Accueil > Evénements >

Favoriser le dialogue entre les enfants et leurs parents pour prévenir la violence

dimanche 10 juin 2012, écrit par : APS, mis en ligne par : Boutebna N.

Les participants à la Journée d’étude sur les crimes sexuels contre les enfants ont recommandé dimanche à Sétif le dialogue direct et continu entre les enfants et leurs parents pour prévenir toutes formes de violence contre les mineurs.

Plaidant pour une plus grande compréhension des parents et la non responsabilisation des enfants, ils ont également relevé que le crime sexuel laisse des séquelles psychologiques indélébiles sur la victime, pouvant conduire vers des comportements extrêmes comme le suicide, le meurtre ou la vengeance sur d’autres enfants.

Les intervenants ont également recommandé aux parents de demeurer attentifs aux moindres changements de comportement de leurs enfants.

Organisée par la cellule d’écoute et de prévention de l’Office des établissements de jeunes (ODEJ), la rencontre, tenue au centre de rééducation et de réinsertion des mineurs, s’inscrit dans le cadre de la célébration du mois de l’enfance.

Des médecins, des psychologues et des sociologues sont intervenus au cours de la rencontre pour analyser les différents aspects du phénomène insistant sur la prévention et la vigilance parentales.

Psychologue à l’ODEJ, Farida Belarbi a estimé que la violence sexuelle contre les enfants a pris une grande ampleur au cours des dernières années dans les pays arabes sous l’impulsion de plusieurs facteurs psychologiques ainsi que la diffusion de valeurs morales étrangères aux sociétés musulmanes et contraires aux idéaux de la religion musulmane.

Elle a indiqué que 28 enfants ont perdu la vie en 2011 en Algérie à cause de violences sexuelles, tandis que 1.400 autres ont été victimes d’agressions sexuelles et de coups violents.-Une bonne prise en charge notamment de la part des parents reste le meilleur moyen pour minimiser les séquelles psychologiques de ces violences", a-t-elle assuré.

Wissam Zouzou, médecin, a estimé, pour sa part, que les comportements inhabituels comme pleurer sans cause apparente, s’isoler ou devenir insomniaque-sont des signes que les parents doivent prendre très aux sérieux".


Partager cet article :
10 commentaire(s) publié(s)
hadj ahmed :
La démission des parents (de certains parents) face à leurs responsabilités et dans la vigilance éducative vis à vis de leurs enfants est un facteur aggravant les risques d’incidents violents. Le dialogue parents-enfants devient du coup nécessaire, à toutes fins de sensibilisation et de prévention. L’école, aussi et bien sûr, a son rôle à jouer. Les chiffres qu’on vient de nous annoncer, 28 enfants morts par faits de violence et 1400 agressions sexuelles sont catastrophiques et, si nous ne faisons rien, connaîtront une progression irréversible. C’est pour cela qu’il faut, absolument et au minimum, renforcer la prévention.
zomina :
Le dialogue est la facon la plus sure pour prevenir la violence. Les enfants apprennent à travers leurs parents. Ils deviendront soit des adultes violents , soit des adultes pacifiques selon leur education. Alors à mediter pour un monde meilleur.
Dr. Cherif Ghalizani :
Favoriser le dialogue entre les enfants et leurs parents pour prévenir la violence ....... Quand les arrières, arrières, grands parents et les parents, ne savent ni lire ni écrire et habitués a contrôler les enfants par la baguette et peut être le Haram et les tabous mal expliquées et mal interprétés...comment voulez vous initier, développer et implanter un processus de dialogue entre les parents et enfants dans une société musulmane......? Peut on éduquer les parents déjà âgés...? Oui certainement avec les médias, la technologie actuelle et peut être même les mosquées ou se trouvent des Imams biens formées a la psychologie, la sociologie, les sciences sociales, la théologie et un peu de droit civil...!!! Qui va prendre l initiative en Algerie pour lancer un grand programme d’education pour aider a limiter les dégâts....Le Saint Coran a lui seul n a pas réussi a changer le comportement des êtres humains....Des fois la prison peut mieux (...)
el-hedi :
avant les g e ns vivais avec ceux qu’ils avait ,et l’education etait simple pour des gens simple et l ’ont vivait en famille parents et grand parents enfants. aujourd’hui ont veut tous et tous de suite , il y a la télévision les jeunes ne fons pas la difference ,entre la réaliter ,et la fiction alors forcement il y a des manques maintenant ont vie comme les pays europeen et donc avec leurs maux ...!
maya :
pourquoi faire des enfants si on les violente,si on leur brise le coeur ?s’acharner contre des etres vulnerables sans aucune defense est un signe de faiblesse dela part des adultes puisqu’ils s’attaquent aux plus faibles qu’eux ,croyez moi, avant de penser à faire des enfants, il faut penser à leur bien etre surtout moral,sinon s’abstenir ,car si le moral est écorché,voir profondement atteint,difficile d’essayer de trouver le bon remede,ça prendra du temps ,les enfants ayant vecu dans la violence et l’incomprehension des parents seront de futurs demons aux actes dont les consequenses seraient irreversibles,tout ça à cause de l’atmosphere electrifiée dans laquelle ils durent vivre,il est imperatif de discuter avec ses gosses,de leurs problemes et leurs preoccupations,pour qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls ,pas de place aux debordements ne dit on pas que de la discussion jaillit la lumiere ? aimez vos enfants et ils vous le rendront,al atfalou ahbab allah,irhamouhom yarhamkoumi (...)
khali :
@ Dr. Cherif Ghalizani Je suis entièrement ok pour votre approche sur les deux sujets 1- le SG de la ligue arabe : reformer cette administration qui agit contre les intérêts arabes et musulmans. Pour cela il y lieu de trouver un moyen, un espace d’échange pour s’informer , informer sensibiliser les peuples aux drames que vie notre nation arabo musulmane et ce pour contraindre les dirigeants à changer de stratégie qui permet à Israël de gagner du temps et aux occidentaux de nous vendre le rêve du dialogue 2- Favoriser le dialogue entre les enfants et leurs parents pour prévenir la violence Vous avez tout résumé dans votre dernière phrase : Le Saint Coran a lui seul n a pas réussi a changer le comportement des êtres humains....Des fois la prison peut mieux aider.... Le retour au source, l’islam (le Coran et la sounna) sont votre seule issue qui redonnera un sens à la vie dans ce bas monde Salam de (...)
Beaumarchais :
quelle analyse, les psy algériens devenus malade a dire que la responsabilité est seulement des parents, et c quoi dialogue ? a chaque jour parents demande a l’enfant si a été agressé ? c ça ? donc le probléme c pas dialogue dans cette phobie d’agression, c dialogue a canaliser les enfats dans leurs bons choix de leur avenir et epanouissement, le problmée d’agression c probléme D’ETAT c a eux de proteger pas seulement l’enfant c proteger tout le monde dans les milieux publiques, et ces psychologues devraient proposé projet de société avec sociologue a l’etat et ce dernier doit etre sevéré en vers ces agressions, car la protection c que tous sont responsables sinon faites des ecoles pour leur apprendre a se conduire en soociété pourrie, genre nos auto ecole, et meme ave ça, marche pas, car l’etat est absente a valoir les codes le respect mutuelle et deb rakeb moulah, et dire que nous somme musulman, que l’islam veille tjrs sur la conscience qu’elle commande nos actes, qui est commune a tous a tous les (...)
hadj ahmed :
Une société où le plus gros mange le plus petit , où le plus riche maltraite (par hogra) le plus pauvre, où celui qui a la plus grosse voiture est prioritaire, où celui qui a un beau costume passe avant tout le monde sans faire la queue (la chaine), où celui qui porte uniforme est propriétaire sans partage du pouvoir, où la policier est supérieur hiérarchique (dans la hiérarchie des valeurs), etc..., Cette société est une société archaîque, primaire, immature, insuffisante, inapte à susciter un développement économique et culturel, incapable de promouvoir un changement positif et cramponnée, comme une huitre sur son rocher, à l’immobilisme. Elle est le fruit de cette absence d’éducation où toute forme de dialogue est réduite à des relations d’inconscient à inconscient . où chacun a un rôle imposé par la tribu. Ce genre de sosiété est appelée à mourir, c’est à dire à être colonisée, comme nous, par la Chine en ce qui concerne le travail ; colonisée par l’occident en ce qui concerne la production de (...)
lakesdivanden :
ou est la justice qui juste peux copier sur nos voisin francais que l’attouchement sur enfant est un delie alors que en algerie c’est tous le monde qui embrasse tous le monde. .العيب في الذي اكل و شرب
Commentaire n°143397 :
Le dialogue est necessaire mais pas suffisant. Des lois et leur application sont un must. Quand on sait qu’on risque un an de prison ferme pour une claque et vingt ans pour un coup de baton , on reflechit deux fois avant de frapper quiconque.

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus