Accueil > Evénements >

Rassemblement de 238 ouvriers indiens à Sétif

238 عامل هندي يعتصمون أمام مقر ولاية سطيف
jeudi 13 septembre 2012, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

Pas moins de 238 ouvriers indiens se sont regroupés ce jeudi à proximité du siège de la wilaya de Sétif pour faire état de revendications portant sur la hausse de leurs salaires.

Ces Indiens qui exercent à Sétif pour le compte d’une société étrangère chargée de la réalisation de 2000 logements soutiennent qu’ils sont actuellement rémunérés juste à 50 dollars US par mois.

Ils réclament un salaire mensuel de 280 dollars comme c’est convenu dans les contrats de travail les liant à leur employeur.


Partager cet article :
19 commentaire(s) publié(s)
ben ali :
on comprend pourquoi nos jeunes se debrouillent tout seul au souk landeriouli - si on accepte meme pas de respecter un contrat de travail sur lequel il est specifié un salaire mensuel de 280 dollars et qu’on les paie 50 dollars le mois complet - je commence a comprendre pourquoi nos jeunes ne veulent pas bosser ! il y a l’argent mais il y a aussi le nif - 50 euros ca fait 5000 dinars au taux officiel, le dollars etant plus faible que l’euro(1€=1.28 dollars ) ca fait donc moins .... y a des gens qui travaillent pour moins de 5000 dinars en algerie avec une cuisse de poulet a 500 dinars ? -doit y avoir une erreur mr boutebna ....en tous cas si vous payez comme ça un jeune algerien , ils preferera se casser les bras lui meme que de bosser a ce prix et il aura (...)
Commentaire n°152084 :
Comme quoi la revendication salariale n’est pas revendiquée uniquement par les algériens ... ! Si tous les étrangers travaillant en Algérie , adoptaient ces mesures sans nul doute , on serait bon pour une intervention étrangère ( l’ONU, Le FMI , Le Conseil de Sécurité , L’UE etc etc ... ! Et les Marines , Le GIGN , La CIA , Le KGB .... Auraient des soucis à se faire ) . Maintenant que l’Andériouli a été rasé , ces pauvres étrangers doivent casquer pour se nourrir !!! Quoiqu’il en soit , leur salaire alloué est bien en deçà du dû hypothétique mentionné sur leur contrat de travail et il est du ressort des Autorités Algériennes de leur préserver leurs salaires .
Commentaire n°152086 :
Il n’y a donc plus de macons en Algérie ? Nos centres de formation professionnelle ne forment-ils plus que des trabendistes ? Si nous importons les spécialistes et les ouvriers, a quoi servons-nous, nous algériens ?
Tahar :
Ces ouvrier sont protégés par la loi qui régie la relation de travail. L’inspection de travail doit intervenir.
c pas moi beaumarchais, rire ! :
ils exploitent les etrangers chez nous et au nom de algérie, c grave, l’inspection du travail doit controler cette entreprise etrangére et respect des contrat et surtout cotisation sociale et irg, et c sur ya anomalie et l’employeur doit reconnaitre le tort et dans un delais proche si ne paie pas les retard et mise a jour leur salaire, ben le wali decide de rompre contrat avec l’entreprise et le sanctionner avec amende , ya lois internationales pour multinationales, a moins que notre wali est ignorant
maine :
surpris de voir qu’il y’a des indiens qui bossent à setif, tellement le peuple est fainéant, on trouve toute race confondu en Algérie !!!!!!! c’est très drôle ?Nos maçons sont passés ou ?????????????????
kamy :
J’ai bien dit une fois que c’est le début de la fin.
c’est lui :
je compends pas ya même les indiens chez nous en Algerie .et nos jeunes disaient ya plus de travail en Algerie ,tant -que ya des métiers ou sa manque de la mains d’oeuvres. vous êtes des feniants , bras cassés ,vous chercher tous le gains facile . .vous êtes gatté par vos parents !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
farah-diba :
SALAM avant de délirer sur la condition ouvrière , faut savoir que leur contrat de travail a été signé dans leur pays ce qui a permis a leur Entreprise d’ obtenir visas et permis de travail avant de quitter leur pays (kif kif les chinois )donc les autorités Algériennes ne peuvent pas intervenir dans le conflit sauf a faire les bons offices entre les parties !! Mr Ben Ali (le donneur de leçons quotidiennes) même au salaire moyen de 180 euros les Algériens ne travailleront pas , et préfèrerons faire gardien de parking ou soukeur , en attendant un hypothétique bateau pour l Europe une fois là-bas ils retrouverons un super job : vendeur de cigarettes a la sauvette , ou voleurs !!
Commentaire n°152115 :
50 x 100 = 5000 DA Ce n’est pas possible !Mais ça leur apprendra de venir casser les prix... ..Il n’ont qu’à rompre le contrat et rentrer chez eux et ester en justice cette société !
salhi de langar :
dites moi la vérité !!!! où sont nos jeunes qui acceptent travailler dans la maconnerie ??????????? nos jeunes veulent travailler dans la haute classe le matin font la grace matinée et la nuit à l’internet au facebook et dans la journée vous savez ce qu’ils font !!! rabi yostor c’est malheureux khobz dar yoklou lbarrani...........
fofou :
Non ! Ce n’est pas a nous de le faire, ils se trompent de combat, ils doivent demander leur salaires directement avec leur patrons, sinon bloquer le chantier pour engendrer des retards de livraison, et c’est aux autorités algériennes de faires respecter les délais par des clauses prédéfinies dans le contrat avec la société indienne. Wallah main d’œuvre bon marché ! J’espère qui sont qualifié ! Et surtout j’invite les promoteurs algériens d’employer cette main d’œuvre surtout si elle est qualifier, pour nous consommateurs c’est intéressant, et SVP pas de chauvisme !!
Commentaire n°152128 :
tout simplement c’est une provocation de leur patron envers la cnep-immo pour dire que la main d’oeuvre manque en algerie pour avoir une résiliation du projet a l’amiable il risque les pénalité de retard le délais contractuel pris fin dans quelque semaines et le projet a pris beaucoup de retard et puis il faux une commission d’enquête pour aller enquêter la passation du marche avec une société pareille assure immo ex cnep immo stop et fin
merouche charaf eddine :
en algerie il on ramener des ouvriers chinois et maintenant des indous a sétif et les jeunes algérien ne travaille pas et un chomage galopent dans leur propre pays vous trouver sa normale il faut pas sétoner quil casse tout .robz dar youklou barani
alph Nadher :
De Alph Nadher de Sétif Alors M. Boutebna pourquoi cette désinformation : Ce n’est pas le premier mouvement de ses ouvriers indiens mais plutôt le 3ème, et ils gagnent 280$ pas 50 $ comme vous prétendez J’étais sur place l’ors de ce regroupement et il y’avait le responsable de la société qui discuter avec le représentant et interprète de ces ouvriers devant les agents de la police et le journaliste du Echourouk M. Abdelhamid louail. Ces derniers réclament une deuxième ou troisième augmentation. Alors un peu de sérieux et du professionnalisme M Boutebna. Pour M. Ben ali vous voyez à cause de nos jeunes qui boycott ce genre de boulot on importe une main d’oeuvre de l’étranger.
Chajara Tayiba :
Nous sommes devenus pires que s’haba echouachi du golfe, et maintenant on ose même exploiter la misère des gens 50doro/mois. Ekhah 3lamen nendeb. Ya qu’un tremblement de terre qui pourra nous faire revenir à la raison. Qui a dit : Metta esta3bedtoum ennassa oua qad oualadathoum oumahatouhoum ahrar ?
ben ali :
a ALPH NADER : si nos jeunes etaient payé 280 dollars le mois soit 215euros soit 21500 dinars au taux officiel et pres de 32250 dinars au taux informel -en etant declarés donc assuré avec les avantages qui vont avec - vous auriez surement des travailleurs mais si les patrons de ce pays veulent payer des esclaves a 5000 dinars ou meme 10000/12000 dinars avec l’inflation qui regne actuellement , cela s’appelle economiser sa santé ! croyez moi mr nader si vous gagnez 5000 dinars et que vous devez faire faire un scanner du dos pour 8000 dinars , mieux vaut rester a l’ombre !....la boite de doliprane est a 300 dinars !et pour porter des sacs de ciments ,il faut au moins manger un peu petit chouia de viande a 1000 dinars le kg - on ne travaille pas avec du gazouz dans le ventre , faut arreter d’accuser notre jeunesse sans chercher les motifs de cette retraite anticipé des la naissance ou leur adhesion au systeme de la debrouille...vous dites que les chinois travaillent ou les indiens , vous (...)
Le Boss :
Salam a tous, je travaille a la meme societe et le salaire min de ces travailleurs est de 220 dollars. Pour les travailleurs la societe a besoin de 50 ferailleurs et 50 coffreurs et 20 maçons.
liberte :
attention a la desinformation...la realite le setifien ne veut pas tr availler honnettement et serieusement meme bien paye...alors esperons que les autorites autorisent rapidement la main d oeuvre etrangere pour bouster l economie algerienne....

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus