Accueil > Evénements >

Le Wali de Sétif en visite à Draa Kabila et Hammam Guergour

samedi 29 juin 2013, écrit par : Rachid Sebbah, mis en ligne par : Boutebna N.

Le Wali de Sétif a effectué une visite de travail et d’inspection à Draa Kébila et à Hammam Guergour le mardi 25 juin 2012.

La visite a commencé par une réunion de travail au siège de la bibliothèque municipale de Draa Kébila, regroupant les deux présidents d’APC (Draa Kébila et Hammam Guergour), le chef de daira, les directeurs de l’exécutif de wilaya et les services techniques des différents secteurs.

Le Wali a d’abord entendu les rapports présentés par les présidents des deux communes concernées qui ont mis en évidence les réalisations achevées, les projets en cours, les projets à l’arrêt, les préoccupations, les propositions d’inscription de nouveaux projets, les contraintes rencontrées, etc.

Puis, c’est au tour des directeurs de wilaya concernés de commenter et de répondre aux questions soulevées par les présidents d’APC des deux localités précités.

Ensuite, toujours à Draa Kébila, le Wali a inauguré la polyclinique implantée au chef lieu de la commune et l’antenne administrative de Draaouath à Agmerth ; deux structures sont en service depuis le 19 mars 2013. Il a également inspecté les travaux de réhabilitation du chemin communal n°110 (reliant les communes de Tala Ifacène et de Ain Legradj via Draa Kébila, trançon Tizi Ouaghlad-Lemroudj) et ceux des 20 logements sociaux en construction à Thazgarth,

Après Draa Kébila, le Wali et la délégation qui l’accompagnait se sont dirigés vers la commune de Hammam Guergour où ils ont visité l’antenne administrative de Oued Sebt et le marché de proximité au niveau de la station thermale de la localité.

En dehors des orientations données aux différents services pour la prise en charge des préoccupations des citoyens de ces deux localités et contrairement aux attentes des élus et de la société civile, le Wali n’a pas fait de promesses de relance des chantiers à l’arrêt ni de lancement de nouveaux projets.


Partager cet article :
16 commentaire(s) publié(s)
Djafari :
Que voulez vous qu’un wali fasse, qu’il soit intègre ou mafieux ? Les ministres et leurs hauts fonctionnaires, à de rares exceptions près, ne sont pas là pour accomplir une mission bien précise en respectant des objectifs politiques, économiques, sociaux, culturels précis, mais pour occuper un poste et accéder aux privilèges que à leur fonction distribue BI GHAYRI HISSAB . Ceci est leur mission première qu’on peut résumer par : « Moi d’abord, l’Algérie ensuite ». Plus subsidiairement, ils assistent au conseil des ministres, président des réunions de « travail », inaugurent de chantiers, des écoles, donnent des instructions, participent à une politique gouvernementale DE PURE FORME etc… Mais là n’est pas leur mission primordiale. A partir de ce constat pourquoi s’interroger sur l’absence totale de véritable volonté politique de sortir du sous développement ? si je suis censurable, alors censurez moi et la vie continue malgré tout (...)
ben ali :
mr rachid sebbah ! pouvez vous vous interessé aussi a ce qui se passe aux alentours -je commence a croire que draa kebila est la deuxieme capitale du pays , j’espere que ce n’est pas a cause de vos articles que le wali se deplace sur place et bitume les routes !!! parce que ailleurs il se contente de deverser quelques cailloux sur la route et de coller tout ça avec 2 ou 3 litres de gazoil melangé a du goudron ...peut etre que si vous faisiez quelques articles sur d’autres localités , il augmentera la concentration de goudron- parce que nous aussi on veut du bitume , une apc informatisé,une bibliotheque ,un dispensaire ect - allez mr sebbah un article de temps en temps cela ne nuira pas a l’egalité de l’information ...ceci dit mr sebbah je suis content pour vous ,je veux juste moi aussi changer moins souvent mes pneus et que les chaussures de mon fils tiennent plus d’une semaine (...)
whitewolf :
c’e quoi cette mascarade et puis le wali a goutté a la zerda et fut honoré par un burnous ou une khachabia et tout le monde est heureux mais sincèrement a quoi rime tous cela sinon a faire le clown et toujours ne rien faire sinon ces directeurs en l’accompagnant laissent trainés des affaires oh combien urgentes sur leurs bureaux insalubres et pleines de tous sauf le développement , mr le wali le peuple en a marre de ses manœuvres du temps de la premières guerre froide le peuple est fatigué par des promesses qui retardent d’autres avant, le peuple se voit discriminé parceque vous ;les responsables vous retardés uniquement d’une phase, d’un laps de temps court ou long un changement qui viendra nous sommes un peuple qui a comprit qui a été éduqué malgré vous qui comprend qui se pose des questions le peuple a besoin d’être écouté du respect de la sincérité et simplement d’être consulté le peuple a besoin de manger en premier pour que sa tête puisse chanter un travail sérieux pas celui des miettes de l’anem (...)
Commentaire n°196437 :
On adore dans ce bled le protocole. Pourquoi tout ce cirque alors ca devrait être fait sans bling bling....il faut tout un carnaval pour que le wali aille visiter les communes de la wilaya. ça ne peut pas se faire a l’improviste...a tout moment ...
belqiss :
c’est pour cela que bougaa avait chassé les squatteurs de trottoirs ! tous ces marchands ambulants qui créent des bouchons à cause de l’oignon et de la patate .... est ce que le wali sait que Bougaa est sans eau depuis 10jours dans certains quartiers et qu’aujourd’hui même les fontaines publiques sont à sec ! est ce que quelqu’un pourrait le lui dire !
belqiss :
il ne pourra jamais venir incognito ! y aurait toujours quelqu’un pour passer l’information ! à l’exemple des contrôleurs de commerces ! dès qu’ils sortent de Sétif , les rideaux se ferment les uns après les autres ...ville morte avant leur arrivée ...alors que dire du Wali !
Commentaire n°196463 :
Tant que ce wali est à la tète de sétif, rien ne fonctionnera. Vous n’avez que voir le tram way de Sidi Belabes ou le stade de Tizi Ouzou inscrits bien après ceux de sétif. Ce wali a été désigné pour freiner le développement de cette wilaya et servir ses supérieurs qui l’ont désigné. Voilà la réalité dans cette wilaya.
whitewolf :
ou sont nos 19 de putés Le rôle du député Le rôle principal du député est de faire la loi et donc de suivre le travail législatif, une bonne partie de son travail se fait directement à l’Assemblée nationale, dans les commissions ou dans l’hémicycle, par des interventions sur un certain nombre de textes, des amendements aux textes proposées ou par des propositions de loi. Il ne faut cependant pas négliger le rôle de contrôle de l’activité gouvernementale qui prend la plus souvent la forme de Questions écrites ou orales. Enfin, à l’écoute de ses concitoyens, une partie du travail se fait auprès d’eux, en circonscription, sans oublier de nombreuses interventions sur des problèmes de société, des questions locales ou des questions nationales. Le député et le citoyen Le député est le représentant de la Nation et a un rôle de représentation lors des manifestations officielles de sa circonscription. Il est à l’écoute de ses concitoyens qu’il peut recevoir et également visiter. Il s’efforce de trouver une solution aux (...)
يريد أن يعيش كبقية الشعوب :
سيدي الوالي.إن سكان حي لعرارسة و بالضبط وراء نزل زيدان بعثنا بعدة شكاوى إلى السلطات المحلية نعلم فيها ما أحدثه صاحب النزل بنا من ضجيج و صخب،و تعطيل حركة المرور و دوي البارود و رمي المزابل في الطريق و ما تفرزه من روائح،و حشرات ناهيك عن الزحمة و الصراخ عند منتصف الليل لكن رسائلنا لم تجد من يقرأها أو يسمعها و كأننا غير جزائريين حتى استعبدنا صاحب النزل صاحب النفوذ و العلاقات الحميمية مع السلطات المحلية.نطلب منك سيدي الوالي حمايتنا و تعطينا فرصة العيش المطمئن الهادئ البعيد عن الضجر و القلق في مثل هذا المحيط.بابعث بلجان تحقق في ذلك لتحقيق حلمنا و ندرك بأن لنا حق المواطنة مع هذا الشخص الذي جردنا من الإحساس بها.
Commentaire n°196496 :
Entièrement d’accord avec vous whitewolf .
yoyo :
pour setif infout informer nous de la coupure d’electrecite qui a dure de minuit jusqu’a sept heure du matin merci
Djafari :
Avec l’accumulation des promesses non tenues depuis des décennies, toutes les revendications sont devenues légitimes. Elles ont été légitimées par la répression de la liberté politique, les libertés d’entreprendre, de s’exprimer, de faire valoir sa différence face à la pensée unique qui a muselé tant d’autres peuples à travers le monde. Cette pensée mégalithique a toujours été encouragée par les pays hégémoniques, des USA aux empires coloniaux, qui ont trouvé localement de bons et loyaux serviteurs susceptibles de poursuivre leur oeuvre satanique de domination des peuples pour retarder leur développement et assurer ainsi la pérennité du leadership des pays riches donneurs de leçons.
Commentaire n°196571 :
@ يريد أن يعيش كبقية الشعوب pourquoi SIDI سيدي الوالي ??? un peu de dignité . Sayad = Monsieur tout simplement.
madadi Houssam :
De quels projets parle-t-on ? Considère-t-on le bitumage d’une route ou l’ouverture d’un centre de santé comme étant des projets ? A mon sens, s’il n’ y a pas création d’emploi dans le domaine de ’agriculture du BTP, nous ne devons parler de projets. Mobiliser dans ces visites une armada de fonctionnaires et des services de sécurité pour inaugurer un centre de santé, c’est de la démagogie.
selim sf :
MOI d ;abord ALGERIE apres ?????... sans ça ! on ne serait pas classe parmis les 3 pays les plus corrompus...........Le monde est un theatre , on joue son role et on quitte la scène..........ET APRES ?
farah-diba :
salam au Hammam Guergour s est il au moins penché au dessus du pont pour admirer la rivière pleine de 50 ans de détritus , bouteilles plastiques , sac plastique , excréments en tous genre !! ??????????

Commenter cet article
الرد على هذا المقال


Derniers articles
Notre site utilise des cookies à diverses fins, notamment pour personnaliser les publicités. En continuant à utiliser ce service, vous acceptez notre utilisation des cookies.   En savoir plus