Accueil > Evénements >

Officiellement, Alger veut récupérer « Baba Merzoug »

dimanche 5 août 2012, écrit par : Quotidien d’Oran, mis en ligne par : A. Nedjar

L’Algérie réclame officiellement, depuis début juillet, le retour de son canon mythique qui se trouve à Brest depuis 179 ans.

« Baba Merzoug » pour les Algériens, « La Consulaire » pour les Français, ce canon de 12 t, long de 7 m, capable de tirer à 4,8 km, pourrait présager de la suite des relations entre les deux pays. Le retour du canon, ramené en France comme trophée de guerre, le 5 juillet 1830, au moment de la conquête de l’Algérie, a été demandé par deux associations algériennes, sans succès. Mais c’est la première fois que l’Etat algérien s’implique directement et le réclame officiellement. « Une demande officielle des autorités algériennes pour le faire revenir à Alger, a été déposée au Quai d’Orsay début juillet », a indiqué une conseillère du cabinet de Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense. En février dernier, lors d’une conférence de presse, donnée par la Fondation ‘Casbah’, son président, M. Babaci, a affirmé qu’elle continuera à réclamer la restitution du canon, ainsi que 158 autres objets appartenant au patrimoine mémoriel de l’Algérie et se trouvant en France, rappelant que « les pourparlers avec les officiels français sont en bonne voie ». Pourtant, et malgré cette demande officielle, le retour du canon en Algérie est loin d’être assuré. Transformé en colonne, il a été érigé au milieu de l’arsenal de Brest en 1833 et « L’Amirauté est très attachée à ce canon, qui fait partie désormais de l’histoire de la Marine nationale », a prévenu le ministère de la Défense. En novembre 2011, le quotidien régional français, le « Télégramme de Brest » se faisait l’écho de la préfecture maritime qui avait réagi après l’annonce par la presse algérienne du retour de « La Consulaire » à Alger en juillet 2012, à l’occasion de la célébration du cinquantième anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie. « Jusqu’à preuve du contraire, Baba Merzoug reste à Brest », déclarait alors Marc Gander, chargé de communication de la préfecture maritime au « Télégramme de Brest » ajoutant n’avoir reçu aucune demande officielle concernant le canon. Michèle Alliot-Marie, ministre de la Défense de l’époque déclarait que « ce canon fait partie intégrante du patrimoine historique de la Défense », et que le personnel de la Marine lui « manifeste un attachement particulier ». Ce refus tout français s’explique, selon certains observateurs, par la crainte de l’ancien empire colonial de voir ses anciennes colonies exigées la restitution de vestiges et pièces archéologiques d’une valeur inestimable.

La fondation « Casbah » réclame également les crânes de célèbres résistants algériens à la conquête coloniale au début du 19ème siècle. Les crânes de Boubaghla, Bouziane et Derkaoui, entres autres, sont conservés au Musée d’Histoire naturelle de Paris. Cent cinquante-huit pièces historiques sont encore en possession des musées français, dont les effets personnels du Dey d’Alger, selon M. Babaci. Cette demande officielle de l’Algérie trouve son timing dans le retour au beau fixe des relations avec Paris et la bonne volonté affichée par le chef d’Etat français, François Hollande, à aplanir les différends existants. Pour le moment, et du côté français, on estime que l’instruction du dossier prendra quelques semaines et que le sort du canon est examiné en ce moment, par le ministre des Affaires étrangères. Rappelons que Laurent Fabius a effectué une visite officielle de deux jours à Alger, le mois dernier, et qu’il est fort à parier que le sujet du canon « Baba Merzoug » y a été évoqué. L’optimisme est de rigueur donc du côté algérien. Pour la petite histoire, ce canon a été réalisé par un fondeur vénitien en 1542, suite à la commande du pacha Hassan, qui avait succédé à Kheireddine. Sa portée de 4,8 km, exceptionnelle pour l’époque, donne à Alger la réputation de citadelle imprenable. Servi par quatre artilleurs, le canon est dirigé vers la Pointe Pescade (ouest d’Alger), interdisant dorénavant à tout navire de s’approcher de la ville. Alger ‘la Blanche’ finit toutefois, par tomber aux mains des Français et le redoutable « Baba Merzoug » est transporté à Brest, en 1830, par l’amiral Guy Duperré. Il a été rebaptisé en hommage au consul de France et missionnaire, le père Le Vacher qui, accusé de traîtrise, a été tiré avec un boulet en direction du navire amiral de la flotte française, commandée par l’amiral Duquesne, qui assiégeait la ville en 1683. En 1688, lors d’une attaque similaire commise par le maréchal Jean d’Estrées contre Alger, le consul André Piolle a subi le même sort. D’où l’appellation française de « Consulaire » pour cette pièce d’artillerie.

Le canon, surmonté d’un coq maintenant un globe sous une patte, trône donc désormais dans l’enceinte de l’arsenal. Aussi, dès les premiers jours de la chute d’Alger, en juillet 1830, le baron Guy Duperré s’est empressé de se saisir de Baba Merzoug pour l’expédier immédiatement à Brest, où il gît jusqu’à nos jours sous sa nouvelle identité, « La Consulaire », son appellation française. Trois ans plus tard, il est exposé au public avec sur sa « bouche » un Coq, et gît sur son emplacement actuel depuis le 27 juillet 1833. En 1999, un comité pour la restitution du canon algérien est créé par plusieurs personnalités qui ont diversifié les contacts en France et en Algérie pour le retour de « Baba Merzoug ».

NB:Setif info avait consacré deux articles à cette pièce d’artillerie faisant partie maintenant du patrimoine mémoriel et historique national .

http://www.setif.info/article5184.html

http://www.setif.info/spip.php?id_article=5840&page=print


Partager cet article :
21 commentaire(s) publié(s)
slisli :
sacré histoire
el-hedi :
bonjour : il n’y a pas que le canon , la dette d’avant 1830 , le piage de la banque d’algerie, les tresors ,notre patrimoine ,l’exploitation de notre nos enfants de femmes de nos péres de notre pays pendant 130 ans , de deux millions de martyrs, et ils ne veulents méme pas nous faire des excuses...? part contre ils reconnaisse le génosside armenien et juifs ,méme leur guerres avec les anglais (100ans ) l’allemagne est pardonner , mais nous , méme notre idenditer il nous l’ ont voler,ect ect ...? et aujourd’hui encore il cherche a nous diviser ( kabyle /arabe...?ect ) s’est eux encore qui fond du terrorisme chez nous ...il ne l’ont jamais digerais la perte de l’or noir & de l’algerie....? TAHIA DJEZAIR
merouche charaf eddine :
Depuit 1962 il non rien dit et cest maintenant q alger se reveille ou et le patrimoine du pays 2012.
kamy :
c’est juste pour détourner l’opinion, Baba Marzoug !!! drôle de nom.
sattare karim :
Bonjour je viens d’écrire a François Hollande sur son blog afin justement que ce dernier prennent note de la demande de nos représentants algériens... espérons que ce dernier se rapproche des autorités algériennes a ce sujet . pour une réconciliation entre les deux rives de la méditerranée ... Monsieur le Président de la république Française,Monsieur François Hollande Je ne suis qu’un simple citoyen français d’origine algérienne mais la je pense que c’est peut être l’occasion pour vous M.Le Président de faire un geste vers l’Algérie en rendant le canon mythique qui se trouve à Brest depuis 179 ans à Alger . Montrer une fois pour toute que vous êtes prêt a effacer les douleurs entre les deux peuples en faisant ce geste. c’est un début pour commencer à se rapprocher de l’autre rive de la méditerranée et de pouvoir montrer que la France aussi peut montrer des signes de rapprochement ... En espérant que ce message ne soit pas passé à la trappe par vos conseillers . Cordialement un ami de la France et de (...)
roumifarida :
Pourquoi le reclamer maintenant ?? Enfin vaut mieux tard que jamais.
djamel de 1006 :
Wenta ya Merouche wach dakhlek, depuit 1962 - 1972 - 1982 elmouhim habbou baba merzoug, aalah gaad etkaarer pour r1. saha ftourek par l’occation si Merouche
aba :
parlez nous du patrimoine de hassi messaoud et il va ou ? quand au canon il est un canon turk.
mustapha :
qu’’ils arrêtent de voler et de piller les richesses qui détruisent l’économie de l’Algerie . dans chaque wilaya de l’algerie on va monter des canons en OR dans les 48 wilayas et après on va chercher toutes choses que la france nous à voler dèpuis 1830 jusqu’au 1962 est s’il veulent pas ces français ,on passe par ONU et la cour Européenne Saha ftourkom
Commentaire n°148045 :
Il y a bien sur des citoyens soucieux de leur patrimoine,de leur indenté et de leur histoire mais il y a aussi les autres ,les imbéciles ,ceux qui réduisent la demande ou l’exigence à une simple question d’actualité comme nous le lisons malheureusement dans certains poste.faut-il conclure qu’ils ne sont même pas capable de défendre leur personnalité ? Les symbole fédérateur sont sources d’unité nationale même s’il s’agit d’un petit objet. Baba Merzoug est comme ce prisonnier politique qu’il faut réclamer son retour par tous les moyens.C’est un teste et un gage de bon volonté de la part de la France qui doit s’acquitter de son devoir de repentance et de pardon. Que ceux qui ne veulent pas y souscrire,se taisent au moins pour ne pas raconter encore des idiotie comme ce (...)
lokmane :
ça me rappelle ces ’’gestes de bonnes volontés’’ des dirigeants de l’état hébreux envers l’autorité palestinienne : aujourd’hui ils relâchent une dizaine de prisonniers palestiniens et au lendemain ils emprisonnent une centaine,alors la restitution Baba Merzoug n’est qu’une partie infime de ce que doit la France à l’Algérie depuis 1830 jusqu’à 1962.
Barberousse :
Un canon turc fabriqué dans les forges de Venise. De quoi l’Algérie se mêle-t-elle ?
Commentaire n°148112 :
Encore une autre diversion pour se dérober a leur devoir et masquer le bilan catastrophique de 50 ans de regne. Commencons d’abord par remettre le pays sur ses jambes, par rétablir l’ordre et la sécurité , avant de penser au superflu. De toute facon, si la France ne l’avait pas volé, nos chers dirigeants l’auraient surement offert a quelque prince du golfe ou vendu pour quelques misérables dollars, comme ils le font tous les jours avec les biens du pays. Il ne nous manquait que le Baba Merzoug...justement ici et maintenant ! Etat hypocrite et manipulateur !
ROCHDI :
moi je voudrais savoir ce fameux canon est d’origine turc,mais la question est ; On à été colonisé par les turc de 1515 à 1830 plus de 3 siècles alors pouquoi la langue turc n’as pas adopter par les Algeriens aucune trace.
mdigouti :
@ rochdi à ce moment les turcs parlaient arabes ce n’est qu’avec l’arrivée de Kamal Ataturk qu’ils ont changés de langue
Baba Arouj :
@ Barberousse on l’a pas acheté ce canon dans une brocante à Venise ,c’est du patrimoine ya le moine .
Commentaire n°148204 :
Depuis toujours et longtemps, on ne fabriquait absolument rien, comme ce canon a été acheté aux Venitiens, on a commandé le Lotus devant la wilaya aux chinois, nos routes aux japonais, chinois et italiens, notre bouffe à l’etranger, notre viande à tatawine les bains...Bras cassés depuis la nuit des temps !!
mdigouti et demi :
@ mdigouti Non seulement les Turcs n’ont jamais parlé l’arabe, mais en plus plusieurs Califes Ottomans n’ont jamais fait de pèlerinage à la Mecque. Il est vrai, cependant, que la langue turque s’écrivait en lettres arabes du temps de l’empire Ottoman, mais Atatürk l’a latinisée avec la naissance de la nouvelle république turque.
mdigouti et demi :
C’est à cause de ce maudit canon et ses propriétaires les janissaires que l’Algérie a été occupée par la France. C’est la présence turque dans ce pays durant 3 siècles qui a appauvri et abruti les Algériens pour les rendre colonisables. Il est temps que nos historiens commencent à piocher dans cette partie de l’histoire Algérienne, occultée exprès parce que l’envahisseur était musulman, pour trouver les vraies causes qui ont permis le débarquement de Sidi Ferruch.
nazi :
il faut recuperer l’argent du peuple qui dort dans les banques suisse et américaine, pas une carcasse qui ne sert a rien, une histoire a faire dormire debout.
Hacène :
Le canon est à Brest, mais Brest est peuplé d’algérien... Vive la FRANCE ALGERIENNE !!!

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus