Accueil > Evénements >

Chadli Bendjedid, l’ancien président de la république, est décédé

samedi 6 octobre 2012, écrit par : A Nedjar. Setif Info, mis en ligne par : A. Nedjar

Admis en urgence en soins intensifs à l’hôpital militaire de Ain Ennadja où il se trouvait depuis une semaine à la suite d’un malaise cardiaque, nous venons d’apprendre avec beaucoup d’émotions le décès Monsieur Chadli Bendjedid dans cet hôpital à l’âge de 83 ans. Il avait été porté à la magistrature suprême en tant que président de la république de 1979 à 1992.

Il était militaire de carrière avec le grade de colonel quand il fut le troisième président de la République algérienne démocratique et populaire.

Président Chadli Bendjedid a été contraint à l’ouverture démocratique à la suite des manifestations et des événements d’octobre 88, il y a 24 ans jour-pour-jour.Il a été amené à la démission entre les deux tours des législatives de décembre 91, par suite de la montée de l’islamisme et du gain de la première manche de ces élections par l’Ex FIS de Abassi Madani et Ali Belhadj .

Cette démission a créée rappelons le un grave précédent constitutionnel et institutionnel qui ont amené à la création du Haut Comité de l’État (HCE) en ayant a sa tête le président Boudiaf (assassiné en juin 92), pour achever le mandat du président de la république démissionnaire.

Cette démission controversée a été les prémices à l’ouverture d’ une aventure qui a laissé de profondes traces et meurtrissures au sein de la population algérienne et dans le pays à la suite de ce qu’on appelle communément la-décennie noire ou rouge" durant laquelle dit-on ,Près de 200 000 citoyens auraient laissé leurs vies dans ces événements, conséquence des affrontements dans le cycle de violence qui s’en était établi par la suite de cette même démission et de l’annulation de la poursuite des élections législatives qui allaient offrir le pouvoir au FIS dissout.

Annoncée depuis quelque temps, Monsieur Chadli Bendjedid ne survira pas donc à la présentation de son livre bibliographique, prévue pour le 1er Novembre prochain.

Avec cette disparition et celle de M Ahmed Ben Bella, deux anciens présidents de la république auraient coup sur coup quitté ce monde en moins d’une année.

Que dieu ait leurs âmes.

Documents joints
(DOC - 28.5 ko)

Partager cet article :
53 commentaire(s) publié(s)
Commentaire n°154535 :
CHACUN SON TOUR, CE N’EST QU’UNE QUESTION DE TEMPS. HEUREUX CELUI QUI 0 FAIT LE BIEN, ET LES BONNES OEUVRES.
Commentaire n°154536 :
c’etait un grad homme allah yarhemou
Nacir Allemagne :
Allah yarhamek Monsieur Le President.
righirabah34 :
Allah harhem errais Chadli Bendjedid ou heskinhou fassih djinanih.
Commentaire n°154539 :
ALLAH YARAHMOU
menacer nabila :
allah yerhmou in chaa allah !
aligator0001 :
allah yarehmou
Bacha :
Que Dieu eu pitié de son âme الله يرحمو و يغفرلو و يرحم كل المسلمين ما ينفع غير الاعمال المليحة خاصة كي تكون رييس جمهوريه jamais deux sans trois ان لله و انا اليه راجعون
allaoua :
Dieu l’accueil dans son vaste paradis, c’était un homme intègre et nationaliste.
fan_de_kahla :
ان لله و انا اليه راجعون
MEDDOUR Wahid :
Un grand monsieur qu’on a perdu... Que dieu ait leurs âmes.
manel :
Que Dieu l’accueil dans son vaste paradis
makknine :
allah yarahmou
s19 :
Grand homme ??? !!!!!
Commentaire n°154562 :
ALLAH YARHAMOU LE 5 OCTOBRE 88 ET LE 6 OCTOBRE 2012 ALLAH AKBAR
iskandar 19 :
Rabbi yarahmou inna lillah w inna radjiooune
Commentaire n°154570 :
ALLAH YARAHMOU
Commentaire n°154571 :
Allah yarhamek Monsieur Le President.
chikh :
Allah yarahmou. c’était un grand monsieur. Que dieu puisse accueillir son âme dans son vaste paradis.
Commentaire n°154577 :
ALLAH YARAHMOU
réalité :
En 2 jours l’Algérie perd deux de ses enfants les plus sincèrement patriotes Chaulet et Bendjedid ! Il fut le meilleur des présidents de l’Algérie indépendante : Sincère , juste ,honnête , patriote , glorifiant l’Islam et ses ulémas , initiateur de la véritable démocratie mais hélas entouré de loups et de vampires qui attendaient le moment propice depuis le complot raté du 5 octobre 1988 pour le déchoir ce qui fatalement arriva le 11 janvier 1992 . Il a préféré préserver le sang des Algériens mais en vain, les loups-garous étaient dans la bergerie.. اللهم اغفر له و ارحمه و عافه واغف عنه و اكرم نزوله و وسع مدخله واسكنه فسيح الجنان. يبقى شادلي في قلوب الجزائريين الأحرا رمزا للحرية و الديمقراطية و العدالة
Commentaire n°154579 :
Allah Yarhem Mr Chadli. C’etait un homme integre qui aimait son peuple. Pour ceux qui doutent de cela (comme s19) je dis qu’il faut lire l’histoire pour comprendre que Chadli etait le meilleur president aie connue et connaitra, car l’Algerie de maintenant est pleine de gens ingrats qui oublient ce que les anciens integre (non pas les opportunistes anciens-wakaline) ont fait pour nous.
Commentaire n°154584 :
Alger, le 6/Octobre/1988, le port, l’armé, les jeunes , des cris, des tirs.... du sang...
ben ali :
1980 -printemps berbere /1988 emeutes de la faim - allah yerhmou en meme temps que toutes les victimes de son regne ! -votre complaisance a l’egard de l’incompetence est etourdissante ! - le seul veritable president que l’algerie a connu est mohamed boudiaf allah yerhmou , et il n’est pas mort de mort naturelle .
fatiha el eulma :
Dieu l’accueil dans son vaste paradis Dieu l’accueil dans son vaste paradis
DJOUDJOU EL EULMA :
OUA KOULOU NEFSINE DAIKATOU EL MEWTE INA LI ALLAHI WA INA ILEYHI RADJIOUNE RABI YAREHMOU WA YARHEM OUMETOU MOHAMED
nuances :
1980 ,1988 voir les décideurs véritables maitres du pouvoir et dont les responsabilités commencent à être dévoilées et non le pauvre Chadli ingénu et crédule ,menacé et mis devant le fait accompli....
Beaumarchais :
allah yarahmou wa iwassaa alih ina li allah wa ina ilayhi raji’oune c’etait l’homme le plus democrate a defier la constitution en demissionant pour grande ouverture de la democratie et loberté d’expressions malgrés les pressions sur lui, allah yarahmou, wa a saber li ahlihi wa akaribihi
Hassan (Washington) :
We are shocked, stunned and very saddened by this tragic news of Mr. Chadli Bendjedid‘s death. “Ya Ayyatuha An Nafsu Al Mutmainna Arjii Ila Rabiikki Radiyatan Mardiya Fadkhuli Fi Ibadi Wa Adkhuli Jannati” (Oh, you soul at peace ! Return unto your Lord, content in His pleasure ! Enter among My bondmen ! Enter my Garden !). Personally, I admired Mr. Chadli. He was a sincere man. He was a patriotic. He had served our country the best way he could. For me, he was the Father of Algeria’s Democracy. I would like through this website to extend my profound sympathies and condolences to all the members of his family. “Inna Lillahi Inna Ilayhi Rajioun (We belong to Allah and to Him we shall return”. It is sad that he couldn’t live long enough to see his memoirs – for me, I can’t wait to read his book… A related story : Now, it’s 9:40 P.M in Washington, and our National television –in our case, the despicable “Canal Algeghi” – did not interrupt its normal programs yet to announce the news about the death (...)
HASNIOU Brahim :
salamoualaikou. Encore une fois de plus l ALGÉRIE perds un des ses hommes qui marque son histoire a jamais.L’Homme dont sa modestie a fait son génie et sa piété l’a bien guidé et illuminé dans son parcours de l’ Homme numéro un en l’Algérie. Certainement que le temps démontre de plus en plus que c’est un homme d’exception et rare. Le moment est bien venu pour que cet homme soit réhabilité et lui reconnaitre son génie, sa maturité politique hors normes en son époque. Les sanguinaires qui ont mené le pays au désastre sont bien connus pour le peuple algérien . Il est bien temps pour qu’on lise l’histoire d’un oeil d’objectivité et de raison pour en tirer des leçons et décoller avec les nations qui l’ont déjas fait avant qu’il ne soit trop tard
Kamel Izebaten :
Un grand algérien est parti. Adieu monsieur le président Chadli.
Ait Hamza :
On est à Dieu et c’est à lui qu’on retournera Malgré toutes les vicissitudes des années 80,il reste le moins pourri de ce régime illégitime ! http://sensio18.blogspot.fr/
le negre :
GRAND RESPECT A VOUS PRÉSIDENT. RABI YARAHMEK.
Commentaire n°154663 :
Cest un 2iemme �apre t boumedienne rabbi yarahmou wa yaghfar lahou
Algerien fier :
BENDJEDID Khmais alias Chadli a tout le temps vécu pour sa belle famille, son ami n’a jamais été le peuple Algérien mais François MITTERRAND. Il aimait la belle vie lorsqu’il était à la tête du pays durant 13 années et c’est dommage qu’il l’a quitter en le laissant en instance de guerre civile. Il a ruiné les fondements de cette nation et a déchiré son tissu social mais par ignorance, car il était le président le plus inculte du monde. KASDI Merbah assume l’entière responsabilité dans son ascension .
ROCHDI :
@ à ben ali Mr Mohamed Boudiaf n’à pas été élu par le peuple, il appelé par Alger le 12 janvier 1992,assasiné le 29 juin 1992.Alors comment on peu dire qu’il est le meilleur des présidents qu’a connue l’ Algerie, avec une durée de 5 mois. en fonction et en plein crise de terrorisme,
ben ali :
Mr mohamed boudiaf n’est pas homme du serail , certes il n’a pas eu le temps d’aller aux elections mais sa volonté etait de demander un mandat du peuple - il a vecu comme entrepreneur au maroc dans la brique rouge apres la guerre - voyant que les loups avaient pris le controle de la bergerie avec 30 millions de moutons a l’interieur - il a diligenté une commission d’enquete en suisse sur les avoirs a l’etranger des barons , des son arrivé au HCE en 92... en juin il a ete executé ! - avez vous le moindre doute que mr boudiaf aurait eu un mandat du peuple si l’election avait eu lieu ?- considerez vous une election a 99% de oui comme un mandat du peuple alors que le pays a ete divisé par 10 annees de terrorisme ! allons arretez avec votre complaisance indecente (...)
omar :
Après l’interruption par l’armée du processus électoral, le pays plongeait dans une guerre civile qui fit 200 000 morts. Chadli Bendjedid sera assigné à résidence à Oran en janvier 1992 et retrouvera la liberté après l’élection d’Abdelaziz Bouteflika à la présidence en 1999.
Zoheir Sétif :
Le jour où Boutef est devenu président, il a commencé par critiquer Chadli en disant ma yfarre9ch kou3ou men bou3ou et kifeh wahed mayfarre9ch bin elladhi wa allati yahkem bled. Aujourdh’hui Boutef est triste de la mort de Chadli qui a dévoué sa vie à l’Algérie. C l’Hypocrisie dans son propre sens.
Hassan (Washington) :
I have read the comments of my brothers (above), and I would like to say, I am very glad that I contribute to the same website (“Setif-Info”). My brothers, it’s with misty eyes that I am writing these few lines to thank you for your sincere and touching replies. I mean take, for example, what brothers “realite” and “Hasniou Brahim” wrote – that’s truly moving ! That’s really beautiful ! As a non-Staifi, but a very hard fan of “la Negra” for at least the last five years, I have to admit that this website and its readers are very informative, instructive, knowledgeable, and polite. I am very happy to share with them the same space, especially, when it comes to Algeria’s Most Beloved Team (ESS). Finally, just a word regarding our departed President Chadli Bendjedid : For me, if Houari Boumediene is the Father of “L’Algerie Moderne”, Chadli Bendjedid is the Father of “La Democratie Algerienne” – for the rest of the presidents, my opinion is not very favorable. ARGELIA PARA SIEMPRE (...)
Salsa :
Écrivez en français ou en arabe pour que les gens vous comprennent M. Hassan de Washington.
Salsa :
« démocrate » Ben voyons ! Lorsque j’entends Chadli labellisé démocrate, j’ai honte pour la démocratie. À la mort du dictateur putschiste Boumediene, Chadli a été déligné par l’armée. Un procédé que n’aurait pas accepté un démocrate. Durant tout son règne, Chadli n’a jamais eu à affronté un adversaire lors des parodies d’elections auxquelles il a participé. Il a toujours été candidat unique d’un parti unique. Drôle de démocrate. le 20 avril1980, lors du printemps berbère, il a envoyé l’armée pour mater et déloger les étudiants qui mènent un mouvement de revendication pacifique dans l’enceinte même de la cité universitaire de Oued-Aïssi (Tizi-Ouzou). Résultat : plusieurs dizaines de blessés, des disparus et 24 personnes poursuivies devant la cour de sureté de l’état pour conspiration contre l’État et intelligence avec la France (sic). en 1985, plusieurs personnes sont arrêtées et poursuivies pour atteinte à la sureté de l’état. Leur seul tort est d’avoir crée la ligue algérienne des droits de l’homme et une association des (...)
moiz :
allah yarahmou
Salsa :
(Suite) L’on se souvient encore des longues chaines dans les ASWAKS pour avoir un bidon d’huile, un sac de semoule, un kilo de pois chiche ou une barquette de beurre. Chadli a inventé la pénurie en Algérie. il a légalise la rapine ( les biens de l’état ont été vendus à la cliente du système au dinar symbolique, et ce par la grâce de la loi 81-01 portant cession des biens de l’état). Chadli a toléré sinon autorisé les détournements de deniers publics et la corruption (on se souvient du fils du général-major Mustapha Beloucif, secrétaire général du ministère de la défense, arrêté à Orly avec une malle de $), et cela a engendré une dette de 26 milliards de $ et l’intervention du FMI (75000 entreprises publiques locales ont été fermées). Et enfin, il a ouvert grand la porte aux idéologues de l’islamisme égyptiens : Ghazali et le sinistre Al-Qaradawi prêcheur de la haine et de l’exclusion. Que dieu lui (...)
maya :
la seule periode où les algeriens ont bien vécu est celle de l’ex president chadli ben jedid,bien qu’il ait eu une carriere militaire ,ça ne l’empechait pas d’etre modeste et tres simple avec son peuple,à l’epoque de sa presidence beaucoup de bonnes choses ont été realisées,il a des faiblesses comme tout le monde,cependant,on ne doit pas lui faire endosser tout le mal que l’algerie a du subir,en tous cas ,il etait un vrai revolutionnaire qui aimait son pays et son peuple,enfin ,la mort est la fin de tout ce quit vit,c’est la seule verité qu’on doit accepter amerement,que dieu ait pitié deson ame ,qu’il lui pardonne ses défaillances et qu’il le couvre de son immense misericorde...........à dieu nous appartenons et à lui nous retournerons....
sahnoun bouali :
Essalem Oualikoum, Chadli Bendjedid était un homme bon. Ellah yerhmoum.
sahnoun bouali :
Essalem Oualikoum, Chadli Bendjedid était un homme bon. Ellah yerhmoum.
kamelle58 :
salut je salut son ame et l’homme qui a presente notre pays.l’homme de la democratie et l’homme de la liberte.l’homme qui a defier tous les prisidents du tiers monde sur tout les arabes .c’est le seul president arabe qui a ete recu a la maison blanche par des coups de canons,c’est un grand homme . allah yarahou ya raab.
zoo :
il étais totalement nulle a cause de sa démission se fut le boxon total , al Hamdou li Allahe il va le juger et le punir pour tout les verre qui a but avec c’est pote ,et le reste de c’est conneries devrais le mener en enfer
Commentaire n°154850 :
Je dis à tous ceux qui pensent aujourd’hui que Chadli était un grand homme,d’ouvrir les yeux et d’arrêter de parler comme des naïfs.Il a vécu une vie de château en Algérie et là où il allait il dépensait des milliards !!Sa belle famille a également profité de tous les privilèges....je ne veux pas en dire plus.J’éspère que vous avez compris !!!

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus