Accueil > Evénements >

Ramadan 2012 : Des agressions et des bagarres au menu

dimanche 22 juillet 2012, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Comme chaque année, la place publique devient rude pendant le mois de Ramadan du fait des agressions et des bagarres. Le ventre vide et l’effet du manque de tabac , ajoutés aux chaleurs de cette saison d’été, certains jeûneurs recourent à des comportement blamables.

La violence est malheureusement ancrée dans les mœurs des Algériens. Il suffit parfois d’un simple regard pour déclencher une bagarre. Sans limite et comme dans la jungle, certains jeûneurs se permettent tout. Pour exprimer leur fierté beaucoup usent de la violence verbale et même physique au lieu de simples mots d « ecxuses » . En effet, il ne se passe pas un jour sans que les passants n’interviennent pour séparer des antagonistes qui s’échangent insultes, obscénités avant de buter sur des empoignades violentes.

Ainsi, les plaintes pleuvent au quotidien chez les services de police. Le bilan est le résultat d’altercations qui ont viré au drame. Pour les deux premiers jours du Ramadhan, plus de 100 bagarres ont déjà été enregistrées à Sétif , particulièrement dans les aux marchés et aux intersections routières.

Le Ramadhan a encore une fois bon dos pour justifier des actes qui à la base relèvent beaucoup plus d’une absence d’éducation et de maîtrise de soi qu’autre chose. Si le premier enseignement du mois sacré est l’apprentissage de la patience, les Algériens finissent sous la pression de la faim, de la soif de la chaleur et de la fatigue à perdre le contrôle.


Partager cet article :

Suite à un probleme technique, l'option des commentaires a été desactivée. Veuillez nous en excuser

Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités.
En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus