Accueil > Evénements >

Point de presse du chef de sureté de la wilaya de Sétif

jeudi 24 janvier 2013, écrit par : Dj.Gherib, mis en ligne par : Boutebna N.

Entouré des principaux chefs de services de la police, le chef de sureté de la wilaya de Sétif ; Mr Yamouni Abdelaziz a animé une conférence de presse au début du week End pour décortiquer le bilan des activités de ses services dans les zones urbaines de la capitale des hautes plaines. A commencer par celui des accidents de la route qui demeure l’une des préoccupations majeures à Sétif tant qu’il continue d’endeuiller les centaines, voire les milliers de familles. Les statistiques de l’année 2011 parlent de 1155 accidents ayant engendré 1323 blessés et 27 morts. Ce chiffre a diminué quelque peu en 2012 avec 1189 blessés et 18 décès. Mais, là, il convient de préciser d’emblée que ces bilans ne concernent que la police. Et par conséquent, ceux de la gendarmerie nationale ne sont comptabilisés.

Il est vrai, dit Mr Yamouni, que les raisons sont multiples et variés dont l’état piteux de certaines routes et la vétusté de nombreux véhicules, il n’en demeure pas moins que l’homme reste la principale causes des malheurs enregistrés dans ce registre du fait qu’il ne daigne pas respecter le code de la route.

Cependant, « outre les compagnes de sensibilisation régulières, on opère souvent par des barrages mobiles et inopinés notamment dans certains points noirs pour lutter contre ce fléau des accidents de la route et des chauffards ». avance-il.
Ainsi, les différents contrôles routiers se sont soldés par 23690 amendes forfaitaires, 6076 retraits de permis et 488 mises à la fourrière en 2012. Il faut dire néanmoins, qu’en dépit des efforts consentis, Sétif continue d’occuper sinistrement les premiers rangs au niveau national dans les accidents de la circulation.

Sur un autre registre, l’intervenant indique que ses services ont accompli, entre 2011 et 2012, 132 opérations qui ont conduit à l’éradication de 18 marchés illicites dont les plus importants sont ceux du quartier « Andréoli » au chef lieu et « Bir Ensa » à El Eulma. L’officier révèle aussi qu’au delà des l’activité informelles qui nuit à l’économie, ces lieux constituaient aussi un fief de toutes sortes de délinquances.

Les services de police, affirme notre interlocuteur, mènent une lutte implacable contre les trafiquants de drogue et les dealers.

Ce trafic de la drogue et de psychotropes continue de se propager dangereusement dans notre société surtout avec ces fortes quantités qui pénètrent nos frontières, notamment celles de l’ouest.
Les chiffres fournis témoignent de cette courbe ascendante entre l’année 2011 et 2012 dans la wilaya de Sétif. On passe, en effet, de 35, 166 55 kg de drogue traitée saisi en 2011 à 1 quintal 1 13 kg en 2012 et de 9557 à 46965 comprimés de psychotropes. 682 personnes y sont impliquées, nous dit-on.

Et après s’être étalé sur les chiffres des autres crimes et délits, à Mr Yamouni Abdelaziz n’a pas manqué de souligner au passage que la petite délinquance constitue aussi un cauchemar pour la société. On apprend ainsi que pour la seule année 2012, la sureté de wilaya a traité 1759 affaires pour coups et blessures, 833 autres pour vol qualifiés, 49 pour escroquerie, 23 pour falsification et usage de faut et 08 homicides.
Et comme le contexte de la conférence de presse coïncide avec la fête du Mawlid Ennabaoui, il fallait bien aborder le problème des pétards et les dangers qu’ils dégagent, en particulier pour les enfants, le chef de sureté indique que pas moins de 198 541 pétards destinés à être commercialisés sur le marché, notamment - Dubai- d’El Eulma, on été saisis, la veille de la fête.

Questionné, par ailleurs, sur ce phénomène des « Parkingers » et leur comportement agressif contre les automobilistes, il dira que ce phénomène existe en effet, mais il fait savoir qu’aucune victime ne s’est présentée aux services de polices pour déposer plainte. Il précisera plus loin que la police ne peut interpeller ces gens là s’il n’a pas une partie civile dument constituée.

Interrogé enfin sur ce crime qui demeure énigmatique perpétré, il y a un peu plus d’un an, contre un enfant de six ans au quartier populaire et populeux Amar Degou « ex Andréoli », et qui a mis en émoi toute la population de Sétif, le premier responsable de la police a dévoilé au parterre de journalistes que cette affaires le préoccupe personnellement et qu’ il ne peut, pour le moment, donner certaines informations pour des raisons liées aux impératifs de l’instruction. Le chef de sûreté conclut, toute fois avec une touche optimiste pour cette affaire en déclarant en substance : « Nous avançons doucement mais surement dans cette affaire ».


Partager cet article :
26 commentaire(s) publié(s)
ben ali :
sur ce phénomène des « Parkingers »Il précisera plus loin que la police ne peut interpeller ces gens là s’il n’a pas une partie civile dument constituée... de qui se moque t on ? et pour saisir le canabis , il faut aussi que les consommateurs deposent plainte ! -a qui appartient la rue en algerie a l’etat ou a des privés ? - a partir du moment ou un agent des forces de l’ordre constate une transaction entre un automobiliste et un homme tenant un gourdin , je pense qu’on a pas besoin de deposer plainte pour mettre fin a ces territoires occupés sur le sol algerien ... si la loi n’est pas complete ou imparfaite ,il faut legiferer mais venir nous dire que tout se passe bien alors que certains s’accaparent de l’argent qui doit revenir au budget de l’etat ou de la ville , c’est tout simplement vouloir laisser les choses continuer ainsi !...pour ce qui est de la vetusté des vehicules , il faut responsabiliser les centres de controle technique en cas d’accident , souvent un billet de 200 dinars permet (...)
stranger :
monsieur le chef de sûreté !! (sûreté dites vous ?!!!!!) A quand une vraie police nationale au service des citoyens ? A quand une vraie police qui protège le citoyen ? A quand une vraie police qui sert le citoyen ? A quand une vraie police qui ne se barricade pas dans ces commissariats à la tombée de la nuit ? A quand une vraie police qui restituent les trottoirs et les rues limitrophes aux commissariats aux citoyens ? A quand labsences des patrouilles de jours comme de nuits dans tous les recoins de nos villes ? A quand le désintéressement de vos élément dans par rapport à ce qui se passe dans nos rues ? A quand un seul je dis bien un seul retrait de permis de l’un de vos éléments !!!!!! quand aux chiffres vous pouvez avancez ce que vous voulez ,ça ne reflète guerre la réalité (...)
yoyo :
et la lutte contre les boissons alcoolises pour quand !!!!! et merci pour setif-info
Commentaire n°168896 :
Excellente initiative émanant d’un jeune dynamique qui a su dans un laps de temps remettre l’ordre dans ce secteur. Reste à formater quelques esprits d’agents qui n’ont pas encore compris les leçons. Je vous félicite Mr le chef de sureté et si vous avez besoin d’un anti virus pour ce genre d’agents, on est prêt.
Abdelhafidh :
Une lutte implacable contre les dealers ...........
Commentaire n°168904 :
comment voulez-vous qu il y est plainte sur les parkingers quand vous -vous presenter au comisariat et que l agent vous dit nous sommes la juste pour l execution des ordres recus quand-a ce representant de la dite lois il ne soufle mots sur la corruption ;la prostitution ;lanarchie a l hopital les salles des fetes (el aarass)les jeunes qui s ataques aux etudiantes ect ect si le D R S s en ocupe de son cas a lui et ses semblables ils auront a repondre pour abondons de peuple !!!
Constat :
On constate ces derniers jours que l’informel a repris du terrain ; les racketteurs du stationnement ont reparu plus arrogants ; les étal sur chaussée et les trottoirs etc....Ce qui n’était pas campagne l’est redevenu ; les choses sont rentrées dans l’ordre imposé par les barons et les terrains où étaient implantés les baraques gagnés !
amar :
pour les parkings sauvages, c’est vraiment absurde de dire qu’aucune victime ne s’est présentée aux services de polices. alors qu’ils exercent en plein jour. donc si les policiers voient des voyous m’agresser et que je ne porte pas plainte, ils ne vont pas intervenir ?
Commentaire n°168921 :
Mr le chef de sureté de la wilaya, j’attire votre attention sur les point suivants : je voudrai souligner la passivité des services face au commerce informel notamment à la veille de la fête d’El-maweled Ennabaoui et autre , ces petits commerçants à la sauvette qui barres les voies à la libre circulation le long de la rue Amirouche qui va du marché couvert au centre ville jusqu’à la grande avenue silègue. Est-ce- normal ? La petite délinquance qui circule à toute allure en vespa tricycles lambretta herbine.Il ne passe pas un jour sans que ces emmerdeurs ne soient pas à l’origine d’accidents souvent grave et dangereux et parfois mortel comme celui du vendredi passé à la cité tébinet .Ces inconscients doivent être suivi et contrôlés régulièrement . L’insécurité est totale au niveau du 2ème pôle universitaire d’El-Hidhab , où il est urgent d’installer un commissariat pour les petits voyous qui rodent aux alentours de l’université et qui provoquent à longueur de journée les filles qui s’y trouvent .Les (...)
tahar :
La reponse du chef de la surete au sujet des parkingistes est vraiment inquietante, selon lui s il n y a pas de plainte il ne peut rien faire et pourtant c est un commerce illegale, si je comprend bien je peux vendre des bananes illegalement sur le trottoir et tant que personne ne s en plaint je peux continuer mon activite en toute quietude.
zinou krimo :
En termes de droit on appelle les routes et les rue la chose publique !!!!!!!! procédez vous Monsieur le chef de la sureté a des contrôles de vos suretés urbaines ? vos éléments se la coulent douce ,et la je vise spécialement ceux du 9 eme arrondissement aucun vol n’a était résolu malgré leurs recrudescences ........
aziz :
les chiffes donnés n’expliquent en rien la situation d’insécurité qui prévaut depuis un temps à Sétif ( et dans d’autres wilayas certainement) Pour les chauffards et non respect du code de la route chaque jour que Dieu fait des dizaines d’infractions sont commises devant des agents de police en plein coeur de la ville et personne ne réagit, laissant faire ces fous du volant qui ne demandent pas tant. S’agissant de parkings sauvages, là aussi en plein centre ville devant le lycée Kerouani par exemple et malgré l’engagement de leur éradication, ils sont toujours là à racketer les honnetes gens et quand même faut pas attendre à ce qu’il y’ait agressions et blessures pour réagir ! la police doit les interdire tout simplement. Quant au commerce informel, il revient doucement et surement : la preuve ; quelques jours avant le Mouloud, et encore une fois en plein centre de Sétif, des dizaines de tables ont revu le jour et installées à même la chaussée sans se soucier ni des passants, ni des automobilistes et (...)
Commentaire n°168930 :
Mr Le chef de sureté ; Je suis content que vous communiquiez avec les citoyens à travers sétif-info, moi je souhaite vous interpeler sur la vente libre et au détail de la boisson alcoolisée au niveau de la zone d’activités de sétif .Ce n’est plus une zone d’activité , mais un grand bar à ciel ouvert .Ce n’est pas sérieux , et on ose parler du chômage et de sa résorption . Nos députés doivent déposer un projet de loi interdisant la boisson alcoolisée et sa commercialisation pour les jeunes qui , au lieu d’être sur les bancs de l’université ou au travail , se font tuer avec ce poison que notre religion interdit en plus .Jusqu’à quand cette démission et ce désordre social ? n’est ce pas Mr le Wali et Mr le procureur général ? Les jeunes sétifiens d’avant l’indépendance, lorsqu’ils croisaient un ivrogne , ils le plongeait dans le bassin de la fontaine Ain-fouara jusqu’à ce qu’il devienne conscient .Où est passée cette ROUDJLA des sétifiens d’avant (...)
nacer gamaz :
le souk andreoli a ete deplacé en plein centre ville ,a cote du marche couvert ...
Commentaire n°168932 :
Mais vous avez parfaitement raison, Mr le chef de sureté, a part quelques détails insignifiants, nos villes sont de plus en plus sures. Sauf qu’une trentaine de barbus puants ont presque mis le pays a feu et a sang. Votre discours semble dater des années 60. La violence et le trafic sont passés a la vitesse supérieure, et chez nous on s’accroche encore a cette formule désuete et vieillote nous avancons doucement mais surement Quant aux chiffres....
Ni vu ni connu :
En cas d’agression , de rixe ou de bagarre l’agent a pour consigne de ne rien voir, pourvu que ça ne gêne pas le service ! Démerdez-vous , massacrez-vous et foutez nous la paix !
boulissi :
Je rejoins un petit peu « ben ali »pour dire qu’il dit vrai ce chef de la police. En effet ses hommes n’interviennent jamais devant un fait accompli, une agression…un vol …..Au contraire ils les fuient ‘ils attendent bonnement que quelqu’un pose plainte pour qu’ils bougent leur c…..et encore si elle aboutit réellement
LABO25 :
SALEM ; POUR ECHAPER A MEUR DERRIK ; IL FAUT ETRE TOUT SIMPLEMENT INNOCENT ; CE NEST PAS LE CAS DE NOS FLICS ; DONC JE SS TRES LOIN DE CE VOUS DITES ; CE CORPS EST RESPECTIEUX ; MAIS PAS PROFESSIONEL ; LA VERITE ; AVIS pesonnel ; SALEM.
Commentaire n°168943 :
La police algérienne est à l’image de cet officier Vive la médiocrité
ben ali :
A l ’entrée du parc de setif ,a cote de ain fouara - les places de stationnements sont occupés par des cageots pour les reserver aux clients des restaurants - 50 dinars la place ! ces restaurateurs paient ils une taxe supplementaire pour se reserver l’usage de ces places -surtout qu’apres l’addition au restaurant ,vous reglez aussi le gardien de parking ! - quelle lois , quelle signalisation permet a ces restaurateurs d’empecher que quelqu’un d’autre se gare sur ces places - quel benefice pour le budget de la ville - qui decide du tarif de stationnement ?- pourquoi ne vois t on pas de signalisation parking payant avec le tarif horaire pour eviter d’etre le pigeon de n’importe quelle mafia des rues ! - n ’est ce pas encourager les troubles a l’ordre public que de laisser les choses se passer ainsi !-qui a interet a ce que cela ne change pas et pour quel motif (...)
REPUBLICAINE :
Je voudrai suggérer à M. le chef de sureté de wilaya de ne pas se calfeutrer dans son douillet bureau et de se balader dans les quartiers populeux de Sétif à l’instar du quartier Kaaboub ou Bel Air où tout est permis à longueur d’année. La drogue et les psychotropes font des ravages. L’incivisme des gens et l’égoïsme les poussent à squatter des trottoirs entiers. Si un policier est désigné juste pour verbaliser ce qui garent mal devant le laitier de Kaaboub surtout le vendredi et ceux qui ne respectent pas le sens interdit qui s’y trouve ça serait pour le meilleur des mondes. Nous sommes en 2013 et certains continuent à vivre avec un esprit rétrograde et anarchique. Une amende par ci et une autre par là lui donneront à réfléchir et à respecter la chose publique. M.le chef de sureté de wilaya vous annonciez pompeusement avoir éradiqué certains marchés nuisibles aux citoyens C’est C A T A S T R O P H I Q U E : il y’a prolifération de HARBIN ( ces petites voiturettes diaboliques ) qui s’installent (...)
Commentaire n°168982 :
Que fait le policier sur la photo ? Il exécute un pas de danse ou il a peur de marcher sur le tapis rouge ?
amer :
Non, on ne gère pas une ville avec des chiffres invérifiables et de l’autosuffisance ! C’est vrai qu’il n’appartient pas à la police seule de mettre de l’ordre mais, avec le Wali notamment et le Maire, elle doit veiller au respect de la loi par le citoyen. Et tout simplement interdire ce que la loi interdit et protéger ainsi les citoyens honnêtes des agressions et dépassements (pas seulement physiques) de ceux qui piètinent la loi ( chauffards, racketteurs autoproclamés de la voie publique, commerçants informels squatteurs de trottoirs, taxieurs fraudeurs, drogués, voleurs, voyous....) l’anarchie est totale, aidée et entretenue par le laxisme des gestionnaires de la ville...et pourtant, il suffit juste d’appliquer la loi dans toute sa rigueur avec un vrai travail de proximité sur terrain (les effectifs des policiers sont conséquents) et tout rentrera dans l’ordre ; mais est ce que cette volonté politique existe-t-elle vraiment ? That is the question ; les chiffres, la langue de bois, la démagogie ne (...)
Commentaire n°169064 :
A priori, Sétif est une ville sécurisée, pas de problèmes. Les chiffres annoncés ne sont pas significatifs ni effrayants, c’est juste la petite délinquence. Cependant les chiffres avancés concernant la drogue malgré qu’ils sont petits et insignificatifs, ils sembles qu’ils sont érronnés Saisie de près de 400.000 comprimés de psychotropes http://www.setif.info/article7449.html. La police ne doit pas être seulement un outil coercif, elle pourra assister les citoyens, les guider et sans oublier de les pardonner. Avec respects aux policiers, ce corps n’est pas professionnel du tout. D’autres parts, il faut souligner que la police manque beaucoup de moyens, Il faut la réhabilliter , améliorer les conditions de vie et de travail des policiers.
farid TETO :
Sincèrement tout ce qui est dit ne reflète pas la réalité du terain.... Jevous dis une chose : Vous êtes loin du professionalisme même par rapport aux autrescorps sécuritaires vous êtes les derniers... c’est la vérité : Objectivement et la cause demeure dans l’écartement des policiers de bonne famille ; éduqués ; ayant qualités professionnelles et culturelles////
Nassim :
Monsieur le responsable de la police, les choses qui ne marchent pas dans vos services il faut y apporter remèdes, limiter la bureaucratie et la lenteur dans vos interventions lutter contre le fainéantisme, il ne faut pas seulement écouter le citoyen, ne faites pas de différence entre les gens : le petit et le grand, le riche et le pauvre, moderniser votre gestion, ouvrez vous sur le monde nous somme 2013 non plus dans les années 80 les criminels et les voyous et les adeptes du mal ont actualisé leurs méthodes…soyer l’oreille qui écoute, les yeux qui regardent et le bras qui frappe. Vous avez du boulot c’est sur. Si vous décidez vous allez beaucoup faire pour votre pays et Co-citoyens et recevoir de leurs parts le fameux chapeau bas et encouragements dans votre noble (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus