvercle mais ,j’espère qu’ils ont compris que Lahcène Ouaheb c’est Lahcène Ouaheb nous sommes honorés de t’avoir
Commentaire n°140444 :
J’accompagne les dire de Monsieur Ziton en etant tout a fait d’accord.
Commentaire n°140451 :
Quand on parle de Berri c dans les actes et le comportement se lâcher comme un animal , cracher partout pisser partout jeter sa poubelle partout emmerder toutes les filles qui passent partout , s’occuper des histoires des autres , la musique a fond partout et peu importe l heure,. Se garer et conduire n’importe comment et la liste et longue, Sinon très rare les famille qui sont de setif , dans le temps des fils de p des français tout le monde était à tandja et très rares familles qui étaient riches pour demeurer aux quartiers européens alors si on cherche on trouve quel la majeure partie de la population vient des environs de la ville, donc li Berri Rah fi rass, la pudeur le respect la liberté l intimité la tolérance et l ’intérêt général qui doit prôner le reste ça n’as jamais était ni handicap ni mauvais d’être d’un village ou d’in douar ou de la capitale ’ en plus personne ne choisit ni son sexe ni ses parents ni son pays ni sa naissance donc à quoi bon se battre pour rien on a besoin de la compagne (...)
Slimane :
El-Ouricien comme lui, ayant aspiré à l’excellence comme lui, ayant nourri de grands projets pour ma région et mon pays, comment ne pas être fier de Lahcen ? Mais le voir accepter d’être honoré par des médiocres qui ont fait fuir des milliers comme lui, c’est navrant ! Ces gens là, il faut les zapper, Lahcen !Il n’y a que notre pays qui doit compter : c’est-à-dire notre terre natale et nourricière, les gens qui forment ce peuple dont on est issu, cette culture que nous ont légué nos ancêtres, les farouches combattants sous le commandement de Cheikh Belhaddad, l’organisateur de la résistance à l’occupation française dans la région. Tu connais assez bien les caractéristiques du amri de la région : elkram, ennif oual fantasia, je traduis : hospitalier, avec un sens aigu de l’honneur et la bravoure. Chez ces gens là, Monsieur.... comme disait Brel, on n’est blonds aux yeux bleus que loin, en France, au Canada et ailleurs.Ici on leur fait de l’ombre. Comment expliquer que cette élite, issue de Kérouani, ne soit (...)
Commentaire n°140640 :
En surfant sur le site Sétif info, j’ai remarqué que la rubrique du Dr Ouahab est la moins commentée comparativement aux existantes celles destinées aux footballeurs, aux chanteurs ou autres. C’est un exemple flagrant démontrant que la Science est loin d’être à la portée de nos forumistes. Le malheur et ce que je déplore, y a t il uniquement 15 personnes à l’université de Sétif pour commenter cette rubrique ? C’est vraiment malheureux de faire ce constat !!! Ou est la communauté universitaire ? Pour quoi elle ne se manifeste pas ? Ou sont les collègues du Dr Ouahab ? Ses étudiants ? Beaucoup de questions se posent alors !!! Je ne sais pas !!!
Toutou :
La fierte de setif merci dieu
Commentaire n°140762 :
Témoignage et souvenir de classe. Félicitations et bravo Lahcène. Je ne suis personnellement pas du tout surpris de te voir arrivé là, si haut ! je voudrais relater une petite histoire pour et sur mon ami et camarade . Ca s’est passé au lycée Kérouani en cours de math sur les équations de nombres complexes. Notre Prof que je salue pour ses grandes compétences et ses qualités a eu ce jour là un petit passage à vide sur une équation dont il n’arrivait pas à trouver la solution. Il a demandé si quelqu’un voit quelque chose. Lahcène a levé la main (comme très souvent ou peut-être toujours !) et il est passé au tableau et l’a résolue. Le prof l’a félicité et a commencé à effacer le tableau pour continuer son cours. Certains élèves dont moi personnellement avions demandé au Prof attendez Monsieur on n’a pas recopié. Le Prof a repris la craie et essayé de résoudre l’équation et retombe sur un autre vide entre les deux membres d’une égalité et arrete le raisonnement en écrivant : (voir Ouahab). J’ai retrouvé plus tard (...)
entreautres :
c’est une bonne action, pour une fois dans cette ville et dans ce bled en honore un scientifique. C’était toujours les footballeurs, les chanteurs , les voleurs , les...... . Mais je regrette seulement que sa c’est passé dans la résection (l’APC, l’APW, le recteur et les doyens) alors qu’on principe c’est devants tous les enseignant et les étudiants de l’université qu’il fallait le faire pour donner l’envie aux jeune chercheurs de faire de leurs mieux. Mais bon comme le sait beaucoup, c’est une pièce théâtrale des responsables pour maintenir les postes le plus long possible. félicitation à vous Pr.Ouahab et bon courage.
Mousser Abdelhamid :
Témoignage et souvenir de classe. Félicitations et bravo Lahcène. Je ne suis personnellement pas du tout surpris de te voir arrivé là, si haut ! je voudrais relater une petite histoire pour et sur mon ami et camarade . Ca s’est passé au lycée Kérouani en cours de math sur les équations de nombres complexes. Notre Prof que je salue pour ses grandes compétences et ses qualités a eu un petit passage à vide sur une équation dont il n’arrivait pas à trouver la solution. Il a demandé si quelqu’un voit quelque chose. Lahcène a levé la main (comme très souvent ou peut-être toujours !) et il est passé au tableau et l’a résolue. Le prof l’a félicité et a commencé à effacer le tableau pour continuer son cours. Certains élèves dont moi personnellement avions demandé au Prof attendez Monsieur on n’a pas recopié. Le Prof a repris la craie et essayé de retrouver la solution. Malheureusement pour lui et pour nous, ce jour là, il perd encore le sens du raisonnement, entre les deux membres d’une égalité, et le termine en écrivant (...)
Dr A .SADAOUI :
Toutes mes félicitations pour cette nouvelle distinction vous restez l’une de nos rares fiertés, Merci
lahcene chilkene :
fier de toi mon ami tu nous honores Bravo Bravo et Bravo
Elberri :
Félicitations et honneur à ce fils de pauvre. Mais, à quand cette exploitation par les fils du pouvoir ?
M. Nagib Bouguessa :
Je salue cette louable initiative, Lahcen mérite cette « distinction » et certainement plus. Un parcours original, un Cv et un itinéraire très riches. SALUTATIONS FRATERNELLES
M.Nagib Bouguessa :
Digressions Combien d’autres hommes et femmes méritent notre considération, notre reconnaissance. Le temps est peut-être venu pour aller à la rencontre de tous ceux qui ont apporté un jour ou l’autre un plus à cette Université. Pour donner plus de crédibilité à toutes les distinctions futures, pour encourager, favoriser les talents, les compétences, les initiatives, seule une instance, connue, reconnue, indépendante de toute influence est habilitée et à même de procéder à des distinctions dans des disciplines différentes, une fois l’an, régulièrement, publiquement , dans la transparence , en présence de toute la communauté universitaire L a distinction doit être officialisée, institutionnalisé et pourvu d’un prix (type « docteur honoris causa »), tributaire que du bon vouloir de cette instance, ce qui renforce l’équité et la probité et l’honneur des responsables. Les critères de sélection doivent être rendus publics .Quiconque peut postuler, être nominé. Par ailleurs, on est en droit de savoir la contribution (...)
MOUSSA ouricia rennes :
fière de vous comme exemple de vie ( et science) vous nous honorez. Bravo Bravo et Bravo

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus