Accueil > Evénements >

Journée d’information sur l’emploi des jeunes diplomés

mardi 11 juin 2013, écrit par : Boutebna N., mis en ligne par : Boutebna N.

La Faculté des Sciences Economiques, Commerciales et de Gestion de l’université Sétif 1 organise ce jeudi 13 juin 2013, à 9 heures, une journée d’information sur l’emploi et le recrutement des jeunes diplomés.

Cette journée sera animée par des enseignants universitaires et des représentants de l’ANSEJ, l’ANEM et de l’ANGEM. 

Le public y est cordialement invité.


Partager cet article :
17 commentaire(s) publié(s)
Djafari :
Je ne crois pas qu’il existe réellement des passerelles entre l’université et les entreprises qui recrutent. Sinon, il faudrait adapter les filières d’études aux besoins du marché du travail. C’est la meilleure manière de concilier l’offre avec la demande en matière d’emploi.
retraité :
Faire une formation de plusieurs années pour finir sur un banc de touche et voir ses jours se consument. Là, c’est plutôt informer les jeunes de leurs éventuels devenirs après formation pour leur permettre de choisir courage et bravoure.
merouche charaf eddine :
alger et son gouvernement corenpu a vendu le pays au multinationale pétroliére et gaziére française comme elf et total depuit 1962 avec le tuyaux qui part d’arze jusqu’on françe. et a fait venir des entreprise étrangére et dans divers sécteur d’activiter se sont des étranger qui travaille et vende en algérie .mais il ne veule pas faire travailler les jeunes algériens ni travailler avec eux .les jeunes algériens sont des spéctateur de se quil se passe c’est tout.les jeunes diplomer algérien ou les noms diplomer doive avoir du pistant pour travailler en algérie ou de la chance sinon il travaille pas dans leur propre pays qui et un nid de coruption en tout genre il se retrouve a vendre des objet dans des marcher informel et obliger a faire du marcher noir pour vivre et se débrouille tout seul (...)
farah-diba :
@merouche charaf Monsieur faut pas etre aussi négatif , nos diplomés seront ravis de trouver un job ....même employé aux photocopies, ou promener le chien de leurs patrons étrangers !!
WINKOUM YA RESPONSABLE :
DEPUIS TROIS ANS ET DEMI QUE NOUS SOMMES EN PRES EMPLOI AU NIVEAU DES IMPOTS DE SETIF ET CE MALGRER NOS DIPLOME LICENCE EN GESTION OPTION FINANCE ET COMPTABILITE MAIS AUCUNE SUITE NOUS A ETE RESERVER.ON Y CROI PAS A VOS PROMESSE ET JOURNEE D’INFORMATION PUISQUE LES RETRAITES CONTRACTUEL CONTINUE A EXERCER.AINSI QUE LES SANS DIPLOME .
badre21 :
une passerelle a été déjà mise en place par un cadre De la PME/ PMI de setif , il y a 03 ans avec la présence de plusieurs cadres de l’université F.ABBES ET DES DONNEURS dordres de grandes entreprises locales de Sétif à lhotel SETIFIS.Quand est il de cette initiative ?
ben ali :
merouche charaf eddine il y a du chomage en algerie oui ! mais il y a aussi des chomeurs qui ont cela dans le sang - les algeriens veulent tous devenir pilote d’air algerie ou gerer une boite coté au nasdaq americain avec le niveau 6eme ...pour l’instant ce n’est pas encore possible -peut etre qu’au retour du rais il rendra cela possible ... allez voir le manque de main d’oeuvre dans les chantiers sur alger et meme dans toute les villes du pays ( on a jamais importé autant de ciment depuis l’independance mais y a personne pour le couler )- allez voir ce qui se passe au niveau de l’agriculture - des investisseurs arretent de travailler parce qu’ils ne savent pas si quelqu’un va recolter les pommes de terres ou les tomates avant qu’elles pourrissent dans les champs... le chomage en algerie est donc tout a fait relatif ,il depend de plusieurs facteurs : inadaption de notre systeme educatif et de formation , desinteret pour le travail manuel , salaires insuffisants dans les activités penibles (...)
Commentaire n°193638 :
Nos jeunes preferent chomer ou alors faire la cueillette en Italie. Dommage pour nos jeunes chomeurs et leurs aines cadres installes en Europe.
MOUATEN :
le Problème du pays c’est que personne n’est a ça place, du président de la république au potier de la commune ... MARIFA vas détruire le pays. Einstein s’il postule pour un poste d’enseignant de physique dans une Ecole primaire .... il n’aura pas le poste s’il pas de la MAERIFA Bill Gates ne sera pas recruté dans une administration pour gérer le parc informatique sans MARIFA. comment voulez lancer l’économie national et créer des postes d’emplois avec des responsables qui on aucun mérite sauf au début de leur carrière il avait un piston .... tout le reste c’est que du BLA BLA
Etudiante :
Nos diplômés, nos diplômés , ils ont certes un diplôme, mais aucun niveau, alors là rien du tout, je ne blâme pas ce qui ne veulent les recrutés, quand on n’arrive pas à écrire ou à lire, je dis bien lire et écrire, car j’ai eu la malchance d’écouter un médecin chômeur parler, j’avais la nausée au point d’envie de vomir. C’est délicat mais c’est la réalité. Je n’ai pas encore vu un étudiant prendre un bouquin ou lire un journal.
ameynut :
@étudiante Le constat est accablant sur le niveau universitaire des étudiants.Mais la faute incombe en premier lieu les dirigeants politiques qui ont transforme l’étudiant en cobaye .J’occupe un poste de travail dans le service recrutement d’une Société et je reçois des cv.J’en vois de toutes les expressions et langages à un point que la licence on l’écrit l’essence comme un carburant.Dernièrement , j’ai reçu un étudiant pour préparer son mémoire de fin d’études.Il n’arrive à s’exprimer ni en Français ni en Arabe.Aucun degré d’intelligence.il confond mémoire de fin d’études et mémoire faculté de se souvenir.Mais si n’était que cela !
Djafari :
A quand la journée d’information du jeune sans diplôme ? En effet, c’est la catégorie qui n’interesse personne et qui ne dispose d’aucune solution. Il n’est pas juste de la laisser sur le bord du chemin, livrée à elle-même, en proie aux prédateurs et aux trafics de toutes sortes.
elhamdi :
le niveau des étudiants c’est une politique voulu par nos dinosaures au pouvoir qui veulent pas lécher leurs sièges ... le plan est simple Abroutir le peuple pour l’asservir et comme exécuteur du plan Benbouzid. et lorsque on aura besoin de carde pour gérer ou réaliser des projets on fera appel a des entreprises étrangers avec un pot de vin dans la poche en dollars SVP, de tout façon l’argent ne manque pas tant qu’il aura du pétrole .... pour ce plan vous avez Mister Chakib Khalil
kaddour :
a etudiante bien dit dans ton commentaire c’est la réalité . nos diplômés ne cherchent pas à parfaire leur connaissance ils veulent rester tout juste moyens comme le dit un dicton si on veut on peut ; à bon entendeur salut
imène messaoudi :
on ne peut pas non plus imputer systématiquement aux politiques toutes nos insuffisances et lacunes ! ce serait trop facile, simpliste et réducteur..le gouvernement - aussi défaillant soit-il -n’a jamais empêché qqun de lire, de s’instruire, de se documenter..les bibliothèques, il y’en a mais elles restent déséspérement vides..les algériens- toutes proportions gardées- n’ont aucun engouement pour les livres , constat bien accablant : le taux de lecture est le plus faible ds le monde arabe..sans généralisation aucune schématisons : les petits consomment sans modération les cartoons ( ils connaissent les chaînes, l’heure des diff, et rediff..) les ados, les clips, les jeux, les films d’épouvante...les candidats du bac ( futurs universitaires) ont éxigé l’allégement du programme, puis de fixer un seuil des cours, et si il ya un mot en plus, ils boycottent ou f...la m...ds les centres d’examens ! les étudiants révisent leurs copies ( polycopes) la veille des examens, ils font un tour à la biblio u, ça quand (...)
ameynut :
La médiocrité du niveau scolaire incombe aux gouvernements successifs de la politique menée dans l’éducation ,et même d’ailleurs dans tous les secteurs de notre économie depuis 62, n’en déplaise à Imene Messaoudi.Quand un Ministre de l’éducation bat le record planétaire de la longévité dans son cabinet .On ne peut s’attendre qu’à des résultats catastrophiques.Le niveau est lamentable , médiocre trop faible que sais je encore ? ce n’est pas la faute à l’eleve , mais au système éducatif lui même.Dans les étals des libraires, on trouve que des livres du wahhabisme, des recettes culinaires.Il ya pas de biblio dignes de ce nom !l’objectif recherché par nos politiciens, c’est d’abrutir le fils du peuple pour assurer la relève et la pérennité à leur progéniture dans des hautes fonctions de l’état , voire (...)
imène messaoudi :
comprenez -moi ameynut : je ne cherche pas à disculper les gouvernements successifs quant à la situation déplorable prévalant ds le secteur éducatif..et qui a fait que vous recevez des cv truffés de fautes où les postulants confondent magistralement ( l’essence et licence, la voix et la voie, la foi et le foie....) les lacunes de notre système scolaire- tous cycles confondus- sont criantes, indéniables ( surcharge des classes, programmes, ministre indéboulonnable, carences en tous genres, malgré les réformes ) seulement voilà : on assiste aujourd’hui à l’émergence d’une génération de nihilistes, d’égoistes, en mal de repères, en mal de vivre , sans reférence, qui ne s’intéresse à rien..les parents de plus en plus démissionnaires, laxistes mais qui espèrent tout de même des résultats parcequ’ils payent cher les cours de soutien, les fringues dernier cri..à leur progéniture ! mais l’argent c pas tout . les livres : il y’en a ameynut ..certes une profusion d’ouvrages à caractère religieux , mais aussi des livres (...)

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus